Moirans : une quenelle à Valls est plus grave que brûler des voitures !

Valls-au-microRappel : le mardi 20 octobre 2015 à Moirans –Isère- une trentaine de voitures avaient été incendiées, certaines jetées sur les voies SNCF à l’aide d’engins de travaux publics, la gare et un restaurant mis à sac. La violence était partie d’un camp de gens du voyage qui souhaitaient que l’un d’entre eux, incarcéré à la prison d’Aiton (73) puisse assister à des obsèques.
Manuel Valls, assisté de son croque-morts, devaient normalement venir sur place pour constater les faits et surtout afficher leurs austères faciès, mais le drame du car brûlé en Gironde mobilisa tout le gouvernement ainsi que la présidence en cette même période. Ce n’était que déplacement remis.
C’est donc le vendredi 6 novembre que « Little Red Bull », accusé avec son gouvernement de laxisme face à une série d’incidents violents, tenta de restaurer son image de fermeté avec un déplacement sur le théâtre d’émeute du 20 novembre. Afin de redorer son image d’homme fort de l’Exécutif il afficha une grande fermeté en assurant que « la République ne pliera pas », que les auteurs des violences ne bénéficieraient « d’aucune impunité » et seraient « interpellés, poursuivis et sanctionnés ». (Logiquement : pour les interpeller il faut d’abord les localiser et les poursuivre, non ?). A ce jour, 11 novembre 2015, aucune arrestation en relation avec ces violences n’a eu lieu ; pourtant un hélicoptère muni de caméras infrarouges a filmé l’évènement dans sa totalité !
Mais par contre, lors de cette visite et à la sortie de la Mairie de Moirans, quelques centaines de personnes attendaient Manuel Valls, mêlant appels de bienvenue et sifflets réprobateurs ; l’une d’elles fut filmée en train de faire une « quenelle », geste popularisé par le comédien Dieudonné et pouvant être pris pour un « bras d’honneur » ou encore pour un « salut nazi inversé » pour ceux qui la dénoncent. Eh bien, mardi matin l’homme a été interpellé à son domicile non loin de Moirans ! Motif non donné par la gendarmerie mais efficacité certaine !
Monsieur Valls : l’Autorité de l’Etat ne s’improvise pas. C’est un fait indiscutable et vous le savez mieux que d’autres. Et tous les Français constatent que l’autorité de l’Etat n’est plus respectée (sauf pour une quenelle !). Les exemples sont désormais quotidiens. Dans les TER entre Toulon et Marseille, avec les gens du voyage à Castres…et Moirans, avec les migrateurs à Calais (chaque nuit des gendarmes sont inutilement blessés), avec les zadistes à Notre Dame des Landes et à Roybon, avec les fusillades mortelles à Marseille, et même « lorsqu’un ministre demande aux contribuables de ne pas payer leurs impôts » (c’est un comble !
Et que voulez-vous dire par votre déclaration sur Facebook « Agir avec constance en corrigeant les erreurs du passé tout en se parant de pratiquer « une éthique du comportement » ainsi que le dialogue ». Occupez-vous des Français, de leur sécurité, de leur tranquillité à Calais et ailleurs, plutôt que de vouloir « corriger les erreurs du passé » : Prétentieux ! Et mettez votre susceptibilité de côté, digérez les quenelles sans faire de prisonnier ! Serions-nous arrêtés en levant le bras droit, poing serré ? Serions-nous arrêtés en faisant le « V » de la victoire ? Serions-nous arrêtés avec les « deux bras ballants, main ouvertes » comme deux quenelles ? Heureux homme : le ridicule n’a jamais tué quelqu’un.
Vive les quenelles de Moirans à la crème fraiche !
Relisez, ou lisez pour la première fois, la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen de 1789 puis les modifications apportées en 1848, et les constitutions de 1946, 1958.
Tous les citoyens français ont des droits : droit à la liberté, droit à la propriété, droit à la sûreté et droit à la résistance à l’oppression : vous foulez aux pieds ces grands principes pour plaire aux envahisseurs qui ne vous gênent pas personnellement et ne vous coûtent rien ; vous faites le nécessaire au développement d’un « soi-disant » Islam de France (Utopie de premier ministre).   La garantie des droits de l’homme et du citoyen nécessite uns force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.(art. 12 de la déclaration des droits …1789) . C’est toujours valable, même pour Manuel.
Pierre  Le  Jeune

image_pdf
0
0

3 Commentaires

  1. un bon coup de pied dans ces couilles lui qui en a pas sauf pour mépriser le peuple français.

  2. La république, parti de l’ étranger, s’ acharne à réduire les Français en esclavage!
    L’ autorité du gouvernement s’ arrête aux seuls républicains… les racailles afro-arabo-mahométanes, les clandestins-migrants-réfugiés (les mêmes que les précédents) n’ en ont que faire!
    D’ ailleurs, a t-on vu ce toréador d’ opérette de Matignon, dépourvu de cojones, faire peur à un moucheron? Pas plus qu’ à un fellagha. Ceci explique sans doute les carnages de ce vendredi 13 novembre à Paris avec au moins 128 morts et plus de 250 blessés… et les jihadistes n’ ont guère été inquiétés!!! Au fait, cazevidemolle le haineux pérorait que prôner le jihad n’ est pas un délit.. cela justifie entièrement le peleton d’ exécution face à l’ Hôtel de la Marine à Marine… et tant qu’ on y est la taubira au bout d’ une corde en haut de la colnne Vendôme pour sa politique d’ élargissement des afro-arabo-mahométans!!! Hélas, il n’ en sera rien de tout cela…
    Au demeurant pas davantage aux légitimistes.
    Mes pensées vont aux victimes et à leurs familles…. même s’ il est vraisemblable que nombre des unes et des autres sont en traitement avec les pillules du bonheur républicain: Vivrensemble, Padamalgam et fopastignaser.
    FCDC Cercle Légitimiste de France fcdc@bbox.fr Tél.: 06 04 08 46 36

Les commentaires sont fermés.