Missiles hypersoniques: nouvel échec pour le prototype Lockheed Martin

***

L’AGM-183 ARRW (Air-Launched Rapid Response Weapon) est un missile de croisière hypersonique développé par Lockheed Martin pour l’US Air Force. L’arme « boost-glide » (propulsé-plané) est lancée par un bombardier en vol. Elle est ensuite propulsée par un moteur de fusée : le propulseur est conçu pour l’accélérer à des vitesses hypersoniques (supérieures à Mach 5 : cinq fois la vitesse du son). Le missile se détache alors du propulseur et plane ensuite vers sa cible. L’utilisation quelque peu archaïque d’un bombardier dans le processus de lancement de l’AGM-183 ARRW s’inscrit dans la toute première phase des essais. Ce missile hypersonique est in fine destiné à être intégré dans les destroyers de classe Zumwalt et les sous-marins de classe Virginia.

***

Mercredi 29 juin, un essai de cet ensemble s’est soldé par un échec. Le porte-parole du Département américain de la Défense (DoD), Tim Gorman, a révélé qu’une « anomalie » s’était produite suite à l’allumage du propulseur du missile hypersonique. « Bien que le Département n’ait pas été en mesure de collecter l’intégralité des données sur le profil de vol, les informations recueillies lors de cet événement seront néanmoins en mesure de nous fournir des renseignements précieux sur la cause de cette défaillance », a souligné le porte-parole, ajoutant que le DoD « allait procéder à un examen approfondi pour identifier la cause du dysfonctionnement. »

***

Sur les trois essais jusqu’à présent effectuées sur ce prototype d’armes hypersoniques, c’est le troisième échec essuyé par Lockheed Martin :

En octobre de l’année dernière, une fusée d’appoint transportant un corps de glissement hypersonique n’a pas réussi à se lancer depuis la base Pacific Spaceport Complex, en Alaska.

En décembre, l’AGM-183 ARRW a échoué à se détacher de son bombardier-hôte, un B-52H (photo d’intro), « pour des raisons indéterminées »

***

Malgré ces revers inquiétants, le ministère de la Défense a déclaré que le développement d’armes hypersoniques restait « une priorité absolue » et qu’il était toujours sur la bonne voie pour « déployer des capacités hypersoniques offensives et défensives conformément au calendrier. »

Pour les Etats-Unis, il est d’une urgence vitale de rattraper au plus vite leur retard sur la Russie et la Chine. Les Russes disposent du Sarmat, une arme hypersonique parfaitement au point pouvant atteindre Mach 20, et dont le déploiement sur le territoire russe est prévu pour l’automne 2022. Selon Moscou, il suffit de deux Sarmat pour détruire chacune des deux côtes (est et ouest…) des Etats-Unis, où se concentre l’essentiel de la richesse du pays.

Moscou précise : quatre missiles Sarmat suffiront pour anéantir les Etats-Unis

Moscou: Soit nous gagnons cette guerre, soit ça se terminera mal pour l’humanité

« Satan 2 » : défier militairement la Russie relève de la folie suicidaire

***

De son côté, la Chine développe également un arsenal hypersonique. L’essai qu’elle a réalisé avec succès en juillet 2021 a fortement inquiété le Département de la Défense américain :

https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/guerre-futur-pentagone-inquiete-essai-redoutable-arme-hypersonique-chinoise-94927/

Les Etats-Unis sont désormais largement distancés aussi bien par la Russie que par la Chine dans cette catégorie vitale d’armement.

***

On remarquera l’inexistence absolue de l’Europe dans cette bataille de Titans. Paradoxalement, c’est ce qui peut la sauver de l’anéantissement, conformément au principe « Too small to fail »

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni

image_pdfimage_print
20
1

12 Commentaires

  1. Minés depuis de décennies par l’état profond et depuis quelques année par le wokisme les USA sont inconsciemment en pleine régression technologique.
    On le constate aussi sur leur navire de surface super furtif qui est un bide retentissant.
    Même plus capables d’envoyer un gugusse sur la lune, abandon des navettes faute de compétences, la NASA est en pleine déconfiture et est condamnée à coopérer avec les russes pour expédier ses satellites.
    Là maintenant ils sont mal sur ce point précis.
    HELP Elon !

    • Les programmes spatiaux d’Elon Musk sont quand même financés partiellement par la NASA et les Américains ont un programme de retour sur la lune, le lancement de leur grosse fusée lunaire SLS devrait intervenir, sans passager, en 2023. Elle est en cours de test, après avoir déjà subi quelques difficultés, mais ceci me semble normal vu le mastodonte.

  2. Vidéo de 2 minutes.
    Hier, Poutine a prévenu : « qu’ils essaient » ( de nous vaincre sur le champ de bataille, en parlant des alliés de l’Ouest contre la Russie).

    La Russie n’a « pas encore commencé les choses sérieuses », assure Poutine https://youtu.be/Pueo6zEbsE8

  3. En attendant, les missiles hypersoniques Russes sont comme soeur Anne, on ne les voit pas du tout venir sur le champ de bataille.
    Deux explications : (à mon humble avis)

    .. évidemment, dans la suite, il s’agit d’armes à charge (s) « conventionnelle(s) »…

    1) Ils ne veulent pas risquer de dévoiler des secrets en utilisant ce style d’arme si ce n’est pas strictement nécessaire.

    2) C’est totale intox , ils n’en n’ont pas ou ces armes ne sont pas fiabilisées

    Il me semble pourtant qu’une démonstration « sur le terrain du champ de bataille » aurait un bel effet dissuasif.

    Donc, pour le moment, je reste dubitatif concernant ces capacités hypersoniques et nouvelles armes, personne ne les a vues à l’oeuvre.

    • Les Russes ont toujours eu de brillants ingénieurs en aéronautique !(Tupolev , Illiouchine,Sikorski,Joukovski)et ainsi l’ existence et le bon fonctionnement de telles armes est parfaitement plausible mais comme vous le dites , il peut s’ agir de bluff mais VP ne me semble pas être un bluffeur .
      Une démonstration in situ (sur la gueule à Churchillensky et consorts serait la bienvenue mais une telle arme coûte cher à l’ unité et nécessite une grande quantité de carburant vu la vitesse maximale atteinte .

  4. bof, ils vont les fourguer à l’ukraine ! qui fournira les cadavres et devra pendant 50 ou 60 ans rembourser le prêt-bail américain! la grande bretagne a remboursé jusqu’en 2006 le prêt-bail de 1940

  5. ça lui servira à quoi de faire péter le monde entier ,tout sera contaminé il pourra même plus sortir dehors ,le peu qui restera vivant se terrera pour le restant de leur vie ,plus de soleil plus de plage ni de montagne autant crever et les chinois vont en prendre plein leur nez de la contamination je doute qu’ils ne seront pas d’accord

  6. J’ai aucun souci pour les Etats-Unis dans le futur proche…
    Si pour le moment, il y a une petite avance russe avec les missiles hypersoniques, cela va être vite comble !
    Souvenez-vous de Sputnik ( 57 ) et de gagarine ( 61 ), et finalement qui va sur la lune…? L’Amérique ( pour de multiples raisons ) est lente au démarrage comme un diesel ou une tortue…( lire la fable de la fontaine )

  7. A Vladimir, pulvérisez les Caesar, Himars… on en a marre, ça sauvera des ukrainiens et des russes innocents.
    Labourez les voies ferrées, les gares, entrepôts, les routes, les aéroports tout ce qui permet d’acheminer le matos des yankees et de leurs toutous européens.
    Qu’on en finisse avec cette saloperie de guerre sans oublier le pianiste.

Les commentaires sont fermés.