Mieux connaître l’Alliance “Stop la charia”

Publié le 8 novembre 2010 - par

LES DONNEES DE BASE

Je viens de faire connaissance avec un réseau qui essaie d’être international et qui se nomme fièrement : “Stop à la charia”. Je vais vous le faire découvrir tout en le découvrant moi-même. Il se matérialise principalement par un site encore un peu en travaux, mais qui comporte déjà des versions dans plusieurs langues :

http://allianceffl.wordpress.com/2010/06/14/lalliance-dit-stop-a-la-charia/

Qu’est-ce que l’Alliance ?

Elle se définit elle-même comme un mouvement non pyramidal centré autour de ses sites internet. Elle se veut facilitatrice d’actions, facilitratrice d’énergies et de leaders.

http://allianceffl..wordpress.com/about/

Quel est son programme ?

Son programme est exprimé ainsi :

” Promouvoir dans nos pays respectifs le vote de lois transformant en délit l’enseignement des règles de la charia ainsi que la promotion ou l’incitation, publique ou privée, de leur application individuelle ou collective en tant que normes comportementales.
Promouvoir l’adoption, dans nos pays respectifs, de mesures éducatives, législatives et éventuellement répressives efficaces visant à un dépérissement rapide des pratiques sociales liées au respect des règles de la charia.”

L’Alliance ne prend pas parti sur les moyens d’y parvenir et laisse chacun libre à ce sujet.

Elle rejette le racisme, la xénophobie, et s’inscrit dans le cadre du respect des droits de l’homme.

Quels sont ses initiateurs ?

Pour la France au moins, celui qui se met en avant s’appelle Alain Wagner et il a fait connaître le projet par cette interview :

http://www.pi-news.org/2010/10/berlin-interview-with-alain-wagner-of-stop-sharia/

Une grande interview-programme est développée sous le pseudonyme de Gandalf :

http://allianceffl.wordpress.com/

Gandalf est contributeur du site Vérité, Valeurs et Démocratie :

http://verite-valeurs-democratie.over-blog.com/

Ce dernier site place des liens vers plusieurs sites de réinformation, en particulier Riposte Laïque.

LE PROGRAMME

Le but du mouvement est de faire interdire la charia comme contraire aux droits de l’homme et d’éliminer toutes les pratiques inspirées par la charia.

Dans son interview, Gandalf dit ne rien penser de l’islam en tant que religion :

“Dans l’Alliance nous ne prétendons pas savoir ce qu’est un musulman, et pour être tout à fait honnête, cela ne nous intéresse pas. Par contre nous savons ce qu’est un citoyen libre et nous savons ce que la Charia leur fait : La Charia les enferme dans une servitude dégradante. La Charia est une forme d’esclavage mental, c’est cela qui pose un réel problème.”

Il ne s’intéresse qu’aux aspects politiques, c’est à dire à la charia en tant que législation :

“Laissez-moi ajouter que se formaliser du contenu supposé du cerveau de votre voisin semble une manière bien peu productive de passer son temps.

La Charia est un tout autre sujet. La Charia dans les pays occidentaux est de nature politique (la politique étant ce qui organise la Cité).. Dans une société musulmane la Charia est d’essence religieuse, mais il se trouve que nous ne sommes pas dans une société musulmane, nous n’avons donc pas à nous soucier de la Weltanschaaung (conception du monde) islamique sur ce sujet.

Certaines personnes prétendent introduire ce qu’ils considèrent comme un ensemble de lois dans notre société. Des lois réglementant les comportements individuels et collectifs, la morale, la manière de s’habiller, la nourriture, la justice, les relations matrimoniales, la vie sexuelle, les héritages, le statut de citoyenneté et même ce que vous êtes autorisés à croire ou ne pas croire. Des lois votées par personne, des lois absolument incompatibles avec les principes de la Démocratie, des lois violant tous les droits de l’Hommes imaginables et tous les concepts civilisationnels de base de la dignité humaine telle que nous la concevons et vous demandez pourquoi nous focalisons notre action sur la Charia ?”

Le but recherché par l’Alliance est clairement et franchement l’interdiction de la charia :

“Nous sommes complètement opposés à toute manifestation individuelle ou collective (notez que nous parlons ici d’actes, pas de croyances) faisant la promotion d’un système politique non démocratique, incompatible avec le respect des droits humains et constitutionnels de nos citoyens. Faire la promotion d’un système social et politique non démocratique dans notre société s’appelle de la subversion, c’est un délit.

Apprendre à des enfants ou des citoyens qu’ils ne peuvent pas faire usage de leurs libertés constitutionnelles et qu’ils doivent obéir à une loi étrangère- quelle que soit cette obligation- est intolérable. Il n’y a pas de loi parallèle à nos lois qui tienne, et l’opinion de l’Alliance est que toute personne qui tente d’introduire une loi étrangère dans nos pays, même s’il se cache derrière le paravent de la religion ou des actes apparemment anodins, doit être stoppée.”

Cette interdiction doit libérer tant les musulmans que les non-musulmans :

“Pourquoi devrions-nous tolérer que des activistes-prêcheurs travaillent activement à la destruction des droits et libertés de nos voisins par l’endoctrinement, la pression sociale voire la violence physique ?

La « communauté musulmane » (Umma) est un concept qui emprisonne l’individu dans une « communauté » ayant des coutumes et obligations spécifiques issues de la Charia. Ce concept n’a absolument aucune validité, soit vous êtes un citoyen, soit vous ne l’êtes pas, le reste n’a aucune signification.

Une interdiction totale de la Charia, de son enseignement et de sa promotion aidera nos citoyens de confession musulmane à se protéger de ceux qui, insidieusement, essayent de les asservir à l’esclavage mental de la « loi » islamique. Nos sociétés démocratiques offrent le cadeau fabuleux de la liberté à tous citoyen musulman désireux de l’accepter. C’est notre devoir collectif de maintenir les conditions permettant à nos citoyens d’échapper au joug de cette loi étrangère et barbare.

Etre débarrassés de la Charia nous protègera aussi, car elle concerne aussi les non-musulmans.

La Charia incite en effet lourdement à la discrimination, la haine, le tromperie et la violence à l’encontre des non-musulmans, les mécréants. La Charia provoque des désordres sociétaux et des tensions menant à des situations de semi-insurrection urbaines quand elle est combinée à des problèmes sociaux à l’immigration de masse.

Tous bénéficieront d’une vie meilleure une fois débarrassés de la Charia.”

Cette interdiction sera utile, bien que nos pays possèdent des législations en principe non inspirées par la Charia. En effet, celle-ci avance sournoisement :

“L’information. Les démocraties occidentales souffrent d’un dramatique manque d’information : nous sommes en guerre et nous ne le savons même pas (précisons que le Jihad, la guerre contre les non-musulmans est un devoir sacré pour ceux qui obéissent à la Charia) ; nous faisons face à une idéologie politique et nous ne le savons même pas (beaucoup croient encore au « choc des civilisations », à un affrontement religieux ou à des problèmes de racisme) ; nous sommes confrontés aux symptômes d’une influence grandissante de la Charia et nous ne savons pas les identifier comme tels (foulards islamiques, produits halal, liberté d’expression réduite à cause d’un climat de menace et de violence latente dès qu’un sujet en rapport avec la Charia est abordé, etc…).

Nous ne savons pas à quoi nous faisons face. La plupart d’entre-nous ignorent ce qu’est la Charia et ca qui la relie aux textes fondamentaux de l’islam.

Demandez autour de vous, combien parmi vos connaissances ont lu le Coran et des hadith, ou savent ce qu’est la Charia et ce qui ne l’est pas ?

Les gens ignorent ce qu’est la Charia, la plupart des musulmans vivant dans nos pays également d’ailleurs. Et nos dirigeants ? Pourquoi seraient-ils plus informés ? Parce que vous avez voté pour eux ?

C’est là la source du problème : L’incapacité sociétale actuelle à détecter la présence de la Charia et à comprendre la menace qu’elle représente pour nos sociétés démocratiques.

Une fois informés sur ce qu’est la Charia et ses dangers, nos dirigeants seront capables de défendre efficacement nos Nations.”

Catherine Ségurane

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi