Et une mosquée de plus à Saint-Etienne : merci Perdriau !

Publié le 4 juin 2016 - par - 21 commentaires - 2 664 vues
Traduire la page en :

Perdriau-ArfiguesAu tiers de son mandat, le maire (LR) et président de la Communauté Urbaine, Gaël Perdriau, est fier d’islamiser Saint-Etienne (et sans doute bientôt les communes de l’intercommunalité?). Le maire pleurnichard de la baisse des dotations de l’Etat Hollande-Sarkozy, ne s’émeut en revanche pas des premiers 50 milliards d’€ offerts aux zones « sensibles ». Pour cause de clientélisme, s’entend, tout comme son prédécesseur, le sénateur (PS) Maurice Vincent.

J’avais donné l’info de dernière minute sur https://ripostelaique.com/com-de-ville-realite-quotidienne-stephanois.html comme quoi, il faut surveiller la municipalité Perdriau comme le lait sur le feu tant l’un de ses représentants est toujours fourré, en service, dans une mosquée. La liste est déjà longue de la représentation du maire en faveur de l’implantation islamiste dans la ville dont il a été élu sur la corde sensible de l’enfant du pays. Depuis :   https://ripostelaique.com/saint-etienne-perdriau-artigues-se-prosternent-devant-lislam-a-la-mosquee.html.   https://ripostelaique.com/deux-plus-grands-espaces-evenementiels-de-saint-etienne-reserves-a-promotion-de-lislam-week-end.html  

 

Et pour ne pas s’arrêter en si bon chemin, les Stéphanois ont découvert dans leur unique quotidien cette brève, non signée, politiquement  très correcte et soumise – que je me permets d’annoter – parue le 22 dans Le Progrès :

« Inauguration fraternelle à la mosquée El Moustapha

Parfaite organisation et timing au top pour l’inauguration de la mosquée El Moustapha ce samedi matin, en haut du quartier. En présence des élus locaux et autres député et conseiller général, ( NDLR JC : pas de noms ni de photos)  et des partenaires de tous bords (NDLR JC : lesquels?), c’est la sobriété qui a primé sur une cérémonie festive et conviviale. Après un beau discours de fraternité de M’hamed El Kasmi, représentant l’ACMMSE (Association cultuelle des musulmans de Montreynaud/Saint-Étienne) (NDLR JC : l’association culturelle des musulmans de Montreynaud, 29 rue Charles Gounod, a été à l’origine de la demande  – acceptée par la préfecture et la mairie – de la tenue de l’abattoir rituel dans des locaux poubelles, lors de l’Aïd El Kébir, en septembre 2015. Action en justice de Vigilance halal en cours)

https://ripostelaique.com/abattoir-halal-perdriau-a-saint-etienne-les-dr-thillier-et-de-peretti-sont-intervenus-a-luniversite-jean-monnet.html

https://ripostelaique.com/le-scandale-de-labattoir-halal-perdriau-a-saint-etienne.html

Rappelons que pour cette affaire, le maire Gaël Perdriau (alias Perdriau des mosquées, comme on l’on entend dire en ville, a agit de concert avec son premier adjoint, Gilles Artigues, le toujours ravi. Les deux compères ayant été activement soutenus par 55 élus du conseil municipal (sur 59). 55 élus en beaux costumes et jolies robes qui n’ont pas hésité à plonger des riverains de cet abattoir, la famille Damien-Pinay dans l’épouvante et la saleté.

55 élus qui auront du sang sur les mains pour toute leur mandature. 55 élus prêts à toutes les compromissions et damnations clientélistes.

55 élus qui osent encore regarder en face leur propre famille tout en oeuvrant pour un sinistre avenir de soumission à l’islam et à sa loi.

Bien évidement la presse subventionnée et aux ordres était accourue à la rescousse. Ce qui m’avait donné l’occasion de répondre à Anthony Laurent, journaleux à FR3, trafiquant d’information https://ripostelaique.com/saint-etienne-abattoir-halal-perdriau.html

La presse papier subventionnée n’étant pas en reste s’est donc fendue de la louange attendue lors de l’inauguration de l’Inauguration fraternelle à la mosquée El Moustapha : « c’est une visite guidée en petits groupes qui a permis de découvrir le bâtiment dédié à la prière. Et l’élue en charge du quartier, Siham Labich, a apprécié ce moment particulier : « Cette implantation face à l’église marque le symbole de dialogue et d’ouverture souhaitée par tous. Les musulmans ont désormais un lieu digne pour pratiquer leur culte. » Du côté des membres de l’ACMMSE, c’est bien sûr les sourires qui parlaient le plus (NDLR JC : on les comprend) : « La religion musulmane est sortie des caves, elle est désormais en pleine lumière et joue la carte de la transparence. » Chacun est reparti avec des pâtisseries et une petite bougie, symbole d’espoir et de lumière dans un monde parfois obscur… » http://c.leprogres.fr/loire/2016/05/22/inauguration-fraternelle-a-la-mosquee-el-moustapha

Signalons que ledit quartier de Montreynaud est l’un des quartiers sensibles les plus subventionnés de Saint-Etienne via, entre autres gabegies, celle de la Politique de la Ville (rapport 2015 sur  http://www.onpv.fr  et http://www.onpv.fr/quartiers) et que l’inauguration de la mosquée EL Moustapha s’ajoute à toutes celles déjà existantes, outre l’énorme projet de construction de l’association culturelle turque de Saint-Etienne pour un nouveau centre culturel sur un terrain cédé par la ville http://acts42.fr

Politique de la ville : 50 milliards d’euros pour le marché de dupes de la paix sociale

« …Depuis un peu plus de dix ans, ce sont environ 50 milliards d’euros qui ont été consacrés à la politique de la ville. Des dépenses considérables qui n’ont pourtant rien changé à la situation des quartiers concernés. Au contraire, il semblerait que la situation se soit dégradée fortement. Certains ensembles urbains sont des zones de non-droit et même, plus précisément, des zones de Non-France.

Pas moins de 600 quartiers ont bénéficié des opérations du programme national de rénovation urbaine, achevé aux trois quarts. L’Agence nationale pour la rénovation urbaine a dépensé 7,5 milliards d’euros en réhabilitations de logements et en démolitions. Tout dirigeant responsable ferait machine arrière, surtout avec un déficit annuel évalué à 80 milliards d’euros. Pas les socialistes, semble-t-il.

En effet, l’État ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, comme le démontre la loi de 2014 qui a vu les « quartiers prioritaires de la politique de la ville » remplacer les « quartiers en contrats urbains de cohésion sociale » et les « zones urbaines sensibles ». Que cache ce jargon administratif ? Des quartiers qui comptent en moyenne plus de 10.000 habitants, dont 20 % de la population est de nationalité étrangère, qui seront arrosés de milliards d’euros supplémentaires jusqu’en 2024, au moins ! L’Agence nationale pour la rénovation urbaine a notamment fixé comme « objectifs incontournables » de « favoriser la mixité fonctionnelle ». Mixité, on s’en doute, qui ne sera pas sociale mais bien enthno-culturelle.

Ces quartiers dits « populaires », d’où les Français de souche se sont enfuis, chassés par l’insécurité, ont reçu des aides considérables que de nombreuses petites villes de province rêveraient à peine d’obtenir… »

http://www.bvoltaire.fr/gabrielrobin/politique-de-la-ville-50-milliards-deuros-pour-la-france-hors-la-france,254735

 

Inauguration d’une deuxième Grande mosquée (radicale) à Saint-Etienne : vidéo de TL7 https://youtu.be/-bBRfwQqxSg

« Quatre ans après l’inauguration de la mosquée Mohammed VI dirigée par le Maroc, la mosquée El-Moustapha a été inaugurée samedi 21 mai 2016 dans le quartier de Montreynaud, en présence d’élus locaux et du prêtre qui juge “nécessaire” son édification.

Plusieurs marqueurs de radicalisme sont pourtant exprimés par les comptes sociaux de la mosquée:  Sur Twitter la mosquée relaie les publications de la librairie Oummati,  wahhabite, sis à Saint-Etienne, qui vend les livres des savants saoudiens Outheymine et Fawzan qui prescrivent de tuer ceux qui négligent les prières, de tuer les homosexuels, de “détester les mécréants” (Saleh Fawzan, Guide de la croyance authentique, édition Al Bayinnah, page 101), qui interdisent les photos, etc. Les publications des salafistes de ‘Islamic Knowledge” sont aussi relayées, proche des Deoband pakistanais.

Sur Facebook la mosquée relaie les actualités de l’IESH, l’école d’imâms des Frères Musulmans de l’UOIF.

Aussi, le programme des leçons de la mosquée de Montreynaud indique que le livre “Les 40 hadith” de l’imâm Nawâwi est enseigné lors du ramadan. Inquiétant quand on connait son contenu qui prescrit de “verser le sang des apostats” (hadith n°14) , et le hadith n° 8 :

«Il m’a été ordonné de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’est d’autre divinité qu’Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu’ils accomplissent la prière rituelle, qu’ils acquittent la Zekâa »

Cette Grande Mosquée est dotée de salles de classe pour l’apprentissage de toutes ces horreurs ». 

Observatoire de l’islamisation la plus grande base de données francophone sur l’islamisme

http://islamisation.fr/2016/06/01/inauguration-dune-deuxieme-grande-mosquee-radicale-a-saint-etienne/

Joachim Véliocas est

Directeur de l’Observatoire de l’islamisation.

Analyste en risque géopolitique pour l’institut Wikistrat.

Auteur de

Comme l’a résumé le Turc suprême Erdogan :  mosquées – casernes – soldats  https://ripostelaique.com/lue-veut-desarmer-europeens-quils-se-fassent-tuer-plus-vite.html.

En France, comme en Europe, là est la question, d’être encore libre et vivant ou pas. C’est sur les moyens de combattre et de survivre que le peuple de France attend des réponses claires avant les élections de 2017. Pas les élucubrations de Florian Philippot et celles de certains salonnards en visite aux rendez-vous de Béziers où Robert Ménard a eu le mérite de lancer la partie de billard à trois bandes. A suivre.

Jacques Chassaing

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi