Michel Onfray serait-il une taupe de Riposte Laïque ?

Publié le 9 novembre 2011 - par - 3 557 vues
Share

Voilà qu’après Elisabeth Badinter, un autre intellectuel, et pas des moindres, se fait prendre la main dans le sac, à faire l’éloge de Marine Le Pen, reconnaissant des qualités incontestables au discours de la présidente du FN, tout en reprochant à la gauche de lui abandonner le terrain, notamment sur la défense du prolétariat, de l’école de la République, de la laïcité, d’un état protecteur et de ses fonctionnaires.

Michel Onfray – c’est de lui qu’il s’agit – n’y va pas avec le dos de la cuillère. Le plus cocasse est qu’après avoir défendu Besancenot, puis Mélenchon, il reconnaît, dans cette interview, que c’est bien beau de défendre les SDF et les sans-papiers, mais qu’il est irresponsable d’abandonner la défense du prolétariat à Marine Le Pen. Aveu terrible du philosophe, reconnaissant implicitement que Besancenot et Mélenchon, qu’il a pourtant soutenus l’un après l’autre, ne défendraient donc plus la classe ouvrière…

Résumé de l’interview :

Interview intégrale

[youtube eWW_2V5DdHk]

On ne peut que constater une similitude certaine entre le discours du philosophe et les propos que tenait Pierre Cassen, dans une interview accordée à Marianne, à l’époque de l’apéro saucisson-pinard. Notre fondateur déplorait, lui aussi, que la gauche ait abandonné le terrain à Marine Le Pen, sur un ensemble de questions. De manière très crue, il concluait : « Si la gauche était moins conne, elle aurait le discours de Marine Le Pen sur la laïcité ».

Le plus étonnant est que les similitudes entre le discours du philosophe et celui de Riposte Laïque ne s’arrêtent pas là. Souvenons-nous des propos historiques qu’il avait tenus quant à la réalité de l’islam. A notre connaissance, jamais un homme de gauche n’avait été si précis, pour parler de la réalité d’une religion qui n’est absolument pas de paix, d’amour et de tolérance.

[youtube raaMi_iYPLs]

Là encore, comment ne pas remarquer la grande convergence entre les propos du philosophe et les réponses de Christine Tasin à une interview sur l’islam, le 18 décembre 2010, espace Charenton, ou les écrits de Pascal Hilout, sur la question ?

Evidemment, à Riposte laïque, on est très curieux de voir la suite des évènements : Michel Onfray sera-t-il rappelé à l’ordre par la bien-pensance, comme l’avait été Elisabeth Badinter, qui avait tenu des propos semblables sur la présidente du Front national, avant de se dédire assez piteusement, quelques jours plus tard, sous la dictée de Claude Askolovitch ? Nous n’en savons rien. Va-t-on enquêter sur lui ? Les commissaires politiques de la bien-pensance ne vont-ils pas découvrir qu’il figurait en tête d’une pétition de soutien à Robert Redeker, qu’avait impulsée, en 2006, sur Respublica… Pierre Cassen en personne !

http://www.gaucherepublicaine.org/petition/?petition=2

Notons que le nom de ce dernier, qui figurait en cinquième position, a mystérieusement disparu de la liste des signataires (sans doute des problèmes informatiques, auxquels ont miraculeusement échappé Anne Zelensky et Robert Albarèdes)… Mais il n’en demeure pas moins que si Michel Onfray a pu signer, en 2006, une pétition impulsée par le futur fondateur de Riposte Laïque, peut-être, dans le climat d’inquisition qui sévit actuellement, sera-t-il suspecté d’avoir pu garder des liens avec ce journal, voire d’en être une taupe ?

Plus sérieusement, nous ne pouvons que nous féliciter qu’un esprit libre comme Michel Onfray soit capable d’user d’une liberté de parole qu’aucun autre intellectuel de gauche, et encore moins de leader politique, n’a le courage d’utiliser.

On ignore si Michel Onfray fera amende honorable, comme Elisabeth Badinter, mais cela nous étonnerait fort, cela ne lui ressemblerait pas. On espère surtout qu’il ne subira pas des pressions trop menaçantes sur la remarquable université populaire qu’il anime, à Caen. Même si Riposte laïque ne partage pas l’intégralité du discours du philosophe, il se reconnaît dans sa défense de la classe ouvrière, de la Nation, de la République, de la laïcité, et surtout dans son amour de la parole libre, et de la pensée non conformiste. Nous espérons que cet hommage appuyé et sincère ne vaudra pas trop d’ennuis à un philosophe qu’on aime bien, et qu’il ne fera pas la sottise – à l’instar d’un vulgaire Charb – de dire des choses désagréables sur Riposte Laïque, croyant ainsi rassurer la bien-pensance.

Lucette Jeanpierre

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.