Morbihan : le préfet Le Deun, démolisseur de cabanes de Gilets Jaunes…

Publié le 13 mars 2019 - par - 27 commentaires
Share

Raymond Le Deun est le préfet du Morbihan depuis 2014. Cet ancien directeur de cabinet de Jean-Pierre Chevènement est donc arrivé dans les valises des socialistes, ce qui signifie qu’il a forcément donné des gages à cette mouvance, dont est issu Macron.

C’est donc ce vaillant commis de l’État, au service de la République (c’est ce qu’on nous raconte) qui paraît habité par une obsession : il ne veut plus voir une seule cabane de Gilets jaunes dans son département, et il paraît s’acharner contre la dernière qui paraît, telle le village gaulois d’Astérix, vouloir rester debout : celle du rond-point de Férel, près de la Roche-Bernard.

Depuis une dizaine de jours, il menace régulièrement, en envoyant ses forces de l’ordre, les Gilets jaunes présents, les sommant, sous menace de sanctions lourdes, de démolir ces édifices qui paraissent dangereusement menacer l’ordre public. Pourtant, le maire de Férel, Françoise Fonmarty, sollicitée avec beaucoup de correction par les animateurs du rond-point, avait expliqué qu’elle ne voyait pas d’inconvénient à cette installation, sur un terrain privé. Elle avait même assuré, lors d’une rencontre, qu’elle se sentait Gilet jaune de cœur. Quant au propriétaire du terrain, il ne voyait aucun inconvénient à ce que les militants s’installent à cet endroit.

Les Gilets jaunes sont à présent sur ce terrain depuis Noël. Auparavant, ils étaient sur le rond-point d’Herbignac, mais une partie d’entre eux avait choisi, au bout de deux mois, de faire un nouveau lieu de rassemblement au poteau de Férel. Ils étaient une cinquantaine, et tous les jours, une bonne vingtaine d’entre eux passaient quelques heures pour les uns, toute la journée pour les autres. Ils laissaient tous les soirs l’endroit impeccable, et distribuaient des tracts le samedi, au rond-point situé à cent mètres de là. Ils n’ont jamais été la cause du moindre incident. Ils se sont même débarrassés rapidement de certains Zadistes qui entendaient leur expliquer ce qu’ils devaient faire. De nombreux automobilistes les klaxonnaient, certains s’arrêtaient, d’autres leur apportaient à manger ou à boire des gâteaux ou du café.

Ils avaient fini par constituer une famille. Certains avaient voté Marine Le Pen, d’autres Mélenchon, d’autres encore sans doute Macron au deuxième tour. Certains étaient syndicalistes, d’autres des employeurs. Mais cela ne les empêchait pas – même si parfois des discussions animées pouvaient les opposer, dans l’esprit gaulois – de tous s’apprécier et de se respecter. Et ils étaient très fiers de leurs deux cabanes, construites par le savoir-faire des uns et des autres, sans oublier leur sens de la débrouillardise.

Bref, ils ne faisaient rien de mal, ne nuisaient à personne, mais le fait qu’ils existent encore était insupportable au servile serviteur de Macron qu’est le préfet Raymond Le Deun. Il ne voulait plus voir la moindre trace de jaune dans son département, le Raymond ! Il a donc donné l’ordre ce jour aux Gilets jaunes, avec menaces de poursuites et de garde à vue, de démolir leur maison.

Il faut dire que dès le début de ce mouvement, le vaillant préfet du Morbihan est en première ligne contre les Gilets jaunes. Deux jours avant les premières manifestations, il menaçait déjà les organisateurs, en disant que c’était interdit. On sait ce qu’il advint.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/morbihan/gilets-jaunes-message-de-fermete-du-prefet-du-morbihan-6071782

Quelques semaines plus tard, il aboyait encore…

https://actu.fr/bretagne/vannes_56260/gilets-jaunes-prefet-morbihan-interdit-rassemblements-sur-ronds-points_20399416.html

Et non content d’aboyer, il menaçait de mordre…

http://7seizh.info/2018/12/20/gilets-jaunes-le-prefet-du-morbihan-appelle-a-levacuation-des-ronds-points/

Sinon, notre vaillant préfet est capable de se poser de bonnes questions, et d’avoir de légères inquiétudes, quand le nombre d’agressions contre les pompiers de ce département est multiplié par quatre. Mais il ne va pas jusqu’à approfondir les causes qui justifient son « inquiétude » et même pas son « indignation ». Il est très politiquement correct, ce préfet. Menaçant avec les Gilets jaunes, mais prudent avec les voyous violents, qu’il est incapable d’appeler « racailles ». Est-ce que ce sont ces membres de la France des Gilets jaunes, qu’il pourchasse de sa vindicte depuis quatre mois, qui agressent les pompiers ?

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/le-prefet-du-morbihan-s-inquiete-de-l-explosion-des-agressions-contre-les-pompiers-en-2018-1546501231

Ou cela ne serait-il pas des coreligionnaires de ceux que ce bon petit soldat de Macron veut imposer aux maires du Morbihan, en oubliant par ailleurs, parfois, de les consulter ?

https://www.letelegramme.fr/bretagne/accueil-des-migrants-vannes-et-guidel-se-preparent-17-10-2016-11257260.php

Impitoyable avec la France des Gilets jaunes, laxiste avec la racaille, complice de l’invasion migratoire, Raymond Le Deun nous expliquerait sans doute, s’il était devant un tribunal populaire le sommant de justifier son action hostile au peuple français et à notre pays, qu’il ne faisait qu’obéir aux ordres. C’est sans doute vrai. Et sans doute cet obéissant serviteur de Macron protégerait-il les prières musulmanes illégales dans les rues de Vannes, comme son collègue des Hauts-de-Seine Pierre Soubelet le fit pendant 8 mois, à Clichy, sans le moindre scrupule (voir photo).

Et si la France devenait une République islamique, sans doute défendrait-il la charia, et le droit de lapider les femmes…

En 1940, dans une autre situation, d’autres préfets de la République ont été confrontés à cette situation. Et s’il y a eu beaucoup de Maurice Papon (qui finira ministre de de Gaulle) et de René Bousquet (ami de Mitterrand, et administrateur de la Dépêche du Midi de la famille Baylet), bien peu feront le choix de Jean Moulin, celui de la Résistance.

Force est de constater que le préfet démolisseur de cabanes Raymond Le Deun paraît plus proche, par sa soumission à Castaner-Macron, de Maurice Papon que de Jean Moulin.

Nous lui rappellerons pourtant ce que de nombreux GJ ont répété, durant ces quatre mois, aux ministres et à leurs serviteurs, qui osent se dire commis de l’Etat : ils sont payés par le peuple (et fort cher pour les préfets) pour le servir, et pas pour le réprimer.

Mais, quitte à gâcher le week-end de Raymond Le Deun, nous lui annonçons que les Gilets jaunes du rond-point de Férel, héritiers de l’esprit de la Résistance, lui préparent une belle surprise dans les heures qui vont suivre…

Bernard Bayle 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
M F

Pour devenir préfet, il faut être franc-maçon. Quand vous savez cela, vous avez tout compris.

Jeanyemar

Ce genre d’individu execute à la lettre les ordres du gouvernement ,exclusivement pour fayoter auprès de celui-ci. Il mérite de lui faire peur et de lui mettre la pression au point de se sentir traqué à ne plus en dormir la nuit . Un slogan : pour les collabos pas de cadeau

the end

Ce genre d’individu exécute à la lettre les ordres du gouvernement comme la plupart des ploucs de bretons comme pendant l occupation allemande.

Martine Contassot

y a une véritable épidémie en ce moment …..comme si la connerie étatique pouvait éradiquer la couleur jaune de la surface de la terre
https://www.facebook.com/440617629803047/videos/2212989302057677/

Hovid

En principe depuis que la fonction de « préfet » a été instaurée on sait qu’il est un suppôt du pouvoir satanique. Il est là pour espionner, pour emprisonner, pour délatter ses compatriotes. Bref un métier de merde

DUFAITREZ

3 baraques de GJ ?
Rien, par rapport aux centaines de Caravanes luxueuses des Roms !
Essayez de déloger celles-là !!
Les Uns bossent, les autres encaissent !

Iniaka

Il ressemble à Dani Boon.

wika

Cabanes des GJ, c’est insupportable. Mais les bidonvilles des illégaux, c’est so chic. A Bonneuil sur Marne (94) se trouve près de Leroy Merlin une véritable ville composée de cabanes en tôle. Devant, sur le trottoir, de plus en plus de véhicules appartenant à ces gens qui proposent d’effectuer des travaux ici et là. Certains viennent avec leur jerrican à la station service à côté mendier un litre d’essence, pendant que vous faites le plein et se montrent agressifs si vous refusez : « Mais c’est rien pour vous, un litre d’essence ! » Cela fait des mois que ça dure, le… lire la suite

Marcus Indignatus

Le kollaborationnisme est une sale bête, il s’en va et il revient… Quand le pouvoir frappe les inermes on est en dictature, y a pas 200 expressions pour le dire. Et rien qui ne soit fait contre ces prières de rue extrêmement provocatrices et perturbatrices de la vie publique. Messieurs Dames aux manettes, mais que vous ont fait les Français (et leurs Amis) pour que vous les détestiez ainsi ? Vous parlez de haine, mais vous êtes en plein dedans. Posez-vous la question en vous coiffant le matin devant la glace… « mais on marche sur la tête là, et au… lire la suite

patphil

fort et impitoyable avec les faibles, faible et soumis avec les forts

Thierry Couvret

Quelle différence de traitement avec les zadistes gauchistes, petites merdes fascistes ultraviolentes, qui n’ont jamais été inquiétés et ont réussi à se voir attribuer les terrains qu’ils ont occupé c’est à dire volé.

Chauvel

Bonjour
Les détenteurs de cabanes doivent s’acquitter de la taxe au même titre que les abris de jardin.

poiuytreza

Il y a une taxe sur la connerie?

the end

heureusement la connerie n est pas taxable pour vous sinon c est la faillite assurée.

Brocéliande

Pas un GJ ne doit voter pour La Rem !

Barbiturix

Je n’ai toujours pas compris pourquoi la Bretagne était aussi massivement à gauche et pro-immigration…

barbot

moi non plus, mais je n’y mettrai jamais les pieds !!!

Marcus

Parce que la Bretagne est totalement sous la coupe de la Franc-Maçonnerie : Le Drian, Métairie, etc…. Tous anciens socialistes et tous aujourd’hui Macronistes. C’est à dire des traitres !

the end

c est simple les bretons son des gros cons!!!!!.

M F

Et aussi anti-française… Les bretons, c’est comme les corses.

Jean-Marie LEIZE

ce préfet a vraiment une gueule de con.

the end

pire que cela.

Larapède

Au Cannet des Maures les Gilets jaunes ont construit avec des palettes, un Arc de Triomphe et une Tout Eiffel.

BUTTERWORTH

IMPOSSIBLE DE DEMOLIR SUR TERRAIN PRIVE A VOS PINCEAUX VOIR MONUMENT NIKKI DE ST PHALLE MEME EN BETON Les statues, monuments et œuvre d’art, lorsqu’ils ont une hauteur inférieure ou égale à 12 mètres au dessus du sol et moins de 40 mètres cubes de volume

Jean Neymar

Ils ont aussi évacué ceux de senlis qui etaient aussi installés depuis décembre et qui ne genaient en rien la circulation… c’est déplorable

Dupond

La prefecture de police de Paris hissera le drapeau Français lorsqu’elle fut certaine que c’etait bien Leclercl qui arrivait a Versailles ……hardi mais pas téméraire (mdr) Raymond fait parti de ces héros !!