Mourir dans une France apaisée ou vivre dans une France en guerre

Publié le 15 avril 2017 - par - 7 commentaires - 1 161 vues
Share

Cette élection présidentielle est en fait un référendum  pour la vie de la France ou sa mort.

D’un côté, l’option souverainiste, de l’autre l’option anti-souverainiste.

Et, suite à cette présidentielles aux allures de  référendum, aucun gouvernement élu  ne pourra néanmoins  empêcher chaque Français d’être confronté au douloureux dilemme qu’il repousse depuis trop longtemps : se battre ou se soumettre.

Nos dirigeants récents suppriment les héros pour  opprimer le Peuple sans rencontrer de résistance.

Au cours de la Première Guerre mondiale, l’oligarchie alors en place en France a envoyé sa fine fleur patriotique à la mort.

Entre les deux guerres, cette oligarchie a conservé son pouvoir sur un peuple où prédominaient désormais  les  embusqués et les lâches. Une forme de Grand Remplacement.

Les courageux qui étaient encore en vie se sont battus courageusement en 39-40, mais l’oligarchie défaitiste  les a trahis en les forçant à se soumettre à l’envahisseur nazi.

Le Peuple français a dû subir  la honte décidée par l’oligarchie.

D’autres trahisons de l’oligarchie ont suivi, comme Diên Biên Phu.

Ce vingtième siècle a été le siècle des sacrifices humains accomplis par l’oligarchie française, gauche et droite confondues.

En 14-18, elle a sacrifié ses Patriotes.

En 40-44, elle a sacrifié ses Juifs.

En 1994, elle a participé au génocide des Tutsis au Rwanda.

De la même manière qu’on est vraiment riche quand on peut se chauffer en brûlant des billets de banque, on a vraiment le pouvoir quand on peut faire un sacrifice humain d’ampleur. Telle est la logique de la recherche du profit et du pouvoir sans limites.

Maintenant, la question n’est pas de savoir si la France aurait dû faire la guerre totale, sur l’exemple des Russes,  contre l’occupant nazi pour éviter  le déshonneur, c’est trop tard.

Non, la question est de savoir si la France veut continuer à vivre, en dépit de son passé récent, et en puisant dans les ressorts de son âme, pour mener le combat actuel et ceux à venir, ou si elle préfère disparaître définitivement.

De ce choix de vie  ou de mort  de la France,  dépendra la conduite des Français pendant l’élection.

De ce choix de mort ou de vie de la France,  dépendra la conduite de chaque Français, aussi après l’élection : le choix de la soumission, de la servitude, de  l’esclavage, puis de la mort ou bien celui  du combat.

Philippe Grimberg

Print Friendly, PDF & Email
Share

7 réponses à “Mourir dans une France apaisée ou vivre dans une France en guerre”

  1. Bordel de dieu dit :

    Et les français ont le droit de choisir qui sont des frère c’est pas un musulman qui te gavé qui t’appelle mon frère ou cousin pour sa respect au juif ils savent qui est de la famille ou pas et chez le noir c’est facile il nous ressemble pas dû tout .

  2. Bordel de dieu dit :

    Vous pouvez tous et toutes voté marine et coupé l’herbe sous le pied des frères musulman qui ont déjà du soutien en France parmi les fidèles et politicien et citoyen et citoyenne qui rafolent de sexe exotique et qui attende des renforts et veulent le soutien des noir aussi moi sa me branche pas d’être assimiler a là famille ramadan et son utopie mais je ve bien les comptes en banque de la famille et du groupe frère musulman et parlé de l’islam n’est pas un délie sauf avec celui qui n’a pas envie un musulman n’a pas envie de parlé de l’islam étrange ces surtout tu voudrais faire le cours mais les français n’ont pas besoin de toi ils savent lire et décrypter un message

  3. RASPAIL dit :

    Si dés leurs arrivées chez nous , ces migrants n’avaient pas compris qu’en France , certains sont de leurs côtés et leur pardonnent tout : Même les incendies , ils fermeraient , déjà , leurs gueules et feraient profils bas ! Mais ils ont réalisé qu’ici ils bénéficient de droits , d’aides , alors pourquoi se gêner ? Ils ne veulent pas partir: Ils ne partent pas ..Ils débarquent ; se permettent de revendiquer chez nous , ce dont ils ne disposaient même pas chez eux .. Comment expliquer le laxisme de ce gouvernement devant ces gamins marocains camés , dans le 75019 , sniffant leurs sacs de colle , expliquant au journaliste ,TV tout ce trajet qu’ils font , pour arriver en France car ils sont tranquilles dans nos rues , et peuvent donc, nous attaquer tranquillement , EN PAIX .

  4. Pierre ESCLAFIT dit :

    Coup d’envoi le 23 avril avec match retour le 7 mai 2017 pour le meilleur ou pour le pire. On pourra ainsi compter les paires de couilles des français (filles comprises).