Ministres et députés vérolés : on veut savoir pourquoi!

covidisme.jpg

Notre classe politique bien-aimée (humour) aurait-elle trop fait la fête pendant la dernière quinzaine ?

Ont-ils hanté à nouveau des restaurants clandestins, ont-ils mangé debout dans des bistrots, on se demande quelle est la différence entre manger debout ou manger assis, mais bon. Notre classe politique n’est plus debout ou assise, elle est couchée devant l’affligeante coronafiction. 

D’ailleurs dans cette classe de snobs avec dents (à distinguer des « sans dents » qui n’ont que des nouilles sans beurre à partir du 15 de chaque mois) on ne mange pas, on déjeune ou on dîne, non ? D’huîtres chaudes et de foie gras poêlé à la truffe, arrosé de champagne. Toute l’année. Et on invente des contes à dormir debout, que les gens gobent.

Ont-ils pris le métro sans masque ou le train sans passe, eux qui ont des cohortes de berlines avec chauffeur à disposition (à nos frais) ?

Ou l’avion comme Amélie de Montchalin, refoulée à son grand scandale car sans passe et sans test ? Ce qui lui a permis de se reconnecter avec la réalité des Français.

Ont-ils mangé la bûche avec Papi et Mamie alors qu’il est formellement demandé de les enfermer dans la cuisine à ce moment-là ?

Ont-ils dansé alors que c’est formellement interdit ? On imagine la boudinée écrivaine de porno Schiappa dansant un slow, bien serrée contre le funèbre croque-mort Véran… non, le tango c’est moins risqué…Vous chantiez ? Eh bien dansez maintenant ! Dans les salons privés des ministères.

Ont-ils eu des relations sexuelles licites ou illicites, avec des iels non identifiés, genre fête de la Musique à l’Élysée, sans masque contrairement à ce qui est recommandé après avoir été interdit ? On n’ose pas y penser non plus.

Ils ont certainement accompli des gestes prohibés, c’est clair. Ils se croient tout permis. Des non-déclarations de patrimoines aux emplois fictifs en passant par les gestes barrières non respectés et tout le reste. Faites ce que je dis, pas ce que je fais.

En tous cas, le fait est qu’ils ont tous attrapé la vérole, euh le covid. Enfin, c’est ce qu’ils disent. On les croyait impossibles à contaminer, bien au chaud avec Jupiter dans l’Olympe. Car ils sont, d’habitude, hors d’atteinte, ce qui est dommage quand on a deux ou trois mots à leur dire.

Cela a commencé par Richard Ferrand. « Présentant des symptômes légers depuis dimanche soir, le député LREM du Finistère, – bien obéissant – s’est immédiatement placé à l’isolement. On aime bien ces mots, « immédiatement placé à l’isolement » qu’utilisent tous les contaminés. Cela vous a un air de tisane, de simplicité, d’austérité, de pénitence même, dont ils sont loin tant ils claquent notre argent en l’air.

Le mot contaminé, lui, fait irrésistiblement penser à la lèpre ou au choléra. On imagine les choses les plus horribles, Saint Louis atteint de la peste à moins que ce ne soit du typhus sous les remparts de Carthage.

Mais non ce n’est ni la peste ni le choléra ni le typhus, c’est juste le covid, on ne sait plus bien lequel. Covid-19 ça faisait très grave, mais delta, omicron, epsilon et les suivants cela fait penser à ces classes de quatrième d’antan qui ânonnaient laborieusement l’alphabet grec, au lieu de faire de l’espagnol comme tout le monde. Cela ne fait plus sérieux.

 « Déclaré positif à la suite d’un test réalisé ce matin et doté d’un schéma vaccinal complet ». On se demande à quoi peut bien servir un schéma vaccinal complet, dans ce cas. À rien, certainement. Ironie du sort : le président de l’Assemblée nationale est porté pâle le jour de l’examen du passe vaccinal ! Il aurait pu choisir un autre jour. Ce n’est pas sérieux non plus.

D’autres ministres également sont malades, Barbara Pompili n’a pas été sauvée par la transition écologique, Emmanuelle Wargon la mal-logée (une petite maison à Saint Mandé alors qu’elle voit tout le monde obligatoirement en HLM), Élisabeth Moreno a tenu à ce que la parité hommes-femmes soit respectée et s’est dévouée elle aussi. On a le dévouement qu’on peut.

On attend la suite avec gourmandise. À qui le tour ? Ce devrait être celui de Choupinet, normalement. Question de préséance.

Quant on sait que l’inventeur lui-même des tests PCR, Karry Mullis, prix Nobel de chimie 1993, décédé en 1999, a dit que son test n’était pas fiable pour détecter le covid, on peut avoir des doutes légitimes sur cette procédure. Et on sait qu’il y a beaucoup de faux positifs.

Tenez, on me murmure à l’oreille que certaines substances autorisées, insérées dans le nez juste avant le test, rendent le test négatif à tous les coups. Apparemment on ne l’avait pas dit aux ministres. Ce qui leur permet de prendre des vacances, en fait.

À moins qu’ils aillent voir le professeur Raoult, que presque toute la classe politique est allée voir en cachette.

Sinon, ils pourront peut-être vérifier in situ que le taux de décès à l’hôpital est bien de 63 % de vaccinés. Ce qui est énorme. Certaines personnes de la plus mauvaise foi disent que si ce chiffre est vrai c’est qu’il y a bien plus de vaccinés dans la vie de tous les jours que de non vaccinés. Donc plus de vaccinés à l’hôpital.

Mais ce chiffre n’en reste pas moins vrai. Donc à quoi cela sert-il d’être vacciné à part pouvoir aller au restaurant ? Maigre avantage contre beaucoup de problèmes en perspective, dont la privation de liberté n’est pas le moindre.

Qu’on isole donc tous les ministres pendant quelques temps, avec les députés LREM et quelques autres nuisibles, et la France et les Français iront mieux.

Sophie Durand

image_pdfimage_print
28

13 Commentaires

  1. c’est sympa d’avoir des amants et maitresses à Paris, avec ou sans scooter, et les avantages qui vont avec.
    Les conjoints provinciaux sont flattés de partager la gloire de leur moitié. Mais en temps de pandémie les rapprochements extra conjugaux sont source de contaminations.

  2. le vaccin anticovid ne protège pas du variant ômacron ! je suis plus crétin que je croyais ou alors j’ai tout faux!

  3. 63% de « vaccinés », cela fait 37% de non-« vaccinés ». Mais parmi ces 37%, combien sont considérés comme tels car n’ayant pas fait leur 3e dose ? Le saura-t-on jamais dans la république globalofasciste du Macronistan ?

  4. Ce sont donc les vaccinés qui encombrent les hôpitaux. Honte à ces mauvais citoyens.

  5. Un certains nombre de députains se plaignent de menaces, mais si ces individus n’attentaient pas aux libertés des citoyens, ils ne craindraient rien!
    On a ce que l’on mérite après tout.

  6. Comme Corinne Lalo, des milliers de médecins (sauf tordus par Big Pharma) ont rappelé que la vaccination de masse avec des produits expérimentaux en phase de test est une folie. Mais la pédale en marche s’en met un doigt d’honneur. Les goinfres (de primes Pfizer ou autre) suivent allègrement. Est-ce que la députasse de l’assemblée s’inquiète?

  7. L’Allemagne hitlérienne, avait commencé par brûler des livres interdits et elle a fini par gazer et brûler les Juifs. Aujourd’hui, en France du néo-Führer félon qui nous sert de président, on va instaurer un apartheid sanitaire sans précédent dans l’histoire de la France et cela dans l’indifférence générale des Français. Apartheid sanitaire avant l’extermination tout aussi sanitaire des non-vaccinés ? Mon député, si cette personne vote en faveur de cette loi, s’en souviendra toute sa vie. A bon entendeur …

  8. Au début, les blaireaux, Macron et Castex en tête, se filmaient en train de faire la java sans masque ni distance entre les poivrots mais ça jasait chez les gueux. Alors maintenant, ils continuent de s’en foutre mais sans vidéo et déboulent quelques jours plus tard vérolés jusqu’au trognon :  » Je ne comprends pas, j’ai pris toutes les précautions…  » Tu parles !!!

Les commentaires sont fermés.