1

Milgram, la banlieue de Stockholm…

suedesuicide

De mes 5 ans de parcours du « combattant numérique » pour tenter de construire le Mouvement EJL Citoyens, de mon « voyage au cœur de la dissidence citoyenne » où j’ai eu l’occasion de rencontrer et même de travailler avec beaucoup de « dissidents » et de l’analyse globale voire parfois psychologique de mon peuple, je peux sortir un simple résumé de ce que j’ai constaté et souvent même prouvé avec des exemples concrets :

Nous sommes en présence d’une sorte d’hallucination collective générant une sidération assise sur un mélange de syndrome de Stockholm et « d’effet Milgram » qui agissent sur plus de 70 % de la population française et des peuples occidentaux…

Ils ne voient pas ce qui a été enclenché depuis des années en presque totale transparence, lors  de conférences regroupant lesdites « élites occidentales » qui décident, sans jamais demander aux peuples, vers quoi notre monde doit se diriger et dont le point de départ de l’accélération de l’infâme plan globaliste a été l’escroquerie préméditée, ou peut-être, l’opportunité covid…

Ce fut l’occasion, pour ces globalo-fascistes associés dans une alliance hétéroclite à intérêts convergents dont les seules « valeurs » sont la cupidité, la perversité, le goût du pouvoir et de la domination des masses, d’effectuer leurs tests de soumission…

Il était indispensable, avant de passer aux étapes suivantes, de vérifier qu’avec l’aide de médias corrompus, de censure type Pravda moderne et numérique (avec la complicité des plateformes) et d’une propagande 7/7 basée sur la peur, s’ils parviendraient à faire avaler n’importe quoi. Cette étape a été un grand succès puisqu’ils contrôlent tellement toute l’information que les preuves ne servent à rien puisque jamais diffusées à grande échelle à l’attention des mêmes 70 % qui ne s’informent que dans les médias mainstream qui servent LA version officielle de tout…

Les Français ne sont pas les seuls cobayes puisque c’est une opération de grande envergure sur l’ensemble du monde occidental surnommé le « camp du Bien » dirigé par des « gens du Bien » qui placent les plus corrompus, corruptibles, cupides, incompétentes, anti-patriotes et parfois même aux mœurs bizarres et aux parcours « pros » accélérés », à la tête de tous les États occidentaux et bien évidemment aux organisations supranationales comme l’Union européenne ou simplement internationales comme l’ONU, l’OMS etc.

Je pense que les architectes davocrates du Forum économique mondial du désormais célèbre Dr NO, fils de nazi, surnommé Klaus Schwabb, de certaines loges ou « clubs » de type Bilderberg ont été agréablement surpris…

Surpris eux-mêmes de la docilité de ces 70 % et du niveau d’obéissance à des consignes et des contraintes les plus absurdes et contradictoires les unes que les autres qui, fatalistes, ont aussi accepté tous les mensonges officiels démontrés (même dans les mainstream) sans aucune révolte concrète… Précédemment au lancement de ces tests, le traitement au LBD40 des Gilets jaunes a eu son utilité (s’assurer de l’obéissance aveugle de certaines forces de l’ordre et lancer un message aux futurs manifestants potentiels)…

Ce fut donc un premier succès pour ces psychopathes qui ont ensuite enchaîné avec la guerre d’Ukraine et une autre sorte de gestion par la peur assortie de la diabolisation, en l’occurrence de Poutine comparé à Hitler comme les non- vaccinés étaient culpabilisés et traités de complotistes à antisémites en passant par extrême droite ou nazis, là aussi…

Cette propagande binaire du camp du Bien et celui du Mal, des gentils et des méchants, du noir ou du blanc alors que tout est gris et de la diabolisation de toute opposition politique ou sociale grâce aussi aux débunkeurs (subventionnés par les architectes évoqués plus haut comme Bill Gates, par exemple) fonctionne donc auprès de ces 70 % qui habitent à Milgram (capitale de l’obéissance à toute autorité sans jamais la remettre en question), en banlieue de Stockholm (capitale des otages qui finissent par idolâtrer leurs geôliers même quand ces derniers les insultent, leur mentent, les enferment, les menacent ou les humilient…).

En théorie et « à la louche », il resterait environ 30 % d’éveillés, en tous cas sur ce sujet…

Dans la cadre d’une action citoyenne de grande ampleur, ça suffirait à faire vaciller (comme les Gilets jaunes), puis tomber, cette fois, ce pouvoir illégitime qui a kidnappé notre démocratie, corrompu nos institutions, détruit notre souveraineté pour la livrer à ces psychopathes mondialistes non élus et qui ne tient donc aujourd’hui que par la propagande, la censure, les médias et bien entendu les serviteurs de la Nation (armée et forces de l’ordre).

Le problème est qu’en pratique, dans le cadre de la technique perverse du « diviser pour   mieux régner », la prétendue dissidence (rarement vraie et déconnectée totalement du système) est donc divisée et incapable, en l’état, de proposer une alternative réaliste et une stratégie coordonnée…

Dans mon prochain article, je ferai le point sur ladite dissidence, ses acteurs, ses corruptions, ses mensonges, ses manipulations et tout ce qui empêche cette action-réaction-construction de libération et récupération-réparation du coup d’État, le vrai, qui a déjà eu lieu depuis 2008 et qui a rompu, de fait, même notre Constitution…

Walter Boujenah