Mort de Clément Méric : on nous refait un nouveau Carpentras

Publié le 8 juin 2013 - par - 2 714 vues
Share

Inversion des valeurs pour tous : c’est désormais l’ambiance.

Un agitateur gauchiste violent, mais pas très costaud, dopé par le sentiment d’appartenir au camp du Bien (1), s’attaque en groupe à un autre groupe, des militants nationalistes cette fois, vraisemblablement plus costauds que lui. Il fonce sur l’un deux, le gaillard attaqué réplique en lui envoyant son poing dans la gueule, le freluquet trébuche et se fracasse la tête en tombant.

Immédiatement toute la collabosphère gauchiste et gôcharde se met à hurler : un innocent militant de gauche tabassé à mort par un groupe de dangereux skin-heads fanatisés. Il convient pourtant de rappeler quelques notions.

Quand un excité vous fonce dessus, y compris si cet excité est plus chétif que vous, et que vous lui envoyez votre poing dans la gueule : c’est de la légitime défense.

Si le coup est violent et que l’excité tombe par terre, c’est un accident imprévisible, d’autant plus imprévisible que le véritable agressé (à savoir le militant nationaliste) se trouve, en tant qu’agressé, dans une situation d’urgence, où il est impossible de mesurer les tenants et les aboutissants de la gestuelle.

Contrairement à une croyance répandue chez les gauchistes, le droit français ne prévoit pas de peine en cas de légitime défense, même si la conséquence en est fâcheuse. Certes, idéalement. Dans la pratique, dans une république qui n’est ni celle de Platon, ni celle du Contrat social de Rousseau, dans une « ripoublique » réduite à un État libéral-libertaire liberticide et à des institutions dégénérées, nul doute que l’inversion des valeurs fonctionnera pleinement, et que l’agressé, déjà lynché par les mé(r)dias et les politiques, sera considéré comme un assassin.

Nous sommes donc face à un Carpentras (haro sur la méchante extrêêême drouaââte) et à une nouvelle affaire Galinier (2) (on va chercher à briser la vie d’un paisible retraité dont le seul crime est d’avoir repoussé une agression).

En clair : le vrai responsable de la mort de Clément Méric, c’est Méric lui-même et tous ses copains d’extrême gauche. Ils ont cherché l’embrouille, ils l’ont trouvée. Ils se prennent pour des justes, ils sont la lie du politique. Ce sont les mêmes qui tabassent des militants Front National, à la barre de fer, dans le silence assourdissant du Front de Gauche.

http://christinetasin.over-blog.fr/article-quand-un-militant-du-fn-est-agresse-a-coups-de-barres-de-fer-par-des-militants-du-front-de-gauche-118315974.html

Il faudra surveiller de très près les décisions judiciaires qui s’ensuivront dans cette affaire. Tous ces cas d’inversion des valeurs sont gravés et comme archivés dans la mémoire des patriotes. Les patriotes s’en souviendront lorsque le camp d’en face devra répondre de ses actes.

Jacques Philarcheïn

(1) Il s’agit d’un vice appelé la témérité, où rentre une grande part d’aveuglement, et qui n’a rien à voir avec le courage, qui est une vertu éclairée, consistant à défendre une cause légitime.

(2) Relire l’excellent article de Philippe Landeux sur l’affaire René Galinier http://ripostelaique.com/Affaire-Galinier-Legitime-defense.html

Post-scriptum

Nous découvrons en ce moment un article du Point qui confirme que le fameux « innocent » Méric cherchait la bagarre, alors même que, selon un témoin, ses prétendus « agresseurs » cherchaient à l’éviter. D’après Le Point, reprenant RTL, le seul coup de poing aurait suffit à le tuer. Ce qui n’invalide aucunement la légitime défense. Il faudrait par ailleurs déterminer si les copains de Méric lui sont venu en aide après le coup…

Bref : qu’est-ce qu’attend la justice pour inculper cette bande de gauchistes dopés à l’impunité pour violence en réunion, menace de mort (en parlant des nationalistes : « Ce sont des gens qui ne devraient même pas être vivants. »), provocation à commettre un délit, non-assistance à personne en danger, etc. ? La suite des événements confirmera s’il y a inversion des valeurs ou pas.

http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-mort-de-clement-meric-selon-un-temoin-les-skinheads-ne-cherchaient-pas-la-bagarre-07-06-2013-1677922_23.php

Un autre article trouvé sur Internet, assorti de photographies, nous montre par ailleurs un Méric assez étrange : une sorte de crevette qui cherche la bagarre dans une Manif pour tous avant de se réfugier derrière un service de sécurité… de cette même Manif pour tous !

http://illwieckz.net/journal/Quand_Cl%C3%A9ment_M%C3%A9ric_se_r%C3%A9fugiait_derri%C3%A8re_la_s%C3%A9curit%C3%A9_de_la_Manif_Pour_Tous

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.