Mila va avoir la chance de quitter un lycée muzz à 70 %

Publié le 9 février 2020 - par - 20 commentaires - 1 562 vues

 

 

Mila doit-elle avoir des regrets de ne plus pouvoir réintégrer son lycée Léonard-de-Vinci de Villefontaine (Isère) ?

Quand je lis les renseignements qui sont exposés ici ou là sur cet établissement, je me dis que non, je me demande même si ce n’est pas la chance de sa vie de pouvoir quitter le déterminisme asocial de cette école.

Ainsi, selon les aveux de ses anciennes « camarades », le lycée est à 70 % fréquenté par des musulmans.

Ne plus avoir à subir la loi de la majorité islamique dans les couloirs, la cour de récré ou les salles de classe ne me paraît pas du tout déplorable.

N’ayant plus à s’aligner par la contrainte et la peur sur la doxa de ce lycée, elle va pouvoir ouvrir son horizon intellectuel et améliorer son langage en s’appropriant d’autres codes qui lui permettront beaucoup plus facilement d’accéder à l’emploi et à une carrière.

Si j’ai mis le terme « camarade » entre guillemets, c’est que la réaction de ceux-ci, révélée par des interviews, semblerait montrer que Mila n’avait aucun camarade, et qu’elle ne pouvait compter sur personne.

Selon l’article du Point du 8/2/2020 qui relate ces interviews, Mila « est allée trop loin », « cela ne se fait pas d’insulter une religion ».

Dans cet article, un petit blond reniflant assène « Elle a eu ce qu’elle a cherché, elle devait s’y attendre », «  Il y a 70 % de musulmans ici, ça ne pouvait pas bien se passer ».

Une autre élève ne se désolidarise pas seulement, mais entre carrément dans la voie de la soumission la plus totale : « Pour le soutien, maintenant, elle a #JeSuis Mila. Qu’elle ne compte pas sur nous ».

Dans un article du Parisien du 7/2/2020, même constat désolant : « Pourquoi elle est allée dire tout ça ? Ça me semble évident qu’il ne faut pas balancer des trucs pareils », s’exclame Élise*, élève de première.

« Personne ne lui a dit d’insulter personne. Elle a reçu des menaces, certes. Si elle ne peut plus revenir, tant pis pour elle », tranche sans concession une élève de seconde.

« Si elle était revenue, elle se serait fait tuer », lâche une autre.

Ce que révèlent ces réactions multiples, c’est que tout ce lycée en déjà en état de soumission totale à la majorité musulmane qui impose sa loi islamique.

Si ces élèves se rallient ainsi sans condition à l’islam même s’ils ne sont pas musulmans, c’est que la terreur musulmane est plus forte que les lois de la République dans ce lycée.

Pour preuve, l’aveu d’un autre élève dans l’article du Point : « Il y a ceux qui ont été choqués, blessés par ce qu’elle a dit. Ceux qui ont peur d’être associés à elle, et de payer les frais. Et quelques-uns qui pensent pareil mais ne l’avoueront jamais », résume un autre élève.

Dans ces conditions, on est en mesure d’affirmer que l’Éducation nationale, les professeurs et le rectorat ont perdu toute autorité sur cet établissement.

Que cet établissement n’est plus un établissement de la République française mais un établissement livré à la terreur islamique, dans lequel plus personne n’est en capacité de s’exprimer, dire et écrire ce qu’il pense.

C’est même plusieurs centaines de lycées français dans lesquels Blanquer est dans l’incapacité la plus totale de s’opposer à la mise à mort d’une élève par des musulmans, vu le délai pris pour trouver une solution de scolarisation de la jeune fille.

Et la preuve supplémentaire incontestable que le pays est dans un état de déréliction encore plus grave que tout ce que nous supposions.

Que les élèves de ce lycée assimilent les mots de Mila à une insulte à une religion, alors qu’il ne s’agit que de la réalité, l’islam est une idéologie de haine, quiconque lit le Coran devra en convenir, suffit à montrer à quel point ils sont incapables d’analyse, d’esprit critique, de discernement et de distance par rapport aux messages véhiculés par un texte, fût-il qualifié par des bulots de « religieux ».

Or progresser dans la vie professionnelle suppose de grandes capacités d’analyse, de compréhension et d’entendement pour distinguer le message prépondérant noyé au milieu d’un fatras formel d’éléments de langage qui ne font qu’habiller la chose.

En langage populaire, on peut appeler cela « lire entre les lignes ».

Rien que pour ne plus avoir à continuer à baigner dans un tel marécage mental, Mila s’est peut-être ouverte toutes grandes les portes d’une nouvelle perception du monde selon saint Aldous (Huxley).

Elle en a d’ailleurs les prédispositions, puisqu’elle a réussi à voir clairement ce qu’était réellement l’islam, au contraire de l’ensemble des gens fréquentant cet établissement perdu de la République.

C’est probablement pour cela qu’à force d’avoir à supporter ce désert de l’intellect, elle ne se sentait plus à sa place, ou plutôt au niveau de sa condition de clairvoyante, et a fini par craquer.

Si elle avait maintenant la chance d’intégrer un établissement militaire, ce serait un très grand plus d’avance d’apprendre le maniement des armes dans la guerre avec les musulmans, selon moi inévitable,  qui se prépare.

Et pourquoi pas, peut-être aura-t-elle un jour à prendre d’assaut ce lycée très mal baptisé (franchement, mérite-t-il encore le nom de Léonard de Vinci ?) pour y déloger toute la racaille islamique qui s’y serait retranchée.

Ce serait une belle revanche sur l’adversité, non ?

De rentrer en vainqueur dans son ancien lycée, l’arme au poing, après la défaite et l’écrasement de ceux qui l’auront menacée de mort.

Les portes de la perception dans la France complètement musulmanisée de Macron, c’est « Vis pacem, para bellum ».

Ça, saint Aldous ne l’avait pas écrit clairement.

Fallait lire entre les lignes…

Jean d’Acre

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
POLYEUCTE

Dans notre Pays envahi, elle est “grillée” à vie, où qu’elle aille !
A La Flèche, pour se faire protéger et oublier ?

Enrico

LA SEULE SOLUTION C’EST UN GRAND NETTOYAGE PAR L’ARMEE ET LA LEGION ETRANGERE ALORS GENERAUX REVEILLES VOUS IL EST GRAND TEMPS PRENEZ LE POUVOIR EN VIRANT MACRON ET SA BANDE DE MERDE

Gigi

“Un lycée muzz à 70%”
Ça vous étonne ?
Un ancien ministre de l’Enseignement, juif alsacien, n’écrivait-il pas que “L’islam est davantage compatible avec la liberté que le catholicisme” ?
Affirmation délirante. On voit qui est å la manoeuvre en France pour nous faire subir leur préférence étrangère.
Faut envoyer ce sale type et toute sa tribu casser des cailloux chez la Taubira.
Un aller simple.

R2D25

Ce sale type est vincent peillon ordure j.

R2D25

Le simple fait qu’elle soie obliger dechanger d’établissement est une victoire pour 70% de rats.

R2D25

Qu’elle soit.

R2D25

70% Nous sommes infestés de cette merde, partout ,enseignement, police,armée, justice, politique.
Députés, maires.etc…..
Paris aura bientôt un maire muslman avec dati.quelle scandale.
SORTIR cette religion de la france

Enrico

Sortir rapidement mais par QUI ????

Gigi

Dati sera une politicienne à poigne qui obligera les bâchées à faire un striptease sur la voie publique et sans état d’âme. Ce dont sont incapables nos petits marquis sortis des grandes écoles.
Un Préfet ex énarque m’a menacée de m’intenter un procès si je ne pouvais pas prouver que les prières de la rue Myrra impactaient directement ma vie quotidienne.
Si j’avais habité ce quartier, quel aurait été son argument pour m’éconduire ?

Enrico

Et toute cette MERDE

Pacifique sud

On peut supposer que dans ce genre de lycée, les profs enseignent désormais que la terre est plate, qu’il n’existe pas meilleur remède au monde que l’urine de chameau……. sous peine de se faire trucider par l’imam du coin.
D’où la réforme du lycée imposée par Blanquer pour tenter de masquer un peu plus encore l’effondrement dramatique du niveau scolaire des jeunes Français.

Jill

La conquête est bien avancée… Les 30%non musulmans de ce lycée sont sous le régime de la peur et de la soumission ;ils se sentent obligés de fayoter avec les muzzs.

Gigi

30% de capitulards et de soumis.
J’ai lu sur youtube (phagocyté par ces crétins de grandes gueules de racailles muz) le plaisir qu’ils avaient pris à faire pisser le sang des nez des petits souchiens.
Gaulois, ça se terminera par un génocide de masse et ce ne sera pas le nôtre.
Pour mettre un terme à la faillite de l’état.

Catiminie

Villefontaine…
Il faut traverser la rue ou le pont du lycée qui mène au coeur du centre et déambuler ds les quartiers HLM derriere et vous comprendrez…
Idem, faire le marché..
A 8 kms Lisle dabeau où il y a 2 nuits, barbecue general sur les voitures quartier du Triforium à la réputation sulfureuse.. en represaille evidemment
Dignes villes nouvelles qui deviennent des annexes de vaulx en velin, venissieux, Bron… a 15 kms Bourgoin Jallieu qui sort de la recente liste de la DGSI…

Annie

moi, je pense à toute cette jeunesse française ,dont les parents sont obligés de vivre parmi les racailles ,et n’ont pas autres solutions que d’aller dans ces établissements scolaires òu le niveau est nul , qui ne peuvent pas changer d’HLM …..mais une racaille qui a peur du chien d’un nouveau venu dans le mois les pourris lui ont trouvé un autre logement super , mais les pauvres français au bout de plus de 4 ans sont toujours là dans cette résidence peuplée de chances pour la france , pas de majuscule pour ce pays qui devient t une grosse merde

patphil

et toujours aucun des racailles qui lui ont promis viol, acide ou meurtre n’a été repéré par la police de la pensée !
quand la police veut… encore faut il que le gouvernement lui en donne la permission, c’est l’affaire de quelques secondes pour un informaticien que de savoir l’adresse IP d’un ordinateur et encore plus rapide le numéro de téléphone émetteur

jocker

Vu l’horizon promis par nos dirigeants, hélas ce n’est pas suffisant…
car maintenant, dans 1 an, ou dans 10 ans ils la tueront, et nos poly-tocards Enarquoides ne broncheront même pas.
Où sont donc passé les (Trop) Fameux « Je suis Charlie », on ne les entend plus, se cachent ils sous le tapis ???
Ah oui c’est vrai :”ils soutiennent “Le Voile”….” ils le montrent activement et maintenant passivement….
il est temps pour les gens conscients de dire « Je suis Mila » et de le revendiquer, sinon une chape de plomb finira par empêcher tous les citoyens de protester, et la banalisation des meurtres de femmes « à l’arme blanche » ou « à l’acide » deviendra notre quotidien, couvert par « L’Omerta » gouvernementale…!!!

joseph d arimathie

ZEMMOUR a raison de parler de loi du nombre : la preuve est faite pour ceux qui en doutaient encore . LE NOMBRE FAIT LA LOI ! 70 pour cent de muzzs et c est la charia qui prevaut sur les lois de la REPUBLIQUE .

Mountain

Sympas les élèves de son lycée “quelle ne compte pas sur nous”bonjour la solidarité, cest sûr qu’elle sera mieux ailleurs ,quelle n’aie pas de regrets .

R2D25

Vite un coup de napalm sur les 70%.

Lire Aussi