Migrants et maladies contagieuses : danger !

Publié le 17 novembre 2016 - par - 37 commentaires - 14 553 vues
Share

Clandestinsgrecs1

En septembre 2016, BFM TV nous apprend que des
cas de tuberculose ont été diagnostiqués au lycée professionnel Cantau d’Anglet (64). Début novembre, France Bleu Pays Basque révèle que le premier cas, traité au printemps, concerne un lycéen ayant voyagé en Afrique… et, qu’à la rentrée, six nouveaux cas s’étaient déclarés. Devant l’ampleur du dépistage (1.800 personnes) et la gravité du problème, l’A.R.S (Agence Régionale de la Santé) mettait à disposition un camion (30.000 €) pendant 3 semaines.

Or, à Saint Bauzille de Putois (34), le maire écrivait le 28/10 que des Soudanais étaient bien arrivés et que  la « tradition d’accueil du village » continuait. Par contre, d’autres médias indiquaient qu’avec les Soudanais se trouvait un Érythréen et un Pakistanais qui a été immédiatement hospitalisé dès son arrivée. Alors, en tant que père de famille je me pose quelques questions. Sachant que les cas de tuberculose en vertu du règlement sanitaire international doivent être déclarés, je m’étonne du silence médiatique devant l’affaire d’Anglet. Le ministère de la santé a-t-il été associé à l’évacuation de Calais ? Des mesures prophylactiques ont elles été envisagées puisque l’on sait que les invasions migratoires mettent en danger la santé publique des français.

Les migrants, dont le gouvernement impuissant à contrôler et à endiguer le flux, dispersent à travers le pays des maladies contagieuses, endémiques dans leurs pays d’origine et les amènent avec eux. Il convient de les dépister, les traiter pour les prévenir:

1°) Ce sont des affections parasitaires qui peuvent provoquer des bilharzioses urinaires et intestinales, des amibiases. Les docteurs Larivière (1) et Rousset (1) signalent que ces pathologies se répandent par voie génitale et contact buccal direct. Quant aux parasites du tube digestif, ils se développent dans le sol, l’eau, les milieux humides et restent infectants une vingtaine de jours. Aussi, il convient de veiller aux eaux de baignades et à la qualité des réseaux d’assainissement. Les moustiques peuvent transmettre le paludisme, la maladie du sommeil, la leishmaniose (les souches importées peuvent se recombiner avec celles présentes en France), la borréliose, la fièvre jaune, la dengue, le chikungunya…

2°) Ce sont aussi des maladies tropicales, lèpre, mycoses, des maladies sexuellement transmissibles comme la syphilis. Le docteur André Basset (1) fait observer que la lèpre, chez un migrant, peut demeurer sous forme latente ou inapparente et rester plusieurs années avant de se déclarer. Il préconise le dépistage aux frontières. Chez un migrant, la sérologie positive, séquelle de l’enfance n’est pas contagieuse, elle l’est en provenance d’un contact récent.

3°) C’est aussi la tuberculose, surtout sous la forme pulmonaire qui est la plus contagieuse. Le docteur Gentilini (1) indique que « chez le noir, elle est caractérisée par son polymorphisme, sa survenue entre le sixième et le vingtième mois de séjour en France ». Le docteur Coudrau (1) souligne lui aussi qu’elle touche surtout les africains noirs.

Les migrants, le plus souvent africains, que l’on impose dans nos villages constituent donc un groupe à haut risque. Le Docteur Gentilini (1) tout comme l’O.M.S en 2016 préconise un dépistage systématique dés l’arrivée, et, au minimum tous les six mois, sur une durée de 18 à 24 mois. Il déclarait indispensable l’établissement d’un carnet de santé national pour tout immigré ainsi que la vaccination obligatoire par B.C.G bien qu’elle ait une protection limitée en raison de la sur contamination .

L’Institut Pasteur recommande de surveiller les eaux et les aliments pour éviter d’exposer la population locale à des risques inutiles d’hépatites A, ainsi que diffuser l’information aux populations sur les risques d’hépatites B, laquelle se transmet par le sang et le sexe ;

L’OMS demande un dépistage systématique des cas de Coronavirus (Mers-Cov) et la prévision de salles d’isolement car il peut engendrer des pneumopathies sévères. De même pour les porteurs de VIH et hépatites virales. Le réseau « sentinelles » avec Fanette Blaizeau, dés 2013 recommande la vaccination des migrants de plus de 16 ans par DT Polio, ROR et Méningo C.

On impose au cœur de nos villages, comme à Arzon (56) ou à Sainte Marie (66) des populations de clandestins, réservoirs infectieux contaminants et rien n’est prévu pour la prophylaxie. Ces « sacs à maladie » sont de plus en plus difficiles à soigner car tout dépistage ou traitement leur parait discriminant. En l’état actuel de l’autorité de l’État, il semble improbable d’imaginer une quelconque contrainte.

Or la situation est criminelle car il faut savoir que le crachat d’un homme atteint de tuberculose contient des bacilles pouvant survivre plusieurs mois dans la terre. De plus les animaux, porteurs de souches proches, peuvent les transmettre aux aliments… sans évoquer certaines pratiques avec les animaux… Le 19/03/16, l’ O.M.S signalait le risque très élevé de la tuberculose multi résistante chez les migrants. Il faut savoir que la résistance aux anti-microbiens rend mortelles des maladies devenues incurables telles que pneumonies, V.I.H, tuberculose et paludisme etc, mortelles aussi pour les populations d’accueil.

Pour rappel, les eaux, la terre, les aliments, peuvent être contaminés même en évitant le contact direct. Alors, est il prévu de décontaminer les locaux, les moyens de transport de ces gens, interdire les baignades en rivière ou en piscine ? C’est une bien cruelle responsabilité qui échoit aux maires des communes d’accueil alors qu’ils n’y ont pas été préparés et ils auront pourtant à rendre des comptes. Ont-ils demandé une décharge aux préfets ? Sont ils bien conscients de leurs responsabilités ?

Richard Roudier

NOTA

(1) In « la santé des migrants », Éditions Droit et Liberté-MRAP (1972) – peu suspect de sympathies identitaires

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
madeleine

A la vue de cette photo de clandestins et leur comportement :

« DES MEDECINS, AVOCATS, PHILOSOPHES, DES GENS TRES EDUQUES » d’après nos politiques…….

roche

on atend quoi de mettre tout ce monde dehord

perra

Je suppose que le contrôle médical devra être fait par nos médecins des campagnes, alors qu ils ne sont pas assez nombreux, ils ont un travail énorme en deplacement ?
nos responsables ont ils bien envisagé toutes les éventualités ?

Laurent

Ça étonne qui ?
La tuberculose est une pathologie qui fait son terreaux dans l’indigence et la pauvreté, le manque d’hygiène.
De nos jours la vaccination par le bcg n’est plus obligatoire pour nos enfants et bizarrement on nous envoie des milliers de clandestins porteurs de germes pathogènes s’installer tranquillement chez nous…
De la à y voir une corrélation, il n’y a qu’un pas…

Jacqueline

Il y a longtemps que j’ai soulevé çe grave problème, mais dès que l’on dit quelque chose dans ce pays on est de suite traités de fascho et racistes,
Mais que deviendront nos enfants et petits enfants dans çe pays pollué, gère et soutenu par un tas de bobos socialos bien pensants, qu’est çe qu’il,faut faire pour arrêter ce massacre, cette solidarité malsaine pour des hommes qui nous respectent même pas,
Il y a de l’argent pour tout ça, et par contre plus ça va moins les médicaments sont remboursés, y compris ceux pour le cancer, les cotisations augmentent sans cesse, les mutuelles, les’ impots, enfin tout quoi, et on voudrait que l’on accepte cette invasion assassine sans rien dire,

Centulle

Imaginez qu’en montant dans un fourgon de la gendarmerie pour répondre d’une infraction vous attrapiez une ‘ cochonnerie » parce qu’un clandestin y a été questionné avant vous, ce sera alors la « double peine ». Quand je pense aux précautions qu’il faut prendre pour déposer une simple plaque d’Êverite contenant de l’amiante selon les prescription de l’inspection du travail ou au pompiers qui mettent des gants pour transporter hors du terrain un rugbyman de 13 ou 14 ans qui saigne un peu du front, je me demande si on touche pas le fond .

BELPHEGOR

Sacs à virus, bactéries, bacilles et autres protozoaires ? Sacs à merde cela au moins c’est sûr. Comment peut-on sans aucune vaccination et aucun contrôle sanitaire répartir des immigrés clandestins porteurs de maladies pathogènes dans la nature au risque de provoquer une pandémie au niveau Européen à l’instar de la grippe espagnole qui a fait plus de 30 millions en Europe ? Cherchez l’erreur !

Britannicus

La plupart des maladies contagieuses, notamment celles d’origine tropicale, avait été éradiquée en France à la fin des années soixante-dix. Elles reviennent en force depuis que la France a aboli ses frontières au profit de l’Union Européenne (milieu des années quatre-vingt) : cherchez l’erreur…

Anne marie

avant il y avait « la mise en quarantaine » obligatoire pour quiconque allait d’un pays dans un autre ; les médecins de l’hygiène avaient le temps de contrôler l’immigration ; qu’en est-il de cette précaution à présent compte tenu des frontières inexistantes ou passoires et des clandestins qui envahissent nos pays ?

Alain H.

On retrouve aussi souvent des cas de tuberculose dans les prisons…
Sauf que ce n’est jamais révélé !

gabriel zallas

… et encore on passe sous silence le Sida, la fièvre Ebola… ce serait raciste d’en parler voyons ; nous ne sommes pas au bout de nos surprises !

gabriel zallas

Eh oui nos doctes dirigeants viennent de découvrir l’eau tiède ! Lorsque nos ancêtres avait un doute sur le retour de leurs marins il appliquaient la quarantaine. Quand des réfugiés se trouvaient en Jordanie par exemple ils étaient confinés dans des camps ; pareils pour la Taïlande receuillant les survivants Cambodgiens out Vietnamiens, ces réfugiés n’ayant pas vocation à s’intégrer dans le pays ils restaient en camp clos, ce qui permettait de surveiller sanitairement le camp et d’éviter des infiltrations de combattants venues hors frontières pour semer la zizanie. Il faut être stupide, inconscient, démago, ou carrément criminel pour laisser la porte ouverte afin que tout le monde viennne

inconnue

aucunement surprise, il est tout à fait logique que ces migrants amènent des maladies , éradiquées en Europe alors que les européens sont obligés de se faire vacciner pour aller dans les pays africains porteurs de toutes sortes de maladie, virus etc…..et eux rentrent en Europe sans contrôles sanitaires, nos enfants, en France, pour être scolarisés doivent être à ,jour des vaccins et les autres que nenni

Hocinov

C’est exactement une propagande nazie. Goebbels n’aurait pas fait mieux!Ach ces rats qui enfahissent nos contrées.Fite nettoyez moi tout ça!

Franck

Coulons TOUS LES NAVIRES des humanitaires qui ramènent le poison dans nos pays… Ce sont des dangers sanitaires….

Schwander

Bon résumé et bonne mise en garde. Comme médecin il faut ajouter la drépanocytose qui est une maladie héréditaire qui coûte très cher. On ne trouve pas seulement la drépanocytose en Afrique mais aussi au Moyen Orient.

Louve Normande

Il est aussi reconnu et ENCORE PLUS « caché » qu’ils sont aussi un « réservoir » potentiel pour la Peste !
Je pense bientôt de refuser de serrer la main des gens, tous les gens car beaucoup de français se compromettent avec eux !

Et la méningite ? A paris, j’ai vu un lépreux qui se déplaçait sur ses talons car les orteils étaient tombés, sa peau se desquamait. Quant à ses mains…des doigts manquaient…Et il se déplaçait comme ça, sans problème…J’en ai vu un autre dans le métro. Assis sur l’un des sièges (allez vous asseoir vous aussi, ensuite !) il s’essuyait les jambes…Répugnant ! Mais…il ne faut pas le dire, surtout pas les mettre en isolation, ce serait raciste !

Si vous dites vrai, c’est monstrueux !!!!.

Adler

Si le peuple français ne réagit pas en masse sort dans les rue bloque le pays , ce gouvernement de pourritures va nous exterminer. Nous serons foutus. Je ne sais même pas s il n est pas trop tard.

madeleine

Et les nourrissons dans les crèches, en contact direct avec lits, couvertures, etc… servant pour les nouveaux arrivés d’Afrique. Et les écoles ? Il suffit d’un seul enfant pour contaminer toute une classe, voire une école entière, avec des maladies qu’on ne connaît pas en France. Fille de militaire, je suis arrivée en Tunisie dans ma petite enfance et y suis restée une quinzaine d’années. J’y ai attrapé le « croup », maladie mortelle à laquelle par miracle j’ai échappé à la mort. J’ai également attrapé la « typhoïde », également mortelle mais j’ai été guérie. Et par trois fois, à quelques années d’intervalle, j’ai eu la « teigne », pour me soigner : tête rasée, application sur toute (suite)

madeleine

(suite) 2

la tête d’une cire bouillante destinée à arracher les racines, ensuite passage aux rayons X. Obligée de porter un foulard sur la tête parce que j’avais honte dans la rue, à l’école. Et les petits arabes me poursuivaient en criant « ya fartassa ! » (caillou rasé). J’en ai gardé des séquelles puisque les racines de mes cheveux ont été arrachées par trois fois. Encore heureux que je ne sois pas chauve suite à ce traitement. Mais j’ai peu de cheveux et pour une femme c’est terrible. Un dermato consulté à St-Louis à Paris m’a dit que beaucoup de Français d’Afrique du Nord sont dans mon cas, ayant eu cette même maladie. Autre maladie courante et contagieuse en Afrique du Nord (suite)

madeleine

(Suite et fin) 3

la maladie des yeux entièrement collés par un liquide émis par la yeux en abondance et qui durcit. On voyait quelques adultes et enfants dans les transports en commun. On faisait attention de ne pas s’approcher. Il est certains que la plupart des maladies que j’ai citées se soignent très bien et rapidement de nos jours et donc ne sont plus mortelles, grâce aux antibiotiques. Mais l’époque où j’ai vécu en Tunisie est lointaine et n’a rien à voir avec la Tunisie que les touristes connaissent aujourd’hui. Vraiment absolument rien à voir.

JC.P.

Je confirme : j’habite en Pays-Basque et aucune info de ce genre n’a filtré (faut dire que je n’écoute ni ne lis la presse de propagande de la gochiasserie).
En revanche j’en parle autour de moi depuis hier, et personne ne savait.
Il faut dire, qu’ici, nous ne sommes pas encore atteint par la pollution migratoire et arabo-musulmane, mais ça vient…..lentement, mais surement.
Quant çà ceux qui proposent, à fort juste titre, d’écrire aux maires : SACHEZ QU’ICI LE MAIRE LR d’ANGLET, NE REÇOIS PAS LES ADMINISTRES, MÈME AVEC DEMANDE DE RDV

ces informations sont passées sur france bleue pays basque et ont été diffusées dans la presse locale SUD OUEST, REPUBLIQUE DES PYRENNEES etc ;des « invités » ont été dispatchés à PAU, GELOS, OLORON , ST JEAN DE LUZ , HENDAYE , MAULEON ….
Les maladies sont un probleme mais pensez aux dingues qui se sont enfuis des hopitaux psy. , des prisons et qui maintenant se promènent dans la nature , mais ne stigmatisons pas !

Anne Lauwaert

C’est quand même logique: ces gens viennent de pays où ces maladies sont tellement courantes qu’ils ne savent même pas d’être malades… En Europe on a des décennies d’hygiène mais en Inde les gens crachent, urinent et défequent en pleine rue et en Afrique s’il n’y a pas d’eau pour boire il n’y en a pas non plus pour le WC… Le problème c’est qu’on n’aura pas assez d’argent pour soigner si des épidémies réaparaissent – quand je suis rentrée d’Inde, malgré les vaccins, j’avais des vers, bactéries et amibes qui m’ont valu 2 ans de soins… Vous imaginez une epidemie de polio? Les gens ne se rendent pas compte !

Schurer

C’est pas les gens qui se rendent pas compte c’est toute cette équipe de malfrats qui nous imposent cette racaille

Hélène

…sans oublier les contaminations multiples amenées par les importations de bétail (moutons par ex.)

Dans ma ville -Grenoble- , les gens crachent par terre, urinent dans les coins, jettent des détritus, parfois biologiques par terre… Il est vrai que le maire est écolo.

Dumnacos

Le Grand Remplacement n’allait sans doute pas assez vite au goût de ses partisans. La solution pour accélérer le processus ?
Débarquer dans la colonie Europe des « réfugiés » africains atteints de maladies extrêmement contagieuses (et pour certaines incurables) ; briefer ces colons armés de virus et de microbes pour qu’ils refusent les dépistages « discriminant » ; faire confiance aux collaborateurs européens chargés d’administrer la colonie pour organiser la dissémination des porteurs de virus sur tout le territoire, et laisser crever les autochtones contaminés.

Dumnacos

Merci pour cet article, car l’énorme risque sanitaire que l’immigration incontrôlée nous fait courir – nous, leurs hôtes contraints – est trop rarement mis en avant.

angora

surtout que les Français sont de moins en moins bien soignés.
eux seront soignés avec les bons médicaments(princeps); et nous avec des génériques de m…de, pas efficaces du tout pour une bonne partie d’entr’eux.

butterworth

DEJA DIT VOIR LE CAS DE CRS A CALAIS AYANT CONTRACTE LA TUBERCULOSE bienvenue migrants chez les déficients mentaux

madeleine

On ne le répètera jamais assez : HOLLANDE EST UN CRIMINEL QUI A DEJA LE SANG DES VICTIMES D’ATTENTATS SUR LES MAINS. FAIRE VENIR CES CLANDESTINS MUSULMANS (DES SOLDATS ENTRAINES ?) EST UN SECOND CRIME DE SA PART. TOUT CELA POUR TOUCHER LES VALISES DE LINGOTS D’OR ET DE MILLIONS DE DOLLARS DU QATAR EN ECHANGE DE LA VENTE DE LA FRANCE ET DU REMPLACEMENT DE SA POPULATION.

BobyFR94

Vous voulez avoir une idée de ce qu’une maladie dégénérescente aurait comme conséquence ?

Regardez donc la série  » Z nation », même si le sujet est de la pure fiction,vous aurez un aperçu de ce que la destruction des cellules du cerveau peut induire comme comportement, comportement pouvant devenir extrêmement VIOLENT !!!

Peu d’entre-vous ont, jusqu’à maintenant associé immigration & PANDEMIE, avec un service médical, en France, au bord de l’effondrement, tant il est SATURE, que, si une guerre arrive, et elle sera éthno-religieuse, combinée à un effondrement économique, aboutira à une explosion SOCIALE pire qu’une bombe nucléaire…

« GUERILLA », le roman, se profile…

Louve Normande

J’ai le même scénario que vous mais un peu plus catastrophique ! ;)

TourN

Un article à imprimer et à envoyer aux maires de nos communes.
Ils ne pourront pas nous dire qu’ils ne savaient pas.
Responsables mais pas coupables…..C’est fini