1

Miss Auvergne, malade de ses études de médecine, balance tout

Miss Auvergne, malade de ses études de médecine, balance tout.

L’an passé, Anaïs Werestchack a été élue Miss Auvergne.

Dans un entretien avec Paris-Match, cette Puydômoise, alors en 8e année de médecine générale, ne cachait pas son enthousiasme pour exercer son métier. 

Elle faisait même la promotion d’une nouvelle médecine plus préventive que curative et, très naïvement, elle faisait allégeance à la Haute Autorité de Santé.

Bref, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Voyons ça :

[ DIS MOI TOUT ] Objectif Miss France feat. Anaïs Werestchack

https://youtube.com/watch?v=3-0hJK2XiZM&feature=share

Elle se préparait à entrer en lice pour le concours national de Miss France.

Seulement voilà, non seulement le scandale de la gestion du coronavirus-Covid est passé par-là, mais l’interne a vu de très près les effets croissants de la casse organisée de l’Hôpital public.

À force de voir des malades non soignés, livrés à des internes dépassés, elle a fini par faire une dépression nerveuse, à la limite du burn-out.

Mais cette blonde intelligente, sincère et courageuse, a décidé de s’exprimer, sur ses réseaux Internet (10,3 k abonnés) et dans les colonnes de La Montagne, le quotidien auvergnat de référence. 

L’accès à l’article n’est pas réservé aux abonnés et est en ligne sur le Web.

Elle révèle, qu’à Clermont-Ferrand et à Montpellier, alors qu’elle entamait sa 9e année de sacerdoce médical, son rêve professionnel est progressivement devenu un cauchemar.

Elle a vu les drames de la politique sanitaire française, le manque de personnel et de qualification dans plusieurs services, les chefs débordés, les arrêts de travail des infirmières et les internes qui se retrouvent seuls pour gérer des situations réelles, alors qu’en formation, ils n’en ont pas les capacités.

Elle affirme qu’il n’y a pas un secteur où tout se passe normalement.

Autant dire qu’elle n’a pas apprécié l’adoption du projet de loi de l’instauration d’une quatrième année d’internat, imposée dans les territoires des déserts médicaux pour combler le manque de médecins (la proposition de loi de Bruno Retailleau, pour une année de plus de la formation des généralistes, a été adoptée par les sénateurs en première lecture).

Conséquence, ces futurs médecins sont nombreux à vouloir quitter la France.

Anaïs Werestchack a donc décidé de médiatiser au maximum son témoignage auprès du grand public. Mais là, bien évidemment, elle ne bénéficie plus de l’armada de caméras et de micros des média alignés.

Souhaitons que son message à la population soit entendu et que celle-ci agisse enfin au lieu de se désintéresser de la question, comme en a témoigné sa passivité pendant les grèves des hospitaliers, face au dépeçage commencé sous plusieurs ministres de la Santé, dont on ne compte plus les scandales et les compromissions.

Souhaitons que l’action de la lanceuse d’alerte qu’est devenue l’interne en médecine, Anaïs Werestchack, suscite autant d’engouement que les ruées aux vaccinodromes, d’autant qu’il va falloir des légions de soignants au secours des victimes des effets secondaires des mixtures expérimentales, dites vaccins contre le Covid.

Le mot de la fin est dans La Montagne : « Quand tout le monde va comprendre l’ampleur, il y aura une révolte. » Miss Auvergne n’a plus envie de sourire (Malik Kebour).

Mon mot de la fin à moi est une question : la doctoresse Werestchack, sera-t-elle convoquée devant le Conseil de l’Ordre, comme de vulgaires Wonner et Perronne, et radiée du concours Miss République française ?

Covid19 – Martine Wonner devant l’Ordre des médecins : »Je n’ai fait que…

https://youtu.be/CMqJ6yNrtzI

Pour en savoir davantage :

https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand-63000/actualites/ce-que-jai-toujours-idealise-tourne-au-cauchemar-miss-auvergne-denonce-la-reforme-des-etudes-de-medecine-generale_14211874/

Repères :

L’opération du péroné de Claudette, 77 ans, a été repoussée à plusieurs reprises, et sa famille accuse le CHU de l’avoir laissée dans sa chambre sans la nourrir entretemps :

https://www.bfmtv.com/police-justice/patiente-morte-au-chu-de-dijon-l-hopital-affirme-que-des-repas-ont-ete-commandes-et-distribues_AV-202211080602.html

Le contrat-vaccin que l’assassin Von der Leyen a osé signer avec Pfizer :

6 novembre 2022 Jacques Chassaing

https://ripostelaique.com/le-contrat-vaccin-que-lassassin-von-der-leyen-a-ose-signer-avec-pfizer.html

Buzyn balance Macron : elle ne veut pas porter seule le chapeau des morts du Covid :

27 octobre 2022 Jacques Chassaing 

https://ripostelaique.com/buzyn-balance-macron-elle-ne-veut-pas-porter-seule-le-chapeau-des-morts-du-covid.html

Macron se rit de ceux qui vont fleurir les tombes de leurs vaccinés du Covid :

30 octobre 2022 Jacques Chassaing 

https://ripostelaique.com/macron-se-rit-de-ceux-qui-vont-fleurir-les-tombes-de-leurs-vaccines-du-covid.html

Jacques CHASSAING