Mitterrand a fait deux choses bien : la retraite à 60 ans et la 5e semaine

Publié le 24 janvier 2018 - par - 44 commentaires - 1 423 vues
Share

Ce jour, j’ai 65 ans. Je ne peux m’empêcher de penser que quand j’ai commencé à entrer dans la vie active, à l’âge de 17 ans, je n’avais pas d’autre perspective, sauf progrès social d’ici là, que de travailler, debout devant une casse typographique, 8 à 9 heures par jour, jusqu’à 65 ans, ce qui était l’âge de la retraite, à l’époque. J’allais donc passer 48 ans de ma vie au travail, du lundi au vendredi, et durant 48 semaines de l’année.

A cette époque, les entreprises fermaient un mois, dans l’année, souvent au mois d’août, et les salariés devaient suivre. Pas question de garder une semaine pour l’hiver, ou pour partir en vacances dans les périodes creuses, cela se faisait très peu.

L’espérance de vie, en 1970, pour les hommes, s’élevait à 68 ans. Bref, les salariés qui étaient nés dans les années 1905, comme mon grand-père, avaient donc peu de perspectives de bénéficier d’une longue retraite.

Et puis Mitterrand a gagné en 1981. Très souvent, pour justifier les grandes choses qu’il a faites, les humanistes compassionnels, la bouche en cul-de-poule et la larme à l’oeil, disent : « Il a abrogé le peine de mort, grâce à lui, la France est devenue un pays civilisé« . Je m’en fous totalement. Lors du dernier septennat de Giscard, on avait guillotiné trois personnes, ce n’est rien du tout. Et quand, en 1972, Buffet et Bontemps avaient été guillotinés pour avoir assassiné une infirmière et un surveillant, en prison, cela ne m’avait pas ému. Et on aurait raccourci Patrick Henry, j’aurais trouvé cela normal. Tout comme je n’aurais rien à redire si, aujourd’hui, on revenait sur la peine de mort, et qu’on exécute les djihadistes assassins.

Par contre, la cinquième semaine et la retraite à 60 ans, en 1982, cela me parlait, surtout pour mon père et ceux de sa génération. Ils avaient eu faim pendant la guerre, ils avaient travaillé très dur, tout au long de leur vie, à partir de 14 ans, et j’étais vraiment ravi de savoir que grâce à mon vote, il allait pouvoir profiter d’une retraite plus tôt. Entre sa fin d’activité professionnelle et sa mort, il se déroulera 12 ans. Et surtout, il aura l’occasion, dans ses quatre dernières années de travail, d’avoir une semaine de vacances supplémentaires, durant le printemps.

Le temps de travail n’avait pas bougé depuis 1936, on était toujours aux quarante heures. Les 39 heures, laborieusement accordées, ne changèrent rien à la vie quotidienne des Français. La troisième semaine ne sera accordée qu’en 1956, et la quatrième en 1969.

Si Mitterrand a utilisé ces deux mesures pour donner des gages à son électorat, et prouver que lui, vieux politicien de droite, était devenu un homme de gauche, puisque socialiste (qu’est-ce qu’il a dû se marrer à berner ces gogos), le reste de sa politique ne fut pas, par la suite, des plus brillantes pour le salariat, bien au contraire. Fin de l’échelle mobile des salaires, licenciements massifs dans des secteurs essentiels de l’industrie (charbons, sidérurgie, métallurgie), montée du chômage de masse, immigration maintenue, flexibilité, autant de constats qui dégoûtèrent rapidement de cette gauche le salariat. Dès 1983, les Français donnèrent une chance à une droite, moribonde, de revenir aux affaires, ce que fera Chirac en 1986.

La gauche des ouvriers avait été remplacée par celle des énarques et des petits-bourgeois soixante-huitards. Ces deux castes étaient soudées par un rare mépris du monde du travail, et encore plus de l’ouvrier. On décida que le travail manuel était déshonorant, et que chacun devait passer son bac, et même poursuivre des études inutiles pour rentrer plus tard sur le marché du travail. Et Chevènement décida (une connerie de plus) qu’il fallait 80 % de succès au bac ! On est aujourd’hui à 90 %, avec presque autant d’analphabètes !

La gauche de Mitterrand devint alors celle de Delors, Rocard, Fabius, Cresson, Tapie, Béregovoy, BHL, Jospin, Dray, Mélenchon, puis les écolos dégénérés, avec un million d’emplois perdus, et une défaite mémorable en 1993 pour cette gauche de Maastricht. Mitterrand aura deux ans de cohabitation avec Balladur, quittera le pouvoir sans laisser de grands regrets aux Français, dégoûtés par sa fin de règne et les scandales qui s’accumulaient (deuxième épouse et enfant secret payés par le contribuable, la francisque sous Pétain, Bousquet, suicide de Bérégovoy, de Grossouvre, etc.).

La casse en termes d’emplois fut si énorme, sous cette gauche, qu’il fallut même avoir recours à des plans sociaux (c’est ainsi qu’on appelait les licenciements massifs), avec des départs parfois à l’âge de 50 ans. C’était le modèle social issu de la Résistance, dans une France où on ne considérait pas, contrairement au modèle anglo-saxon, que le travailleur était jetable, et que cela ne regardait pas l’Etat. Ainsi, dans ma branche, je n’ai jamais vu un salarié partir à 60 ans, je n’ai connu, tout au long de ma carrière professionnelle, que des départs, négociés entre patronat, gouvernement et organisations syndicales, entre 50 et 57 ans. Je trouvais ces solutions plutôt humaines, et préférables à des chômeurs supplémentaires, même si un syndicaliste préfère négocier des embauches que des pertes d’effectifs.

Le pire crime de cette gauche fut de remplacer la valeur travail par l’assistanat, avec le fameux RMI de Rocard. Avant, c’était le travail de l’ouvrier qui le rendait fier, et lui permettait de faire face aux besoins de sa famille. A présent, il faut être un héros pour travailler au smic, plutôt que de glander et de profiter des combines.

Cette gauche méprisante et donneuse de leçons abandonnera définitivement le salariat et le monde du travail, surtout celui du privé, avec la ligne Terra Nova, parfaitement assumée. Elle cherchera dans l’immigration un nouveau prolétariat, dans les minorités un nouvel électorat, et dans le mondialisme la continuité de l’internationalisme de jeunesse de nombre d’anciens gauchistes recyclés en antiracistes socialistes. Et cela en piétinant ouvertement le salariat, surtout le plus modeste, dont les familles subiront de plein fouet, chômage de masse, invasion migratoire et insécurité, et se verront insultées par cette caste qui osera les traiter de « petits blancs racistes » et de « fachos ».

Mais c’est une autre histoire…

A part cela, en 1981, 60 ans et la 5e semaine de congés payés, c’était bien, et on n’aurait jamais eu cela avec Giscard. Mais il n’y eut rien d’autre, au contraire !

Pierre Cassen

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Pascal JUNG-LEDOUX

La pute de mitteux a tout promis pour aller à l’Elysée!!!
Je chie sur sa tombe et sur sa mémoire!!!

Gerard Brazon

Magnifique état des lieux de cette gauche pourrie jusqu’au noyau. Reste que la speudo droite s’est alignée sur cette gauche et n’a rien modifié lorsqu’elle fût au pouvoir.
Pire, elle fut dans la surenchère le plus souvent. Combien de fois je fus cet électeur croyant en un parti ayant à coeur la France.
Je partage l’opinion de Pierre. Je suis encore à la recherche d’un Poutine ou d’un Trump, d’un De Gaulle, hélas, je suis devenu plus méfiant…

Patrick Granville

Les jeunes parlons-en!… Ils sont les cocus du système politique d’ideologie gauchiste dominante. Ils n’ont pas reçu le même savoir, les mêmes valeurs éducatives, les mêmes chances de trouver facilement des emplois comme ceux des trente glorieuses. Ils vivent dans une société qui n’a plus de repères solides, ancrés. Un couple sur deux divorce et leurs enfants sont déstabilisés. L’école n’assume plus sa mission de transmettre les savoirs et d’eduquer Car elle s’est politisée et crétinisée. La liste n’est pas exhaustive mais dur dur d’etre Jeune aujourd’hui.

Belenos

Oui, bon. Si on parlait plutôt d’avenir, les jeunes s’en foutent de Mitterrand.Place aux jeunes! Ce qu’il nous faut ce sont des combattants pas des pleurnichards.

Gerard Brazon

On ne construit rien, pas même nous pouvons imaginer, sans une vision claire du passé. Faire fi du passé c’est se moquer du présent et cracher sur l’avenir. Un arbre n’est rien sans ses racines et ses feuilles et fruits.

Jean Ducluzeau

Bon anniversaire, Pierre ! Sache que j’admire ta force de caractère, ta vigueur et ta tolérance tous azimuts dès lors qu’elle sert la lutte contre l’islam, combat que nous partageons comme tu le sais. Sache aussi que Riposte Laïque demeure pour moi l’un des derniers liens qui me rattache à ma nationalité française au sein d’un peuple que je ne comprends plus, au point que je m’interroge souvent sur la valeur pour moi d’une nationalité qui m’a été imposée à la naissance. Bien sûr je pense en français et bien sûr ma culture est française, mais c’est une culture que… lire la suite

Père2Gifles

« Les gens de gauche ont rarement de grands projets.Ils font de la démagogie et se servent des mouvements d’opinion.La gauche tire le haut de la société vers le bas par idéal d’égalitarisme.C’est comme cela que l’on a finit dans l’abîme en 1940…Les socialistes sont d’éternels utopistes,des déphasés,des apatrides mentaux…Ils gaspillent toujours la plus grande partie des crédits.On ne les jamais vu dépenser efficacement les crédits….Je n’aime pas les socialistes,car ils ne sont pas socialistes…Parce qu’ils sont incapables,ils sont dangereux… » Charles De Gaulle

CLV

Tellement vrai.

France-org

Oui mais ,!!! toutes ces mesures ont été financées à crédit car la France n’avait pas véritablement les moyens de les financer . La preuve , le virage de 1983 et il suffit d’analyser la courbe d’endettement de l’état français et de la mettre en parallèle avec ces décisions. Edifiant . Cela reste néanmoins une bonne mesure. Toutes les avancées sociales qui sont légitimes ont un coùt qu’il faut financer grâce à une économie adaptée, encore fait il qu’elle le soit. Ce n’est pas le cas acttuellement

Francois Desvignes

C’est un bel article : merci.
Mais ce n’est pas la gauche qui a flingué la France
C’est son incompétence technique et sa lâcheté politique
De ce point de vue, elle ressemble à la droite républicaine.
De vraies soeurs jumelles.
ils n’ont pas vu ni compris que la cause technique du chômage c’est l’automation, et sa cause idéologique c’est le non frontiérisme (le mondialisme).
On ne peut pas arrêter l’automation mais on peut l’amortir par les frontières : donner le temps et les moyens au social de s’adapter à la robotisation.

dufaitrez

Bonne rétrospective, Merci ! Mais…
Ce fut l’abandon de l’idée de Travail ! Déjà ! Montée en charge du Social et de l’Assistanat ! Démographie et durée de vie oubliées ! Désindustrialisation, Commerce extérieur, Déficits, et j’en passe…
Mais, Allocs en tous sens, RTT, congés divers, 32/35 heures, La France au repos !

Mehdi Franck

Mitterand, j’avais 12 ans quand il a était élu par le peuple, j’en ai très peu de souvenir, juste que mon bourreau de beau-père, l’appelait ‘Miterette », il le détestait et tout ce qu’il allait avec, d’ailleurs… Il préférait la droite… Tout les socialistes on dit que c’était un bon président, après le Général De Gaulle, mais on s’aperçoit qu’avec le temps il a fait beaucoup de mal à la France, même si il a aboli la peine de mort, si il a permis que l’homosexualité ne soit plus une maladie et j’en passe, c’était une époque plus libre qu’aujourd’hui sûrement,… lire la suite

meulien

travailleur independent,cela ne me touchait pas,par contre j’ai vote au 2eme tour pour mitterand car c’est le seul qui a fait l’amnistie des detenus de l’algerie francaise,contrairement a ceux qui se disaient dre droite

pierre estrelka

Mitterrand n’a RIEN fait de bien.

Yves ESSYLU

Ce qui est à considérer est le nombre d’année de cotisations et non l’âge de départ en retraite lequel n’est pas un critère pertinent autre que politicien

Charles Demassieux

Bon anniversaire et… article magistral !

CHOMDU

Une nouvelle fois malgré l’amitié et la reconnaissance que je porte à Pierre, je ne suis absolument pas d’accord avec ses affirmations concernant la retraite à 60 ans et la 5ème semaine de congé payé. Ces décisions malheureuses ont handicapé pour longtemps la situation économique de la France… Dans le combat économique avec les autres pays nous n’avions pas à faire un zèle inutile qui a ruiné une grande partie de l’économie française, ce qui nous ruine vis à vis de nos compétiteur européens qui rigole en douce. Ces soi-disant conquêtes sociales n’ont amené que du chômage en plus

JILL

Le Front Populaire fît la même erreur : simultanément 40 heures,congés payés,et augmentations de salaires ;c’était plus que l’économie ne pouvait en supporter malgrè tout l’intérêt pour les travailleurs …Résultat ,6 mois plus tard,Blum dût consentir une terrible dévaluation .

Patrick Granville

Joyeux anniversaire Pierre jusqu’à 120 ans de résistances. Non la quatrième semaine de congés pays c’etait Commercial pas social pour créer du business dans les VVF restos, stations baleneaires, hôtels, autoroutes, etc… Quant à la retraite à 60 ans c’etait pour ne pas désespérer la jeunesse impatiente de prendre une place ds la société, de fonder une famille, et de rentrer ds le cycle: métro boulot dodo. N’empeche qu’à 60 balais beaucoup ne sont plus bons à servir selon une étude sur le travail. Alors dehors… rayé des cadres. Changeons tout ça Pierre tant qu’il est encore temps!

JILL

Bon anniversaire Pierre …
La retraite à 60 ans,et la 5° semaine de congés c’était très bien,mais en théorie .Pour confirmer,il eût fallu que ces mesures soient financées ;or nous n’avions pas le 1° centime et les perspectives n’allaient pas dans le bon sens .

Joël

Faudrait pas oublier l’affaire du « Rainbow Warrior » et celle des « Irlandais de Vincennes » dans son pédigrée.

Pascal Olivier

Dans l’affaire du Rainbow Warrior il n’y a rien à reprocher au pouvoir de l’époque et tout à reprocher au journaleux Edwy Plenel. En 1985 Edwy Plenel révélait l’affaire du Rainbow Warrior. Il portait ainsi préjudice à notre force de frappe nucléaire, donc à notre indépendance, à notre liberté. Dans La face cachée du Monde Pierre Péan et Philippe Cohen parlaient de piges pour la CIA à propos d’un grand quotidien du soir dirigé à partir de 1994 par le triumvirat Jean-Marie Colombani, Edwy Plenel et Alain Minc. Bush père aurait averti François Mitterrand du fait que le journal travaillait… lire la suite

Dissident

Total désaccord.

saintongeais

J’ai évidemment voté Mitterrand en 1981 mais comme sa première action politique a été de donner une carte de séjour à tous les sans-papiers, ça a été la dernière fois où j’ai voté à gauche!!! J’ai compris que les soi disant « valeurs de la gauche » n’étaient pas les miennes…

christian 1959

Bonjour , Pierre et bon anniversaire! ,moi j’ai une petite nuance avec vous, sur l islam, c’est pas , l’islam, le problème, je m’explique, cette pseudo, religion, à quelques de frappant, elle resemble, tellement à ses gens! Elle est faite pour eux croyant ou pas ils sont presque tous pareils , elle exiteraiit pas se serait pareil!?

a.picadestats

Merci Pierre et bon anniversaire!

christian 1959

Bonjour, bon la baisse du nombre heures annuelle, et la 5 semaine le monde salariale, la largement payé, productivité énorme, baisse vertigineuse des salaires, petite retraite,je rentre dans ma 44 années, de versement, jamais chomeur , et tres peu malade si je veux une bonne retraite, je part dans 4 ans à 63 ans! tCordialement ?

COTE

Joyeux anniversaire Pierre, et beaucoup d’autres pour continuer à lutter contre l’islamisation de notre France. Merci pour votre droiture, franchise et détermination. nous avons le même âge, pour moi dans 5 jours ! Christiane.

blackcatmoan

Dans ce remarquable texte vous avez synthétisé tout ce que j’ai vécu depuis l’age de 14 ans,début de mon apprentissage dans l’imprimerie de Labeur,c’était en 1965 et nous faisions à cette époque,que je qualifierais d’héroïque,58 heures par semaine sans jamais se plaindre mais en serrant les poings,Ayant toujours voté pour la gauche communiste à partir de l’age légal de 21 ans,de par mes expériences en la matière et par un long chemin intellectuel,qui me serait trop long à vous expliquer ici,je me vis dans l’obligation et par patriotisme à me rapprocher des idées du Front National qui rejoignaient mes convictions… lire la suite

Margot Faubourg

Votre témoignage mérite d’être salué. Vous avez eu le courage de servir et d’honorer vos idéaux plutôt que les étiquettes. Ce chemin intellectuel et moral bon nombre ne l’on pas fait….

Chassaing Jacques

Bon anniversaire Pierre

Dominique Martin

On dirait DSK sur la plage mais c’est impossible . Il ne connaît pas la tendresse qualité des gens matures sur le plan émotionnel .

Margot Faubourg

Je n’ai pas de mal à imaginer combien vous devez en avoir gros sur la patate, vos idéaux trahis, les désillusions qui donnent la gueule de bois. Et pourtant vous êtes resté vous même, Pierre, droit dans vos pompes et surtout pas à côté. A l’inverse de certains désanchantés qui ne peuvent malgré tt pas se résoudre à faire le constat, admettre l’inadmissible évidence et remettre leurs convictions en question choisissant plutôt le déni, la mauvaise foi qd ce n’est pas carrément la trahison et la collaboration vous, vous dénoncez ces cocufiages et avez pris à bras le corps les… lire la suite

Pascal Olivier

Bon anniversaire Pierre ! On peut aussi mettre à l’actif de François Mitterrand une politique étrangère assez honorable, du moins jusqu’en 1990, avant qu’il n’engage la France dans une guerre contre nos intérêts (guerre du Golfe) faisant de nous des supplétifs de Tonton Sam. Avec Valéry Giscard d’Estaing est rompu pour la première fois le pacte multi-séculaire qui unissait la France au Liban. C’est François Mitterrand qui renoue avec ce pacte, qui vole au secours des chrétiens du Liban que Giscard avait sacrifiés et livrés à la Syrie. En outre il a fallu attendre le départ de François Mitterrand et… lire la suite

Jon-Erik Harper

Toujours aussi brillant et bien documenté. Merci beaucoup Pierre pour ce superbe article et j’espère que tu écriras un livre sur la réalité de la France des années 50 à aujourd’hui.

Père Noël

Ne boudons pas notre plaisir, même si j’ai 47 ans d’activité au compteur et fait 5 années de rabe pour partir avec une retraite décente… L’espérance de vie a augmenté et j’espère vivre assez vieux pour voir la France sauvée de l’islamisation par les patriotes !

Mathieu

Je n’avais que douze ans mais je me souviens de la terrible inquiétude qu’on manifesté mes parents à l’élection de cette pourriture :
– Mon Dieu ! Le pays va plonger dans le socialisme ! »
– c’est quoi le socialisme ? » fis-je
Et mon père de répondre :
– C’est le début du communisme et de la ruine du pays !

Joël

Le socialisme, c’est du communisme « modéré ». Mot à la mode en ce moment.

pierre estrelka

Un socialiste est un communiste qui ne va pas au bout de ses idées.

Jycrois

J’en avais 30, mon inquiétude était grande, et la pourriture qui se prenait pour Dieu à sabordé la France qui aujourd’hui est prête à couler.
Qu’il ait pris, au cours de 14 ans de présidence, de bonnes initiatives relèvent aussi de la cohabitation,
Mais mitterand restera toujours une crapule socialiste de première classe, un collabo sous Vichy, un tueur, un bandit qui aura lamentablement craché sur les Français.
Un rat que l’histoire doit très vite oublier.

lafronde

Oui mais toutes ces « avancées » sociales ont été payées à crédit. Avec Giscard et Barre on n’avait le déficit que l’année électorale (une sur cinq). Avec Mitterrand, on a eu le déficit permanent. Je me souviens de mes premières vacances à l’étranger, payées par mes salaires, en 1983. Delors avait rétabli le contrôle des changes. J’étais à un congrès international, et tout mes camarades français avaient du mal à se payer une bière ! Moi j’avais délibérément fraudé : maximun déclarable + autant non déclaré. J’ai passé d’excellentes vacances sans me priver. Mais ce contrôle des changes marquait la faillite… lire la suite

Balistre
Balistre

Et je ne parle pas du regroupement familial mis en place par votre héros giscard qui est en grande partie responsable de l’islamisation, de la délinquance et de la criminalité qui ont explosé.

Nemesis

Oui mais … Lire sur le net « Quand Simone Veil empêcha un projet de remigration imaginé par VGE
http://www.medias-presse.info/quand-simone-veil-empecha-un…de…destaing/76677/