1

Miracle de Noël ! M6 célèbre une famille française traditionnelle !

Je dois d’abord vous avouer un truc : j’ai définitivement jeté ma téloche aux orties lors de l’entre-deux tours de la présidentielle 2002 :

https://fr.wikipedia.org/wiki/21_avril_(expression_politique)

Pendant ces deux semaines infernales, impossible d’ouvrir le petit écran, comme on dit, sans tomber sur de longs comptes-rendus, images à l’appui, de manifs monstres qui dénonçaient le « risque fasciste » dans notre beau pays, ou sur des interviewes récurrentes de quidams plus ou moins connus (hommes politiques, syndicalistes, présidents d’associations locales de pêcheurs à la ligne, de donneurs de sang, etc.) qui vous adjuraient de voter Chirac pour faire barrage à la Bêêêête Immmmmonde. C’est à cette époque-là que j’ai vraiment compris le roman d’Orwell « 1984 », que je tenais jusque-là pour un livre de pure science-fiction.

Mais ce n’est pas du tout ce que je voulais vous raconter aujourd’hui

Ce dont je voulais vous parler, c’est de cet article de Gabrielle Cluzel, article sur lequel je suis tombé en feuilletant « Boulevard Voltaire » lundi 14 décembre dernier, et du miracle qui s’est produit le lendemain (sans rapport, j’imagine, avec ledit article, encore que l’archange Gabriel, très sollicité en cette période de l’Avent, ait pu jouer son petit rôle dans l’histoire, allez savoir) :

https://www.bvoltaire.fr/la-famille-lefevre-a-un-grand-talent-et-en-2021-on-peut-meme-dire-quil-est-incroyable/

Qu’est-ce que j’y apprends ? Qu’il existe sur M6 une émission appelée « La France a un incroyable talent », au cours de laquelle des artistes amateurs se produisent devant un public et les caméras de la chaîne, un jury ad hoc étant chargé de trier le bon grain de l’ivraie. Bref, un « Radio crochet » de mon époque, l’image, les paillettes et la diversité en plus.

Qu’est-ce que j’y apprends d’autre ? Qu’une famille versaillaise, les Lefebvre, des Français de souche donc, ont réussi, grâce à une prestation vocale à la fois impeccable et on ne peut plus classique, à séduire un jury dont on imagine qu’il est plutôt acquis à tout ce qui ressemble de près ou de la loin à la diversité, au métissage, à la mouvance LGBT, voire LBM, et autres lieux de rendez-vous incontournables de l’idéologie mondialiste. Bref, les Lefebvre sont un peu les Le Quesnois de « La vie est un long fleuve tranquille » :

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_vie_est_un_long_fleuve_tranquille#:~:text=Les%20Le%20Quesnoy%2C%20contre%20un,pour%20lui%20%C3%A9viter%20un%20traumatisme

qui seraient confrontés non à de franchouillardes familles Groseille (le film date de 1988, une époque où la France était encore globalement française), mais au pittoresque univers coloré de nos banlieues « populaires », si vous voyez ce que je veux dire. Je cite Gabrielle Cluzel, témoin télévisuelle de la surprenante « conversion » du jury :

« Le jury a relevé la perfection de l’unisson des voix, comme si elle était le reflet de celui des cœurs. Il a reconnu être parti « moqueur », pour railler les « clichés de Versailles, des cathos, des grandes familles », et avoir trouvé leur prestation « magnifique » au point d’avoir envie de « faire partie de cette famille » ».

Et dans le même article, j’apprends enfin que la finale a lieu le lendemain, mardi, et que les téléspectateurs pourront voter. Alléchant, certes, mais pas de quoi me décider à racheter une télé. Surtout si c’est pour assister, comme c’était a priori probable, à la « bidenisation » du vote, les Lefevre-Le Quesnois se faisant finalement damer le pion, via des moyens crapoteux mais efficaces, par un quelconque groupe de rap, simiesque à souhait et donc tendance.

Soutenons la famille Lefèvre, lynchée sur Twitter, car blanche et catholique

J’en étais donc resté là lorsque, mercredi 16 décembre en fin d’après-midi, je reçois le mail enthousiaste d’un ami qui m’annonce… la victoire des Lefebvre-Le Quesnois ! Incroyable. N’ayant pas assisté à la finale, je lui laisse la parole :

« Me voilà, accroché devant M6 ce mardi soir, je n’y crois toujours pas moi-même !

Je constate que ce n’est pas un duel mais qu’il y a huit ou dix finalistes. Ça me semble mal embarqué pour notre chorale familiale qui paraît terriblement « has been » par rapport à tous ces groupes de jeunes blacks-blancs-beurs, acrobates de rues et gigoteurs urbains.  

Je constate également que les membres du jury se contentent effectivement d’un rôle d’influenceur critique, mais ne participent pas au vote final.

Je me tape (c’est vraiment la corvée) la prestation de tous les concurrents. On se demande vraiment ce que la famille Lefebvre fait dans cette galère.  

Les Lefebvre choisissent d’interpréter un chant de Noël, qui détonne complètement au milieu du slam et du rap des autres.

À la fin de l’émission, deux candidats sont sélectionnés : Les Lefebvre et un groupe de jeunes de la diversité, qui se trémoussent dans un style très « racaille attitude ».

Les Lefebvre sont filmés chez eux, tous réunis sagement dans leur salon au mobilier classique, très correctement habillés. Une vraie pub pour la famille traditionnelle, celle justement que la société libérale-libertaire et ses médias aux ordres vomissent.

Face à eux, des djeun’s filmés là où ils se sont réunis, look « racaille », borborygmes incompréhensibles. Ils s’exhibent, collés les uns aux autres, doigts croisés, un signe cabalistique dont on se souvient qu’il parle tout particulièrement au président Macron lorsqu’il enlace le torse nu et délicieusement musqué de ces zozos.

Et le résultat tombe comme un coup de tonnerre : le public donne la victoire aux cathos versaillais ! Les djeun’s, certains de leur victoire, sont KO debout. D’ailleurs ils ne féliciteront même pas les vainqueurs. Les jurés tentent de cacher leur déception et essayent de faire bonne figure. »

Attendez, les amis, ne partez pas ! Ce n’est pas fini…

Le lendemain, « La Dépêche », qui n’en rate décidément pas une, titre : « La France a un incroyable talent : les internautes enragent après la victoire de la famille catholique Lefebvre » et reproduit quelques tweets (orthographe garantie d’origine) censés justifier son titre (« LES internautes enragent » : bel exemple d’amalgame, non ?) :

https://www.ladepeche.fr/2020/12/15/la-france-a-un-incroyable-talent-les-internautes-enragent-apres-la-victoire-de-la-famille-catholique-lefebvre-9259542.php

« Vous allez me dire que y’a des millions de gens en France qui ont voté pour la famille Lefevre alors que tout les autres talents était 1000 fois meilleure que eux ? MAIS PTDRR GROSSE BLAGUE »

« Je vous juure je vais chialer mdrw la famille Lefèvre qui gagne… probablement les moins meritant de cette saison ».

« Il y a ceux qui se produisent dans la rue. Ceux qui travaillent durant des nuits et qui se blessent gravement. Ceux qui portent un message puissant qui transcende le monde. Et puis il y a ceux qui créent une chorale familiale dans leur salon de Versailles… et qui gagnent »

« Dans le genre l’année 2020 continue bien sur sa lancée : la famille Lefèvre qui gagne Incroyable Talent ET les 100 000 €…je suis à bout »

D’autres tweets tombent dans la cathophobie (nullement répréhensible sous nos climats) :

« Cette émission de base c’est fait pour des gens qui font des truc de ouf des truc qui te donne envie de payer pour le voir la t’a pas envie tu va a la messe le dimanche matin tu l’a gratuitement »

https://www.programme-tv.net/news/evenement/la-france-a-un-incroyable-talent-la-france-a-un-incroyable-talent-15/266841-incroyable-talent-les-telespectateurs-divises-apres-la-victoire-de-la-famille-lefevre-video/

Rien que pour avoir le plaisir de lire ces tweets enragés, merci à vous, les Lefebvre !

Henri Dubost