1

Mort du grand scientifique Luc Montagnier : silence des médias covidistes

Le Pr Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, s’est éteint à l’âge de 89 ans. S’il fallait une preuve supplémentaire que nous sommes dirigés par des néo-staliniens embourgeoisés, le silence officiel, sidéral, qui accompagne encore, 48 heures après, cette nouvelle, en est une, éclatante.

Luc Montagnier a eu le grand tort de soupçonner, d’emblée, l’origine humaine du mélange viral qui nous accable depuis plus de deux ans. Tout indique qu’il ne se trompait pas.

Partisan avec d’autres des traitements médicaux en première intention, il fut l’un des premiers à mettre en doute l’opportunité de la vaccination pour tous, cette doxa excessive, brutale et par bien des aspects mensongère, qui s’effrite et révèle ses vilains dessous pathogènes de jour en jour, tandis que l’Omicron achève paisiblement son cycle de vie, en simple compagnon de route grippal.

Pour tout cela, il fut condamné à se taire et à rejoindre la mince cohorte des bannis que matraquent sans le moindre répit des médias aux ordres de l’Industrie. Quelle pitié !

Luc Montagnier nous laisse le témoignage d’un scientifique lucide, d’un honnête homme scandalisé par le commerce honteux que des faussaires ont installé autour de leur créature autant que par la complicité tenace, insolente et pérenne de lanceurs d’alerte rapidement transmutés en visiteurs médicaux de produits non finis ; parvenus, sicaires et corrompus plus ou moins enrichis, tous coupables de l’une des plus gigantesques forfaitures de l’Histoire.

Lucide, oui, le vieux Prof. Avec le courage tranquille de ceux qui savent qu’ils ont raison.

Maintenant, il va falloir régler en son nom quelques comptes et pas des moindres car beaucoup de gens sont morts qui devraient être encore vivants aujourd’hui.

« Donnez-lui du Doliprane et appelez au besoin le 15 … » C’était il y a deux ans.

Littéralement écrasées par la propagande officielle, manipulées, contraintes au mutisme, interdites d’accès aux traitements médicaux via des praticiens quant à eux menottés, empêchés jusqu’à la menace, des milliers de familles ont mis leur questionnement en réserve d’une République scélérate et meurtrière.

Ces victimes vont bientôt pouvoir s’exprimer et réclamer des explications.

« Donnez-lui du Doliprane… » . Et cela tient, cette médecine-là, de l’entêtement, du déni et de la trahison éthique, se pratique toujours.

Et elle tue encore, en février 2022.

Luc Montagnier aura manqué de quelques semaines la scène finale d’une très mauvaise pièce… ou d’un chef-d’oeuvre de Grand-Guignol.

https://lemediaen442.fr/le-pr-luc-montagnier-prix-nobel-de-medecine-et-militant-sest-eteint-a-89-ans/

À propos de manipulations…

Reiner Fuellmich, dans son procès populaire contre Big Pharma et les collabos criminels, l’avait annoncé comme grand témoin dans sa procédure à charge.

http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/la-procedure-du-grand-jury-par-la-cour-populaire-de-lopinion-publique-est

Jean Sobieski