Micron est grand et Dardmalin est son prophète

Publié le 22 mai 2021 - par - 6 commentaires - 594 vues
Traduire la page en :

Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es ! Je suis toujours étonné de voir comment ce vieux dicton fonctionne, comment nos amis reflètent une image très précise de ce que nous sommes. Oui, avec eux, nous découvrons les mille facettes de notre personnalité profonde. Pensez à Micron, voyez les hommes qui l’entourent : Casstête, Ducon-Moretti, Dardmalin, Thierry Sommeil, Baïroute, Grivois, Véreux… La fine équipe, que des gens bien, sans tache ! Si chacune de ces personnalités formait une pièce du caractère du locataire de l’Élysée, et que l’intérieur apparaissait, vous auriez un tel tableau que vous prendriez vos jambes à votre cou ! Bon, si j’ajoute la Schiappinette et Sidiote Alaïl, alors là, Micron se transforme en la créature de Frankenstein ou la momie du Marais !

Micron a envoyé son sith Dardmalin à la manifestation de nos policiers en colère. Je dois confesser que je n’ai pas tout compris, il a fallu que je fasse répéter un ami journaliste. Oui, Dardmalin est allé soutenir les policiers en colère dont certains réclamaient sa démission et la grande majorité venaient crier leur colère contre sa politique ! Alors là je dis, Micron est grand, il est le pouvoir et l’opposition à la fois ! c’est le fameux en même temps, l’immanence de Micron. Pourquoi s’embêter avec la démocratie ? Micron est le grand tout !

Et puis, je suis même admiratif de cette séquence, nous avons assisté à une première et une scène digne des plus grands maîtres de l’absurde.
– Ouh ! ouh ! criaient les policiers, démission !
– Oui, je suis venu soutenir les policiers et entendre leurs revendications, répondit notre ministre en extérieur aux questions des journalistes.

Heureusement qu’il avait sa garde prétorienne, Dardmalin, sinon il risquait de les recevoir dans la tronche, les revendications. Bref, nous avons vécu un moment historique, une première mondiale. Là, j’avoue, j’en suis encore bluffé. Par contre, j’ai trouvé la réaction des policiers un peu mesquine, ils huaient, ils sifflaient, j’ai cru entendre, mais j’ai des problèmes auditifs, où je l’ai pensé trop fort, “Moussa collabo !”, cela je ne peux l’affirmer avec certitude. Les policiers auraient dû être admiratifs d’un type qui vient récupérer une manifestation contre lui-même ! Il y avait quelque chose d’émouvant, comme un suicide en direct !

Enfin, les images de Dardmalin fuyant la queue entre les jambes n’ont pas dû plaire au sith président. Mais ce qui a dû le mettre en rage, à en jeter sa serviette à potage par terre, c’est quand il a vu Zemmour, de Villiers, Cauchy, Lassale et l’ami Jean Messiha qui étaient acclamés. Je dois dire que le géant Lassalle prenant dans ses bras Zemmour a réchauffé le cœur de bien des patriotes. Un seul regret pourtant, il manquait Florian sur la photo.
Il y a des journées comme ça, des journées pourries, pensa Dardmalin en rejoignant sa place Beau veau (orthographe de Ségo), allez j’ai besoin d’un remontant.
Ah je vous vois venir ! Vous aimeriez que je continue ? Que je dise où notre mister 2020 nain de jardin avait fini sa soirée ? Non, ne comptez pas sur moi ! Je ne propagerai pas ces infâmes ragots comme quoi il fréquenterait les clubs échangistes avec la Schiappinette. Cela ne me paraît pas crédible ! Il est vrai qu’autrefois il invitait des dames à la Chandelle, un fameux club de Paris. On sent que le gars a des manières, un grand saigneur.
– Mademoiselle, je peux vous aider pour votre dossier mais il faut m’accompagner d’abord dans un club échangiste boire un verre.
Rien à dire, la classe, c’est un échangisme de bons procédés.

Un truc qui me passe par la tête. Vous imaginez le videur de la Chandelle à minuit qui voit dans l’ombre approcher Schiapinette et Dardmalin ? ? et chef des Gau… Gau… des Gaulois ! Astérix et Obélix, ça rentre ça, chef ? Ah pardon, Monsieur le ministre. Je ne vous ai pas reconnu, la 22 comme d’habitude ? J’appelle Zora la rousse ou Blanche-fesse ?
Enfin, je ne préfère pas imaginer leur soirée à ces Laurel et Hardy du gouvernement, un assemblage délirant, l’harceleur et la féministe ! Encore une idée de Micron, pousser le en même temps jusqu’au grotesque. Les seules images qui me viennent de leur soirée à la Chandelle, c’est Siegfried folie à la kommandantur ! Marlène avec une casquette de policier sur la tête, en guêpière, fouet à la main ! Prends ça mon petit poulet !

Bon, il n’y a pas que Darmalin qui passe des journées de merde. Micron a tenté un exploit encore plus inouï que son ministre, prendre un café avec Casstête, le gars qui jouait, je crois, dans la grande vadrouille ou la 7e compagnie, je ne sais plus… Souvenez-vous quand vous vous êtes branchés, le matin du 19 sur Bfhaine, Micron apparut, souriant. Il était doucement paternaliste en terrasse, un café à la main. Il voulait apparaître comme notre sauveur, nous délivrant du confinement par la magie de la propagande.
Mais comme pour Dardmalin, il y a quelque chose qui n’a pas marché. Hé oui, c’est un peu comme si nous avions été enlevés par un pervers, battus, violés, affamés, et un jour, il nous ouvre timidement la porte en nous expliquant qu’il est notre libérateur. Je ne sais pas qui écrit les scénarios à l’Élysée, mais il doit revoir ses classiques. On ne fait pas jouer Hannibal le cannibale dans Bambi !

C’est un tel fiasco de la com que le Figaro enlève sa une de Micron en tête en tête avec Casstête de son site internet au bout de deux heures, un déluge de critiques inonde la colonne des commentaires. Je ne vous raconte pas le travail des modérateurs, ils épongent encore.
Alors à l’Élysée, on tente le tout pour le tout. Et si les policiers étaient soutenus par les Gaulois réfractaires ? Après les militaires ? Vite, il faut effacer dans le cœur des Français la détresse de nos forces de l’ordre, leur faire oublier les morts, le combat contre les islamoracailles, il faut au contraire des images pour raviver le mort aux vaches des gauchistes.
– Allo la presse, je vous ai arrosée avec du pognon, alors on renvoie l’ascenseur mes petits chéris. Veux des images bien dégueulasses des flics, compris Marco, oui, débrouillez-vous.

Et le soir, une unité d’élite, aux uniformes flambant neuf, fusils d’assaut rutilants passèrent à l’action. Une mission périlleuse ? lutter contre les dealers ? arrêter les racailles ? Opération anti-terroriste ? Non, non, vous n’y êtes pas. Empêcher des jeunes filles de finir leur menthe à l’eau à une terrasse ! Ces images suscitèrent colère et indignation, elles avaient pourtant dans l’esprit de notre pervers, une double utilité, non seulement elles rappelaient aux Français qu’ils étaient toujours tenus en laisse mais aussi elles entachaient de nouveau nos policiers, il fallait que les Français à tout prix ne fraternisent pas avec leurs forces de l’ordre. Mais en fait, ce n’était encore une fois que la démonstration de la dictature micronnienne.

Pour faire tant d’erreurs de communication en si peu de temps, c’est qu’il doit manquer de la sérénité chez Micron et chez ses diables de conseillers. C’est panique à bord ! Est-ce qu’il sent l’iceberg de la défaite se profiler à grande vitesse, notre locataire ? Qu’il est en train de perdre la main ? et bientôt autre chose ?

En tous les cas, une erreur n’annonce pas une défaite mais quand les conneries volent en escadrille, il y a comme un parfum de déroute à l’horizon.
Allez, que la force patriote soit avec vous !

Marquis de Dreslincourt

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Pascal JUNG-LEDOUX

“macrhitler” et “dard à la main”…

Soazig NEDELEC

Merci, vous m’avez fait rire..le en même temps qui tue..

finance

Et en même temps c’est drôle et en même temps c’est vrai . Merci marquis ! Revenez-nous !

Robert Jordan

Rirons t-ils encore lorsqu’ils seront liés au poteau d’exécution avec douze fusils en face d’eaux ?

patphil

aux gaulois d’être plus rusés et d’aller voter

joseph d arimathie

les chandelles une bonne adresse a paris pour destresser castex apres sa nuit en train sans marlene et un retour en avion prive … et le bilan carbone ? pour les flics en robocop degageant des minettes qui finissent leur grenadine , la ficelle etait un shouia trop grosse ! le probleme avec leur com gouvernementale manipulatrice mensongere permanente , c est que les rares fois ou ce n est pas premedite , les FRANCAIS pensent quand meme que c est une nouvelle manipulation de merde de ces menteurs perpetuels ….

Lire Aussi