Milan : des Nigérians protestent contre le pâtes, ils exigent du riz…

pasta non piace

Traduction :

Dans le centre d’accueil de la rue Aldini (Milan), vivent des migrants de neuf ethnies différentes en provenance de plusieurs continents. Chacun a ses traditions, chacun a ses préférences gastronomiques. Sensible depuis toujours à ces thèmes, la Fondation Progetto Arca cherche à contenter les désirs de ses hôtes, en se rendant compte, tout de même, qu’il n’est pas possible d’offrir dix menus au choix par jour. Le mécontentement est fréquent, mais samedi soir, un groupe de Nigérians a vraiment exagéré : 20 d’entre eux ont protesté violemment jusqu’à renverser un banc de la structure d’accueil. Le motif ? « Nous voulons du riz, pas des pâtes ! » (…)

ecole-marche-sur-la-tete-150x150

« Nous avons appelé la police, explique le président de la structure, Alberto Sinigallia, surtout pour donner un signal clair : les demandes sont légitimes, mais chacun doit respecter les règles. » En réalité, il se raconte dans le centre que la nervosité des réfugiés provient de deux raisons principales : la longueur de la bureaucratie italienne pour traiter les demandes d’asile et le fait que 80 % des demandes sont généralement rejetées par les commissions compétentes.

Les migrants utiliseraient le prétexte de la nourriture pour exprimer leurs frustrations…. Ricardo De Corato, vice-président du conseil communal (Fratelli d’Italia), ne tourne pas autour du pot :  » Il faut expulser du centre les meneurs de la révolte. Et il faudrait aussi expulser du pays ceux qui n’acceptent pas les règles de la vie civile et qui ne respectent même pas l’accueil qui leur est offert ».

Le Lombard Davide Boni, secrétaire provincial du Carroccio, a, lui, utilisé l’ironie : « La protestation courtoise et modérée des migrants de la via Aldini mérite toute notre considération ainsi que l’engagement de nous, citoyens milanais : je lance donc un appel au grand chef Cracco pour qu’il mette à disposition toute sa classe et son expérience et, peut-être, qu’il mette à disposition son célèbre restaurant pour satisfaire les palais de nos « hôtes » ».

Traduction Danielle Borer

 

image_pdf
0
0

20 Commentaires

  1. Lundi, un sdf a été retrouvé mort dans les toilettes publiques de ma ville du Val d’Oise. Certainement que lui n’a eu aucune exigence…

  2. On est trop bonne pâte, alors il leur faut du riz fi fi !

    Je leur propose une préparation très simple : le riz « turn to sender » !

  3. dernière info : en isère 90 enfants dorment dehors sous des tentes avec des membres de leurs familles SDF par moins huit degrés….
    Mais châteaux chauffés pour les musulmans migrants adultes en pleine force de l’âge !

  4. Ils n’ont qu’à venir en France, hollandouille leur donnera tout ce qu’ils veulent !

  5. ces « pauvres gars » savent-ils ce que c’est que la dèche, manger avec les chevaux de bois, danser devant un frigo vide, se serrer la ceinture ? la vraie pauvreté quoi ; d’après leur comportement inapproprié et indécent alors qu’on les accueille, j’en doute ! s’ils ne sont pas heureux, qu’ils retournent d’où ils viennent au lieu de faire la fine bouche et de cracher dans la soupe ! il y a des familles, des petits vieux, de pauvres français de souche qui n’en ont pas autant et qui restent dignes ; encore un mot qu’ils ne connaissent pas : la dignité !

  6. Il n’y a donc personne en Italie qui va leur foutre un bon coup de pied au cul à ces migrants?

    • Au niveau européen l’heure n’est plus aux coups de pieds au cul, mais à des coups beaucoup plus musclés.

      • oui, mais commençons dans un premier temps, par des coups de pied au cul, car cela nous démange tous et toutes et en soulagerait plus d’ un et plus d’une!
        La sortie, c’est par là!

  7. « Leurs demandes sont légitimes … »
    Ben non, NON, NON et NON !
    Ils ne sont même pas foutus de faire leur cuisine et ils font la gueule sur le menu. Qu’ils aillent se faire voir ailleurs! Chez QUICk tiens, c’est hallal !

  8. il faut les renvoyer ,c’est la seule solution ,l’Europe est tombée bien bas ,car ce problème a eu lieu dans plusieurs endroits ,s’ils avaient faim ils mangeraient n’importe quoi

    • Oui à Calais il y a eu aussi de vives protestations parce que la cuisine n’était pas assez épicée !

  9. Les Pieds-Noirs d’Algérie – qui étaient pourtant Français – et même les Juifs et Musulmans Pieds-Noirs religieux – mangeaient ce qu’on leur proposait…

  10. ces assos à la c… n’ont qu’ à rentrer chez eux et laisser les hommes politiques préparer la bouffe!

  11. pour ma part je deteste le roquefort mais si je débarquais d’un pays en guerre ( c’est ce qu’ils disent….) et que je n’ai vraiment rien a manger ( eux ont tjrs des smartphone…) je prendrais tout ce qu’on m’OFFRE et mes gout ou mes dégouts je m’assiérais dessus. Mais cette racaille, cette lie de l’Afrique comme le soulignent entra autres les dirigeants de ces mêmes pays rien n’est trop bon,rien n’est trop a leur gout et aucune demande n’est exagerée… S’il y a même de sassociations pour ça… A GERBER

  12. DES PATES EN ITALIE…mon dieu comme c’est étrange…ils se sont trompés de rive…et le riz ils le veulent al dente aussi?

  13. c’est autre chose qu’il faudrait leur donner ça les ferait réfléchir

    • ils préfèrent peut etre les pruneaux !!! il existe en plusieurs calibres s’ils veulent !!! on en trouve partout pas besoin d aller à agen

Les commentaires sont fermés.