Mike Spielmann : ils veulent empêcher Pegida Suisse de manifester

Manif-Pegida-DresdePegida Suisse vient d’essuyer l’interdiction de manifester à Frauenfeld cette semaine par décision de tribunal du 17 juin 2015. Pegida Suisse titre sur son site « la démocratie est menacée… Pegida refusé ». La situation démocratique aussi en Suisse devient préoccupante. Depuis 4 ans les décisions du peuple ne sont plus respectées par les élus et la justice. La raison officielle donnée par le tribunal suisse est, « il n’y a pas assez de policiers pour assurer la sécurité ! ». Mike Spielmann, responsable de Pegida Suisse, a de suite fait appel et attend avec impatience la décision de justice pour sortir dans la rue. Une décision attendue dans 15 jours. C’est la deuxième fois que Pegida Suisse demande l’autorisation pour manifester. Des désaccords internes avaient voué la première manifestation à l’échec. Pediga Suisse a des liens directs et proches avec Pediga Allemagne. En Suisse aussi le peuple a le droit de se la fermer !
Riposte Laïque : Quand a été fondé Pegida Suisse ?
Mike Spielmann : C’était en décembre 2014
Riposte Laïque : C’était la première fois que Pegida Suisse devait manifester ?
Mike Spielmann : Oui, cela serait la première fois
Riposte Laïque : Y-a-t-il actuellement des difficultés internes dans Pegida Suisse ?
Mike Spielmann : Nous n’avons pas de difficultés internes mais des problèmes politiques.
Riposte Laïque : Lesquels ?
Mike Spielmann : En Suisse, le peuple peut décider par référendum. Quand le peuple a voté, le Conseil fédéral doit appliquer le choix du peuple. Mais le Conseil fédéral n’applique plus la décision populaire de sa propre initiative. L’initiative pour le renvoi et  l’initiative contre l’immigration massive n’ont pas été appliquées légalement. Nous avons en fait le problème suivant. Nous pouvons mener des manifestations mais la ville vient de dire que nous ne devons pas le faire alors que la loi fondamentale et le droit en Suisse nous l’autorisent. La ville évoque la question de la sécurité pour l’interdiction. ( Pourtant le 28 novembre 2010 les Suisses ont voté par référendum pour l’initiative pour le renvoi à une majorité de 52,3 % ! Et le 9 février 2014 le peuple suisse a voté à une majorité de 50,3 % pour l’initiative contre l’immigration massive).
Riposte Laïque : Pegida Suisse veut obtenir la même chose que Pegida Allemagne ?
Mike Spielmann : pas exactement la même chose. La Suisse a un autre système démocratique. Elle a la démocratie directe. Chez nous c’est le peuple qui décide. En Allemagne, les élus politiques décident pour le peuple.  Nous avons la possibilité de parler de plus de sujets politiques qu’en Allemagne. En Suisse, normalement, le chef c’est le peuple. En Allemagne les responsables politiques sont les chefs. Le peuple décide en Suisse comment la politique doit être menée. Mais, maintenant le Bundesrat ( La Cour fédérale )  ne tient plus compte de la décision du peuple après un référendum ! L’islamisation, la politique pour les réfugiés sont les thèmes principaux chez nous.
Riposte Laïque : C’est une astuce de la part du politique et de la justice de dire qu’en raison du manque de sécurité la manifestation ne peut pas avoir lieu ?
Mike Spielmann : C’est en tout cas pas du tout correct ! Car cela devrait de fait être possible de manifester. Ils expliquent que, comme nous n’avons pas de police anti-émeute, ce n’est pas possible de manifester. Mais ce n’est pas une raison valable pour nous interdire.  Quand je vais voir un match de foot à Bâle,, la police est bien là pour assurer la sécurité. Pour notre manifestation Pégida, nous aurions eu bien moins de personnes que pour un match de foot.
Riposte Laïque : Combien de personnes sont avec Pegida Suisse ?
Mike Spielmann : Sur notre site Facebook nous avons plus de 4000 likes. Pour la manifestation 650 personnes s’étaient inscrites alors que nous n’avions pas encore donné une date.
Riposte Laïque : Donc il ne se passe rien avec Pegida en Suisse !
Mike Spielmann : Oui, mais nous allons actuellement en justice contre cette décision qui vient de tomber aujourd’hui!
Riposte Laïque : La démocratie en Suisse est aussi très menacée ?
Mike Spielmann : Absolument ! La démocratie en Suisse est absolument menacée ! Nous faisons le constat que le droit démocratique n’est plus appliqué.
Riposte Laïque : A quoi vois-tu que la démocratie en Suisse est très menacée ? En raison de la manifestation interdite de Pegida ou avec d’autres sujets ?
Mike Spielmann : Quand les élites politiques décident pour le peuple, ces élus s’élèvent au-dessus du peuple ce qui n’est pas admissible en Suisse !
Riposte Laïque : Cette situation est nouvelle en Suisse ?
Mike Spielmann : Oui, c’est seulement depuis 4 ans que nous rencontrons une telle situation en Suisse.
Riposte Laïque : Pegida, une menace pour les élites politiques ?
Mike Spielmann : Ils ne veulent pas que les gens se réveillent ! Et qu’ils comprennent que quelque chose ne va pas avec la politique ! Ils ont peur que les gens ne croient plus ce qu’ils leur racontent.
Riposte Laïque : Pour cette interdiction, est-ce que la Suisse est déjà si islamisé ?
Mike Spielmann : Non je ne crois pas. L’Allemagne, l’Autriche, l’Italie, la France, sont beaucoup plus islamisés que nous. Mais avec 33 % d’étrangers en Suisse cela pourrait arriver aussi en Suisse.
Propos recueillis par Olivier Renault

image_pdf
0
0