Mort de Maxime : une marche blanche, et puis l’oubli

Châteauroux, Maxime 25 ans tué par un CPF (chance pour la France) de 16 ans a eu sa marche blanche… et après ?… l’oubli !

Certes la compassion était importante ce samedi 28 août puisque 300 motards ouvraient le cortège suivis par environ 700 personnes, un soutien moral à sa famille, une façon d’honorer la mémoire d’un jeune Français sympathique, P’tit Max pour ses nombreux copains motards, pas méchant pour 2 sous, il n’a même pas essayé de rendre les coups violents qui lui étaient portés et l’ont tué. Violence gratuite, la nuit en plein centre-ville près de la mairie.

Et encore donc une marche blanche, la énième en France depuis des années, pas une semaine pratiquement sans que cela se produise et, comme j’ai pu m’en rendre compte… que des Blancs dans ce cortège où une fois de plus l’agresseur était d’origine immigrée ! Les Blacks, les Beurs pourtant de plus en plus nombreux dans la ville pas touchés par ce drame !

Émotion, indignation étaient les motifs invoqués par les organisateurs, propos rapportés par la presse locale mais propos habituels en pareil cas, donc aucune raison pour que de tels faits qu’on aimerait ne plus connaître cessent enfin… Modération extrême… Je cite : « Ces violences doivent cesser… pour que les élus comprennent bien que les violences à répétition doivent cesser et qu’un drame comme celui que nous avons vécu ne puisse pas se reproduire… »

Sur la banderole en tête du cortège : (photo 1)

EN COLÈRE

STOP À LA VIOLENCE GRATUITE

NOTRE AMI EN A PERDU LA VIE

En résumé cela rappelle le slogan usé Plus jamais ça… etce sera Plus que jamais ça !

Les élus du coin ont bien entendu et assurent se mettre à la tâche pour que Plus jamais ça ! Et on connaît déjà la suite… Ce sera  toujours ça !  En terme de déclarations, ils sont forts… oui, volubiles ! Il faut bien qu’ils justifient leurs fonctions onéreuses, surtout dire qu’on n’est pas d’accord les uns avec les autres pour essayer de se mettre en vedette car la réélection c’est le but à ne jamais perdre de vue !

Ils sont donc entrés en lice à Châteauroux, ou plutôt en piste car quand j’entends le mot POLITIQUE c’est le mot CIRQUE qui me vient souvent à l’esprit, et très forts pour se renvoyer la balle :

– La sénatrice LR, Frédérique Gerbaud attend que l’État prenne ses responsabilités et que soient prises des mesures de sécurisation

– Le député LREM, ex-LR, François Jolivet s’en prend à propos de l’insécurité au maire LR, Gil Avérous : Si la réponse peut être nationale, elle est aussi municipale… la vidéo-surveillance permet d’identifier les auteurs d’un crime mais ne permet pas de l’empêcher… et de s’adresser dans une lettre ouverte aux habitants de Châteauroux !

Et GIl Avérous de lui faire dans la presse une Cinglante réplique où il énumère ses mesures prises pour lutter contre l’insécurité… mais quand on y regarde de près qui ne ciblent pas le cœur du problème comme dans le cas présent énième cas mortel en France dû à la délinquance de jeunes d’origine étrangère : pourtant, 2/3 des mineurs délinquants sont d’origine étrangère. Mais pas touche à ce genre de potes, depuis le temps qu’on nous serine que ce sont des chances pour la France ! Dire l’inverse vous condamne à l’indignité, au mépris car on vous traite alors de xénophobe, raciste, nazi etc.

Qu’a dit la justice ? La procureure de la République de Châteauroux a parlé en connaissance de cause, ceci grâce aux caméras de surveillance présentes sur les lieux de l’agression mortelle, de coups violents face à une attitude calme et pacifique, violence gratuite. Le mineur déjà connu de la Justice dira pour se disculper qu’il a été provoqué par la victime… ce qui n’a pas convaincu la procureure ! Mais ça convaincra mieux la NR 36  qui semble avoir trouvé un témoin providentiel qui évoquera des insultes racistes : trois personnes alcoolisées seraient venues interpeller un groupe et les traiter de sales arabes… (photo 2).

Une fois de plus, l’occasion de chercher à légitimer la violence en mettant en avant la victimisation de certaines personnes qui ne sauraient être, qui ne peuvent être que pacifiques et exemplaires… Une fois de plus l’agressé serait l’agresseur !

Cela ne correspond en rien à ce que peuvent constater les habitants du centre-ville de Châteauroux. La présidente de l’association des Riverains du centre-ville de Châteauroux parle de bandes ethniques… Oui, des bandes s’installent sur les bancs de la place de la République, ce qui donne lieu parfois à des affrontements avec les gens qui sortent des bars le soir. Propos étayés en somme par le maire dans ses déclarations que l’on retrouve dans la presse : il est grand temps d’agir… groupe qui traîne en centre ville… leur oisiveté n’est pas normale… ils font le nombre ça impressionne… ils dealent… musique et protoxyde d’azote…

Le jour des obsèques de Maxime, un ami d’enfance présent lors des faits témoigne comme on a pu l’entendre dans un reportage de France Bleu Berry :

Les circonstances sont horribles… On a un sentiment de dégoût et d’injustice… J’étais à terre après avoir pris un coup et Maxime est venu m’aider… violence purement gratuite… j’ai de la colère, de la souffrance, de la haine…

Exemple de solution proposée par le maire, qu’on sait déjà pour la légalisation du cannabis, à propos de ces inadaptés à notre civilisation : On doit aller à leur rencontre, via les médiateurs et la Mission locale… Comme si rien n’avait jamais été déjà fait dans ce sens sur le terrain depuis longtemps, et tout l’argent déversé en plus pour détruire, reconstruire les quartiers, pour donner de plus en plus d’avantages sur le plan scolaire, social, sportif etc., et les transports gratuits… et ça ne sert à RIEN !

J’ai de la colère, de la souffrance, de la haine ! Pas une fois n’a été remise en cause chez les partis au pouvoir le problème qui est la cause de tant de drames du même type, le problème ou plutôt les problèmes incontrôlables dus à l’immigration incontrôlée qu’on a laissé pénétrer en France au nom des Droits de l’homme et de l’État de droit ! Donc attachés poings et mains liés à ces valeurs devenues mortifères, des destins brisés comme celui de Maxime, il y en aura d’autres… Et des marches blanches aussi… et après… l’oubli !

En plus si le gentil mineur de 16 ans, cette chance pour la France à l’extrême violence, est né en France comme c’est possible, on osera même avancer : Rien à voir avec l’immigration, c’est un Français le responsable !

L’immigration c’est  le tabou ultime, droite comme gauche nous martèlent depuis quarante ans que c’est une chance pour la France, mais les conséquences, c’est le sang français qui coule… (Stéphane Ravier cité dans Valeurs Actuelles en août dernier).

Françoise Lerat

image_pdf
0
0

9 Commentaires

  1. Je me souviens dans les années 40 lorsque les boches occupaient la France.
    Si par malheur 1 teuton était descendu (toujours par les mêmes, les communistes), la riposte ne se faisait pas attendre, 10 otages pris au hasard étaient pendus ou fusillés.
    Tulle, Maillè, Oradour sur Glane et combien d’autres ont payé la note!

  2. nous n’avons déjà pas assez de jeunes français et ceux que l’on a les CDF nous les tuent : ce racisme anti blanc qui a encore frappé n’a pas fait les grands titres des medias bien pensants, et il aurait mérité une « descente » dans le quartier de l’auteur des faits au lieu des sempiternelles marches blanches, bisounours et compagnie qui doivent bien faire rire certains

  3. Les adeptes de l’Islam doivent demeurer dans les pays musulmans !
    Ils n’ont rien à faire en France !

  4. les marches blanches répondent à une culpabilité rétrospective….les acteurs pourrons dire: « nous avons fait ce que nous pouvions »….bien après hélas, il faut revoir votre copie les jeunes. Cela s’appelle l’anticipation.

  5. Vous utilisez à profusion l’expression « violences gratuites », termes ambigus qui ne veulent rien dire. Ce sont en réalité des violences d’ordre racistes, « ils » éprouvent à notre égard une haine inextinguible à caractère racial et un mépris incommensurable pour notre passivité et longanimité ( par ex les marches blanches). On aurait appris à Maxime « calme et pacifique » (selon vos propos) à être un homme viril, il serait toujours en vie.

  6. protester dans son salon, c’est bien, ça soulage
    manifester , déposer des fleurs c’est bien
    aller voter pour virer ces zozos du pouvoir c’est bien mieux

  7. Il me prend parfois à penser qu’il n’y a pas assez de ce style de violence, ce qui serait, je crois, la seule possibilité de changer les « marches blanches » en « autre choses » comme, par exemple le refrain de la Mars-eye-aise cite, Mars étant le Dieu de la guerre..

    Mais bon, tant qu’il y aura des marches blanches et que « ça passe crème », ça ira pour le pouvoir en place qui continuera à ne pas limiter les tueres… (oui, en privilégiant les massives invasions, ils contribuent à nous tuer)

    Et aussi, que vaut la vie d’un blanco face à toutes nos CPF qui nous enrichissent tellement, à l’explosif et au couteau, à la drogue et au viol ?
    Faut parfois aussi se poser ce genre de question, même si elle sort du cadre des questions autorisées par la bien-pensance universelle.

    ON N’EN VEUT PLUS !

Les commentaires sont fermés.