Mounir, sorti de prison, brûle sa femme : pour Céline Parisot, RAS !

Publié le 6 mai 2021 - par - 39 commentaires - 4 095 vues
Traduire la page en :

Au sujet de l’assassinat sauvage de Chahinez, Algérienne de 31 ans mère de trois enfants, sauvagement tuée par son mari Mounir Boutaa (encore un Scandinave) qui l’a abattue puis brûlée vive à Mérignac hier, la présidente de l’Union syndicale des magistrats-mur-des-cons s’est permis de faire une déclaration absolument scandaleuse et irresponsable.

Il faut dire que l’ex-conjoint sortait de prison (probablement une libération anticipée), à laquelle il avait été condamné pour avoir brisé le larynx de son épouse lors d’une précédente agression. Quelle violence ! Il avait été condamné à 18 mois de prison dont 9 avec sursis en juin 2020. Il n’y avait aucune raison pour qu’il soit dehors aussi vite, même avec le sursis.

À sa sortie, il n’avait rien eu de plus pressé que de se procurer une arme, de l’essence, un camion… Son épouse avait à nouveau porté plainte contre lui en mars, mais rien n’avait bougé. On ne lui avait pas donné de téléphone spécialisé, destiné à alerter la police. Ni aucune protection d’aucune sorte.

Céline Parisot s’est permis de dire au sujet de cet individu sorti trop tôt et sans aucun suivi : « Je ne vois pas l’intérêt de dénoncer des dysfonctionnements de la justice. Il n’y a certainement pas que la justice qui doit se poser des questions en la matière, loin de là ».

Céline Parisot a déjà dit dans l’affaire Sarah Halimi que c’était tout à fait normal que l’assassin ne soit pas jugé… quant à l’apolitisme de l’USM, il faut noter qu’il semble bien dans l’air du temps gaucho-collabo, en insistant sur une aimable prévention accompagnée de suivis psychologiques dont on connaît l’inanité, plutôt que sur la sanction.

Cette réflexion absolument déconnectée appelle deux remarques.

1) Chère Céline Parisot, si on ne dénonce pas les dysfonctionnements de la justice, comment la réformera-t-on ? Or on voit bien qu’il faut la réformer. La libérer d’abord de l’emprise de la gauche, qui fait que trop de juges sont des juges rouges, qui jugent avec leur idéologie déformante qui se retourne contre les victimes.

Puis que la justice revienne à son unique fonction, qui est de juger impartialement, d’appliquer la loi, toute la loi, rien que la loi.

La libérer également de lois et de procédures qui la déforment, par exemple sur la récidive (qui n’existe presque plus), sur la légitime défense, rendue inutilisable, sur la garde à vue également. Sur l’application des peines, qui est devenue un vrai boulevard vers la libération anticipée.

De surprenantes mesures font libérer des détenus qui ne devraient pas l’être. Ainsi, les peines sont toujours réduites de 50 %, par certains mécanismes qui sont : la réduction automatique de peine, les remises de peines, la libération conditionnelle, les régimes de semi-liberté, les bracelets électroniques…

Il y a également la question de l’expulsion des délinquants étrangers, qui commettent des crimes alors qu’ils n’ont rien à faire sur notre sol mais ne sont jamais expulsés.

2) Certes, Céline Parisot, il n’y a pas que la justice qui doit se poser des questions mais ce n’est pas une raison pour qu’elle ne s’en pose pas elle-même.

On peut s’interroger sur les motivations psychologiques de Céline Parisot, du genre de « c’est celui qui dit qui y est », ou « cépamoi célui », un argument digne de l’école primaire. On aimerait croire que nos juges sont plus mûrs que les élèves de primaire mais force est de constater que non.

Les dysfonctionnements de la justice sont connus comme le loup blanc : le principal est dans la libération de détenus qui n’avaient pas à l’être.

Tout le monde sait que les détenus sont libérés bien trop tôt. Exemple tout récent, des détenus devaient se rendre devant le juge mais il n’y avait pas d’escorte pour les accompagner, ils ont donc été libérés. Tout simplement.

Exemple plus ancien, dans l’assassinat barbare d’Anne-Lorraine Schmitt le 27 novembre 2007 par Thierry Deve-Oglou, d’origine turque : l’assassin aurait dû être encore en prison au moment où il a commis son crime.

Dans l’égorgement de Laura et Mauranne en octobre 2017 : Ahmed Hanachi était un récidiviste déjà signalé sept fois en dix ans sous sept identités différentes mais jamais condamné, on se demande pourquoi… La veille de son acte, il avait été arrêté pour avoir volé une veste dans un supermarché et tout de suite relâché.

Anne-Lise, jeune fille de 17 ans, a été violée le 24 octobre 2020 par un Africain « libéré covid » (soi-disant pour éviter aux détenus d’être contaminés, on a lâché dans la nature plusieurs milliers de délinquants et de criminels). Il purgeait une peine de quatre ans pour agression sexuelle. Les parents d’Anne-Lise ont porté plainte contre l’État.

Les exemples de crimes ou délits commis par des détenus libérés trop tôt sont légion, il n’y a qu’à lire les journaux.

Céline Parisot a conclu : « nous n’arriverons jamais à zéro féminicide. Ça n’existe nulle part. » Recherchons les chiffres d’il y a quarante ans, dans la France de Charles Trénet, on sera surpris certainement de les trouver bien bas. On sait que depuis quarante ans et surtout ces dernières années les féminicides violents sont en augmentation exponentielle.

D’ailleurs le mode d’emploi a changé. Avant c’était le pistolet, l’empoisonnement ou l’accident simulé. Maintenant, c’est presque toujours beaucoup plus sauvage, même si le résultat est le même. Les criminels actuels ont beaucoup plus d’imagination et sont beaucoup plus violents. C’est la marque de leurs origines. Mais bien sûr l’immigration n’y est pour rien. Ni le Coran qui autorise à battre sa femme et l’abandonne au mari haineux et frustré. Non, non…

Jusqu’à quand allons-nous être livrés à ces hordes sauvages prêtes à tout et le plus souvent de culture islamique, c’est-à-dire imprégnées de l’idée qu’une femme n’est qu’un objet à assouvir des pulsions les plus basses comme le viol, et que le kouffar n’est bon qu’à être tué ?

Mais le Yéti, celui qui trouve que l’insécurité n’est qu’un fantasme, n’a pas l’air décidé à changer les choses. Ni Moussa Darmalin. Ni Choupinet Ier

Les féminicides, comme les égorgements, les couteaux de boucher dans les poches de « simples promeneurs » qui s’en servent presque par inadvertance pour tuer de paisibles citoyens, les hordes de nouveaux venus dangereux “qui n’ont pas nos codes” ont encore de beaux jours devant eux.

D’ailleurs l’assassin du policier tué à Avignon venait de sortir de prison, pour transport et détention d’armes telles que AK 47. Il s’appelle Chayd Maya. Encore un Scandinave libéré avant la fin de sa peine ?

Sophie Durand

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Patapon

Selon Montesquieu,( ” L’ Esprit des Lois” ) ,le juge n’est pas la Loi.Il la dit et la fait appliquer.” Le juge est la bouche de la Loi.”

Sophie Durand

@Patapon
Oui, bien sûr. On le sait. Mais quel est dans vos propos le lien avec, justement, l’examen du dysfonctionnement de la justice ? La justice dysfonctionne dans son application de la loi et sa manière de la dire, si vous préférez.

François BLANC

tant que l’idéologie( crypto)marxiste n’aura pas été éradiquée on ne s’en sortira pas

L'Ange Gardien

Pour ce qui est de la Justice du peuple, nulle crainte à avoir. Pour ceux concernés la sentence a déjà été prononcée sans la moindre possibilité d’appel ou de recours d’aucune sorte. La sanction sera ferme et définitive, au même titre que pour leurs victimes. Il faudra également penser a l’application de la même sentence envers leur entourage afin de ne laisser aucune chance à leurs gènes de pouvoir être disséminés. Ceci fait, il sera temps de poursuivre et de s’occuper de LEUR si chère afrique afin de rappeler à ces dégénérés de tous bords QUI est à l’origine de leur bien être actuel ! Vous allez en chier grave…..

Chtimi 59

C’est la suceuse du Yéti ?

Heraklite

Tiens je suis étonné qu’on ne parle pas de l’homosexualité de Charles Trénet et qu’on vante la douce France de son époque, qui l’avait traité comme un criminel en le foutant un mois en taule pour attentat aux mœurs, qui l’avait sali en l’accusant de pédophilie, qui avait voulu le faire passer pour un collabo durant le régime de Vichy, alors que le journal d’extrême droite collaborationniste « Je suis partout » alimentait la rumeur sur sa judéité durant l’Occupation. Heureusement que lorsqu’il est sorti de taule il se trouvait des français anonymes pour l’acclamer et quelques célébrités comme Brassens ou l’archevêque d’Aix le soutenaient.

Sophie Durand

@Heraklite
Ici on n’est pas manichéen ! Je parle de la chanson de Trenet “douce France, cher pays de mon enfance…” belle chanson, non ?

Heraklite

Absolument. J’y fais référence également dans mon post. Il y en a d’autres que j’aime aussi.

Archange

Céline Parisot est une imposture de la magistrature , doublée d’une erreur de la nature .Elle rivalise avec le yéti dans le déni du réelle mettant ainsi en évidence l’ incompétence de leur fonction .A rayer définitivement de la magistrature .

Maximilien

Franchement ces féministes gauchistes nauséabondes a double girouette trouvent toujours des excuses quand c’est au nom des traditions orientales…elles me donnent la gerbe…

Patapon

Il y aurait aussi beaucoup à dire sur la féminisation de la profession.

Daudet

Quand le cynisme rejoint l’aveuglement (voulu) de cette personne! Par contre sur les routes, tolérance zéro! On aimerait qu’il en soit de même pour la délinquance et la criminalité. L’automobiliste est une proie facile, les criminels psychopathes non!

hello

la ruine française est à tout les niveaux,a atteint toutes les institutions, et il y a des années qu’elle a atteint des sommets avec la justice du “mur des cons” – quand viendra le temps du grand ménage ils seront au bout du balai

breer

La décomposition sociétale dont nous commençons à voir les effets à une plus grande échelle, n’est liée qu’à cette vision superficielle de nos politiciens et intellectuels divers qui depuis 60 ans, ignorants les principes de base de la psychologie humaine, ont cru que la dimension économique seule (englobant un travail, des aides sociales, un logement, et un système de consommation) suffirait à ce que des centaines de milliers de personnes issues de cultures ethniques profondément différentes, s’harmonisent en 4 ou 5 générations, comme par magie. L’arrivée constante de nouveaux migrants encouragée par cette vision illusoire entretenue par certains idéologues qui se disent humanistes, contribue toujours un peu plus à une régression sociétale qui fera au final le malheur de tous.

Jean-Louis

Celine Parisot mérite que Lounes et Babacar lui filent des baffes, peut être elle comprendra…

breer

Depuis 50 ans les français ont laissé la gauche idéologique mondialiste supplanter la gauche républicaine d’après guerre, or cette pensée gauchiste est imprégnée depuis les années 68 par des relents anarchistes, libertaires, anti autorité, et anti disciplinaire.
De plus, la gauche actuelle, souvent par desseins électoralistes est à présent gangrénée par le fantasme utopiste d’une société multi ethnique harmonieusement compatible, alors que ce doux rêve est encore totalement irréaliste en ce siècle, tant sont différentes les mentalités psycho-ethniques archaîques ancrées en les individus et transmises de manières générationnelles.

Joël

“la réduction automatique de peine, les remises de peines, la libération conditionnelle, les régimes de semi-liberté, les bracelets électroniques…”
Y compris pour les plus dangereux criminels de la planète, les condamnés à perpétuité.
« c’est celui qui dit qui y est », ou « cépamoi célui » ou bien “ben les autres, y font pareil” sauf que là on parle de morts et de viols. Je crois qu’elle n’a pas bien saisi les nuances dans la criminalité.
J’espère qu’un de ces quatre elle goûtera aux “fantasmes” de son patron par intérim.

Désespoir50

Dès que le peuple aura retrouvé sa liberté et sa destinée une urgence s’imposera, les éradications, du milieu politique mafieux, des journaleux menteurs et surtout celle de cette justice gauchiste corrompue. Les condamnations devront être à la hauteur de leurs laxismes !

Sniper 338

De leurs haute-trahison !

Anton

J’ai honte de cette Parisot dont le patronyme appartient à ma famille. Comment une telle personne, avec de telles paroles, peut être amenée à rendre une justice impartiale (sic) “au nom du Peuple français” qui plus est ?

jojo

j’espère qu’elle au moins sera jugée bientôt, ……….et qu’on remette la peine de mort, et la guillotine en marche pour tous ces sanguinaires……..

Superdupont

Ne comparons avec les années trenet ( 1930/1950) a l’époque le récidiviste n’existait pas car au premier delit gravec’était la guillotine ou la releg a Cayenne !! Oui il y avait des crimes mais pour de l’argent , des histoires d’adultères, le crime gratuit n’existait pas , on ne tuait pour un mauvais regard , on tuait pour voler un portefeuille , un receveur, chercher le magot chez des bourgeois ou fermiers , mais la fin c’était 6h du matin à la santé ou le bagne de Toulon ou l’île du diable

Sophie Durand

@Superdupond
Vous caricaturez. Après 1945, il n’ y a eu que peu d’exécutions à la guillotine (une dizaine). La dernière en public date de 1939. Quant à la relégation elle a été supprimée en 1970. Elle n’était plus que peu utilisée. Ce que vous décrivez remonte au XIXème siècle. Dans les années cinquante la criminalité avait bien baissé. Donc comparaison avec la France de Charles Trenet tout à fait valable. Douce France…

Yves Billiet

Ils sont où les barbares, Jean-Luc?

Lautréamont

Je crois que les femmes doivent se méfier des politiciennes plus que des politiciens. En effet, je remarque une tendance masochistes de nos élites féminines à ne jamais condamner ceux qui sont les vrais auteurs ” des violences faites aux femmes “. Ce qui me gêne le plus, c’est que toutes les pseudos féministes ne sont jamais là quand il faut prendre la défenses des pauvres femmes, mais toujours présentes pour les Assa Traoré et autres ” enturbannées troubleuses ” (écriture inclusive) de quiétude partout où elles passent.

Jeanlg75

Je plains le premier qui fera le lien entre immigration musulmane et les homicides de femmes… Le pauvre !

Argon

Je pense que pour régler les problèmes le mieux c’est Dartigolles qui se projette en 2026….Donc il sera là toujours pour nous ? S’il veut réussir le mieux c’est le silence et quel bonheur quand le le vois et que je coupe le son…J’ai reçu des menaces de mort et je n’ai rien fait, la France que j’ai connu , si on ne fait rien, c’est fini…

Jeepy

Ces connes de feministes se font bien discretes a ce sujet!!!! Plus promptes a s.offusquer d.un baiser liberateur et amoureux d.un prince charmant fictif que du meurtre d.une pauvre femme par son taré de musulman de mari!! Qu.elles crevent de leur connerie.

pauvrefronce

Religion d’amour et de paix …

Domisoldo Dièz

Contrairement au Syndicat de la Magistrature (SM), très à gauche, l’Union Syndicale des Magistrats (USM) est plutôt à droite.
C’est le SM qui avait érigé le mur des Cons.
Ceci dit, dès lors qu’il s’agit de protéger une justice à bout de souffle, les réflexes corporatistes jouent…..

Sophie Durand

Oui je sais bien que le mur des cons, c’et le SM. Mais comme vous dites il y a les réflexes corporatistes. L’USM, plutôt à droite ? Est-ce possible chez les magistrats avec leur formation très à gauche à l’ENM ?…Pas sa prise de position dans l’affaire Sarah Halimi, l’USM ne montre-t-elle pas un virage à gauche ?

Decu de tout

Dans la justice de droite ou de gauche ce sonr tous des cons

Sniper 338

Domisoldo Dièz….tout syndicat (pseudo-syndicats) doivent priorité dans toute nos institutions……se ne sont que des noyau dur d’une idéologie marxiste ultra minoritaire qui prenne en otage toute l’installation leurs véritable but est de bien surveiller que chaque membre de l’institution reste bien sur les rails de l’ideologiquement correcte…..se sonts de véritables commissaires politique de l’anti-france….ils nous (patriotes-natios) faudras placer à la tête de toute nos institutions une centrifugeuse patriotiques (h/f)….pour éjecté par tout les moyens motif déontologique , motif professionnel,
motif etique ,…..et aussi par des pressions d’arcèlemement de toutes sortes le but étant d’éjecté tout parasites de la gauchiasserie droid’hommiste humanisme à la moraline puante !….

mos57

et si je roule a 87km/h je suis le bandit,l’assassin de la route et des points en moins la perte du permis le pv que je dois payer bien sur je suis Français

Filouthai

C’est quoi Céline Parisot ? Une échappée d’un asile ?

JeanCharlesSpund

Quel était le crime de la femme de Mounir
Elle voulait vivre comme une française . . .

Marquis

Les victimes ont-elles été tuées avec courtoisie ?
Les magistrats se foutent de nos gueules sans courtoisie !
Pour Céline Parisot, elle a fumé la moquette.
Quant au Yéti, il devrait retourner dans sa caverne, avec ses silex, on lui offrira un solex de fonction, pour qu’il puisse rejoindre la Place Vendôme.
Je me demande s’il ne serait pas opportun, de créer une usine de fabrication de cordes de chanvre, une belle corderie royale, pour les nombreux cous qui devront être équipés, dans un proche avenir, qui eux, n’auront aucun futur.
Il devient urgent d’aérer la France et de faire quelques fumigations de sauge, pour nous aider à respirer.
Ai-je été assez courtois ?
Je ne sais, à vous de juger.

Sniper 338

Ben ! on lui promet aussi que le jour où elle sera égorgée comme la dernière porcasse kouffar ….pour nous les patriotes-natios ce seras aussi…R.A.F…(Rien A Foutre)🤗

Lire Aussi