Moscovici à la Cour des comptes : la république des homards continue !

Valeurs Actuelles : « Pierre Moscovici va prendre la tête de la Cour des comptes ! » (Au secours !)

« D’après une information du JDD, Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques et financières depuis cinq ans, devrait prendre la relève de Didier Migaud après neuf années passées à la tête de la Cour des comptes. C’est une nomination qui devrait être officielle d’ici quelques jours. Le JDD révèle ce dimanche que Didier Migaud, à la tête de la Cour des comptes depuis presque dix ans, pourrait passer le flambeau à Pierre Moscovici, ex-commissaire européen aux Affaires économiques et financières.

« Le président de la Cour des comptes, nommé par décret pris en Conseil des ministres, assure une fonction simple, mais vitale : s’assurer du bon emploi de l’argent public. Chaque année, l’institution de la rue Cambon publie un rapport où elle délivre ses conseils concernant les finances publiques, les politiques publiques, et la gestion publique des territoires. Un bon retournement de situation ($$$) pour l’ancien ministre de l’Économie sous François Hollande, et qui s’était exilé à Bruxelles à un poste non moins confortable ($$$).

Marie Visot alertait le Figaro le 17/01/2019 : « Moscovici à la Cour des comptes, une idée (absurde) qui fait son chemin (socialiste-LREM). Le commissaire européen (endormi) des questions économiques serait en bonne position pour remplacer Didier Migaud à la Cour des comptes. Il lâche : « Voilà où est mon avenir ! » Des rumeurs le donnent quittant Bruxelles pour (toucher les bénéfice des rentes) de la Cour des comptes.

Moscovici voulait être le candidat de Macron à la présidence de la Commission Européenne !

Après coup, il obtient une bonne rente de substitution à la présidence de la Cour des comptes.

Après une vie d’imposture politicienne sans fin, Moscovici qui s’imagine en « homme nouveau » à la présidence de la Cour des comptes ($$$), s’invite au banquet de la république des homards de Macron !

Éric Verhaeghe : « Dans son parcours, il a besoin de se désolidariser des naufrages (socialistes) des finances publiques pour (faire croire à) sa candidature. Moscovici incarne la médiocrité socialiste.

« Et le champion européen de la paresse est… Pierre Moscovici ! » Le journal économique allemand Handelsblatt n’a pas fait dans la dentelle pour décrire le commissaire européen aux Affaires économiques, Moscovici, dans un article publié le 21 décembre. Le journal Handelsblatt juge très sévèrement Moscovici. La raison : une bourde lors d’une réunion avec l’Eurogroupe. Il serait ainsi « inattentif, ignorant et [ferait preuve de] désintérêt« . « Malgré cela, cela ne nuit pas à ses ambitions de carrière« , critique le quotidien. Pour étayer ce point de vue, Handelsblatt évoque une réunion européenne sur le cas grec. Le président de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem aurait d’abord « lutté » pour se faire entendre : « Pierre, pouvez-vous dire quelque chose à ce sujet ? » a-t-il demandé. Le sujet en question était l’approbation ou non de la prochaine tranche de crédit pour la Grèce. À trois reprises, Jeroen Dijsselbloem s’adressera en vain à Moscovici, d’après le quotidien.

« Enfin, Declan Costello, représentant de la Commission européenne dans les négociations entre les créanciers et la Grèce, a envoyé une « antisèche » au Français. Moscovici, « apparemment sans méfiance« , selon Handelsblatt, lisait tout ce qui était écrit dessus : la question de Dijsselbloem et la réponse à apporter.

« Le malaise s’installant, le reste de l’Eurogroupe serait resté silencieux. Une séquence qui a inspiré le titre de l’article d’Handelsblatt : « Champion européen de la paresse« . Source : Rt.com » © dreuz.info

Les politiciens professionnels sont désireux de profiter normalement de toutes les bonnes rentes de situation de Macron. C’est pourquoi, avec Moscovici, on a l’éloge de la paresse et de l’ambition politicienne !

Pour ces gens-là, comme Moscovici, l’éloge de la paresse et de l’ambition politicienne agit pour la suppression de la liberté de contrôle des finances de la soi-disant représentation démocratique des Français.

Mais ça ne représente pas de difficulté pour le système bureaucratique médiocre et corrompu des socialistes-LREM. Moscovici va pouvoir sauver sa planque juteuse, comme la plupart des professionnels de la politique politicienne, les usurpateurs, profiteurs, et spécialistes en manipulations politiques. La bonne soupe de la « profitation » est le principal enjeu des politiciens socialistes professionnels, Moscovici ne l’oublie pas ! On conçoit l’ambition politicienne des socialistes LREM et la paresse qui en découle. Moscovici l’incarne avec détermination. Avec Moscovici à la présidence de la Cour des comptes, la France risque le pire !

Tous les politiciens professionnels médiocres peuvent et doivent être remplacés !

Moscovici, président de la Cour des comptes ! Un scénario digne de Hollande, le roi UBU déchu.

Eric Verhaeghe : « Moscovici avait besoin du soutien de Macron pour être président de la Commission à la place de Juncker fin 2019. Après Bercy où il a brillé par (sa paresse, son ambition de politicien médiocre et) son immobilisme, Moscovici est passé à Bruxelles où il a été (le socialiste friqué et planqué de service).

Comme ce coup foireux de Macron a raté, on a Moscovici, futur président de la Cour des comptes !

Moscovici « pour les nuls » ne croit à rien, même pas à l’Histoire, comme il ne croit pas à la science !

Sébastien Jallamion a écrit sur Riposte Laïque : « Moscovici, apôtre (de la bêtise) du multiculturalisme (et de l’Absurdistan), nie les racines chrétiennes de l’Europe ». Comme cela n’aura échappé à personne, Pierre Moscovici, (déguisé par Hollande en) commissaire européen, n’est pas une lumière. (On cherche en vain la lumière, mais il n’y a personne !). Moscovici a cependant brillé (dans la sottise, comme les serpents à sornette socialistes) en affirmant ni plus ni moins qu’il ne croyait pas aux « racines chrétiennes de l’Europe« .

Jallamion : « Au travers de cette énième déclaration ubuesque d’un membre du PS, il convient de s’interroger quant à la finalité de ce propos. » C’est oublier que Moscovici, le songe creux socialo-opportuniste copain de Macron, parle dans le vide, « sans autre intention que de mettre en avant le vide de la pensée ».

Moscovici est un apôtre de la mondialisation pro-Macron qui se croit « citoyen du monde de la bêtise politico-médiatique » pour pouvoir « passer à la télé ». Dans le monde de l’enfumage de Macron, Raoult écrit sur Le Point : « Les Français n’ont jamais été aussi tolérants et ouverts à la diversité (selon une) étude récente publiée par la Commission nationale et consultative des droits de l’homme. À rebours de certains discours et de la montée de l’extrême droite… » Le Point corrige ce mensonge : « Un constat… qui va à l’encontre des informations distillées par un grand nombre de médias… Ce qui montre l’absence de sources fiables sur la question. » Décidément, dans le camp de la bêtise socialo-mondialiste de Macron, Moscovici n’est pas seul !

Tout n’est que bavardage à la télé. Et Moscovici, qui dénonce les agissements des islamophobes, a mis au premier plan la stupidité d’un politicien de second ordre qui donne toute sa valeur au multiculturalisme islamiste en niant les racines chrétiennes de l’Europe. Moscovici représente bien l’anti-élite de Macron !

Quand on prétend que la « parole libère », on sait qu’elle ne donne pas un supplément d’intelligence aux socialistes, les irresponsables politiques pourtant au fait des mensonges et manipulations médiatiques.

Ce bavardage islamo-populiste et gay-mondialiste de Moscovici à la Macron gagnerait à tomber dans l’oubli, comme Moscovici lui-même, le songe creux socialiste pour les nuls ! La bêtise du multiculturalisme et de l’Absurdistan, qui nie les racines chrétiennes de l’Europe, ne doit pas être traitée à la légère, comme c’est le cas par la caste politico-médiatique des intellos-bobos LREM et la gauchosphère anarcho-mondialiste.

La bêtise à la télé n’est plus entravée par une éthique trop contraignante. Aussi, le négationnisme des racines chrétiennes de l’Europe concerne des faits de violence morale et religieuse, dont les victimes doivent prendre clairement conscience pour voter en 2022. C’est pour cela que le mouvement de la « Manif pour tous » agit pour qu’une grande partie des classes moyennes, qui ont déjà pris conscience de leur mission historique, se révoltent contre l’État-LREM. C’est pourquoi la « Manif pour tous » veut amener la conscience des classes moyennes à contrer l’impunité de la tyrannie PMA-GPA des LREM-LGBT pour qu’elle ne puisse persister.

Moscovici socialo-opportuniste veut sortir de l’oubli, enfoui qu’il était dans la rente de la médiocratie bureaucratique de l’UE. Qui peut mettre un terme à la bêtise insupportable des bavardages de Moscovici ?

On comprend que le silence est d’or, ce qui rend toujours les gens discrets plus intelligents que Moscovici, le songe creux socialiste, aujourd’hui déguisé par Macron en président de la Cour des comptes !

Après Ségolène, présidente de la banquise, on a Moscovici, futur président de la Cour des comptes !

Peut-on oublier que Ségolène socialiste a pu ruiner impunément la région Poitou-Charentes ?

La Rédaction Europe1.fr avec AFP : « Pas de poursuites contre Ségolène Royal pour sa gestion de Poitou-Charentes. Ségolène Royal a été présidente de l’ancienne région Poitou-Charentes pendant dix ans.

« Scandale impuni ». Ségolène dénonce des « attaques diffamatoires ». Les élus de l’opposition avaient intenté une action en justice contre la mauvaise gestion financière (impayés, dette) de l’ex-région Poitou-Charentes. Le tribunal administratif de Bordeaux a débouté le groupe d’opposition LR/CPNT de la région Nouvelle-Aquitaine qui voulait se substituer à l’exécutif socialiste pour lancer une action en justice contre « les irrégularités » de gestion de l’ex-région Poitou-Charentes. Les élus LR/CPNT « regrettent que justice ne soit pas rendue et prennent acte de cette décision défavorable qui met à l’abri de toute poursuite pénale les auteurs politiques de ces actes délictueux ». Les élus de l’opposition régionale disent qu’ « à l’heure où le Parlement vote une loi de moralisation de la vie politique, le scandale de la gestion de l’ex-région Poitou-Charentes restera impuni. » Impayés et dette colossale de l’ex-Région Poitou-Charentes, les élus LR/CPNT avaient remis au président socialiste de la Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, « un mémoire sur la gestion de l’ex-Région Poitou-Charentes » pour lui demander de l’inscrire à l’ordre du jour de la séance plénière du Conseil régional.

Ce mémoire s’appuie sur un rapport de la Chambre régionale des comptes (CRC) pointant la mauvaise gestion financière de l’ex-région présidée pendant dix ans par Ségolène Royal (2004-2014). Dans ce rapport, la CRC relève des impayés de 111 millions d’euros, que la région Nouvelle-Aquitaine a réglés, et une dette léguée par l’ex- Poitou-Charentes, dont 46 millions d’emprunts toxiques que la nouvelle région doit rembourser. Alain Rousset avait refusé d’inscrire à l’ordre du jour des débats du Conseil régional ce mémoire, estimant que la CRC n’avait pas jugé utile de saisir la Cour de discipline budgétaire, seule habilitée à poursuivre pénalement. Les élus de droite avaient alors saisi le tribunal administratif, demandant à pouvoir agir en justice à la place du Conseil régional, comme le prévoit la loi. Leur démarche visait également les deux anciens présidents PS de Poitou-Charentes, Ségolène Royal et Jean-François Macaire. Les élus LR/CPNT évaluaient le préjudice pour les contribuables à « plus de 100 millions d’euros ».

Après avoir effacé ce rapport de la Chambre régionale des comptes sur la gestion calamiteuse de Ségolène, le spectacle continue avec le rentier Moscovici pour continuer le boulot, avec à la clé la rente plus que juteuse ($$$) de la Cour des comptes ! Moscovici à la présidence de la Cour des comptes, c’est l’éloge de la paresse socialiste et c’est surtout l’ambition politicienne opportuniste récompensée par Macron !

Moralité : Moscovici nommé pour dézinguer la Cour des comptes, un scénario pur-Macron !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

21 Commentaires

  1. Moscovici, le carriériste, qui avait accepté ce poste de « commissaire européen » par pure ambition personnelle, semble considérer que le vent est en train de tourner et qu’il serait sans doute plus opportun de revenir à une « haute fonction » nationale susceptible de lui garantir son train de vie. Et nous devons admettre que son analyse « carriériste » est tout-à-fait fondée.

  2. Qu’attendent Taubira, Ayrault, Le Roux, Cahuzac, Peillon ou autres Harlem Désir pour nous apporter le GRAND BOL D’AIR FRAIS DE RENOUVEAU dont nous avons tant besoin ??

  3. Migaud ? Admirable dans son rôle. Mais Esclave des poubelles de ses rapports…
    Même « recasés » ses conseillers, connaissent les dossiers. La preuve.
    Mosco ? « Le Court des Contes » ! Fabliau doctrinaire à la solde de Bruxelles…

  4. France et son gouvernement devenue le  » Refuge des médiocres  » et des escrocs ! ! !

    • Un champion de la secte talmudiste,le Mosco,incontournable,indispensable,il a survole toutes les cases du jeu de l’Oie politicien avec des des pipes.Respect a Mr Migaud,inutile mais scrupuleux et honnête commissaire aux comptes d’un pays au bord de la faillite,dont Mosco sera un des liquidateurs zélés.

  5. A quand le grand chambardement qui libérera la France de tous ces parasites !!!!

  6. La Cours des Comptes comme le Conseil Constitutionnel recycles les ruines et le déchets.

  7. Ancien trotskiste, juif et énarque par dessus le marché.
    Rien ne nous surprendra…
    France, vieux pays que nous aimons, réveille-toi !

  8. Juppé est casé au conseil constitutionnel, Moscovici à la cour des comptes…si Colomb n’est pas réélu à la mairie de Lyon, il faudra lui trouver une place quelque part…!

    • Directeur d’ehpad , ça lui ira très bien , vu qu’il arrive à l âge d’être un patient !

  9. J’imagine qu’il n’y avait pas de place se libérant au Conseil Constitutionnel, donc, il faut bien lui
    trouver une planque . Sénateur c’eût Été bien aussi ;là, comme à la Redoute, pas besoin d’y aller.

  10. _Sébastien Jallamion a écrit sur Riposte Laïque : « Moscovici, apôtre (de la bêtise) du multiculturalisme (et de l’Absurdistan), nie les racines chrétiennes de l’Europe »._

    Ce n’est pas étonnant que (((Pierre Moscovici))) nie les racines chrétiennes de l’Europe, mais vraiment pas étonnant.
    Étonnant non ?

Les commentaires sont fermés.