Midterms : sauf nouvelle fraude massive, Trump tient sa revanche

Midterms : sauf nouvelle fraude massive, Trump tient sa revanche

Voici ce que donnent les derniers sondages : Sur 435 sièges à pourvoir à la Chambre des représentants,  les républicains devraient en rafler 230. Au Sénat, c’est plus serré. Actuellement républicains et démocrates en ont 50 chacun. Mais la vice-présidente, démocrate, préside le Sénat de droit et donne ainsi la majorité aux démocrates. 

35 sièges de sénateurs sont à pourvoir (14 démocrates et 21 républicains). Les démocrates conservent donc 36 sièges et en remettent 14 en jeu. Les républicains n’en conservent que 29 et en remettent 21 en jeu. La partie est donc plus difficile pour les républicains.

Les sondages donnent 49/49 et deux sièges incertains qui doivent impérativement passer dans le camp républicain pour faire basculer la chambre haute. Suspense.

https://www.sudouest.fr/international/etats-unis/carte-midterms-2022-republicains-ou-democrates-quels-sont-les-etats-qui-peuvent-basculer-ce-mardi-12903902.php

Il n’a échappé à personne que c’est toujours Donald Trump qui fait la loi dans le camp républicain, depuis sa résidence de Floride. Et c’est bien pour cela que les démocrates le harcèlent au plan judiciaire, en espérant lui barrer la route pour 2024.

Depuis deux ans, Trump ne cesse de marteler que Biden est un usurpateur qui lui a volé sa victoire. Et ça marche. C’est même le thème essentiel de sa campagne pour les midterms, en adoubant les candidats républicains qui lui sont restés fidèles et en torpillant ceux qui l’ont lâché en rase campagne en 2020. Les traîtres au parti doivent payer.

Avec Trump, la vengeance est un plat qui se mange froid. L’heure de l’addition a sonné.

Toutes les simulations, avec huit modèles différents, donnent les républicains gagnants. 

La totalité de la Chambre des représentants est à renouveler, ainsi que le tiers du Sénat et certains postes de gouverneurs.

Après la fraude colossale de 2020, jamais reconnue par les médias qui bottent en touche en clamant « pas de preuve, pas de fraude », puisque toutes les plaintes ont été jetées au panier, l’atmosphère est très tendue.

300 candidats républicains disent ne pas vouloir reconnaître leur défaite s’ils sont battus. Les soupçons de fraude planent partout, mais surtout sur les États les plus litigieux, où on avait vu en 2020 les bureaux de vote fermer en plein dépouillement pour mieux falsifier les résultats.

Malgré une avance de plusieurs millions de voix en fin de journée, Trump se retrouvait perdant au petit matin ! Le pire est que toute l’Europe a cautionné cette triche à l’échelle industrielle. On estime que huit millions de voix ont été volées au milliardaire.

Ce sont des millions de « négationnistes » qui ne reconnaissent pas la victoire de Biden. Et c’est parmi eux que l’on trouve beaucoup de responsables de bureaux de vote, afin d’éviter la récidive du scandale électoral de 2020. Les républicains entendent bien ne pas être une deuxième fois les dindons de la farce.

À la Maison Blanche, l’inquiétude cède la place à la panique.

Biden clame que la démocratie est en danger. Il faut oser quand on sait qu’il a triché et qu’il a tout fait pour écarter Trump de la scène politique par un odieux harcèlement judiciaire.

« La démocratie américaine est attaquée parce que l’ancien président des États-Unis refuse d’accepter les résultats de l’élection de 2020 ». Magnifique renversement des responsabilités.

Mais la roue tourne. Une victoire des républicains se traduira par un basculement judiciaire.

C’est Biden qui risque d’être menacé de destitution pour complicité avec son fils Hunter Biden, soupçonné de magouilles financières en Ukraine et en Chine.

Personne ne s’étonne que l’Amérique, qui a agressé tant de peuples et mené tant de guerres injustes, soit soudainement devenue respectueuse de la démocratie et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine, petit pays mafieux et corrompu qui n’appartient ni à l’Otan ni à l’UE.

En fait, une guerre contre la Russie menée sur le dos du peuple ukrainien, vise à cacher les turpitudes du clan Biden dans ce pays. (voir le rapport Marco Polo qui vient de sortir)

Par ailleurs, une victoire sur la Russie aurait permis à Biden de redorer son blason, après la déculottée de son armée humiliée par 50 000 talibans en guenilles.

Mauvaise pioche ! Une armée qui se sauve comme des lapins devant quelques va-nu-pieds afghans, en abandonnant dans la panique 85 milliards de matériels militaires, ne risque pas de faire trembler la puissante armée russe de Poutine. 85 milliards = deux années du budget Défense de la France !

Un trophée gagné par les talibans armés de simples kalachnikovs ! Quelle débâcle ! Un pays musulman pauvre et sans industrie a mis en déroute tout l’Occident. Pas étonnant que les BRICS et l’OCS aient le vent en poupe.

J’entendais un général français ne jurant que par l’Otan déclarer que « l’armée russe fait pitié, que c’est une armée de pauvres types commandée par des imbéciles ». Partisan de l’escalade, il estime qu’il faudrait frapper le territoire russe en profondeur. Sait-il que Poutine possède des armes imparables que l’Otan ne maîtrise toujours pas ? On s’interroge…

Connaît-il l’effet d’un missile hypersonique sur un porte-avions, même sans aucune charge conventionnelle ou nucléaire ? La simple énergie cinétique d’un tel missile enverrait notre Charles de Gaulle par le fond en quelques minutes. Soupçonne-t-il la puissance du tsunami déclenché  par un drone sous-marin Poséidon, explosant au large de la côte ? Pas besoin de charge nucléaire non plus, mais suffisant pour raser Los Angeles ou New York sans prévenir.

Face à de telles armes, mieux vaut ne pas fanfaronner. Et ne jouons pas avec le feu nucléaire non plus. C’est fait pour ne jamais servir et pour ramener les belligérants à la raison avant l’irréparable. 

Je rappelle aussi à cet atlantiste intégriste étoilé que les États-Unis ont perdu toutes leurs expéditions coloniales depuis 1945. Il n’y a qu’à Hollywood que Rambo gagne la guerre seul contre tous.

Mais revenons aux élections. Au lieu d’une victoire en Ukraine, Biden ne peut offrir qu’un désastre à ses électeurs. Le constat est accablant :

Poutine occupe toujours 20 % du territoire ukrainien et tient tête aux 40 nations qui aident Kiev.

(On notera que pour Biden et ses valets, 40 nations ont parfaitement le droit de soutenir l’Ukraine dans la guerre, mais que l’Iran et la Corée du Nord n’ont aucun droit d’aider la Russie. À quel titre cette différence ? Encore la loi du plus fort ?)

Question : si Pékin aide Moscou, y aura-t-il des sanctions occidentales contre la Chine ?

L’inflation et l’envolée du prix de l’énergie tuent les économies européennes et suscitent la colère en Amérique. Inflation à 8,2 % , pouvoir d’achat en berne, immigration incontrôlée, insécurité galopante hausse des taux et récession en vue. On se croirait en France !

Entre le plan sauvetage pour l’économie après le Covid, le plan infrastructures, le plan transition énergétique et le plan d’aide aux étudiants, ce sont 3 600 milliards que Biden a injectés dans l’économie. Pas étonnant que la dette publique et l’inflation s’envolent.

Dans un pays où la consommation représente les 2/3 de l’économie, on comprend que la colère gronde. Mais tout cela serait bien entendu la faute de Poutine, alors que c’est Biden qui attise les braises.

40 millions d’électeurs ont voté par anticipation et des soupçons de fraude planent en Pennsylvanie, sur le vote par correspondance.

La crise de confiance qui affecte le système électoral n’augure rien de bon. On s’attend à des fraudes et des recours. Les républicains « négationnistes » essaient de s’emparer des postes supervisant le scrutin. 

Plus question de faire voter les morts, les sans-papiers, les fantômes qui votent trois fois. Finis les bureaux de vote où il y a plus de bulletins que d’inscrits.

Je pense personnellement que si les républicains remportent à la fois la Chambre des représentants et le Sénat, ce sera un tournant dans la guerre en Ukraine, un tournant pour la paix.

L’hystérique Zelensky, éternel insatisfait des aides occidentales et toujours plus exigeant, toujours plus arrogant, a fini par lasser les opinions publiques. Poutine avait raison. Ruiner l’Europe pour sauver un pays mafieux de 44 millions d’habitants, qui pèse 13 fois moins que le PIB français et 80 fois moins que celui de l’UE, est une folie pure qui ne peut s’expliquer que par un chantage de Biden exercé sur les pays de l’Otan.

Comment l’Europe a-t-elle pu s’embarquer dans cette galère suicidaire qui va anéantir notre économie et notre pouvoir d’achat ? Comment peut-on être aussi irresponsable qu’un Bruno Le Maire, qui croyait mettre la Russie à genoux ? Ce ministre de la faillite, qui nous a endettés de 600 milliards de plus en cinq ans, a une cervelle de colibri.

Espérons que dans quelques jours, grâce à Trump qui tirera les ficelles en coulisses, l’Occident parlera davantage de négociations de paix que de sanctions. Que Zelensky retourne danser à poil sur ses planches et que l’Occident écoute enfin Poutine.

On en saura plus demain.

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print
53
1

34 Commentaires

  1. Une cervelle de colibri, c’est une insulte pour ce petit oiseau!! Le Maire est d’une nullité à toute épreuve, comme le reste de la cour d’ailleurs!!! Quant aux Américains, souhaitons leur un retour de Trump!!

  2. En tous cas Trump n a pas pu s empêcher de balancer un commentaire un peu pourri contre De Santis, Républicain comme lui, qui devrait faire part de sa candidature pour la présidentielle 2024, d après les tabloïds américains. Ce n’est vraiment pas malin.

  3. Merci Jacques pour vos excellentes analyses. Mais, vivement les « ratonnades » de propagandistes, ici chez nous ! L’immeuble du bd Blanqui est assez haut pour d’excellents « lancers de propagandistes », depuis les fenêtres des étages supérieurs.
    Quant aux différentes « chiaines » de télévision, l’intrusion massive de patriotes, pendant les lavages de cerveaux, procurera de grands moments de bonheur aux téléspectateurs. Et à tout saigneur, tout horreur, le siège et le contenu des « Amalgames Fange Pourriture » ne peut être l’object que d’un énorme incendie. Puisse ce doux rêve devenir rapidement une réalité.

  4. si seulement il pouvait donner un grand coup de balai à tous ces imposteurs avec l’aide de MUSK qui faisant face au milliardaire immigrationniste lui ferait mordre la poussière en détruisant toutes ces associations gauchistes diverses et variées et leurs armées de bateaux illégaux envahisseurs détruisant l’europe : on en rêve tous les jours

  5. Bonjour Jacques, n’oublions pas les médias plus puissants que tous les politicards d’opérette. Médias aux ordres des financiers qui en réalité gouvernent dans les coulisses du théâtre dont ces mêmes politicards ne sont que de tristes et minables acteurs. Je suis convaincu que V. Poutine attend le résultat de ces élections et le 17 Nov, autre date importante pour l’honneur de la Russie et le déshonneur de l’occident, pour procéder au dernier acte de son intervention spéciale en Ukraine. Faisons lui confiance, lui et lui seul peut nous éviter le cahos et la disparition de l’Europe.Quant á ces étoilés de la ligne Maginot……. Belle journée á vous.

  6. Je crains que les Démocrates véreux sauvent assez des sièges pour maintenir le status quo. Donc, poursuivre l’impasse de financer l’état mafieux ukrainien.

  7. Vaste pantalonnade,blanc benêt et bidet blanc … ultime solution tirer la chasse d’O m’en bas les c…les c’est tout de la mdre en tube

  8. Bravo, je le souhaite de tout coeur et surtout que les americains republicains ne se laissent pas berner par les democrates tricheurs .

  9. Que dire sur le soi disant rachat des turbines à GE, Qu ont ils mis dans la balance, les vaccins, les vins de Bordeaux, le beaujolpif, l ukraine et je ne sais quoi, ne respectant pas les accords de l Omc, qui a pondu es accords, comme le libre échange, même l Algérie n a pas ratifie les accords de libre échange avec l’ue, n ayant rien à echanger

  10. Dans le monde d’aujourd’hui, tout est faux :les faux mineurs soit disant isolés, les faux projets de l’exécutif ( vrais lorsqu’il peut nous emmerder ), les faux renseignements des journaleux, les fausses déclarations des ministres, etc, etc…Comment peut-on être certains qu’il n’y a pas de faux dépouillements des bulletins de vote, dans n’importe quel pays ? Surtout avec macron, le roi des menteurs. Pourquoi n’y a-t-il pas eu plus de doute, en France, sur une possible tricherie dans nos élections présidentielles? Marine aurait dû contester ces résultats plus fort que Trump et jeter le doute sur ce sujet.

  11. « Comment l’Europe a-t-elle pu s’embarquer dans cette galère suicidaire qui va anéantir notre économie et notre pouvoir d’achat ? ». Cette guerre en Ukraine est le point d’orgue de la volonté du gouvernement français actuel de détruire définitivement ce qu’il reste de la France et d’accomplir pleinement le plan de DAVOS. Et cela a réussi ! Nous ne sommes qu’au début de la chute dramatique qui s’annonce !

  12. —-Les USA sont un pays divisés racialement, culturellement, sont peuple lobotomisé est tributaire de la malbouffe, des jeux vidéo, de la propagande d’état diffusée sur les chaines d’infos, l’insécurité, l’immigration, et la saleté sont le quotidien des grandes villes.—-
    —-lorsqu’on voit un reportage sur les ricains de la rue on observe des gens en majorité obèse, au regard vide, c’est d’ailleurs ce que l’on constate de plus en plus en France.—-
    —-En réalité les USA coche toutes les cases d’un pays décadent aux mains d’une élite psychopathe représentée par un président menteur, sénile et pédophile, c’est d’ailleurs pour cela que ce pays reste dangereux car il possède le feu nucléaire.—-

  13. comme en ue-otan qui savent risquer gros, les démocrates feront tout mais tout, tout, jusqu’à l’inimaginable pour un esprit sain pour ne plus jamais perdre des élections qui marqueraient leur fin de vie derrière les barreaux et la chaise électrique.

  14. Rectificatif : le colibri a une cervelle. Bruno d’Agen , je ne suis pas sur !

  15. Trump, le gars qui avait promis de « drainer le marais » mais l’a engagé pour administrer le pays dont il avait la charge (Bill Barr, Mike Pompeo et même John Bolton, entre autres), qui avait promis d’emprisonner Hillary Clinton et qui, une fois élu, a rigolé en disant que ce n’était qu’un slogan de campagne électorale. Ah, aussi celui qui se vante d’avoir autorisé les fabricants du « vaccin Trump » (selon ses propres mots) de passer outre les expériences nécessaires pour assurer l’innocuité de l’injection. Surnommé « Warp Speed Trump » par ceux, malheureusement trop rares, qui ont compris qu’il n’est qu’un leurre, certes bien meilleur acteur que son successeur, il est malgré tout toujours vénéré par les « TV zombies » qui ne croient que ce que la propagande leur impose de croire. Consternant.

      • Tiens, l’habituel troll commis à la démoralisation. « Vous qui entrez en ces lieux, abandonnez tout espoir ». Ca vient d’un parfait anonyme, mais c’est signé. Au prochain pseudo !

  16. Une cervelle de colibri ? C’est insultant pour ces oiseaux magnifiques qui sont les seuls à savoir voler sur le dos.En général les oiseaux volants sont très intelligeants.Le commun des mortels serait incapable de diriger un aéronef et de trouver sa destination sans l’aide d’un GPS, les oiseaux le peuvent.Bruno Lemaire est une nullité dans tous les dommaines et ses échecs ne le perturbent pas, toujours content de lui même.

    • Et aussi en marche arrière, ce que ne pourra faire ces abrutis, avec leurs « petit agacé cul » qui leur sert de cerveau et pas de gouvernail

    • Juan Hui, durant toutes les campagnes présidentielles ou législatives, les candidats présentent leur point de vue et objectifs. Même les petits candidats comme Poutou, font campagne. Rallier le plus de monde possible à leur projet, voilà pourquoi ils se présentent

  17. Je ne partage pas votre optimisme quant à une victoire significative des Républicains. Depuis 2 ans de pouvoir démocrate les Républicains ont été incapables de sécuriser le vote par correspondance qui est l’apanage des électeurs démocrates, le vote Dominion est toujours le système de vote le plus utilisé malgré ses nombreuses possibilités de fraude informatique. Quand on sait que le pouvoir américain a exercé d’énormes pressions sur Bolsonaro pour qu’il concède sa défaite face à l’ancien détenu Lula alors que la population brésilienne à compris qu’il y’avait anguille sous roche dans les États du Nord Est du Brésil où les résultats une fois analysés laissent entrevoir là aussi des fraudes massives, les pseudo démocrates américains, vrais fascistes, ne permettront pas leur défaite défaite et ont déjà anticipé.

    • @Dudley Smith

      Bonne anticipation, car, à cette heure de la matinée, les résulta apparaissent mitigés et la tendance a l’air d’être en faveur des démocrates.
      Ça me rappelle les 58%, étrange ce sentiment de déjà vu.

    • Complètement d’accord, bonne analyse. les sournois mondialistes ne vont tout de même pas laisser les républicains entraver leurs projets.
      La fraude est un peu moins voyante c’est tout!…
      Hillary s’est fait battre car elle n’avait « pas prévu » une fraude assez massive contre Trump! Ce qui fut réparé pour Biden!!

  18. En attendant, Zelenski est en panique totale. On l’a vu dans le petit écran, le mec est très mal dans ses pompes, il commence à se chier dessus.
    Alors il ne faut pas demander ce qu’il se passe en coulisses dans toute cette affaire. Hunter Biden, pas clair depuis le début, tient le pianiste et nous pouvons nous attendre à des révélations.
    Un général de la télévision disait que nous allons, non seulement assister à l’effondrement économique de l’UE, mais à l’implosion de celle-ci. Si l’on tient compte des changements, comme en Italie, de la Hongrie, il ne serait pas étonnant qu’un renversement causé par les midterms aux USA viennent renverser la table d’un seul coup. Ça risque de secouer très fort. Le chef du Kremlin doit se frotter les mains.
    Je suis impatient de voir la suite.

    • Sur une chaine Russe, dont je regarde simplement, on voit des manifestations, banderoles et paix en Italie réclamant de ne plus envoyer d armes en ukrainios

    • Zelenski a été ouvertement menacé de mort, juste après son élection en 2019, par un des leaders des milices paramilitaires ultra-nationalistes d’Ukraine, Dmitro Yarosh, s’il ne se pliait pas à l’agenda extrémiste anti-russe des nationalistes (interview en ligne sur un média ukrainien, lien donné par Bruno Berthez il y a quelques mois).
      Il est pratiquement certain que Zelenski finira mal, pris en tenaille comme il l’est. Qu’il commence à se faire dessus n’est donc absolument pas étonnant.

Les commentaires sont fermés.