Mike Borowski : le modèle social à la française, c’est l’arnaque du siècle

Riposte Laïque : Bonjour, Quel est votre parcours scolaire, professionnel et politique ? Quid de votre expérience d’attaché parlementaire ? Puis politique ?

Mike Borowski : J’ai fait le parcours classique universitaire avec DESS sciences économique option finance qui me permettait de devenir une sorte de Golden Boy de la City à Londres, seulement je n’y ai jamais exercé ; j’ai  été deux mois, à la fin de mes études, attaché parlementaire auprès de Gilles Carrez, Rapporteur de la commission des finances. J’ai fait politiquement d’abord mes armes à 18 ans en adhérent au RPR puis au sein de l’UMP, tout en ayant un parcours syndical comme étudiant élu à l’UNI Paris 2. Au sein des institutions j’ai travaillé près de deux ans à l’Assemblée nationale puis 6 ans au Sénat où j’ai été bien plus actif en écrivant la loi sur le service civique notamment. À l’UMP j’ai eu tous les rôles possibles dans le parti, dont celui de président de la structure jeune de Nicolas Sarkozy et cela en lien avec l’Élysée. Puis début 2013, après presque 15 ans de bons et loyaux services, j’ai décidé de quitter la politique politicienne pour lancer le site d’opinion de droite « La Gauche M’a Tuer ».

Riposte Laïque : Vu de l’extérieur, on voit une rupture par un changement de cap et de paradigme entre votre passé politique classique et votre nouvelle vie de vidéaste blogueur. Pour faire de la politique autrement ? Merci de nous expliquer cette réorientation de votre parcours de vie.

Mike Borowski : Oui ça a été une vraie rupture. Si j’avais choisi la voix classique, j’aurais peut-être été ministre aujourd’hui, nombre d’anciens collègues, dont Darmanin, qui pour le coup était moins gradé que moi, sont aujourd’hui au moins parlementaires. Ce n’est pas un regret pour moi. Je me suis senti beaucoup plus utile à « La Gauche M’a Tuer » qu’en tant que membre du système, alors je ne renie pas ce passé, que j’aurais évidemment refait avec peut-être moins d’erreurs de parcours. Ce chemin m’a été nécessaire puisque j’ai l’expérience de connaître le système de l’intérieur : ça n’a pas de prix. Ça me permet de ne pas être ignorant du « comment l’État veut manger les gens ». L’ignorance étant un pouvoir, mais le sien. Quand, avec un média, vous arrivez à toucher 1,5 million de visiteurs uniques par mois, vous pouvez influer sur l’esprit des gens, où plutôt je dirais imposer une forme d’idéologie. La droite ayant intellectuellement perdu la bataille, il nous faut d’abord pouvoir l’imposer.

Riposte Laïque : Quelles éventuelles erreurs stratégiques et conceptuelles voyez-vous dans la campagne présidentielle de Zemmour au vu de votre expérience politique ?

Mike Borowski : J’ai tout de suite su qu’il allait faire un bide. Le souci de la campagne de Zemmour, c’est que de l’extérieur on sentait que ce n’était pas structuré, pas professionnel. Une campagne ne se résume pas à des meetings pleins. La campagne idéale, et j’ai eu la chance d’y assister comme membre du Staff, est celle de Sarko 2006/20007. À ce moment, il était tellement avant-gardiste qu’il lançait des concepts que tous devaient commenter. Quand l’adversaire vous court après sur vos idées, c’est que vous avez gagné la guerre. Après, évidemment, il a trahi ses électeurs et ça c’est un autre sujet. Zemmour lui, hormis les polémiques dans lesquelles il tombait tête baissée, il n’a jamais lancé des idées qui faisaient que ses adversaires les commentaient. Il devenait par conséquent un personnage clivant mais dans le mauvais sens du terme, comme un rejet.

De plus, contrairement à Marine Le Pen qu’on peut évidemment critiquer, on ne ressent pas chez lui cette chaleur humaine auprès des gens : on voyait une distance physique entre lui et son public. Ça, l’électeur le ressent. Je n’ai jamais compris pourquoi Zemmour, au commencement de ses meetings, ne fendait pas la foule comme le faisait Chirac ou Sarkozy, donnant ainsi des images de liesse populaire. On avait l’impression qu’il avait peur de son propre public. On sent le personnage craintif ; c’est marrant mais je l’ai vu physiquement à la soirée de TVL, je lui ai parlé et même là il est venu avec 5 gardes du corps bodybuildés. Comme si à TVL il craignait quelque chose. Comment quelqu’un qui promeut l’autorité et l’ordre peut-il avoir aussi peur physiquement dans son propre camp auprès de ses amis ? Je le vois comme étant une imposture, un général d’opérette qui harangue en plateau et se cache en pleine guerre. La France n’a pas besoin d’Éric Zemmour : heureusement sa parenthèse politique est dorénavant terminée. Son équipe se disloque. Peut-être y aura-t-il un soubresaut aux Européennes et encore. En tout cas, il est pour moi une déception immense.

Riposte Laïque : La laïcité républicaine d’inspiration franc-maçonne est anti-catholique. Au vu de l’effondrement de la pratique religieuse catholique en France et des églises vides, comment voyez-vous la possibilité d’un renouveau catholique avec la sociologie actuelle des Gaulois et la hiérarchie catholique gauchisée suite à Vatican 2 ?

Mike Borowski : En 1789 il n’y avait qu’une dizaine de républicains véritables dans toute la France, et encore les Marat, Robespierre et compagnie faisaient des pieds et des mains pour en être auprès de la cour du roi. Pourtant, ce sont eux aujourd’hui qui dirigent. En réalité, ce sont les circonstances qui font les hommes, pas le contraire. Les circonstances viendront et elles révéleront ces gens. Les régimes, les idéologies, ça va ça vient. Qui aurait cru en février 2020 que les 80 % de Français seraient fanatisés par l’idéologie covidiste ? Le catholicisme a fondé ce pays. Même si nous ne sommes que 10 aujourd’hui à le vouloir en religion d’État pour faire brûler la religion de la république laïque, c’est suffisant.

Riposte Laïque : Vous êtes très actif et impliqué dans la lutte contre le mensonge et la manipulation des foules lors du scénario davosien de la Covid-19. Ainsi que contre la violence de la vaccination forcée et le projet de contrôle social numérique des foules. Avez-vous une approche dite complotiste du dossier avec par exemple des intentions génocidaires des mondialistes promoteurs du « vaccin » ?

Mike Borowski : Franchement, tout est possible, même si c’est pas la thèse que je privilégie : je penche plus pour une société de contrôle. Après, le pourquoi réel n’est pas important. Ce qui l’est, c’est le comment on s’en débarrasse, et ça ne viendra que des peuples. Avons-nous la volonté de renverser la table ou souhaitons-nous nous maintenir cahin-caha dans ce système ? Je n’ai pas la réponse.

Riposte Laïque : Quelle est votre analyse de la situation actuelle avec le retour du projet de contrôle social coercitif, de la vaccination, des restrictions et passes ?

Mike Borowski : Les pouvoirs publics veulent in fine de la société numérique, d’une forme de contrôle des masses. Les États détestent l’argent liquide car ils ne le contrôlent pas. La numérisation est pour eux l’outil idéal car, comme un escargot, il laisse des traces. Ils ne veulent pas que leur échappe la moindre parcelle d’un quelque chose. Les États ne sont jamais assez gavés, surtout l’État français, de la sueur du travail des Français et qui cherche à s’accaparer le tout pour laisser le rien. Avec une particularité : celle des seigneurs du privé qui commandent les États. C’est le retour du féodal.

Riposte Laïque : Connaissez-vous la démarche de lutte d’Éric Verhaeghe contre le projet médico-orwellien avec la Sécession de resterlibre.org et lecourrierdesstrateges.fr ?

Mike Borowski : Je n’ai jamais eu confiance dans les énarques surtout lorsque je les ai un peu fréquentés.

Riposte Laïque : Quel est le paysage actuel en France des différents opposants au projet covidiste ? Par exemple Philippot, NDA, des ex-Gilets jaunes, des professeurs de médecine comme Perronne, etc. ?

Mike Borowski : Oui celui cité est à peu près exhaustif. J’y rajouterai l’ami capitaine Alexandre Juving-Brunet.

Riposte Laïque : Quels moyens d’action de la lutte anti-covidiste avez-vous constatés ? Quelle efficacité ? Quelles évolutions ?

Mike Borowski : Les moyens d’action hors manifestations sont avant tout des moyens d’éveil par le biais de films et de documentaires ou de conférences. C’est en effet très bien et il faut l’encourager, mais ça reste trop petit. En 2005, j’ai fait les maraudes la nuit à Clichy-sous-Bois/Montfermeil lors des émeutes de banlieue avec le député de l’époque Éric Raoult. J’ai vu comment 1 000 jeunes énervés ont fait plier l’État qui a lâché 50 milliards en ANRU. Nous n’y échapperons pas, sauf si nous souhaitons le statu quo. Nous saurons si nous sommes un peuple fort ou pas. Je vous avoue que je n’ai pas l’espoir au beau fixe.

Riposte Laïque : Pensez-vous qu’une solution électorale dans le stade actuel des institutions est possible ? Peut-on envisager une autre gouvernance que la République ? On parle beaucoup du risque de guerre civile…

Mike Borowski : Aucune chance qu’électoralement notre courant remporte une élection majeure. Contrairement à ce qu’on pense, nous ne sommes pas électoralement majoritaires. J’en ai parlé avec Jean Messiha, lui prouvant que nationalement nous étions une minorité. Les dernières élections le démontrent. Souvent, on fait l’erreur en se disant : « les Français sont ceci ou cela ». Le problème étant que dans notre imaginaire, les Français c’est Raymond et Germaine. Mais en 2022 les Français c’est aussi Kevin, Jennifer, Abdel Kader, Kadija et Mamadou. C’est peut-être regrettable, mais c’est comme ça. J’ai l’impression qu’on a tendance à l’oublier. Et ces gens qui représentent des dizaines de millions de gens sont totalement déculturés, si je puis dire : ce qui pour eux est inutile est pour nous essentiel. Si, comme des gauchistes, nous n’imposons pas physiquement de façon autoritaire nos points de vue, qui sont les alpha et omega d’une société, nous n’y arriverons pas. Mais je sais sur ce point être en total décalage culturel avec la majorité de mon camp.

Riposte Laïque : Comment percevez-vous la nouvelle Assemblée nationale des députés et le gouvernement Borne ? Que peut-on attendre et craindre de ces mondialistes africanophiles covidistes immigrationnistes sous influence américaine ?

Mike Borowski : Macron a une majorité relative et cela lui suffit. Voyez les débats du 11 juillet sur la motion de censure et les mesures sanitaires, il les a remportés. Du coup, il s’en fout. Il continuera ainsi sur ce quinquennat. Ce qu’on peut en attendre c’est de continuer à détruire le pays.

Riposte Laïque : Comment analysez-vous l’effondrement anthropologique, intellectuel et psychologique de nos sociétés occidentales depuis les années 1960 ?

Mike Borowski : C’est l’avènement de l’Antéchrist, l’inversion des valeurs par le progressisme, la religion de la République, de la laïcité : ce n’est que le début si nous laissons faire.

Riposte Laïque : De par votre situation privilégiée de vidéaste à l’écoute tous azimuts de tous les intervenants et tendances, anticipez-vous un automne animé style Gilets jaunes 2 ?

Mike Borowski : L’inflation n’est qu’à ses débuts. Si, et c’est à prévoir, elle monte à des points culminants il y aura des remous. Seule l’économie fait réagir les gens : c’était être utopiste que de croire que la « liberté » allait réveiller le monde. Elle peut certes constituer un noyau dur, mais pas au-delà.

Riposte Laïque : Par rapport au concept de France périphérique de Guilluy et l’archipélisation de Fourquet, comment percevez-vous les courants d’évolution de la France qui s’enfonce dans la crise systémique vers une paupérisation accrue ?

Mike Borowski : Contrairement à ce que l’on imagine, la paupérisation n’est pas qu’en campagne ou en banlieue, elle l’est aussi en centre-ville. Les urbains se pensent les gagnants de la mondialisation, mais ils ont tort. Qu’ils regardent combien gagnaient leurs parents à l’époque des « Trente Glorieuses » par exemple ou dans les années 1980/1990. J’ai connu des parents d’amis à des postes non cadres à 15/20 000 francs par mois et ce n’était pas rare. C’est aujourd’hui le salaire d’un cadre sorti d’une bonne école de commerce. Et encore, puisqu’à l’époque le niveau de vie ainsi que la fiscalité étaient à des niveaux biens moindres. À 15 000 francs par mois en 1990, vous pouviez être propriétaire d’un bel appartement de 100 m2 en plein Paris. C’était pas sous Henri IV, mais il y a 30 ans. Toutes les classes sociales se sont appauvries, sauf exception d’un petit monde médiatique, politique, et financier. Mais ça ne représente pas 10 000 personnes.

Riposte Laïque : Quelles personnalités parmi les droitards vous paraissent d’un intérêt particulier avec un talent prometteur porteur de probabilités intéressantes ? Quelle est la situation de la droite politique en France aujourd’hui ?

Mike Borowski : Je le répète : ce sont les circonstances qui font les hommes, pas le contraire. Les circonstances futures vont révéler des hommes et des femmes que l’on ne connaît pas encore.

Riposte Laïque : Peut-on considérer que l’Europe de l’Ouest est mentalement fatiguée avec un trop grand nombre de seniors quand on voit la rage de vivre avec l’instinct de survie des pays musulmans et africains dont la population est jeune ? Quid de l’Europe de l’Est ? Sommes-nous incapables de retrouver un élan vital collectif après des décennies de confort matérialiste hédoniste individualiste ?

Mike Borowski : Non c’est la paix qui créé des gens faibles. Une trop longue période de paix, c’est jamais bon. D’ailleurs, ça n’a pas existé sur notre continent.

Riposte Laïque : L’État-providence a créé une mentalité d’assistanat qui rend les foules dépendantes de l’État-nounou après la disparition des solidarités traditionnelles par l’exode rural, l’urbanisation, l’effondrement de la pratique religieuse. Quelles solutions pouvez-vous imaginer et proposer ?

Mike Borowski : L’imposture de l’État-providence est qu’il coûte en réalité une fortune aux gens. 25 % déjà par mois aux salariés. Ainsi, comme on est directement ponctionné en salaire on ne s’en rend pas compte. Si chaque salarié devait envoyer par chèque par mois 25 % de son salaire, il s’en rendrait mieux compte. Pareil pour tout le reste de ses dépenses en impôts et taxes. En réalité, combien récupère-t-on en argent de toutes ces cotisations ? Rien. Tant que la majorité d’entre nous ne comprendront pas que la protection sociale française est une arnaque Madoff ou Ponzi. Pourquoi pensez-vous donc que personne au monde ne le copie si c’était si génial ? Là-dessus, il faudra beaucoup de pédagogie. Sortir de tout ce que le gouvernement provisoire a pu mettre en place, même si, par exemple, la Sécu c’est plutôt Pétain et ses services. Ça ne signifie pas sortir de toute forme de solidarité. Car dans l’esprit des gens, c’est soit le système français de soi-disant solidarité, soit le système du capitalisme sauvage. Mais la solidarité française n’en n’est pas une, il s’agit d’une arnaque pour celui qui a compris les failles et qui ne cotise pas, et pour toujours renflouer l’État. En Suisse, par exemple, on cotise 2 fois moins et on récupère 2 fois plus qu’en France. Nous avons dépassé les 1 100 milliards d’impôts et taxes par an : pour quels résultats ?

Riposte Laïque : S’il fallait positiver la crise amorcée qui va s’accélérer, pensez-vous que ce choc sera(it) l’occasion d’une prise de conscience et d’un sursaut collectif sinon d’une minorité agissante ?

Mike Borowski : Une prise de conscience d’une minorité oui. Au-delà, je ne serai pas si optimiste.

Riposte Laïque : Quel est le panorama actuel de la droitosphère sur Internet avec diverses personnalités aux sensibilités différentes ? Vous êtes un observateur privilégié car vous ouvrez largement votre micro au maximum d’interlocuteurs.

Mike Borowski : Les clivages avant l’accession au pouvoir c’est une division qui sert l’État : par conséquent je n’en fais pas. Je trouve notre camp très mou, trop pessimiste, sans réel apport du « Grand Soir » qu’ont les gauchistes, qui leur donne un espoir de lendemain. On impose un pessimisme et des boîtes de Lexomil : c’est une stratégie perdante. On doit dire aux gens « OK, ce sera compliqué car en face ils sont puissants, mais au final c’est nous qui réussirons. » Et y croire mordicus, tout est psychologique en réalité.

Riposte Laïque : Vous habitez dans le 93 à Saint-Ouen, dans une ville limitrophe de Paris qui comprend des bobos de gauche et des immigrés. Comment envisagez-vous l’évolution de la coexistence de 2 sociétés et civilisations qui s’ignorent sur un même territoire ? Quelle évolution de l’immigration de masse encouragée par les divers politiciens en place depuis des décennies ? Paris et la région parisienne sont le creuset d’un nouveau paradigme. Comment le voyez-vous ?

Mike Borowski : Ils s’ignorent, donc ne coexistent pas : chacun son territoire. Après, je dirais que c’est plus social que culturel. Le Blanc prolo auprès de l’immigration, comme le Noir bourgeois auprès d’une majorité blanche éduquée se fondent à merveille dans ces mondes respectifs. Croyez-le, des Noirs qui réussissent fuient ces cités par exemple. Ces cas existent, c’est pas un package. Les Français ne sont pas des Américains où il y a une vraie séparation ethnique. D’ailleurs, vous aurez toujours un Français de souche qui sera attaché à un ami venant de l’immigration, ou qui se mariera avec un membre de l’immigration. Le Français, si je dois employer cette expression, « est le peuple le moins raciste du monde ». C’est pourquoi un discours essentiellement identitaire n’a pas vocation à gagner électoralement.

Riposte Laïque : La question de la remigration est récurrente à droite. Qu’en pensez-vous ? Des exemples historiques de remigrations existent. Quelle est sa faisabilité en France contemporaine ? Croyez-vous en l’assimilation ? En l’intégration ?

Mike Borowski : Ce concept de remigration est bidon. Pour une raison très simple, c’est que pour le mettre en place il faudra un minimum se salir les mains, avoir une forme de courage physique, et ce n’est pas l’apanage du fameux camp national. Pas même de ceux qui mangent beaucoup de viande rouge et ont des gros bras. Je remarque que dès qu’il s’agit de prendre un risque physique, il n’y a plus personne. Dernièrement, je suis allé faire un reportage à la colline du Crack  à Paris auprès des dealers et des drogués : je ne crois pas que nos amis carnivores y soient un jour allés. Lancer des concepts vidéos, on n’y prend aucun risque.

L’assimilation c’est le concept le plus bidon qu’a pu sortir la République. D’ailleurs, c’est quoi un Français en 2022 ? Quelqu’un qui porte des jeans de marque avec des baskets et qui regarde la télé ? C’est quoi en 2022 la culture française ? Quelles sont les fêtes spécifiques à la France ? Noël ? Ce serait un 15 mars que ce serait pareil. Macron aurait dû dire « la culture française n’existe plus ». Plutôt que « pas ». Il n’y aucun poids à la culture en France : j’invite d’ailleurs les gens à aller voir à l’étranger ce qu’est une culture forte et prégnante. À la limite j’en viens à comprendre les étrangers qui, venant en France, se disent : « Ils ont abandonné leur culture, pourquoi j’abandonnerais la mienne ? »

Riposte Laïque : Que pensez-vous de l’approche universaliste occidentale xénophile africanophile de l’immigration à l’opposé de celle ethnique de Conversano, Ferrier et Faye ? Alors que les Africains ont une perception ethnique d’eux-mêmes par rapport aux autres : « Nous contre les Autres » ? En tant que catholique romain pratiquant comment percevez-vous l’islam ?

Mike Borowski : J’aime bien Thomas, et Daniel. J’éditais le regretté Guillaume Faye sur la « Gauche M’a Tuer » il a déjà 8 ans. Je les aime bien humainement, mais leurs visions de la vie n’est pas la mienne. J’ai d’ailleurs débattu chez le regretté Tepa avec Daniel, même si ce dernier commence à changer de paradigme. Nous ne réussirons qu’en imposant une culture forte de l’indigène de France, en revenant à la réelle tradition, en rejetant le « mainstream » anglo-saxon. Ça ne signifie pas qu’on reviendra à l’âge de pierre et que nous sortirons de la technologie, puisque souvent dans l’esprit des gens on associe modernité avec progressisme : faux.

Je vais vous choquer mais je préfère un musulman réellement pratiquant. Pas un genre de fiché S ou un barbu ou une voilée venant des cités qui parlent de religion et sont des usurpateurs. Et je fais la distinction avec une espèce de laïc, ou pire un athée. Je peux vous dire que si nous imposions le catholicisme religion d’État avec retour des prêtres à soutanes et sœurs dans les écoles, et dans tous les domaines de l’État, les croix, et tout ce qui s’ensuit, un clergé ultra- puissant, les musulmans en seraient les premiers ravis. J’y ajouterai évidemment l’interdiction de sortir de sa religion pour une autre, sauf pour le catholicisme. Il va sans dire que je ne suis pas un démocrate.

Riposte Laïque : Depuis le premier confinement, un nouvel art de vivre avec repli sur son domicile, limitation de la vie sociale et livraison des repas par des sociétés style Deliveroo est apparu en région parisienne. On a l’impression d’un nouvel esclavage avec la population de livreurs immigrés nouvellement arrivés, souvent sans papiers, qui sont différents et plus difficilement intégrables que les flux précédents… Votre avis ?

Mike Borowski : Oui vous avez raison, c’est un esclavage qui ne dit pas son nom, une façon pour une population venant du tertiaire maltraitée par son N+1 de se croire patron l’espace – le temps d’une livraison. Cette nouvelle façon de consommer est à proscrire tout en sachant que ça ne rapporte rien à la collectivité : les entreprises y sont américaines et les employés sans titre de séjour. Ça fait d’ailleurs des ravages sur la vie sociale de ce pays en sédentarisant les gens.

Riposte Laïque : Comment comprenez-vous l’amour du prochain dans le christianisme ? Quid de la citation de Chesterton sur « les valeurs chrétiennes devenues folles » ? Cette xénophilie-africanophilie est-elle due au christianisme laïcisé et universaliste de nos sociétés avec l’amour chrétien de l’autre ?

Mike Borowski : L’amour du prochain est celle du proche, pas de celui qui vient des contrées de l’autre continent. Encore une fois, on a dévoyé le message du Christ. Vous citez Chesterton, un protestant anglo-saxon, et ce n’est pas étonnant : le catholicisme romain cherchant à se « protestantiser ». Jamais dans l’histoire de l’Église on a été ce que vous décrivez. Ce sont des phénomènes nouveaux, dont on fait une généralité historique. Il faut revenir à la religion originelle et non plus à l’interprétation du XXIe siècle de nos progressistes qui sont visiblement partout, même au Vatican.

Riposte Laïque : Quelles leçons et bilan tirez-vous de votre blog vidéo « la gauche m’a tuer » ?

Mike Borowski : Plutôt positif, mais il fallait changer de braquet. C’était bien pour une route plate, mais là nous sommes sur l’Alpe d’Huez et une stratégie différente s’imposait. La fin des clivages d’abord, puis le contact physique avec la population, les idéologues (qui essentiellement entre 4 murs expliquaient la vie), on en a soupé. C’est tout le problème de la droite : on ne passe plus à l’action. Aujourd’hui, il faut sortir de l’intellectualisme et passer à l’action.

Riposte Laïque : De nombreux droitards pensent que le communisme a paradoxalement protégé les pays de l’Est de la culture américaine mondialisée avec ses valeurs qui ont détruit l’Occident actuel. Quel bilan tirez-vous du communisme de l’Est et du capitalisme libéral libertaire de l’Ouest ?

Mike Borowski : Le communisme est un anticléricalisme et un laïcisme, donc comment dire que le communisme a maintenu des valeurs morales ? Ce qui a protégé la Pologne, par exemple, car j’ai vécu les dernières années du communisme, c’est la foi inébranlable dans la religion. En Pologne, ce qui n’est pas le cas en France, le prêtre tenant sa croix est en 1re ligne sur un champ de bataille : il est soldat comme l’est le militaire. Souvent, il se prenait une balle au front. Le prêtre était donc combattant. C’est pourquoi lorsque vous me posez des questions sur le catholicisme « bisounours », ça me fait doucement rire. Et prouve que je suis en total décalage culturel avec la France. Preuve en est que, même si je suis blanc, européen et catholique,  je ne suis pas assimilé.

Il n’y a pas le bon communisme et le mauvais capitalisme. Comment faisaient les aïeux en France jusqu’au début du XXe siècle ? Ils étaient beaucoup plus libéraux économiques mais n’étaient pas décadents. Il n’y a quand même pas que 2 modèles perdants sur terre ?

Riposte Laïque : Trois religions monothéistes considèrent avoir une mission messianiste à l’égard du reste du monde : le judéo-protestantisme américain, la Russie orthodoxe et l’oumma de l’islam du Coran. Qu’en pensez-vous ?

Mike Borowski : La Pologne est le seul pays à avoir envahi la Russie, en y installant d’ailleurs le roi de Pologne comme tsar de Russie. Pour la simple raison que le roi de Pologne voulait convertir les Russes au catholicisme romain. Je pense qu’il est normal qu’une religion ait cette vision, ne pas l’avoir serait bizarre.

Riposte Laïque : Considérez-vous que le christianisme est un progrès conceptuel et spirituel dans l’histoire de l’humanité ? Comment voyez-vous les autres religions monothéistes du Livre et les religions autres comme le bouddhisme ? Comment percevez-vous le paganisme ? Un néo-paganisme est-il concevable selon vous ?

Mike Borowski : Je respecte les autres religions monothéistes, sauf le protestantisme anglo-saxon qui est une vision hérétique de la religion : c’est le « tout est permis, chacun peut y créer sa petite église et y faire de l’argent, c’est la vision du marchand du temple ». Mais je ne crois qu’en une religion dont les fondements sont la Trinité.

Le paganisme est une même hérésie que le protestantisme anglo-saxon. On peut le comprendre dans les temps anciens, mais pas depuis l’avènement du Christ et de son message.

Riposte Laïque : Comment peut-on s’opposer à la manipulation mondiale davosienne avec ses thèses réchauffistes, l’urgence climatique, le culte de mère nature, l’antispécisme, le véganisme, le wokisme, le Lgbtisme trans et autres thèmes anxiogènes déconstructivistes messianiques ?

Mike Borowski : En étant costaud dans ses fondements culturels. En cessant d’être libéral et démocrate avec ces gens : on doit les considérer comme des ennemis. Cette vision de la société doit être punie comme un délit.

Riposte Laïque : Quelles raisons d’espérer des lendemains meilleurs selon votre double culture française et polonaise ? Quelle est votre vision de l’histoire et de l’évolution des sociétés ?

Mike Borowski : La vie n’est pas linéaire, les temps sombres laissent place au soleil. Toujours. C’est comme la vie : les épreuves sont jonchées sur notre chemin, vous les passez, les traversez. Ce pays a 1 500 ans d’histoire et, si nous n’abandonnons pas, il aura encore 1 500 ans d’histoire.

Riposte Laïque : Comment décrivez-vous la France populaire de Belmondo et Gabin que vous défendez par votre site Gérard Infos ?

Mike Borowski : Ce n’est pas la plus belle des époques, mais c’était quand même le dernier moment où il y a eu un rayonnement international et que beaucoup d’entre nous avons vécu. Que ces personnages nous manquent !

Riposte Laïque : L’avocat Adrien Abauzit a écrit « La gauche est une maladie mentale ». Que vous évoque ce titre ? https://www.editions-altitude.fr/produit/la-gauche-est-une-maladie-mentale/

https://m.youtube.com/watch%3Fv%3D0WAcOOA3Coo

Mike Borowski : Un fait établi !

Riposte Laïque : Comment percevez-vous la contribution métapolitique du Grece, d’Alain De Benoist et Guillaume Faye ?

Mike Borowski : « Merci beaucoup pour ces contributions mais là faut passer à l’action car on a assez réfléchi. »

Riposte Laïque : Quid de Polémia et l’Institut Iliade dirigés par Jean-Yves Le Gallou ?

Mike Borowski : « Pareil… »

Riposte Laïque : Quelle est l’actualité de l’Apocalypse de Saint-Jean ? Medvedev a dit que « les 4 cavaliers de l’Apocalypse galopent devant nous ».

Mike Borowski : La prémonition est pour bientôt.

Riposte Laïque : Avez-vous d’autres infos ou avis à communiquer aux lecteurs de RL ?

Mike Borowski : Gardez foi en la France et en vous !

Merci et bonne continuation…

Mon Telegram où vous retrouverez des Interviews Interdites et inédites de personnalités censurées sur les GAFAM

https://t.me/mikeborowski1

Mon Twitter des infos et vidéos inédites aussi

https://twitter.com/BOROWSKIMIKE

https://m.youtube.com/c/PaulleR%C3%A9actionnaire

Propos recueillis par Claude Lefranc

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mike_Borowski

Rédacteur en Chef du YouTube Gérard Infos

Pratique le journalisme indépendant et de terrain

Ancien Attaché Parlementaire, Assemblée nationale puis Sénat

https://t.me/mikeborowski1

https://mobile.twitter.com/BOROWSKIMIKEm

https://twitter.com/BOROWSKIMIKE

Rédacteur en Chef

@Gerardinfo1

Fondateur La Gauche M’a Tuer. Ancien Attaché Parlementaire

@AssembleeNat

@Senat

https://m.youtube.com/channel/UCa8YV_OcaBg_31OtyGXZmgg/videos

https://m.youtube.com/c/PaulleR%C3%A9actionnaire

Gérard Infos, le média de la France Populaire

image_pdfimage_print
8
6

35 Commentaires

  1. Une vision claire et sans détours de notre pays… c’est presque angoissant ! Mais je retiens l’idée : ce sont les circonstances qui révèlent les gens !

    Il y a donc en France une Jeanne d’Arc, un Duguesclin, un Bayard, un Henri IV, un Richelieu, un grand Condé, un Turenne, un Bonaparte, un Clemenceau, un Poincaré, un Tardieu, un de Gaulle !

  2. Le discours de MB est intéressant, mais à mon avis non applicable.
    Sur EZ et sa lâcheté , je pense que c’est injuste de le traiter de lâche . Ses positions politiques et sa position médiatique l’exposaient beaucoup puisque ,que MB le veuille ou non, il était le seul à amorcer la nécessité d’une lutte radicale contre l’invasion qui l’exposait terriblement. Donc s’il a pris des précautions même à TVL où un tueur aurait pu se cacher sans être repéré je pense qu’il a eu raison.
    Sur la quasi-disparition de EZ je pense qu’il a un peu raison, parce que même en juillet et aout il aurait eu des choses à dire et à faire

  3. La trinite n’existe pas dans la bible, c’est justement un concept recupere du paganisme que l’auteur deteste.

    • Argument servi par les ennemis du Catholicisme depuis les débuts de l’Eglise. La proclamation de la Sainte Trinité est bel et bien présente dans le Symbole des Apôtres ( le Je crois en Dieu), dès le commencement de l’évangélisation du monde par les apôtres ; ce résumé de la foi est directement tiré de l’enseignement du Christ, Verbe incarné. Il y aurait aussi fort à dire sur l’origine des religions païennes, lesquelles pourraient avoir un héritage originel commun, basé sur une plus grande connaissance de Dieu, connaissance qui aurait été déformée par les diverses croyances et rites ajoutés au fil du temps. Mais affirmer que le christianisme est né de ces fausses religions primitives est une imposture, qui consiste à le rabaisser au rang de n’importe quelle autre religion.

      • Désolé pour vous mais les religions dites païennes ont précédé le judaïsme comme le christianisme. En conséquence, ce n’est sûrement pas le paganisme qui est redevable de ses dogmes ou de ses rites à des religions postérieures. Les musulmans nous expliquent aussi que l’islam existe de toute éternité (en fait depuis Abraham qui serait un soumis à Dieu, c’est à dire un muslim) et que les autres religions en découlent et qu’elles sont falsifiées. Si vous ne voyez pas de rapport avec la fête de Noël et le paganisme, renseignez vous sur le sol invictus. Renseignez vous aussi sur le culte des saints et sur l’origine de la « bonne mère » chez les phocéens. La trinité n’est pas reconnue par les juifs. Par contre, le concept de trinité est commun dans les religions païennes.

        • H Trismegite : le retour d' »Héraklite » ?
          Manque plus que les citations en grec ou latin antiques : encore un petit effort ?
          Quant à ce que vous exposez doctement, vous renversez seulement la perspective : les catholiques ont voulu adapter ce qui existait déjà par pédagogie.
          La notion de trinité est sortie de controverses théologiques féroces et n’a nullement été inspirée par d’autres trinités (comme celle de l’Egypte antique). Ces controverses se sont basées sur l’interprétation des 4 Evangiles et de certains passages où Jésus se dit fils de Dieu ou appelle son Père et sans doute bien d’autres passages.
          Jésus s’est présenté comme le Messie annoncé par l’Ancien Testament. Il n’est pas mort comme un « sol invictus » !
          Je précise pour éviter toute controverse ridicule que wikipedia et autres sites spécialisés sont plus intéressants et surtout plus compétents et pertinents qu’un personnage qui a fait des prépas inaccessibles à des non-matheux.

          • Sujet déjà débattu. Vous dormiez au fond de la classe près du radiateur en pensant être en cours de maths à ce moment-là ? On attend de vous des arguments et pas des jugements de valeur sur vos camarades, si ça vous est possible. Cette thèse n’est pas absurde et a fait l’objet de discussions savantes, ne vous en déplaise. Morenz déclare ainsi dans La religion égyptienne: “[On] faisait de la trinité à la fois une possibilité et un devoir pour les théologiens (…). On réunit donc 3 dieux en un seul dont on peut parler au singulier. Mais de cette manière le courant d’influence égyptienne est mis en contact direct avec la théologie chrétienne.” À la fin du IIIe et au IVe s, en Égypte, des ecclésiastiques, tels Athanase, transmirent cette influence. Morenz considère ainsi “la théologie alexandrine comme l’intermédiaire entre l’héritage religieux égyptien et le christianisme”.

      • En effet, mais le Trismegite, probable successeur du « regretté » « Héraklite », savant dans tous les domaines, ignore ce détail et ne veut pas le connaître. Je suis prête à en prendre le pari !
        Sur de vagues infos de laïcards impénitents – de ceux qui vous assèneront que le catholicisme primitif niait que les femmes aient une âme – le Trismegite croit sans même connaître le Nouveau testament qu’il sait tout des origines du christianisme et de l’histoire du catholicisme.
        Notre homme a plus foi en son intelligence « supérieure » qu’en l’existence de Dieu, et a fortiori celui des chrétiens.

  4. « la gauche m’a tuer » !!! mlp est donc bien à goche alors, je suis mort

  5. Le « modèle social » à la française ou plutôt le modèle d’assistanat à la française est le principal responsable de l’endettement colossal du pays, de la dévalorisation du travail qui entraine l’assistanat et le chomage de masse et de l’immigration de masse venue du tiers monde. Beau succès en effet!

  6. Le catholicisme a eu des côtés positifs, mais aussi négatifs, quant à la morale, l’immense majorité des détenus dans les prisons sont croyants, (et surtout musulmans en France), la proportion d’athées y est infime, il faut croire que la morale athée est meilleure !

    • Il n’y a pas de « morale athée ».
      Il y a des athées qui ont une moralité, et c’est une bonne chose.

    • Attention l’athéisme n’est pas l’absence de spiritualité, ni même de religion. Le bouddhisme comme le taoïsme sont des religions athées. Ne pas confondre non plus l’absence de religion avec l’absence de croyance. On entend ainsi dire : « je crois en la science ». Le scientisme est aussi une croyance qui s’ignore. Quant à la morale, vous avez raison. Pratiquer une religion ne préserve pas de commettre la pire, surtout quand on pense avoir Dieu avec soi.

      • Bonjour cher ami !
        Comment définir l’athéisme ? Traditionnellement, l’athéisme est la négation de l’existence de Dieu… peut-on alors étendre cette négation à toute spiritualité ?

        Vous parlez du bouddhisme et du taoïsme, mais ne sont-ils pas des philosophies plutôt que des religions ?

        Et vous concluez hélas sur une observation juste : on peut commettre le pire au nom de Dieu… des chrétiens l’ont fait, mais nous ne sommes pas les seuls…

        • Bonjour cher Lee and Colbert,
          Il y a plusieurs manières d’aborder la notion de religion. Je connais moins le taoïsme que le bouddhisme, notamment tibétain. Mais oui le bouddhisme est bien une religion. Il s’appuie sur un dogme, une croyance censée devenir superflue au fur et à mesure de la pratique, une communauté religieuse, … Il n’y a pas de Dieu qui soit un démiurge et c’est en cela qu’il est athée.
          Le bouddhisme a été aussi dévoyé de manière tragique. Le zen a ainsi été utilisé pour justifier le massacre de Nankin. Une horreur absolue : le génocide « compassionnel » par « l’épée qui donne la vie ». Pour le christianisme, je pense que fondamentalement c’est l’une des meilleures religions qui soit. L’athéisme « pur » n’est pas exempt de massacre. Voir le bolchevisme.

      • Absolument, l’athéisme n’est pas forcément dépourvu de spiritualité, dans le sens de vie de l’esprit, ni de transcendance.Pour moi la dernière transcendance c’est l’humanité. Jésus a ouvert la voie en étant Dieu-fait-homme, il a sacralisé la personne humaine, dans laquelle il y aurait une étincelle divine. Toutes les études sur les « enfants sauvages » le prouvent : nous ne devenons pas humains seuls, notre pensée ne se développe pas sans le langage, que nous n’acquerrons que par le contact avec d’autres humains, sans les interactions entre humains.
        La transcendance c’est ce qui est plus grand, dépasse, et le concept d’humanité est effectivement plus grand que les hommes eux-mêmes.

  7. Curieuses prises de position dont on voit mal comment elles pourraient unir une majorité de concitoyens dans un processus politique plus ou moins normal. La marginalité est une option perdante. Quant à Zemmour, il s’est réclamé de la « droite » qui en France a cessé d’exister à partie de Chirac, au moins. Autant vouloir marcher sur l’eau. Mike Borowski est un survivant et n’aura sans doute pas une descendance idéologique majeure.

  8. J’aime beaucoup Mike Borowski depuis « LA GAUCHE M’A TUER » que je suivais avec plaisir (il avait disparu depuis) et je le retrouve avec plaisir. Je regrette sa vision négative de la campagne du Z mais hélas les faits semblent lui avoir donné raison …! mais je ne suis pas objectif non plus, étant « fan » inconditionnel du Z !

  9. pas de chaleur humaine chez Zemmour voilà le genre de connerie qui classe tout de suite son auteur en abruti mariniste cocu et content
    Chez RL évitez de donner la parole à ce genre de décérébré

  10. Imposer le christianisme n’est pas une bonne chose: la foi ne se commande pas.
    Mais affaiblir les ennemis du christianisme, comme la Franc-Maçonnerie par exemple, ça c’est possible, même si ce n’est pas facile.

    • Vous avez raison, Eva… il suffirait d’un minimum de volonté ! Mais nos pasteurs ont plus le souci de ne pas déplaire aux loups qui veulent notre disparition…

  11. Je n’ai pas pu lire au-delà des lignes où le quidam prétend nous parler du manque de courage de Z. Affligeant de mauvaise foi… De JALOUSIE, plus vraisemblablement.

  12. « Je vais vous choquer mais je préfère un musulman réellement pratiquant. Pas un genre de fiché S ou un barbu ou une voilée venant des cités qui parlent de religion et sont des usurpateurs. Et je fais la distinction avec une espèce de laïc, ou pire un athée. »
    Rien que cette phrase décrédibilise l’auteur. Il vient de réinventer le bon, le vrai et le mauvais, le faux musulmans. Par ailleurs, il confond « laïque » et « laïc ». Il imagine aussi qu’un athée est ce qu’il y a de pire. Comme si un athée était dépouillé de morale ou de spiritualité. Il vient donc aussi de réinventer la figure de « l’infidèle ». C’est donc ça un « bon », un « vrai » chrétien ? Un type qui pense comme un salafiste ? Ben absolument pas envie d’aller dans une église pour côtoyer un type pareil.

  13. Z est le seul espoir n’en déplaise à certains – et la conception de « fendre la foule » les bras ouverts lors de déplacements est une ringardise du siècle dernier dont on se moque éperdument : on ne demande pas à un candidat d’être « humain » ce qui ne veut rien dire mais d’être conséquent et ferme sur ses positions

  14. Je ne suis pas d’accord sur son opinion de Z dont il met en cause le courage, aussi bien physique que moral. Tout au long de sa carrière journalistique Z a démontré le contraire, prenant procès sur procès bravant ainsi le lynchage et l’ostracisme médiatiques et risquant ainsi même sa peau.
    Dans ses meetings, on le voit traverser la foule plusieurs fois; il est allé sur la Colline du crack.
    Sans doute un peu de jalousie car Z manque sans doute de modestie, c’est là son moindre défaut pour un candidat à la présidence.
    Pour le reste, j’ai trouvé les propos intéressants. Wait and see.

  15. Ce que Mike omet de dire à propos de la campagne de Z, c’est qu’il a lui-même participé à la campagne anti-Zemmour avec son ami Divizio après avoir dit quelques mois auparavant souhaiter que Z soit candidat. Mike se présente comme un gars de droite mais il aurait pu être de Gauche. Il a juste trouvé le moyen de se relancer grâce à la crise sanitaire. Sa chaîne s’appelait Droitards méchants mais elle est devenue Gérard Info pour passer mieux. Je ne prête aucune crédibilité à cet opportuniste.

  16. «La Gauche M’a Tuer» S’il vous plaît, corrigez au plus vite cette faute d’orthographe, de conjugaison plus précisément: la gauche m’a tué. TUÉ.
    Borowski est catholique et nous parle de la religion catholique en bien et veut que la France adopte une religion d’État et cette religion devra être le catholicisme. Non mais, ça va pas la tête. Les Français de souche ne veulent plus entendre parler de cette religion imbécile qui les crétinisa durant 1500 ans. C’est le catholicisme qui mena les Français vers le socialisme, vers la gauche. Dans tous les pays où l’église catholique est présente, c’est le socialisme politique qui s’imposa. Ex. l’Italie, l’Espagne, toute l’Amérique du sud.
    Le catholicisme, c’est de la merde. Seuls les cathos lobotomisés aiment cette religion.
    Le catholicisme n’a strictement rien à voir avec le christianisme.
    C’est le christianisme qui nous sauvera, pas le catholicisme.

    • Ca n’a ni queue ni tete ce que vous dites. Vous etes anti-catho et en même temps vous dites que c’est le christianisme qui nous sauvera. Pas très cohérent.

      • Ça n’a ni queue ni tête pour vous, parce que vous êtes un fanatique catho.
        Et oui, je suis un anti catholique.
        Savez-vous lire? J’ai écrit que le catholicisme n’a strictement rien à voir avec le christianisme et j’ajoute que seul le christianisme nous sauvera. Conclusion, je suis totalement cohérent.
        Vous, les cathos, vous êtes autant fanatisés que les musulmans avec leur religion de merde. Vous êtes collés après votre religion, aussitôt qu’on critique votre religion, ça vous déplaît. Même chose avec ces tarés de muzz, si on dit du mal de leur religion, ça les met en colère, ils disjonctent.
        Je suis chrétien et on peut dire tout ce qu’on veut en mal du christianisme, ça me laisse indifférent, moi.
        Les cathos, tout comme les muzz, tout se passe à l’extérieur, la comprends-tu? D’où toutes vos conneries et des millions de Français ne marchent plus ds vos conneries.
        Tandis qu’un chrétien, tout se passe à l’intérieur. Fais un effort.

  17. Concernant Zemmour une partie du constat est complètement erronée. Ce sont les médias qui ont tué sa campagne. D’autre part Z était l’homme le plus menacé de France c’est pourquoi il avait des gardes du corps.
    Et enfin bien sur que si il fendait la foule en arrivant dans ses meetings. Si M Borowsky s’y était rendu il le saurait.
    Pour finir lisez l’excellent article de RR sur le sujet https://resistancerepublicaine.com/2022/07/14/eric-zemmour-droit-dinventaire-et-prospectives/

  18. J’avoue ne pas avoir compris l’interêt de ce dialogue entre R.L e Mr Borowski qui a l’agilité d’une anguille pour échapper à la question posée…
    Nous avons eu droit à une séquence de propos fondés sur des contradictions (d’ordre politique) des contre vérités (d’ordre religieux) et des analyses erronées (d’ordre sociétal). Tournons la page, non sans restituer, SVP, à Eric Zemmour l’honorablité qui lui est dûe …n’en déplaise à notre invité de ce jour!

    • Gisèle,
      nous ne serons peut-être pas d’accord sur Zemmour mais je suis 100% OK avec vous sur l’ « agilité d’anguille » de Borowski.

  19. Pour revenir à Zemmour, le Français de souche héxagonale n’a peut-être pas trop envie de voter pour un gars qui se revendique juif berbère et qui ne lui ressemble pas du tout physiquement.
    Z est né en Seine-Saint-Denis, il est fier de nous raconter que ses p’tits copains de la cité étaient arabes et que ses grands-parents parlaient arabe à la maison…
    Ça fait beaucoup pour un brestois pur-vent, un lyonnais pur-saucisson jésus, un normand pur pomme, etc…
    Chirac le parigot et Hollande le normand avaient eu l’intelligence de faire croire qu’ils étaient du plein centre de la France. Certains croient encore que le bibendum à la cravatte de travers est de Tulle ! 😆
    C’était bien joué et ça a marché pour les deux.

    Et c’était petit de vouloir faire une alliance avant même d’exister.

    • Mantalo, laisse tomber, laisse-les adorer leur Zemmour, tu n’arriveras pas à les faire changer d’idée.
      Ça leur prenait un Sauveur, un homme providentiel et Zemmour l’a bien compris, voilà pourquoi il s’est lancé et a fait toutes ces vidéos, entre autres celle où il imitait de Gaulle. Leurs réactions? Tous étaient en extase, ils en pleuraient d’émotion. Tu vois bien qu’ils n’étaient plus rationnels, mais des idolâtres. Par ex. essaie de raisonner un catho ou un muzz amoureux de sa religion, tu n’y arriveras pas.
      Et il avait l’argent, le sien et possible celui de Bolloré, sans argent, il serait resté journaliste.

    • Zemmour malin et rusé comme il est, les a charmés, envoûtés et il avait un plaisir fou à le faire devant son pupitre.
      Zemmour s’est certainement dit: J’ai une chance de gagner avec tous ces idolâtres et il y a cru, car lui-même l’a dit: J’y vais, c’est pour gagner. Sauf que ces idolâtres n’étaient qu’une poignée.
      Et combien sont tombés dans le panneau?
      Philippe de Villiers, Guillaume Peltier, Nicolas Bay, Marion Maréchal, etc.
      Eh! même les Varois n’ont pas voulu de lui comme député.
      Et se comparer à de Gaulle, franchement, c’était grotesque, mais les idolâtres les larmes aux yeux ne voyaient pas le ridicule.

1 Rétrolien / Ping

  1. Mike Borowski : le modèle social à la française, c’est l’arnaque du siècle – Riposte Laique – sarahinconnueblog

Les commentaires sont fermés.