Monsieur le Procureur de Strasbourg, où en est l'affaire de la Bible déchirée de Hautepierre ?

Monsieur le Procureur,
Après que le tribunal ait acquitté Caliméro dans l’affaire du coran brûlé, vous avez fait appel de cette relaxe.
Puisque vous êtes à ce point sensibilisé aux questions de blasphème et de profanations, et que vous êtes à la tête des services d’enquête sur Strasbourg, nous venons vous demander où en est l’enquête sur la vandalisation de l’église protestante de Hautepierre à Strasbourg, sujet dont on n’entend parler nulle part. Nous-mêmes n’avons eu connaissance de l’affaire que par notre courrier des lecteurs, qui reçut un message d’une paroissienne de cette église, qui nous écrivait ceci, publié dans le courrier de lecteurs de notre numéro 152 :
« Le jeudi 20 mai 2010, dans la soirée, 2-3 jeunes ont mis le feu dans l’entrée de l’église alors qu’un groupe de paroissiens se trouvait à l’intérieur de l’église et qu’un jeune homme habite au-dessus. Quelques jours plus tard, l’une des femmes présente le 20 mai a croisé une fille dans le quartier et la petite lui a demandé si elle savait pourquoi son église avait brûlé. Après avoir répondu « non », la petite lui a dit: « C’est parce que vous priez Jésus dans votre église ! »Puis le vendredi 28 mai 2010, l’église a été saccagée (la Bible a été trouvée déchirée sur l’autel).
Bien sûr comme il ne s’agit que de la petite église protestante de Hautepierre et on n’en dira rien dans nos médias ! Imaginons un instant qu’il s’agisse d’une mosquée ou d’une synagogue ! »
L’église protestante Martin Bucer a donc été la cible de deux actes de vandalismes successifs les 20 et 28 mai 2010.
Le site protestant Actualités unitariennes est celui qui donne le plus de détails sur l’affaire. Il signale que les premiers indices semblent pointer vers une piste islamo-gauchiste, puisque le feu a été mis à un panneau traitant d’un voyage en Israël.
L’affaire n’est connue que parce que des citoyens de base se sont démenés. La grande presse et les politiques s’en fichent. A la même époque, les hasards de calendrier voulurent qu’un grand déplacement de beau linge, comprenant Brice Hortefeux et Mohammed Moussaoui, se déplace à Strasbourg pour déplorer solennellement des profanations dans un cimetière musulman, mais ils n’eurent pas un mot pour Hautepierre.
Actualités unitariennes rapporte qu’un adjoint au maire minimise :
« L’adjoint du maire nous dit que c’était seulement « un acte stupide qui comme un incendie d’école aurait pu se produire n’importe et où » et qu’il ne faut donc pas dramatiser. »
Je ne vous cacherai pas que, personnellement, l’affaire de la Bible déchirée m’indiffère au plus haut point et que je m’en fiche autant que du coran brûlé même s’il ne faut pas faire deux poids deux mesures : si l’un de ces faits est poursuivi, l’autre doit l’être aussi, surtout quand le procureur est le même.
Mais ce n’est pas la principale raison qui me conduit à appeler votre attention sur le double saccage dans cette église ; il y a surtout un détail insignifiant, une bagatelle, un petit rien qui n’a pas suffi à intéresser le beau linge à l’affaire, mais que je vous signale quand même : la destruction de la Bible, d’après notre lectrice, a été doublée d’un feu allumé alors qu’il y avait des fidèles à l’intérieur et qu’une personne habite au dessus.
De plus, contrairement au coran de Caliméro, la Bible de Hautepierre n’appartenait en principe pas à celui qui l’a détruite. Or, si le blasphème n’est pas un délit, la destruction du bien d’autrui en est un.
L’enquête, nous le supposons,  est en cours, mais nous n’en trouvons pas de nouvelles dans la presse et nous aimerions en avoir.
Si la poursuite des blasphémateurs du coran vous laisse quelque temps pour cela, nous souhaiterions savoir où en est votre enquête sur la Bible déchirée et accessoirement sur le début d’incendie.
Nous vous remercions pas avance.
Léonidas
Notre lectrice, également paroissienne à Hautepierre, alerte notre rédaction
Strasbourg ; début d’incendie et saccage à l’église protestante de Hautepierre
Hortefeux se déplace pour les carrés musulmans vandalisés, mais pas pour les églises protestantes brûlées
Pour Actualités Unitariennes, un piste islamo-gauchiste

image_pdfimage_print