Montigny-le-Bretonneux : l’utilité d’un conseiller municipal FN

Publié le 9 juillet 2015 - par - 2 270 vues
Share

MairieMontigny

Pour la première fois de son histoire, la ville de Montigny le Bretonneux (Yvelines) a vu l’élection d’un candidat Front National aux dernières élections municipales de 2014. Avec 9,37% de voix, le Front National a obtenu un conseiller municipal. Ce siège permet de poursuivre l’ancrage local voulu par Marine Le Pen.

Seul contre l’RPS (l’herpès) le conseiller FN, Sylvain Grison, s’est d’entrée de jeu vu refuser l’accès aux commissions: le maire UDI, Michel Laugier a usé de son pouvoir de nomination de façon discrétionnaire  en montrant clairement à cette occasion ses affinités : il préfère travailler avec des socialistes qu’avec des patriotes. C’est bien mal récompenser le FN qui, d’après les analyses de tout bord, a pris ses 10% principalement à la gauche la privant d’un conseiller municipal et surtout d’un conseiller communautaire (à la communauté de commune) faisant ainsi basculer l’agglomération, à un siège près, de la gauche vers la droite.

Il faut quand même reconnaître à ce maire le mérite d’avoir réservé dans le journal de la mairie, l’Ignymontain, une place d’égale importance à celle des deux autres tendances représentées au conseil, la droite de système et le PS. Et chaque mois, l’équipe de Montigny Bleu Marine utilise cette tribune pour alerter les Ignymontains sur des sujets concrets de la vie quotidienne : le remplacement de population, la prolifération des burqas même sur l’aire de jeux d’été installée par la ville et pire encore des « chances pour la France » en provenance de Montigny ont été interceptés en Espagne pour rejoindre l’État Islamique.

A noter que les sources viennent souvent de la réinfosphère internet dont elle adapte les thèmes et les informations.

Limité à une question par conseil municipal Sylvain Grison est intervenu le lundi 29 juin 2015 sur le projet d’aire de grand passage proche de Montigny le Bretonneux.

En effet, l’État cherche à imposer un véritable Nomad’s Land de 400 caravanes aux Essarts-Le-Roi qui déjà vient ruiner les ambitions affichées du tout nouveau Plan Local d’Urbanisation Intercommunal  (PLUI): Soigner les entrées de la Ville, préserver le réseau de canalisation historique qui amène l’eau des étangs de Rambouillet à la base de loisirs de la ville nouvelle. Sylvain Grison, ironise en conseil municipal sur ce PLUI qui semble avoir tout prévu sauf le déferlement migratoire qui menace de transformer la France en un gigantesque Nomad’s Land. Un espoir, il y a eu un référendum aux Essarts et tout le monde a voté contre ce projet : les électeurs FN, bien sûr, mais aussi les républicains, les UDI, les socialistes, les écologistes, les Front de Gauche : 98% de non!

Une fois de plus le conseiller FN a soulevé un problème important car la réponse du Maire est pleine de contradiction.

Vous trouverez ci-dessous l’intégralité de l’intervention de Sylvain Grison et la réponse du Maire :

http://youtu.be/oW0lLMMpHMk

Francis Blanc

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.