1

Le Monde est devenu un torchon de propagande gauchiste, la preuve par Olivier Faye

OlivierFayeJe me souviens de cette époque où, encore étudiant, je parcourais les colonnes du journal Le Monde, certes étiqueté à gauche, mais dont la vocation était encore à l’aulne de celle voulue par son fondateur, Hubert Beuve-Méry : informer de la manière la plus rigoureuse et objective.

Par ailleurs, j’ai la nostalgie de la faconde de certains journalistes, qui loin de s’attarder à vouloir faire de la vulgarisation, permettaient au contraire aux lecteurs de se hisser vers « le haut », tant certains articles étaient on ne peut plus pointus. Cette période est révolue.

A l’heure où la paresse intellectuelle semble correspondre à un véritable phénomène de société, le quotidien national s’est mis au diapason (pour exister encore ?), recrutant à l’évidence des journalistes ayant pour mission d’écrire avec une médiocrité qui n’a d’égal que la volonté de toucher le plus large public possible.

Il en est ainsi du journaliste Olivier Faye, qui a publié en date du 20/05/2016 un article intitulé « la fachosphère s’expatrie pour échapper à la justice », avec, en photo d’illustration, le portrait de la militante et fondatrice de l’association Résistance Républicaine, Christine Tasin, agrégée de lettres classiques et retraitée de l’Education Nationale.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/05/20/la-fachosphere-s-expatrie_4923247_823448.html#bLCJzsesW2uYUPf7.99

Le contenu de cet article, qui choque par la médiocrité consternante avec laquelle il relate ce qui est présenté comme une information – une succession d’affirmations gratuites non recoupées ni vérifiées – a de quoi interpeller par sa subjectivité. En effet, le lecteur historique du Monde a pour le moins de quoi s’étonner de l’affirmation selon laquelle un certain nombre de médias appartenant à ce qu’il convient d’appeler les « sites de réinformation » (un fait social, comme le dirait le père de la sociologie Emile Durkheim) sont présentés par Olivier Faye comme étant fascistes.

En l’occurrence il s’agit de Riposte Laïque, de Résistance Républicaine et de Fdesouche, lesquels ont effectivement pour point commun d’être l’objet (à l’instar de Charlie Hebdo en son temps) de procédures à outrance, en particulier de la part des dirigeants politiques.

Alors qu’un journaliste (digne de ce nom), serait contraint, pour peu qu’il ai la volonté d’informer, de traiter du sujet de l’acharnement judiciaire d’un exécutif envers des publications internet sous l’angle des atteintes à la liberté d’expression, Olivier Faye ne s’encombre pas de ce genre de considération. Pire encore : il affirme que c’est pour « échapper à la justice » que des Français ne peuvent plus publier librement en France.
Mais attention : pas n’importe quels Français ! Des « fachos », bien entendu. A l’évidence, Le Monde est devenu un journal de propagande. Un journal de propagande gauchiste.

Un torchon parmi d’autres… Quel dommage. Hubert Beuve-Méry doit se retourner dans sa tombe… Mais à lui seul, cet article justifie les raisons pour lesquelles se créent et prennent de l’ampleur les sites de réinformation qu’il vise. Ce sont eux, aujourd’hui, qui défendent les valeurs qui ont permis à nos organes de presse, il y a hélas fort
longtemps, d’informer nos concitoyens, où de susciter le débat par l’expression d’opinions de libre penseurs, avec une liberté aujourd’hui disparue.

Sébastien JALLAMION