Monsieur l’universitaire Guidère, comment pouvez-vous écrire de telles énormités ?

Publié le 28 octobre 2011 - par - 645 vues
Share

Cher Monsieur Guidère,

J’ai lu avec intérêt votre récente intervention dans le newsjournal « Riposte Laïque » en tant que droit de réponse à l’article de Monsieur Pascal Hilout qui vous était  destiné.

J’ai lu aussi le mot du rédacteur en chef du journal vous répondant et, du moment qu’il a cité mon nom, je me permets de vous donner aussi mon point de vue.

Je ne suis pas du tout spécialiste dans le domaine de l’islam, non plus du monde musulman. Mais, de la part de quelqu’un qui se décrit comme vous, (en toute modestie !) : « connaître mieux que quiconque en France l’histoire musulmane et les détails des aspects relatifs à l’Islam et en particulier à la charia », le nombre d’inexactitudes et d’affirmations relevant d’un amateurisme stupéfiant m’ont véritablement choqué.

Je serai assez dur avec vous, mais somme toute, puisque vous êtes jeune, une leçon de la part d’une personne âgée ne doit pas être inutile pour vous éviter des mésaventures bien plus désagréables à l’avenir.

En guise d’introduction, honnêtement, je préfère accorder ma confiance dans l’analyse d’un monde bien différent du notre à un homme issu de ce monde, qui a vécu la réalité de l’intérieur qu’à un produit de l’intelligentsia française, connaissant le monde musulman dans les livres et dans quelques  années passées dans des hôtels 5 étoiles ou cités universitaires.

D’une manière concrète j’ai été proprement abasourdi de lire des affirmations inexactes (un euphémisme) que vous avez asséné dans vos interviews au Figaro et Le Point :

1) Je vous cite : « Dans le monde musulman, tous les États, à l’exception de la Tunisie, font référence à la charia » !! Mais, M. Guidère, vous n’êtes pas au courant que la Turquie moderne ne pratique nullement la charia et ceci depuis 1923 quand Atatürk Kemal Pacha a laïcisé son pays ? Comment est-ce possible de faire l’omission de ce pays qui, même sous la direction d’un régime islamo-conservateur continue d’être régi par une constitution laïque ? Ahurissant.

2) Vous soutenez que la polygamie est légale dans tous les pays musulmans à l’exception de la Tunisie. De nouveau vous « oubliez » la Turquie, mais aussi des pays musulmans de l’ex Union Soviétique.

3) Vous essayez de minimiser l’importance de la polygamie, en réussissant une démonstration de prestidigitateur : la polygamie serait d’après vous cantonnée uniquement dans les Pays du Golfe, pays riches, dans les autres pays la population n’ayant pas les moyens de se l’offrir. Mais bon sang, à la place de rester dans votre fauteuil de l’université, allez un peu au Soudan, au Sénégal, Mali et autres pays parmi les plus pauvres de la planète pour voir que la réalité est tout autre !

4) Le summum de manque d’information, Monsieur l’universitaire, réside dans l’affirmation suivante : « une situation à l’iranienne est impossible en Tunisie, un État sunnite, qui n’admet donc pas le leadership des religieux sur le politique » D’après vous, l’Arabie Saoudite, pays du rigorisme wahhabite, n’est pas sunnite ?  Comment pouvez-vous faire une affirmation pareille ?

5) Enfin la phrase clé :  «Ainsi, la Libye prend le chemin d’une démocratie musulmane » Pouvez-vous nous éclairer sur la différence entre « démocratie musulmane » et démocratie tout court ? D’après vous on peut parler des démocraties bouddhistes, catholiques, israélites, protestantes ou zoroastriennes ? Chaque religion avec sa propre démocratie couleur locale ?

C’est vrai que le ridicule ne tue pas, mais  je plains les étudiants qui suivent vos cours, si vous en dispensez encore…

Cordialement

Sorel Zissu

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.