MM. Sarkozy et Hollande, par quels mensonges comptez-vous séduire ceux que vous avez insultés ?

Publié le 23 avril 2012 - par - 1 112 vues
Share

Après toutes les avanies, mensonges et insultes dont vous avez abreuvé Marine LE PEN pendant votre minable campagne, comment allez-vous vous y prendre maintenant Messieurs SARKOZY et HOLLANDE, pour séduire son électorat ???

Moi je sais ! Par des mensonges comme d’habitude, car l’un et l’autre vous êtes passés maitres dans cet exercice, forts des us et coutumes politiques qui règnent en France depuis 40 ans !

Pourtant, contrairement à vos airs entendus : « j’ai compris le message » … vous n’avez rien compris du tout ! Vous ne saisissez pas qu’en insultant Marine, vous avez insulté également son électorat (environ 20% des citoyens que vous prenez sans vergogne pour des abrutis), et maintenant vous allez vous trouver devant un gros problème, l’un comme l’autre : comment expliquer à des gens qu’on a humiliés sur tous les tons, qu’il fallait en fait découvrir derrière chaque insulte, une profonde empathie et une véritable prise de conscience de leur frustration et de leur colère ?

C’est oublier beaucoup trop vite le mépris plein de morgue dont vous et les vôtres avez fait preuve jour après jours depuis de longs mois… et pire que tout, votre silence au sujet des clips ou articles orduriers qui ont circulé sur cette unique adversaire, sans que cela vous émeuve le moins du monde. Aucun de vous d’eux n’a été assez fair-play pour appeler alors à un peu plus de respect et de retenue … tout occupés que vous étiez à peaufiner vos propres petites phrases assassines !

Que des citoyens osent s’en prendre aux méfaits avérés d’un tueur islamiste et vous montez aussitôt sur vos grands chevaux pour hurler : « pas d’amalgame »… mais qu’on ose présenter sur une chaine publique l’arbre généalogique de Marine LE PEN sous forme de croix gammée, ne vous choque absolument pas ! Étonnez-vous après cela que l’on vous boude !

Car nous vous boudons, tous les deux ! Ceux de vos camps respectifs se sont empressés hier soir de prétendre que le score du F.N. était un rejet de l’autre, sans jamais reconnaître que ledit rejet valait aussi pour leur propre candidat !

Comment allez-vous justifier Monsieur Hollande auprès des vrais Patriotes que nous sommes, votre projet de donner le droit de vote à tous les étrangers ? Déjà ceux qui ont acquis la nationalité française le font, sans pour autant qu’on exige d’eux qu’ils apprennent notre langue, ni qu’ils respectent nos lois, nos coutumes , notre drapeau et notre hymne national … Pour moi il n’y a pas photo : oser promettre ceci, c’est faire preuve d’une infâme démagogie, visant à remplacer les patriotes français, ceux du moins qui voient clair en vos mensonges et ne votent plus pour vous, par une population plus facilement malléable (du moins c’est ce que vous croyez), sans penser un seul instant au retour de bâton que vous réserve cette ingrate population, prompte à pomper la France de tous les bienfaits qu’elle leur attribue, en même temps qu’en remerciement elle lui crache à la figure et l’injurie en permanence. .. mais cela vous êtes trop bête pour le percevoir !

Et vous Monsieur Sarkozy, qui nous refaites le coup de l’amour de la France et qui nous appelez au secours pour le second tour, vous qui nous promettez des référendums (programme de Marine LE PEN), alors que vous avez honteusement détourné le résultat de 2005 sur l’Europe dont nous ne voulions pas, pour nous imposer la vôtre via les tripatouillages du traité de Lisbonne !

Qu’allez-vous nous promettre maintenant, que nous ne sachions déjà ?

Même si vous avez plus d’envergure et de talent que votre adversaire, pour représenter la France sur l’échiquier politique mondial, même si vous avez réalisé certaines réformes que vos prédécesseurs avaient tous zappées parce qu’impopulaires, il n’en reste pas moins vrai que vous nous avez surtout menti et trahi (sur l’Europe, l’immigration, pour ne nommer que ces deux sujets) et qu’aujourd’hui, par votre faute, nous sommes devant un choix terrible : opter pour la peste ou le choléra !

L’enjeu est tellement important, l’heure est tellement grave, que jusqu’au dimanche 6 mai je vais balancer entre deux alternatives : choisir le moins pire de vous deux ou voter blanc !

Mais quoi que je décide, quel que soit celui qui sera élu pour 5 ans, sachez que l’un ou l’autre vous serez sous la haute surveillance des vrais patriotes entrés en résistance, qui saurons vous rappeler vos promesses de campagne.

A bons entendeurs, Salut Messieurs !

Josiane Filio

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.