Montpellier : permanence du député LREM Vignal encore dégradée

Publié le 17 novembre 2019 - par - 6 commentaires - 690 vues
Share
gilets jaunes
Alors que ce week-end les Gilets Jaunes célèbrent le premier anniversaire de leur mobilisation, plusieurs événements étaient organisés à Montpellier pour l’occasion. Lors d’une manifestation, la permanence du député LREM Patrick Vignal a été visée par des militants d’extrême gauche.

Des symboles anarchistes et communistes tagués sur la permanence de Patrick Vignal

La permanence du député de La République En Marche (mais ex-socialiste) et candidat à la mairie de Montpellier, Patrick Vignal, a été pour la deuxième fois prise pour cible lors d’une manifestation de Gilets Jaunes.

Déjà en août dernier, les vitres de la permanence avaient été taguées. On pouvait alors y voir la mention « GJ » et une croix de Lorraine, symbole de la France Libre du général de Gaulle. Mais les dégradations qui ont eu lieu ce samedi lors de l’Acte 53 ont une connotation bien plus marquée à l’extrême gauche de l’échiquier politique.

Ainsi on pouvait y voir une faucille et un marteau, symbole du communisme, le A de l’anarchisme ainsi que l’inscription « PCM » pour « Parti Communiste Maoïste ». Des inscriptions qui ne laissent donc guère de doute sur l’orientation politique de ceux qui les ont commises.

La dégradation de permanence parlementaire, une spécialité de Montpellier

Patrick Vignal n’est pas le premier à subir ce genre de dégradations. L’ex-députée socialiste Anne-Yvonne Le Dain avait vu sa permanence attaquée à six reprises à l’époque de la Loi Travail. La députée avait même dû déménager en-dehors du centre-ville.

Même la députée de la France Insoumise, Muriel Ressiguier a dû faire face à des dégradations sur sa permanence lors de son inauguration.

Richard Roudier

Lengadoc-info.com

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Charette

Quand c’est une permanence RN qui est attaquée, personne ne s’en émeut…
Vous avez dit « bizarre » ?

jaannot lapin

Si une permanence est prise pour cible, cela dénote la désespérance du peuple.

adler

Sans vouloir cautionner ces dégradations, voila ou mène la politique de MICRON et sa secte LAREM.

gilbert

encore un coup de « l’extrême droaate » qui fait des symboles extra gauchos et anarchistes!!!

patphil

le A dans un cercle : mais castaner en faisait un symbole de l’estrême droate …
je ricane !

monrose

E. Macron a cédé devant les antifas et autres anars à Notre Dame des Landes, projet qui avait l’aval de toute la classe politique et de la population par referendum. Depuis, les antifas ne se sentent plus et dégradent allégrement tout ce qui leur déplait. Macron a fait une erreur dramatique car cela va finir par des morts. Tôt ou tard la légitime défense des forces de l’Ordre va s’imposer, sinon ce sont les privés eux mêmes qui vont s’autodéfendre et tirer dans le tas. Macron finira-t-il son quinquennat ?