Dis, Mamie, c’est quoi la Patrie ?

Publié le 15 janvier 2016 - par - 12 commentaires - 1 351 vues
Share

Legion-Remise kepis_blancs-1A la suite du texte de Jean-Marc Grangé « Pour Noël, j’ai offert un drapeau à mes enfants, et leur ai dit ceci… »

Je vous propose un texte écrit par Claude BOUGEOT, Soldat de France.

Dis, Mamie… C’est quoi « La Patrie » ?

La Patrie, mon petit, c’est…
C’est une grande famille…
Ta grande famille !

Mais, Mamie, ma famille… c’est…
C’est ma Maman, mon Papa, ma sœur, mon frère…
C’est, aussi, toi Mamie, ainsi que Papy…
Et l’autre Mamie et l’autre Papy !

Mon petit, ta famille, est bien plus grande…
Elle se compose… et ne l’oublie jamais…
De toutes celles et de tous ceux qui nous ont précédés…
De toutes celles et de tous ceux…
Sans qui nous ne serions pas ici, aujourd’hui.

Mais, Mamie, quel rapport entre ma famille et « La Patrie » ?

La Patrie, ta Patrie, est une belle construction…
Bâtie par tes ancêtres…
Bâtie par nos ancêtres…
Ancêtres venus de diverses contrées,
Avec pour seules volontés :
Vivre ensemble !
Partager un même idéal !
Tu vois cette inscription :
« Liberté – Égalité – Fraternité »
Elle figure sur la Maison Commune
La Maison Commune à tous les habitants de notre village…
La Mairie !

Je la vois, Mamie…
Je vois, aussi, sur le monument :
« Morts pour la Patrie »

Sur le monument as-tu remarqué ce nom…
Ce nom, parmi beaucoup d’autres…
C’est celui de ton arrière-grand-père…
Celui de mon Papa…
Le nom que je portais avant d’épouser Papy…
La Patrie c’est une grande maison…
Dans laquelle se retrouvent…
Tous les descendants de ceux qui l’ont bâtie…
De tous ceux qui l’ont défendue…
De tous ceux qui sont morts pour elle !
La Patrie c’est une grande maison…
Dans laquelle y sont bienvenus…
Toutes celles et tous ceux qui partagent les mêmes valeurs…
Je te les rappelle :
« Liberté – Egalité – Fraternité »
La Patrie est une grande maison :
Où l’on vit, travaille, prend du repos…
On s’y amuse, on s’y instruit, on s’y soigne…
On s’y abrite des intempéries…
On y reçoit les amis !
On ouvre les fenêtres… Pour s’ouvrir sur l’extérieur…
On regarde le paysage, les gens…
Les malheureux que l’on se doit d’aider…

Mais, Mamie, si c’est cela la Patrie…
Pourquoi on meurt pour elle ?

Petit, je ne veux pas te traumatiser…
Mais une belle maison attire, parfois, la convoitise…
De voleurs, pire d’assassins…
Ta Patrie a connu ces dangers :
Il a fallu la défendre…
Défendre tous ses membres…
Protéger tous ses membres…
Tous les membres de cette grande famille…
Vivant sous ce même toit :
LA PATRIE ! TA PATRIE !
Espérons qu’il ne sera plus nécessaire… Pour ce faire…
De faire la guerre…
Que les guerres ne seront plus une fatalité…
Le devoir de mémoire est important !
Ne pas commettre les mêmes erreurs…
« Se souvenir » !
C’est pour cela que sont organisées les cérémonies
Devant le monument aux « Morts pour la France ».
Lors de ces commémorations,
De ces moments de recueillement,
Tu vois des vieux messieurs :
« Les anciens combattants »,
En compagnie de plus jeunes hommes :
« Les Soldats de France »
Tu vois, aussi, une partie de la population,
Celle qui rend hommage aux « Morts pour la Patrie ».

Mais, Mamie, j’ai entendu prononcer le mot de « ringard »…
C’est quoi « ringard » ?

Le mot « ringard » a plusieurs sens…
Espérons que ceux qui le prononcent…
Évoquent l’instrument qui sert à attiser le feu…
Pas le feu de la violence…
Mais la flamme du souvenir !

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Romanin

Merci Monsieur Cerisier ainsi qu’à votre soldat de France, pour ce texte, il m’a permis d’avoir une pensée affectueuse pour mes « Morts pour la Patrie », et pour mon père franc-tireur partisan. Comme tous les résistants, il ne parlait que rarement de ces périodes, il sortait simplement une vielle photo où il y avait ses copains « tombés » lors des actions de sabotages. C’était un petit groupe d’italiens qui avaient fuit le fascisme mussolinien et qui naturalisés par A.Lebrun, avaient rejoins le maquis. Ses petits yeux sombres et son regard triste en disaient longs sur ce qu’ils avaient dû subir pendant cette période. Grâce à des Hommes comme lui, j’ai pu vivre dans cette »belle construction qui s’appelle Patrie » à l’abri. Nous ne devons jamais oublier que tous ces combattants nous ont permis de vivre libre et que la Paix est un bien »fragile », nous qui n’avons eu qu’à « profité » de leurs courages et leurs sacrifices, les derniers événements nous le prouvent si justement! Un vieux  » ringard »

Patriotes

Merci pour ce texte Jean-François CERISIER ! Que ce texte prennes racines dans les coeur de nos enfants ! Vive La France !

pauledesbaux

Ep8V4 hélas tout ce que avions appris dans les écoles de la République française autant que dans les écoles religieuses n’est plus d’actualité il ne faut compter que nous pour éduquer nos enfants, nos petits enfants et arrière-petits enfants quand nous n’y serons plus qui va le faire, le transmettre ? nous en sommes trop conscients mais d’une telle tristesse aussi, le pompon c’est quand même l’actuel gouvernement, je me rappelle cependant que dans un gouvernement socialiste CGEVENEMENT avait exigé qu’on apprenne la MARSEILLAISE à nos élèves, ainsi que la phrase de morale au tableau tous les matins LA HONTE A CEUX QUI L ONT ABOLI…….

hathoriti

Beau texte ! C’est vrai qu’une belle maison attise toujours les convoitises, alors, pour éviter cela « si cis pacem para bellum » ! (si tu la paix, prépare la guerre ) donc…montre des dents ! Et s’il le faut..mords !

Yves ESSYLU

l’image est ancienne parce que maintenant elle serait beaucoup plus colorée, réalité dénoncée par l’aumonier du 2e REP ce qui lui a valu sa mise au placard comme naguère CHAUPRADE au néo FN

pauledesbaux

BBtRW j’ai écrit un commentaire pour l’article de JEAN FRANCOIS CERISIER où est-il passé ?le faire paraitre s’il vous plait merci

pauledesbaux

LzPvy Quels beaux textes entre celui d’hier « j’ai offert un drapeau » et celui de ce Soldat de FRANCE aujourd’hui Merci Jean-François de nous le livrer non seulement je vais l’envoyer à tous ceux qui ne lisent pas RL mais encore à Marc Noé, qui est devenu mon ami via le parachutisme (ici aussi une grande Famille…) J’ai décidé qu’une porte de mon séjour serait dorénavant mon tableau d’affichage sur lequel je vais mettre ce texte comme tous ceux qui y sont déjà en bonne place afin d’annoncer la couleur…..et celles de Notre Patrie LA FRANCE Merci Jean-François à bientot le plaisir de vous relire ou de vous entendre paule

Philippe Legrand

Belle image. Maintenant ce n’est pas celle des rappeurs de cité qui ne sont jamais inquiétés de leurs « psaumes »: Un extrait: Les keufs sont lynchés, enfin, ça soulage, Faut que Paris crame.
J’aimerais voir brûler Panam au napalm sous les flammes façon
ma carte d’identité, avec laquelle je me suis plusieurs fois torché.
La France est un pays de putes Mafia etc
Mais on reste pratiquants, délinquants, Nos psaumes récités, Par nos mômes de cité à cité.
Nique la justice, J’aime voir des CRS morts »
Ce qui est ignoble ce n’est pas qu’un abruti écrive (enfin écrire, hum) ce torchon mais c’est que les disques soient en vente libre alors qu’il y a clairement des appels au meurtre.

Anne marie

n’est pas Georges Brassens qui veut ! je me demande pourquoi ceux qui « gouvernent » la France laissent passer de telles abjections agressives, insultantes et dangereuses venant de la racaillerie et envoient d’autres français devant les tribunaux pour délits d’opinion (rebaptisé racisme ou extrême-droitisme) ; serions-nous en dictature ?

from Persia wiz love

Ma Patrie, c’est mon chez moi, c’est ma maison. Je ne la quitte pas; même si elle est occupée par l’islam, à cause des connards de pseudo-intellos! Eux, ils foutent le camp, ils vont se réfugier aux USA(alors qu’ils scandaient « Mort à l’Amérique!!!) Mais moi je reste! Je me prends une balle dans la poitrine et je vais en prison, mais je reste!

maziere

bravo paule,philippe et persia !

AliceB

Persia, vous vous trompez, la destination des collabos, c’est le Maroc
Comme ça ils ne sont pas dépaysés par la population et ont le soleil et les éphèbes mineurs en prime (cf Pierre Bergé ou Jack Lang)) Les USA c’est pour les études prestigieuses des rejetons des dictateurs