Montpellier : j’ai vu à l’œuvre Sophie Mazas, présidente de la LDH…

Publié le 19 mai 2019 - par - 49 commentaires - 4 398 vues
Share

De passage dans la région de Montpellier, ce vendredi 17 mai, j’avais répondu avec plaisir à l’invitation de Richard Roudier, pour participer à une conférence de presse, organisée par la Ligue du Midi, au lendemain de la fin de la commission parlementaire contre les « violences d’extrême droite », présidée par l’ineffable Muriel Ressiguier, député des Insoumis de l’Hérault.

Les lecteurs de Riposte Laïque auront suivi, depuis le mois de janvier, le feuilleton grotesque, digne d’un tribunal d’exception, de cette commission qui auditionnera près de la moitié des intervenants de l’Hérault, 90 % de témoins à charge, et seulement 5 à 10 % des « accusés » qui n’auront pas le droit, contrairement aux procureurs, à un témoignage public, se voyant réduits à un huis clos, sans la moindre trace de leurs propos !

Muriel Ressiguier, présidente de cette commission digne de l’Inquisition, avait par ailleurs, quelques semaines auparavant, demandé, par écrit, au président de la République, la dissolution de la Ligue du Midi, rien de moins. Des fuites avaient laissé entendre que Riposte Laïque, Résistance républicaine et même Vigilance halal pourraient être auditionnés. Et finalement, il ne se passa rien, ce qui n’empêchera pas cette commission digne des procès de Moscou de rendre un rapport, qui s’annonce liberticide, le 11 juin prochain.

C’est donc dans ce contexte que j’arrivais à pied, tranquillement, ayant laissé ma voiture à 1 kilomètre de là, devant la salle « Le Club de la Presse », où nous étions attendus à 10 h 30.

J’eus le temps de saluer la trentaine de militants de la Ligue qui étaient présents, et me préparais, avec Richard, à entrer dans les locaux réservés. Première surprise, le président de la Ligue du Midi apprit que la réservation, pourtant actée, était annulée, pour des raisons ubuesques.

Même France 3 devait reconnaître qu’il y avait eu une volte-face du Club de la Presse et de sa présidente, Céline Cammarata. En fait, on devine aisément les dessous de l’affaire. De vaillants journalistes, à l’appel de non moins vaillantes associations dites antiracistes, avaient dû faire le siège du Club de la Presse, brandir des menaces de troubles, pour faire annuler la conférence.

Céline Cammarata, une présidente du Club de la Presse qui a une parole de… journaliste

https://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/medias-midi-pyrenees/2019/05/17/montpellier-polemique-autour-dune-conference-des-identitaires-de-la-ligue-du-midi-au-club-de-la-presse-doccitanie.html

Bien sûr, l’indignation était générale, mais le sens de la réaction fut le plus vif, et Richard Roudier réserva au plus vite une terrasse de café, située juste à côté de la salle prévue. Il loua l’espace jusqu’à midi, et chacun put commencer à s’installer, pour y tenir la conférence.

C’est alors que les choses se compliquèrent. Arrivèrent presque en même temps – sans doute un hasard – deux journalistes qui se distingueront, tout au long de la conférence, par une attitude davantage militante que professionnelle… et Sophie Mazas en personne, présidente de la Ligue des droits de l’homme de l’Hérault, qui fut auditionnée par la commission Ressiguier, sans vergogne, alors que tout le monde connaît sa grande proximité avec celle que tout le monde surnomme Miss Goulag.

Étant invité, je me contentais de laisser les responsables de la Ligue du Midi gérer la situation, et observais malgré tout son comportement. Dans un premier temps, je me fis la réflexion qu’elle ne manquait pas de courage de venir seule, à un tel rassemblement. Puis je me repris, en approfondissant ma réflexion. Elle ne pouvait pas ne pas savoir que si la conférence de presse s’était tenue dans la salle du Club de la Presse, elle n’aurait pas été autorisée à entrer. Une conférence de presse est en effet réservée aux invités, et aux journalistes. Or, elle n’est ni l’un, ni l’autre. Et pourtant elle était présente. Donc, soit elle savait que la réservation avait été annulée (et donc elle faisait partie de ceux qui ont fait pression) soit elle voulait perturber cette conférence, et provoquer des incidents. Et donc, ce que je prenais, initialement pour du courage, n’était que la volonté de faire dégénérer une initiative dans le droit fil de la liberté d’expression, et des droits démocratiques.

Je l’observais, et notais son comportement et son attitude. C’est d’abord une jeune femme d’environ 35 ans qui n’a pas du tout une allure d’avocate. Je connais bien plusieurs avocats, donc maîtres Frédéric Pichon, Stéphane Haddad, Gilles-William Goldnadel, Jérôme Triomphe, Jean-Luc Addor, Cécile Hacisimon, ils n’ont pas du tout cette allure négligée dans le quotidien. Sophie Mazas pourrait avoir du charme, si elle entretenait sa coiffure, plutôt que d’avoir des cheveux gras, négligés, mi-longs, qui ne l’avantagent absolument pas. Elle pourrait être une autre femme si elle ne se baladait pas avec un vieux jean usé et quelque peu troué. Je pense d’autre part qu’elle aurait le droit, à son âge, de perdre quelques kilos… Mais là n’est pas l’essentiel.

Je la vis, tout au long de la conférence de presse – où elle n’était pas invitée – multiplier les provocations gratuites (notamment à l’encontre d’Olivier Roudier), et tout essayer pour faire dégénérer la conférence. À un moment, voulant se victimiser, elle simula même une bousculade pour se retrouver au sol. Malheureusement pour elle, il n’y avait, à ce moment, personne autour d’elle, et pas un photographe pour immortaliser… l’agression. Alors, elle se releva, piteuse.

Le sommet de la provocation fut atteint quand elle se permit, pour s’asseoir (il est vrai que la pauvre femme était debout depuis au moins un quart d’heure, ce qui est très fatiguant), de retirer la chaise sur laquelle Antoine, secrétaire des Brigandes, présent avec la chanteuse vedette du groupe, avait mis sa jambe plâtrée, ayant une fracture de la cheville. Bien sûr, cela occasionna une vive douleur au malheureux, et il fallut tout le sang-froid du service d’ordre de la Ligue pour que la provocatrice ne soit pas châtiée pour cette « maladresse » dont on a peine à croire qu’elle ait été involontaire. Dans le même registre, elle traversa la salle, essayant de faire tomber la caméra du journaliste de Lengadoc Info…

Je la vis surtout, ainsi que les deux journalistes au comportement de gauchistes, appeler fébrilement au téléphone, tout au long de la matinée, sans doute des renforts, car, hélas pour eux, à 11 heures du matin, les vaillants antifas et autres gauchistes dorment encore, et ils n’étaient donc que quatre, ce qui est bien peu pour attaquer les très méchants militants de la Ligue du Midi.

Vous lirez l’ensemble du compte-rendu de cette conférence de presse surréaliste sur l’excellent site Lengadoc-Info.

Montpellier. Le Club de la Presse annule une conférence de presse de la Ligue du Midi suite aux pressions de journalistes [Vidéo]

Vous y découvrirez également l’intervention que j’ai faite, ce matin, à la terrasse du café. J’ai également – mais cela n’est pas retranscrit – remis en place les deux journalistes, qui essayaient de défendre leur profession, suite à mes propos, en leur faisant quelques rappels sur leur silence assourdissant, suite à l’agression de Vincent Lapierre, à Toulouse, par les Antifas. Et je leur ai fait remarquer que quand leur copain gaucho Gaspard Glanz se faisait coffrer pour un doigt d’honneur aux policiers (attitudes fort peu journalistique), on les entendait davantage.

La conférence terminée, j’eus le plaisir d’être invité par les militants de la Ligue du Midi à une collation conviviale, à Montpellier, où nous pûmes discuter amicalement, et, comme tout bon Gaulois, exprimer quelques divergences avec certains, sans que cela ne nous empêche de trinquer.

Mais par ailleurs, en dehors du militantisme professionnel, je vois mal quels seraient les citoyens de ce pays qui auraient envie d’avoir une avocate comme Sophie Mazas. Et je m’étonne que le Conseil de l’Ordre laisse cette personne déshonorer ainsi la profession…

Pierre Cassen

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Bernard

Oui les migrants plus de scouteur et plu essence pour ces merde

Alain Carrasco

Quel naufrage pour un ancien cegetiste, ancien militant de la LCR (si je ne me trompes)… Finir dans les bras de gens comme Roudier, des ennemis de la classe ouvrière, des classes populaires. Des types comme Roudier, les militants ouvriers en ont connu, par le passé. Ils étaient vêtus de chemises brunes cet allaient faire le coup de poing dans les meetings, contre les syndicalistes, les militants Communistes. Au pouvoir (Allemagne et Italie), ils réduisirent quasiment à l’ esclavage les travailleurs et furent de fidèles serviteurs des Krupp, Thyssen, Agnelli, Renault, etc. Mr Cassen à les amis qu’il mérite, et… lire la suite

Alain Carrasco

Quant aux commentaires sexistes sur l’ allure de Mme Mazas, elles sont à l’ image de son naufrage. Mais bon, quand on sombre dans les profondeurs nauséabondes de l’ extrême droite, on se retrouve forcément avec la panoplie complète portée par ces sous individus : racisme, sexisme, homophobie, etc.

Alain Carrasco
Brise-Lame

C’est bien: vous répondez vous même à vos propres commentaires.

Alain Carrasco

Ce sont des rajouts, tout simplement.

La_Soupape

Ben alors casse-toi d’ici si t’es pas joice, personne te retient !

Pissoku

Bien dit mais je ne crois pas que ça soit dans son projet hélas :)

Markoribus

J’ai deux secondes à perdre, donc je dis: l’expression « sous individu » traduit presque à la perfection l’expression allemande Untermensch (sous-homme), qui était utilisée par les nazis pour définir ce qu’ils pensaient , entre autres, des Juifs . Il n’y a pas pire naufrage existentiel que de ne pas avoir compris que le monstre ce n’est pas toujours nécessairement l’Autre ….

Alain Carrasco

Sous individus, ici, c’ est pour les fachos qui distillent leur haine raciste, sexiste et homophobe à tout va.

Comme vous,quoi!

Brise-Lame

Pas fatigués, vous et vos semblables. de vous référer sans cesse au nazisme ? Vos accusations ont tellement servi qu’elles n’ont plus aucune force.

Alain Carrasco
Flupke

Bravo, vous êtes un orateur hors pair, Vous leur enfoncez si bien leur nez dans leur caca !!

ahje

Une radasse des « droits de l’homme » considère qu’elle a tous les droits pour exercer sa dictature droit de l’hommiste. Elle prend même le droit d’être, moralement, une infecte salope.

Alain Carrasco

Et vous un abruti. Je plains les femmes qui vous cotoient

Lili

lol moi je plains les gays qui vous entourent dans leurs bras :-)))

Alain Carrasco

Bien qu’il hétéro (précision toujours utile), j’ ai de très bons rapports avec les homos (pas sexuels😁), comme avec tout un tas de gens, noirs, blanc, cathos, musulmans, Juifs, etc. Peut être tout simplement parce que j’ aime les gens, à l’ exception notable des pourritures racistes, fascistes. Je ne crois pas, sans vouloir me tresser de lauriers, qu’ils aient à se plaindre de ma conduite😃

Ben vous voyez, vous aussi avez vos limites. Et comme il est facile de traiter les gens de fachos, on peut haïr tout en ayant bonne conscience.

zéphyrin

il faut éviter de trop en faire (sourire) on pourrait vous proposer une auréole et un fouet pour vous punir de venir chez les sous hommes (rire)

wika

Votre compte rendu reflète exactement les visages gauche et droite : d’un côté la gauche négligée, crade, qui peut tout se permettre. De l’autre la droite obligée d’avoir de la tenue et de surveiller en permanence ses propos afin de ne pas prêter le flanc à la critique.
J’ai connu ça pendant toute ma carrière professionnelle durant laquelle j’ai rasé les murs en tant « qu’estrêême droââte » au milieu de gens de gôche qui détenaient la vérité universelle

JACOU

Cela a été aussi mon cas. Je les connais par cœur.

Enée

Sophie Mazas présidente de la Ligue des Droits de l’Homme !, et de SURCROÎT « avocate »?, je rêve ou plutôt, je cauchemarde !… C’est INCROYABLE! Comment ne pas avoir de dédain, du MÉPRIS envers ce genre d’individu, après la lecture de ce récit. Elle devrait être sanctionnée (ou radiée de l’Ordre) après de telles provocations tellement insultantes et contraires à la profession. D’autre part, on peut se demander si les adhérents à la LDDH sont bien conscients de leurs engagements en se décrédibilisant ainsi. (Et Céline Cammarata ne vaut guère mieux)…

La_Soupape

Ah ah !
J’adore comme tu racontes cette connasse Pierre, j’ai pas eu le temps de regarder le reportage mais j’ai vécu dans ton récit la merdeuse qui fout son boxon pour attirer l’attention sur elle en CP, excellent 😂😂😂 !!!

Joël (1)

Re-bloqué (?) une seconde nature!

JACOU

L’extrême gauche c’est comme les muzz. Toujours a exercer des pressions en faisant du cinéma sur ceux qui ne sont pas de leur bord.

. Dupond 1
Daniel POLLETT

J’y étais ! Devant aller ensuite à Béziers, ma compagne et moi sommes restés seuls pour le déjeuner. Un homme est entré. J’ignore son nom, mais il avait un nez amusant, un peu comme celui d’un nasique. Il nous a vus, moi de face mais, n’ayant pas la tête du célèbre Beauf de Cabu, je n’ai pas retenu son attention. Sans même dire bonjour, il a demandé à la patronne si elle avait eu de la visite. S’entendant répondre oui, il précisa : « Le Club de la Presse, c’est moi ! » J’ai alors salué son arrivée en plaquant les deux… lire la suite

peplum

La souris qui voulait jouer avec le chat … c’est du nouveau !

Eric des Monteils

POUR CEUX QUI NE CROIENT TOUJOURS PAS QUE NOUS SOMMES EN DICTATURE. Aidé en cela par des juges rouges, (foncé), La France est un pays sans justice depuis longtemps. Mais, mais . . .toutes leurs actions est contre productive, on ne fait jamais taire un peuple qui portera toujours sa voix haut et fort. Seuls les imbéciles arrogants peuvent imaginer dominer les personnes par la force, par des condamnations injustes, et même des blessures occasionnées par des forces de police incapable d’assurer la paix et la sécurité publique.
Tristes crétins au gouvernement : fuyez ; il est encore temps !

François BLANC

donc on se retrouve encore face à des formatés par les institutions marxistes de la république, idéologie qu’un Laurent DROIT et bien d’autres ne veulent pas voir, nostalgie de leur propre formatage de jeunesse ?

jones

Les rabbins israéliens issus de la mouvance ultra-orthodoxe veulent bouter la France hors du Tombeau des rois qui appartient au domaine national français en Terre sainte depuis la fin du XIXe.leur avocat est le super patriote qui aime la france william goldnadel,,,on aimerait connaitre l’avis de cassen et detasin a ce sujet,,

La_Soupape

Tiens soral est sorti de taule ? Dommage…

Emile

Bien vu Pierre
Dénoncer les actions de ces gens là, c’est bien
Mais il serait temps de s’en prendre à leur idéologie directement…..
C’est à dire les droits de l’homme !!!
Il faut attaquer ce dogme , qui s’est transformé en droit de l’autre contre tous , les minorités contre la majorité, l’individu contre le peuple et qui est utilisé par les progressites mondialistes pour dissoudre les nations
C’est la perversion de ce dogme qu’il faut attaquer à présent , et plus seulement ceux qui l’utilisent

zéphyrin

certes mais il faut une majorité à l’assemblée pour cela….suivez mon regard (sourire)

Marnie

La LDH et toutes les associations telles que le CRIF, le CRAN, le PIRE devront être interdites le plus rapidement possible. Tout ce ramassis d’ennemis de notre pays et de ses citoyens est largement subventionné par nos impôts. C’est quand même pas normal et doit cesser.

40 ans de 93

Excellent reportage, on finis par tous savoir avec internet, les mensonges, les trucages de ceux qui se disent « bien-pensants » et sont en fait les pires manipulateurs, truqueurs, a l’image de la communication des régimes dictatoriaux. Tous les moyens sont bon pour arriver à leurs fins, a l’opposé des valeurs qu’ils sont censées représenter, la lie de l’humanité en fait. Sophie si tu me lit va donc habiter un bâtiment hlm d’une ville comme st denis (citée romain Rolland par ex.) et inscrit tes enfants à l’école publique du coin. Effets garantis. Mais tu ne le fera pas, préférant laisser cela… lire la suite

Rems

Bravo Pierre !

Joël (1)

Très beau discours de Pierre, avec, « mais c’est personnel » un bémol sur le 3 Reich qui est le fruit de la propagande de Nuremberg c’est à dire la ligne politique des forces alliés pour détruire le Peuple Allemand et en finalité à ce jour via l’OTAN, L’ONU, L’UE et les Banques la destruction de la France, et le Peuple Blanc Européen. Ce qui me rend sympathique les Boches quoique fut l’histoire de 39/45!

Joël (1)

Tenue négligée, comportements juvénile, cheveux hirsute, vocabulaire indigent, regards fuyant, sournois, lâche: Toutes les « qualités » des gauchistes! Ces gens sans cesse se démarquent des codes vestimentaire et comportements en cohérence dû à leur âge! Ce sont des immatures chroniques qui n’ont pas évolués ni analysés les situations relatifs à notre destruction totale! Moi j’en connais une de 84 balaies habillée en pantalon velours mauve et cheveux très long blancs gris couleur pisse puant le parfum hindou… On dirait une bargeot! 84 ans tu as une tête de vieux quoique tu fasses, Tu t’habilles en conséquence merde!!! Les gens construits se… lire la suite

EPONINE

Quelle engeance infâme !

Torpillator

Ca fait plaisir d’avoir aperçu une des Brigandes dans la vidéo !
Comment vont-elles depuis l’acharnement qui s’est abattu sur leur groupe ?
On aimerait bien avoir des nouvelles …

Spipou

Elles vendent toujours, merci.

Emile

Elle ont un site et l’on peut s’abonner à recevoir des nouvelles , gratos bien sûr

zéphyrin

pays de censure étatique, pays de luxure politique, pays parisien de quelques milliers de décideurs entremêlés dans les médias, le cinéma, la politique, les affaires….je sais c’est bateau, mais je rêve d’un bon courant d’air. D’un art redevenu libre, la diversité dans les médias…le pire est déjà là, donc je ne crains aucun bouleversement sauf la poursuite de ce sabordage culturel et humain

Olivia

Ce sont elles qui devraient représenter la France à l’Eurovision !

zéphyrin

imaginons la tête des jurys (triés sur le volet) à l’écoute de foutez le camp
un grand moment de solitude pour eux (rire)

Torpillator

Exact !!! :-) .. Pour y chanter ça par exemple …

Olivia

Bien d’accord !