Monsieur Juppé, les jeunes Identitaires lyonnais sont plus courageux que vous !

Ri7juppé et Feltesse, concours de lèche baboucheDans quel monde vivez-vous, monsieur Juppé, pour vanter la fidélité des immigrés à leurs origines, autrement dit pour faire l’apologie de la non-intégration des immigrés ? Pensez-vous, par ce procédé, bâtir une « identité heureuse » ? Croyez-vous encore à cette « diversité » dont vous affirmez qu’elle « enrichit notre patrimoine », alors que c’est exactement le contraire qui se produit sous nos yeux, malgré tous les efforts consentis en ce domaine – et depuis plus de trente ans ! – par l’Etat français ?

Vous qui aspirez aux responsabilités suprêmes, n’oubliez pas que les Français n’ont nullement l’intention de laisser leur pays s’islamiser davantage, comme les jeunes Identitaires lyonnais viennent de le montrer avec brio en brandissant des banderoles sur lesquelles on pouvait lire « ICI, C’EST LYON, PAS L’ALGERIE », et en chantant La Marseillaise !

[youtube]G_nGw3mvayo[/youtube]

Que la France accueille des étrangers lorsque sa santé économique le lui permet est une bonne chose… pourvu que ces derniers vivent chez nous comme chez nous, et non comme chez eux. Car les Français ne veulent plus d’« accommodements raisonnables », c’est-à-dire de mesures portant atteinte à leur identité : en France, on ne voile pas les femmes, on peut être seins nus sur la plage, on mange du porc, on n’égorge pas les animaux de boucherie sans les avoir étourdis, on prend plaisir à savourer un bon vin, à écouter le son des cloches, ou à rester dans son « lit douillet » le jour du 14 Juillet ! En France, on a le droit de vitupérer Dieu ou les politiques, de caricaturer qui que ce soit ou quoi que ce soit, d’afficher son homosexualité ou son athéisme. En France, on ne veut pas d’une police de la vertu, telle que la connaissent déjà plusieurs villes anglaises et allemandes. En France, on ne veut pas de tribunaux islamiques, de finance islamique, de muezzins appelant à la prière cinq fois par jour, de prêches antisémites, de piscines réservées aux femmes, de burkinis, d’écoles non mixtes, bref de cette prétendue «pureté originelle» qui interdirait à un homme de tenir publiquement une femme par la main – et a fortiori de l’embrasser ! –, n’autoriserait pas un médecin ou un coiffeur à disposer d’une clientèle féminine, détruirait les statues et les tableaux de nus, voilerait La Joconde et les poupées, fermerait les clubs de danse, supprimerait les épreuves féminines de natation, de gymnastique, d’athlétisme, de cyclisme, de tennis, de ski…, bannirait le patinage artistique, la «Piste aux étoiles» et le «Moulin Rouge», n’accepterait nulle fantaisie publicitaire et s’empresserait de ranger la démocratie et la liberté au nombre des «poisons» destinés à corrompre le monde !

En France, on ne veut pas de ce qui ne manquerait pas d’advenir si vous étiez au Pouvoir. En France, on veut des hommes d’Etat véritables, non des aveugles ou des dhimmis !

Maurice Vidal

(1) Discours du 9 septembre dernier, au Concorde, boulevard Saint-Germain, Paris.

 

image_pdfimage_print