Monde arabe : espoirs révolutionnaires, ou dictatures religieuses ?

Les révoltes des Tunisiens, des Égyptiens ont pratiquement disparu de nos écrans pour laisser la place à la guerre civile qui se déroule en Libye. Je parlerai plus bas de la Libye mais je voudrai revenir d’abord sur la situation de la Tunisie et de l’Égypte.
En Tunisie, la situation est encore agitée .Un nouveau premier ministre a été nommé. Il s’agit de Béji Caid Essebsi, un jeune homme de 84 ans , avocat de formation et ministre plusieurs fois sous Bourguiba. Le Président par intérim Foued Mebaaza a annoncé l’élection d’une assemblée constituante le 24 juillet 2011, assemblée qui sera chargé d’élaborer une nouvelle constitution. Les deux chambres du parlement sont dissoutes depuis le 4 mars 2011.
Depuis le 14 janvier douze partis politiques ont été légalisés. Visiblement un processus démocratique est en train de se mettre en marche. Le chemin est long pour y accéder et aujourd’hui nul ne peut savoir ce qui arrivera vraiment.
Face à des Tunisiens convaincus de la nécessite d’un état laïque, on voit monter des revendications religieuses. Les hijab ou voiles islamiques réapparaissent. Laroussi Mizouri, ministre des Affaires religieuses a évoqué le 12 février la possibilité définitive de revenir sur son interdiction, « le voile est une affaire personnelle, qui s’inscrit dans le cadre des libertés individuelles de la femme » déclare-t-il. (1)
Certains parlent d’abroger la loi interdisant de porter ce voile, cette loi promulguée par Bourguiba interdisait son port dans les lieux publics. Alors que le voile était considéré comme vêtement à caractère sectaire, des voix s’élèvent pour dire qu’il relève de la liberté individuelle… Cela me rappelle étrangement les dires des porteuses de burqa en France avant la loi qui interdit la dite burqa.
Les religieux qui au début de la Révolution du Jasmin faisaient profil bas veulent revenir en force et imposer leur conception de la société. Si les islamistes gagnent par les urnes, les Tunisiennes pourront dire adieu à la liberté de ne pas porter le voile.
En Égypte, il y a aussi un nouveau premier ministre Essam Charaf nommé par le Conseil suprême des forces armées. Ce Conseil a suspendu la Constitution dès le 13 février et a demandé le 15 février à une commission composée de huit juristes, dont un issu du mouvement des Frères Musulmans, de proposer des amendements, notamment de réviser cinq articles concernant les conditions de participation à l’élection présidentielle.
La population sera appeler à voter par référendum le 19 mars 2011 sur des amendements à la constitution.
Des élections législatives devraient avoir lieu en juin et l’élection présidentielle en septembre. Un professeur de droit Hossam Eissa craint le pire. « C’étaient des bandits qui gouvernaient l’Egypte pendant 30 ans. On ne peut pas ouvrir des horizons qui étaient fermés en seulement trois mois. Ce n’est pas possible, quatre élections en six mois, c’est criminel ! Comment se préparer ? Comment donner leur chance aux nouveaux visages pour se faire connaître et obtenir la confiance du peuple ? Ces élections vont se terminer par un duel entre les Frères musulmans et l’ancien Parti National Démocrate (PND) de Moubarak. Ce sont les seules représentations qui existent actuellement sur la scène politique ». (2)
Le 4 mars 2011, place Tahrir quand Essam Charaf est arrivé sur la scène réservée aux orateurs, il avait été précédé par un haut responsable de la confrérie des Frères musulmans et ancien député : Mohamad el Beltagui.
En Égypte aussi, les religieux avaient, dans un premier temps, peu pris part aux manifestations populaires. Mais au fur et à mesure des événements ils devinrent de plus en plus visibles. Rappelons –nous comment Al-Qaradawi a été acclamé le 18 février sur la place Tahrir. (3)
Même si les Frères Musulmans disent qu’ils ne veulent pas présenter un candidat à l’élection présidentielle, il leur suffira d’être majoritaire à l’assemblée pour faire passer les lois qu’ils préconisent. Les Frères Musulmans aimeraient créer un état islamique en Égypte mais ils affirment aujourd’hui ne pas vouloir instaurer la charia contre la volonté des Égyptiens or certains experts estiment qu’environ 35 % de la population égyptienne, soit plus de 20 millions de personnes partage leurs idées et ils ont réussi par leur travail social à se poser en véritable alternative au pouvoir corrompu soutenu par les Occidentaux.
Ce n’est pas parce que Moubarak est parti que la corruption est terminée et que les problèmes de la pauvreté, du chômage ou du logement sont résolus.
Accéder à la démocratie n’est pas une chose simple. Notre histoire nous l’a fait savoir. Après la Révolution de 1789, n’avons-nous pas connu deux empereurs, une royauté et cinq Républiques ? Le cheminement démocratique est parcouru d’embûches et de tâtonnements.
Nous pensons en France être en démocratie mais le commun des mortels a-t-il son mot à dire ? Le pouvoir n’est-il pas détenu par une élite qui ne pense qu’à elle-même ? Que dire de nos élections où l’on voit un maximum d’abstention ? Les élus sont-ils vraiment représentatifs du peuple français ?
Venons-en à la Libye. Le Colonel Mouammar Kadhafi est toujours en place malgré les manifestations populaires, il parade chaque jour à la télévision ou devant des journalistes du monde entier. Les combats entre rebelles et pro-Kadhafi ont fait des milliers de morts. La situation est de plus en plus confuse, on peut parler de guerre civile .Personne ne peut dire quelle en sera l’issue.
La Libye est le quatrième producteur de pétrole en Afrique, et l’un des 20 plus gros producteurs de pétrole au monde, selon l’agence américaine d’information sur l’énergie (EIA). Tripoli détient les plus grosses réserves de pétrole d’Afrique et exporte 80% de son or noir vers l’Europe, en particulier l’Italie. Le pétrole libyen représente plus de 20% des importations d’or noir de l’Irlande, de l’Italie et de l’Autriche et des parts significatives des approvisionnements de la Suisse, de la Grèce ou de l’Espagne, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE). La Libye produit 1,69 million de baril par jour (mbj) de pétrole brut, et en exporte 1,49 mbj, essentiellement (85%) vers l’Europe. le gaz naturel libyen a représenté 13% des importations de gaz naturel de l’Italie et 1,5% des importations de l’Espagne sur les 11 premiers mois de 2010, selon l’AIE. (4) Je ne parlerai pas de la vente des rafales français par Dassault, ni des contrats de Vinci encore moins de la présence de Total.
Les Occidentaux font de belles déclarations, condamnant la répression mais en fait sont très mal à l’aise. D’une part, intervenir de façon militaire serait malvenu vis-à-vis de la population libyenne car on parlerait à juste titre d’ingérence ; d’autre part il n’est pas certain que le colonel Kadhafi perde cette bataille et dans ce cas les contrats commerciaux en pâtiraient. Entre population pauvre et affamée et contrats fructueux le choix est simple. Nous n’avons jamais vu le capitalisme pleurer la mort des miséreux.
Autre problématique non négligeable, Mouammar Kadhafi a contrôlé l’immigration clandestine jusqu’à présent. Si par hasard, le colonel Kadhafi ne régulait plus ce flux migratoire, nous verrions arriver des milliers de Libyens et d’Africains sur les côtes européennes.
Je m’étonne du silence assourdissant des Pays Arabes face à cette situation de plus en plus dramatique pour la population libyenne. En Libye l’islam est religion d’État et, depuis 1994, la Charia, loi islamique, s’applique en matière de droit. Pourquoi l’Arabie Saoudite, qui a les mêmes valeurs n’intervient – elle pas ? L’argent serait-il plus attrayant que la religion ?
Les peuples égyptiens, tunisiens et libyens sortiront –il vainqueurs de ces révolutions ou vont-ils tomber dans les bras des religieux comme ce fut le cas en Iran après la chute du Shah ? Entre dictature militaire et dictature religieuse, le choix n’est guère enviable.
Marie-José Letailleur
Voir mon blog : http://lebloglaicdechamps.over-blog.com
1 http://www.magharebia.com/cocoon/awi/xhtml1/fr/features/awi/features/2011/02/24/feature-04
2 http://www.rfi.fr/moyen-orient/20110302-egypte-est-transition
3 http://ripostelaique.com/la-revolte-du-monde-arabe-vision-angelique-ou-realiste.htm
4 http://www.challenges.fr/actualites/monde/20110303.CHA3682/libye__le_petrole_recule_les_bourses_americaines_grimpe.html

image_pdfimage_print