1

Montbrial, Robin : faux patriotes, idiots utiles de Macron !

LA CHASSE AU ZEMMOUR

Le coup de l’extrême droite. Thibault de Montbrial, encore un bizarre déguisé en patriote. Cet avocat peut être bon sur la légitime défense, notamment. Mais il roule pour Pécresse, et alimente la thèse gouvernementale de la menace d’extrême droite, légitimant ainsi le renforcement policier contre cette mouvance, au détriment du contrôle des islamistes. Question : qui te finance, citoyen ?

http://www.cnews.fr/videos/france/2021-10-12/une-menace-dextreme-droite-est-en-train-de-se-structurer-alerte-thibault-de

Autre fumeux, Jean Robin, depuis la Polynésie, qui participe à la lapidation d’Éric Zemmour. Il l’accuse d’être méchant avec les paisibles musulmans ! Il ne manquait plus que lui, au sortir d’un long séjour sous les eaux du lagon.

Khalifa en mission contre Zemmour.

https://francais.rt.com/france/91601-pour-president-crif-eric-zemmour-incarne-nouveau-chef-file-revisionnisme

Comme BHL, Éric Zemmour est trop français, et pas assez juif.  Les masques n’en finissent pas de tomber, et notre BHL ne va pas tarder à retenir son aller simple pour Malibu Plage. https://www.lepoint.fr/editos-du-point/bernard-henri-levy/bhl-ce-que-zemmour-fait-au-nom-juif-12-10-2021-2447219_69.php

LA GUERRE

Le courage a ses limites. Dommage.

http://www.lepoint.fr/cinema/pourquoi-le-realisateur-de-bac-nord-a-deteste-l-echo-politique-de-son-film-08-10-2021-2446854_35.php

Quelqu’un peut-il ramener monsieur Poutou à sa chambre ? Merci. http://www.sudradio.fr/societe/poutou-charge-la-police-qui-tue-darmanin-a-decide-de-porter-plainte/

Lourde sanction pour Yassine, agresseur d’une enseignante. Les profs vont vraiment se sentir protégés. Quelle chance, d’être prof sous le règne de Choupinet 1er, Prince des Yassineshttp://www.bfmtv.com/police-justice/proces/enseignante-agressee-a-combs-la-ville-le-lyceen-condamne-a-cinq-mois-de-prison-avec-sursis_AN-202110130312.html

ANIMATIONS EN PHASE MACRONIENNE

L’horreur : Agde : une femme de 77 ans retrouvée décapitée à son domicile – Le Parisien

Californie-sans-la-mer et Normandie, la drogue, toujours : Trafic de drogue en Seine-Saint-Denis : 11 personnes sur 19 mises en examen après la remise en liberté de la maire de Canteleu – Le Parisien

Bien. Mais combien d’autres encore mériteraient les mêmes sanctions ? https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/tarn-et-garonne/montauban/moissac-le-maire-rn-supprime-les-aides-a-la-famille-d-un-mineur-auteur-de-degradations-sur-la-commune-2292160.html

Justice paraît-il, un an c’est vraiment cadeau ! Toulouse : un homme condamné à un an de prison ferme après l’agression d’une jeune femme (lefigaro.fr)

Bordeaux, enrichissement par Tchadien tout récemment naturalisé français, quelle chance !  https://www.valeursactuelles.com/regions/nouvelle-aquitaine/gironde/bordeaux/faits-divers/bordeaux-en-une-heure-un-homme-attaque-sept-personnes/

Pau, là c’est de l’Afghan demandeur d’asile, probablement agacé par la lourdeur des démarches administratives ; faut comprendre aussi !  « Le Centre d’accueil pour demandeurs d’asile Isard Cos, à Pau, a de nouveau connu de l’agitation ce lundi 11 octobre en début d’après-midi. Un Afghan, pris en charge par la structure depuis plusieurs mois, a menacé de mort des salariés lors d’un rendez-vous. L’homme âgé de 26 ans se serait énervé à propos de démarches administratives. « Le résident était connu pour être assez véhément », rapporte Philippe Ellias, le directeur d’Isard Cos. Deux salariés assuraient le rendez-vous. »  Pau : un résident incarcéré après avoir proféré des menaces de mort à Isard Cos (sudouest.fr)

Centre pour clandos en attente d’expulsion (on y croit !) imposé en douce : une petite ville refuse ! https://www.valeursactuelles.com/regions/occitanie/haute-garonne/no_agglomeration/societe/haute-garonne-une-commune-refuse-daccueillir-un-centre-pour-migrants-illegaux/

Assassinat de Samuel Paty, article bien répugnant du Parisien que je vous copie car il est réservé aux abonnés.  Assassinat de Samuel Paty : les lourds regrets du père de famille, de l’ado et du militant islamiste. C’est sûr, on y croit, et puis, en fait, ça serait peut-être juste la faute aux vilains réseaux sociaux !

Entendus par le juge d’instruction ces derniers mois, Brahim Chnina, sa fille et Abdelhakim Sefrioui ont longuement détaillé l’engrenage qui les a conduits à livrer l’enseignant à la vindicte sur les réseaux sociaux. 

Par Jérémie Pham-Lê et Geoffroy Tomasovitch 

Le 14 octobre 2021 à 06 h 14

C’est le principal rouage de l’engrenage fatal à Samuel PatyBrahim Chnina le sait. S’il n’avait pas tourné cette vidéo dans laquelle il dénonce de façon plus que vindicative une histoire de stigmatisation d’élèves musulmans inventée de toutes pièces par sa fille, l’enseignant de Conflans-Sainte-Honorine n’aurait pas été assassiné. « Je regrette d’avoir donné le nom de M. Paty et d’avoir mis le collège. Je regrette vraiment. Je ne vous dis pas ça pour raccourcir la prison », a confié le père de famille au juge d’instruction, le 9 juin.Cet aide à domicile de 49 ans, mis en examen pour « complicité d’assassinat » et incarcéré, assure que « [sa] vie n’a plus de sens », mais sans s’apitoyer sur son sort. Lors de cette audition, Brahim Chnina va assumer ses actes, tout en formulant des regrets aux accents a priori sincères sur la mort atroce du professeur d’histoire, décapité le 16 octobre 2020 par le terroriste Abdoullakh Anzorov.Il souhaite « la vérité »« Avant de rentrer dans les détails, je tiens à représenter mes condoléances et mes hommages à M. Paty et à sa famille », déclare le suspect dès la première question du juge. « Je n’ai pas passé une nuit sans penser à M. Paty (…). Ce n’est pas la vérité que je souhaite vous dire, mais toute la vérité », embraye le père de la collégienne, qui raconte comment il en est venu à faire ces vidéos, dont une très proche de l’incitation à la haine avec Abdelhakim Sefrioui, ce militant islamiste qui se présente alors comme membre du bureau du conseil des imams de France et qui représente à ses yeux « une certaine autorité ».

« J’ai senti qu’il y avait un problème de discrimination, ma fille exclue, le prophète offensé, ça m’a fait quelque chose », se remémore Brahim Chnina, après le récit de sa fille, le 7 octobre 2020, jour où elle dénonce son professeur à ses parents et où elle est renvoyée pour deux jours de l’établissement en raison de son comportement. « J’ai cru l’histoire de ma fille et c’est pour ça que j’ai fait ce message (…). Mon message a été cuisiné. Il y a eu trop de partages, il est parti dans d’autres mains et il est tombé sur ces terroristes… », résume-t-il.

Entendue à nouveau le 5 mai 2021, sa fille Z., mise en examen pour « dénonciation calomnieuse », a explicité les raisons de son mensonge. En un mot, faire diversion. « J’ai tout raconté avec les détails (…) tellement je voulais couvrir mon exclusion », admet l’adolescente de 14 ans, qui avoue avoir à l’époque « joué un peu la fille traumatisée » en allant déposer plainte avec son père contre l’enseignant. Confrontée par le juge aux exposés PowerPoint des enseignements de Samuel Paty, montrant qu’il avait aussi abordé des arguments en défaveur des caricatures de Charlie Hebdo, elle ajoute : « Si j’avais vu le cours, déjà, je ne serais pas devant vous. »Un an après, Z. Chnina, scolarisée dans un autre collège, confie qu’elle « ne réalise pas encore aujourd’hui » la mort de son professeur avec qui, confesse-t-elle, sa relation « n’était pas mauvaise ». Son père non plus. « Je n’arrive pas à me dire que je suis mêlé à ce drame-là », lâche Brahim Chnina, le 9 juin. « J’ai fait une grosse connerie (…) Je n’en veux qu’à moi-même. Je suis responsable de tout », assène-t-il. Il n’en veut pas à sa fille qui lui a menti : « Elle a voulu cacher ses deux jours. »Quel rôle a joué Abdelhakim Sefrioui ?Également mis en examen pour « complicité d’assassinat » et écroué, Abdelhakim Sefrioui, 62 ans, a, lui du ressentiment contre la collégienne. Interrogé le 20 mai, il la traite de « mythomane notoire », niant lui avoir demandé de se déclarer choquée par le cours de Samuel Paty dans une vidéo filmée devant le collège. Un document dont il réfute, par ailleurs, le caractère haineux.« C’est une dénonciation, une contestation », dit-il au magistrat en s’accrochant à la thèse que le professeur a invité des élèves musulmans à sortir avant de montrer une caricature du Prophète, « une erreur » selon lui-même si c’était de la bienveillance. « Moi je n’ai pas fait cette vidéo pour que ce Monsieur ne reçoive ne serait-ce qu’une gifle (…) J’aurais aimé être ce vendredi sur place et empêcher ce criminel au prix de ma vie », jure-t-il lors cette audition. Le militant, qui réclame sa remise en liberté, s’est depuis entouré de nouveaux avocats, Mes Ouadie Elhamamouchi et Elise Arfi, qui représentent aussi Tariq Ramadan, et Me Sefen Guez Guez.« Cette mise en examen pour complicité apparaît totalement déconnectée des éléments matériels du dossier, estime Me Elhamamouchi. Monsieur Sefrioui ne connaissait pas et n’a jamais été en contact avec Abdoullakh Anzorov. Le terroriste Brenton Tarrant (auteur de l’attentat contre des mosquées de Christchurch en 2019) se revendiquait de Renaud Camus (sur le « Grand remplacement », NDLR). Faudrait-il alors convoquer la responsabilité judiciaire de ce dernier ? » Personne dans ce dossier complexe ne semblait savoir qu’en bout de chaîne, un fanatique de 18 ans allait assassiner Samuel Paty. Mais la justice antiterroriste devra trancher : diffuser sur les réseaux sociaux des vidéos polémiques et haineuses, avec le risque qu’elle soient vues par un fanatique ou un esprit fragile, peut-il constituer une complicité d’assassinat ? Assassinat de Samuel Paty : les lourds regrets du père de famille, de l’ado et du militant islamiste – Le Parisien

Étonnant, nan ? Sondage IFOP : 38% des Musulmans de 18 à 30 ans ne condamnent pas totalement la décapitation de Samuel Paty (MàJ) – Fdesouche

CORONAGUERRE

Avis aux piquousés : La Borne vous essplique que vous allez devoir vous faire piquouser une troisième fois, sinon couic, plus de passe sanitaire !

https://fb.watch/8DQrCrsul5/

Suspens intenable : le passe sanitaire sera-t-il prolongé ? https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/pass-sanitaire/covid-19-le-pass-sanitaire-sera-t-il-prolonge_4806107.html

La dictature sanitaire continue. Plus de parole libre, sauf pour ceux qui défendent le vaccin et toutes les mesures gouvernementales. https://lemediaen442.fr/linfirmiere-kler-eclaire-convoquee-par-lordre-des-infirmiers-pour-diffusion-de-messages-a-lencontre-de-la-vaccination/

Florian Philippot : débat délirant sur France Info face à 2 amoureux du passe sanitaire !

LES AVENTURES DE SPIKY, PROTÉINE COQUINE

Témoignage professionnel : un bon sommeil du genre « Belle au Bois Dormant ». Garanti par la maison Pfizer. Qu’en pense ce pauvre Christophe Lemaître, dont la mésaventure a fait deux lignes dans la rubrique « Athlètes foudroyés » ?

« Mon patient a eu tous les symptômes du covid dans les quelques heures qui ont suivi la deuxième injection de Pfizer : courbatures. Hypertension artérielle, démangeaisons et surtout une asthénie de 4 mois, intense au point de dormir 11 heures pendant toute cette période… « 

ÉCOLO-DÉBILITÉS

« La justice donne raison à « l’Affaire du siècle ». Le tribunal administratif de Paris a condamné l’État français, jeudi 14 octobre, pour ses manquements en matière de lutte contre le réchauffement climatique.« L’Etat a jusqu’au 31 décembre 2022 pour réparer le préjudice écologique qu’il a lui-même causé par le non-respect de ses engagements », a fait savoir l’association Notre Affaire à Tous, qui à travers l’initiative l' »Affaire du siècle« , a poursuivi l’Etat en justice pour ses engagements non tenus en matière de baisse des émissions de gaz à effet de serre. »https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/cop26/affaire-du-siecle-la-france-condamnee-a-reparer-le-prejudice-cause-par-le-non-respect-de-ses-engagements-dans-la-lutte-contre-le-rechauffement-climatique_4807157.html#xtor=EPR-51-[affaire-du-siecle-la-france-condamnee-a-reparer-le-prejudice-cause-par-le-non-respect-de-ses-engagements-dans-la-lutte-contre-le-rechauffement-climatique_4807157]-20211014-[bouton]

AUTRES FRONTS

Norvège, attentat coranique, façon Viking, une première, par un converti. Et à l’arc et flèches, SVP ! C’est Robin des Bois revu par la sourate, la vengeance des colonisés d’un pays, la Norvège, qui n’a jamais eu la moindre colonie, sauf peut-être la Normandie, auquel cas il nous revient, à nous Français, de lui demander des comptes. http://www.lemonde.fr/international/article/2021/10/13/norvege-plusieurs-personnes-tuees-dans-la-ville-de-kongsberg-un-homme-arme-d-un-arc-arrete-par-la-police_6098269_3210.html

L’Immonde a été obligé de changer son titre et de reconnaître que c’est un musulman qui a tué 5 personnes, mais conserve toute la fin de l’article qui laissait entendre que c’était un attentat de l’extrême droââââââte. Définitivement, Le Monde recyclé ou non, c’est idéal pour les chiottes. Attaque à l’arc en Norvège : le suspect est un Danois converti à l’islam soupçonné de radicalisation (lemonde.fr)

Et : Kongsberg (Norvège) : 4 femmes et 1 homme tués dans une attaque terroriste à l’arc et au couteau, le suspect est un Danois converti à l’islam déjà connu de la police pour sa radicalisation (MàJ) – Fdesouche

Il tue sa propre fille coupable d’adultère. Hier à Raqqa. Demain à Trappes.


On This Day…
Oct 14, 2014: Raqqa, Syria
A man stones his own daughter to death for adultery: 1 Killed

« Telle est ma Loi. C’est dans le Livre, 6 euros d’occase sur Le Bon Coin » (Allah)

Danielle Moulins et Jean Sobieski