Monuments aux morts : la Lettonie saccage les dépôts de fleurs russes

Image de Anne de Russie et Boris Karpoff

Il est tout de même effarant de voir les réactions de pays limitrophes de la Russie comme les pays Baltes, la Pologne et autres, dont certains sont très en pointe dans la volonté de moustique à vouloir piquer l’Ours.

La Pologne est la plus en pointe dans ses réactions contre la Russie. Tout en manœuvrant en sous-main avec les USA, en utilisant la guerre russo-ukrainienne pour rappeler ses anciennes possessions confisquées par l’URSS d’hier, après la guerre. Elle oublie au passage, les territoires qu’elle a elle-même confisqués à l’Allemagne vaincue. Il est vrai que la Pologne est soumise aux USA quoi qu’elle en dise, si ce n’est pour ses équipements militaires.

 

La Finlande a prouvé par son histoire récente qu’elle était capable de se défendre de par sa situation géographique, son patriotisme et son courage face à l’adversité. La Russie de Staline s’en souvient encore.

Les pays Baltes ont bien failli devenir totalement Russes par l’occupation des soviétiques et le jeu de la démographie.

Seule la Hongrie, qui a, elle aussi, perdu des territoires au profit de l’Ukraine soviétique, ne dit mot et connaît tout à fait la situation géopolitique, économique dans laquelle elle se trouve. Elle ne dit rien, mais ne consent rien non plus. Tout juste fait-elle semblant de suivre le mouvement d’une Van De Leyen (non élue) et d’un Macron (mal élu) qui veulent, in fine, en finir avec les Nations.

Mais il y a des attitudes de ces pays, particulièrement la Lettonie, qui me choquent. Le 8 mai, des habitants de Riga déposent des fleurs devant le monument des morts soviétiques. Le 9 mai au matin, les autorités de Riga passent le bulldozer pour enlever la montagne de fleurs déposées par les habitants.  Pourquoi ?

Les habitants de Riga ont une fois de plus apporté des fleurs le 10 mai au pied de ce monument dit « des libérateurs ». Qu’est-ce que cela dit ?

C’est de la haine, celle des dirigeants lettons, celle des autorités de Riga ! Pas un mot dans les médias français sur cette haine et cette injure faites aux morts.

Alors oui, en effet, la dictature soviétique est restée comme une marque au fer rouge dans la plupart des pays limitrophes. Mais l’URSS n’est plus. Les soviétiques n’existent plus en tant que réalité politique et géographique. Il suffit de regarder une carte pour comparer les deux entités, la soviétique et la Fédération de Russie.

Est-ce intelligent de s’en prendre aux monuments aux morts, en souvenirs des millions de morts de la Russie, d’Ukraine, d’Ouzbékistan, du Kazakhstan, de Géorgie, ceux de Tchécoslovaquie, de Yougoslavie, de Bulgarie, de Roumanie, etc., tous soviétiques à l’époque ?

C’est pour moi une réaction minable de petits. Une réaction de cabots, de faibles qui aboient sous protection, derrière la barrière des USA, et qui s’enfuira au premier cri.

Sans revenir sur tous les crimes commis par les USA, si ce n’est seulement durant le XXe siècle, (Japon, Corée, Vietnam, les Caraïbes, la Serbie, Afghanistan, Irak, Syrie, etc.), il serait temps d’analyser et de comprendre que tous ces pays limitrophes vivent dans une terreur alimentée par un faux ami, les USA.

Alors oui, la Russie est puissante, elle est riche de son pétrole, de son gaz, de ses terres agricoles, de son charbon, de ses engrais, ses terres rares, de ses cerveaux, et j’en passe. Nous aurions pu, si la perfide Albion et les USA l’avait permis, réaliser le rêve de De Gaulle, d’une Europe puissante, d’une Europe de Lisbonne à Vladivostok.

La Fédération de Russie n’est pas l’URSS. Vladimir Poutine n’est pas  Joseph Staline.

Staline avait négocié avec Hitler. Staline avait passé des accords pour fournir les matières premières à Hitler qui lui ont permis de vaincre et d’occuper l’Europe de l’Ouest.

Ils s’étaient partagé l’Europe en zone d’influence sans que les USA de l’époque ne disent rien.

Staline avait déjà un lourd passé de massacres, d’emprisonnements, de tortures, de goulags sur la population civile. Staline a sur la conscience, l’Holodomor (plusieurs millions d’Ukrainiens morts de faim dans les rues et les campagnes). Ce fut un criminel de guerre et de l’humanité.

Mais toujours aucun procès pour ses crimes, ni contre le communisme d’ailleurs.

Ce n’est que sous la contrainte d’une guerre d’invasion faite par Hitler (Opération Barbarossa) qu’il est devenu par la suite le libérateur de l’Europe. Au prix de la mort de 25 millions de soviétiques.

Les pays Baltes devraient se souvenir AUSSI de ces morts. Sans ces morts, les Anglo-Saxons n’auraient jamais pu envisager une victoire contre l’Allemagne nazie.

Les pays limitrophes devraient AUSSI se souvenir des soldats collabos des armées d’Hitler, issus de leurs pays, Baltes, d’Ukraine et même de Pologne.

Certains nous disent que la Fédération de Russie n’est pas une démocratie parfaite.

Ils disent cela avec une poutre dans l’œil et s’imaginent que la démocratie française est parfaite sans doute. Que la démocratie dans l’Union européenne est parfaite.

Ces gens-là nous prennent pour des idiots. Dans peu de temps, Van Der Leyen et Macron vont modifier les traités pour se passer des règles de l’unanimité. Bruxelles deviendra, et aura, un pouvoir sans élection. Bruxelles deviendra de fait, le maître des 27 pays qui deviendront très vite 28, puis 29, etc.

Certes, il y en a beaucoup en France de ces idiots me direz-vous, puisque Macron a été réélu. Mais cela tient plutôt du système électoral, du travail des médias, si peu libres et indépendants, et de la peur pour beaucoup du changement. La France est en phase de grand remplacement et subi de plus, une population âgée qui n’aime qu’à être rassurée pour sa retraite, son confort. Nous sommes loin de ces Français rebelles d’hier.

Je conclurai par cet intox phénoménale que subissent les Français et le reste des citoyens de l’Union européenne.

À part Anne-Laure Bonnel et quelques autres courageux reporters, qui parle des 12 000 morts civils du Donbass suite aux bombardements Ukrainiens ?

Qui nous rappelle le massacre à Odessa, dans la maison des Syndicats, des 48 Ukrainiens qui furent brûlés vifs par les nazis ukrainiens ?

Certes, cela fut dit parfois, il y a quelque temps, mais quel silence aujourd’hui.

Nous sommes dans l’émotionnel. Nos journalistes traquent la femme seule, les larmes, l’enfant désolé, les femmes qui immigrent tandis que leurs maris ont été mobilisés. Nous sommes priés de pleurer dans les chaumières, d’avoir de la compassion et de donner une petite pièce messieurs-dames ! 

Aucun ne songe à faire un parallèle avec les soi-disant Syriens, tous des hommes en très grande majorité, en bonne santé, laissant leurs femmes dans un pays dit en guerre, alors même que c’est nous, les Occidentaux ,qui l’avions déclenchée cette guerre.

Pour tout dire, je fonde beaucoup d’espoirs sur les élections aux USA de novembre. Le parti Républicain deviendra majoritaire au Sénat et à la Chambre des représentants. Cela devrait couper les envies bellicistes de Biden.

Alors oui, je m’agace, je m’énerve, je vilipende nos politiciens, et j’en veux aux électeurs français, aux abstentionnistes que je considère comme responsables de cette chienlit. Sans Macron, tout était possible, y compris le retour à la paix. Pour cela, il aurait fallu que les électeurs aient un minimum de courage, de bon sens et de culture politique. Ce n’est pas le cas hélas.

Gérard Brazon

image_pdfimage_print
21

27 Commentaires

  1.  » les électeurs aient un minimum de courage, de bon sens et de culture politique. » c’est malheureusement le cas des veaux de toute l’europe

  2. Je ne connais pas le cas des autres pays concernés mais, de grâce, acceptez cette réalité : c’est le gouvernement sud-vietnamien de l’époque lui-même qui avait demandé, voire supplié les usa d’intervenir et de l’aider à combattre contre le Viet-Nam du Nord car il ne se sentait pas de taille à se défendre face aux forces communistes. Certes, les états-unisiens ne se sont pas fait prier pour des raisons géopolitiques et complexes mais votre affirmation est erronée.

    • Exactement !
      Ce sont les vietnamiens communistes, encouragés voire mandatés par les soviétiques qui ont attaqué le Vietnam !

      • Oui, si on veut… « En même temps », on ne s’attaque pas soi-même.

        • Ils ont attaqué le Vietnam du sud pour finir d’installer la tyrannie communiste.

            • Un nationalisme conduit par l’anti occidentalisme qui dérive lui-même du colonialisme. Quant à l’alliance avec les chinois, via le communisme, elle était opportune pour foutre l’envahisseur dehors. La Chine est un ennemi millénaire du Vietnam. En revanche ce qui sous tend les sociétés d’Asie de l’est est bien plus ancien que le communisme. C’est le confucianisme.

    • Vous croyez vraiment à ce vous dites? Vous pensez vraiment que les USA se sont fait violence pour balancer du napalm sur des civils.(crime de guerre jamais jugé par l’ONU et « la communauté internationale »). Allez faire un tour au Vietnam et discutez avec les vietnamiens qui par ailleurs ne sont pas rancuniers comme les Nord Africains et autres. Apprenez que nous avons nous, Français, détruit la Cité interdite de Hué au Vietnam au Napalm (crime de guerre aussi).

    • Bien sûr qu’il y avait des vietnamiens pro occident, anti communiste donc anti chinois et anti russe. Ma famille paternelle était du nord. Ils se sont barrés dans le sud après la partition du Vietnam. Feu mon oncle a été officier dans l’armée vietnamienne et a combattu aux côtés des américains. Il a émigré aux États-Unis après la fin de la guerre du Vietnam. Il était resté vietnamien dans l’âme et est retourné avec sa famille un nombre incalculable de fois au Vietnam alors que je n’y ai jamais mis les pieds. Et pourquoi je n’y suis jamais allé ? A cause du communisme. Que Staline et ses émules en Asie ou ailleurs brûlent en enfer.

  3. Suite de mon commentaire :
    Les usa ont abandonné le Sud Viêt-Nam de la même manière qu’ils ont abandonné l’Afganistan, en catastrophe, laissant derrière eux des compatriotes militaires, civils américains, viêtnamiens ayant travaillé pour eux ou refusant la dictature communiste… ce qui explique en partie les événements tragiques de la déclâcle, notamment par voie d’hélicoptères, lors de l’avancée inoxérable des communistes NVN vers Saïgon en 1975.

    • Les USA et la Chine s’étant rapprochés, l’encerlement de la Chine n’était plus une priorité. Au Vietnam, quelques années après la chute de Saigon, le dollar était plus apprécié que la monnaie nationale.

  4. Les Lettons font ce qu’ils veulent chez eux. Et personne n’a le droit d’exiger d’être aimé.
    Cette évidence devrait être acceptée par tous ceux se revendiquant anti mondialiste et partisans de la souveraineté nationale.

    • Qu’ils aillent au bout de leurs convictions: La mafia russe possede 20 a 25% de la Lettonie (immobilier industriel, societes, etc), une grande partie des banques (90% de la Parex…) etc etc. Que les lettons si fiers les fichent dehors et leur pays se retrouvera mendier a l’UE! Les lettons se sont particulierement distingues pour leurs hauts faits de collaboration avec les boches, ils n’auraient donc pas trop de mal a se placer sous l’aile protectrice du Chancelier-Gauleiter Scholz, petit fils de SS! L’Histoire se refait parfois…

      • Ceux qui ont collaboré avec les allemands l’ont fait en raison des atrocités commises par les soviétiques.
        Quant à Scholz, il n’est pas responsable des méfaits supposés de son grand-père, et il me semble qu’il est marié à une juive.
        Il faut arrêter avec ces points Godwin grotesques qui ne cachent qu’une absence d’arguments.
        Est-ce que quelqu’un reproche aux russes d’avoir des ancêtres qui ont collaboré avec les bourreaux soviétiques ! Non, alors faites-en autant avec les autres peuples, au lieu d’user de l’éternelle argumentation antifa /mondialiste.

      • les baltes ….pour les lettons , 25000volontaires dans la SS essentiellement regroupés dans la 15ème WAFF.GRENAD  » lettland « et dans la 19éme WAFF GRENAD »latvia « .Les estoniens ,15000
        volontaires dans la SS, essentiellement engagés dans la 20 ème WAFF.GRENAD « estland « ….Les vétérans de ces unités , depuis la fin de l’URSS commémorent en public, et en tenue , leurs exploits , accompagnent leurs morts , et entretiennent la mémoire , et le feu sacré , contre l’ennemi russe, mais ….40 000volontaires nazis ( sans parler des sympathisants ) pour deux petits pays comme ça , dont on se demande ….c’est beaucoup ,

    • Oui ils font ce qu’ils veulent comme déposer des fleurs sur les monuments russes ; par contre les enlever à coup de bulldozer est un manque de respect envers les morts ainsi qu’aux lettons qui les ont déposé.

  5. Quel est le nom des habitants de la Lettonie ?
    Réponse : les Lettons
    Ça, c’est la théorie
    Depuis, hier la réponse est :  » Les Cons »

    • je me suis toujours demandé à quoi ils servaient ….Qui peut citer un letton , un estonien célèbre , utile à l’humanité , une invention ,

  6. Les pays Baltes n’ont pas oublié ce que les soviétiques leur ont fait subir dans les années 40…
    Pour les importantes minorités russes qui vivent dans ces pays, tout ce qui touche à la victoire de 1945 a quelque chose de sacré !

  7. les lettons comme les baltes et polonais ne comprenant évidemment pas l’entourloupe de leurs propres dirigeants, -lesquels surpayés pour répandre la propagande otan- ressemblent étroitement à la réaction globale des français quand les leurs se font benoîtement égorger par l’ennemi qu’ils accueillent à flux continus dans leur propre maison.

    • Dans ces pays , mème un siècle après la vague d’émigration des années 20 vers l’EUROPE et surtout les USA ont conservé le mythe de l’oncle d’AMERIQUE et l’espoir de le rejoindre ( le mème phénomène en ITALIE DU SUD ) .En miroir , aux USA , les communautés ayant eu tendance à se regrouper , il existe des lobbies polonais , UKR , baltes puissants et influents sur la politique tant US que dans ces pays de l’UE….C’est très sensible en Pologne

  8. culture politique ? quel gros mot ! et en plus, pour cela, il faut connaitre l’Histoire ! autant rêver…

  9. Aux USA, les démocrates ont manigancé un nouveau truc pour éviter de perdre la majorité au sénat et à la chambre des représentants: faire voter les femmes pour eux en utilisant le droit à l`avortement.

  10. Pour les lettons, les russes ne sont pas des libérateurs mais des envahisseurs.

    Ce genre d’incidents est presque quotidien là-bas, les russes n’ont pas à en faire un fromage !

Les commentaires sont fermés.