Moyen-Orient : Trump s’assoit sur l’impossible consensus international

Publié le 29 janvier 2020 - par - 37 commentaires - 2 089 vues
Traduire la page en :

Entre chefs d’État pragmatiques et de bon sens, on se comprend. C’est ainsi que Boris Johnson vient de déclarer que le plan américain au Proche-Orient  est une avancée positive. Il a raison.

Après 20 années de pourparlers sans lendemain, place au pragmatisme et aux réalités quotidiennes. Au diable le consensus international, synonyme de blocage éternel ! Le plan a été concocté par Jared Kushner, le gendre de Donald Trump.

Les Palestiniens ont toujours dénoncé la politique du fait accompli menée par Israël, mais ils oublient l’essentiel :

En 1947, lors du partage de la Palestine, ils ont refusé la présence d’un État juif à leurs côtés. Et depuis 70 ans ils refusent toujours de reconnaître Israël en tant qu’État juif.

Rappelons qu’au cours des trois guerres israélo-arabes qui ont suivi, en 1948, 1967 et 1973, ce sont toujours les pays arabes qui ont été les agresseurs !

Avec sa simplicité et sa modestie coutumières, Trump vient donc de déclarer que son plan est “l’accord du siècle, une occasion historique, là où tout le monde a essayé et échoué misérablement” !

“Mais je n’ai pas été élu pour me tenir à l’écart des grandes difficultés…” a-t-il ajouté, soulignant que son plan était un “accord gagnant-gagnant”.

La carte de la Cisjordanie est donc remaniée, les colonies israéliennes confirmées et désenclavées, reliées par de larges couloirs. La bande de Gaza, qui devra être démilitarisée, sera reliée à la Cisjordanie par un tunnel. ( source Figaro )

Deux vastes zones dans le désert du Néguev, le long de la frontière égyptienne, seront réservées aux Palestiniens, afin d’y développer une industrie de haute technologie et une agriculture moderne avec l’aide des États-Unis.

Jérusalem reste la capitale “indivisible” de l’État d’Israël et “les États-Unis reconnaissent la souveraineté d’Israël sur tous les territoires qui lui appartiennent”.

Trump a promis une aide massive aux Palestiniens, pour “sortir de la misère et de la dépendance à la charité internationale”.

Côté Netanyahu, c’est l’extase. Le Premier ministre a rappelé que le Président Truman a été le premier dirigeant du monde à reconnaître l’État d’Israël le 14 mai 1948. Et ce 28 janvier 2020, c’est Trump qui reconnaît la souveraineté d’Israël sur la Judée-Samarie.

Les Palestiniens doivent reconnaître Israël en tant qu’État juif. L’État hébreu garde le contrôle de la vallée du Jourdain et conserve des frontières qui assurent sa défense.

Mais, du côté de la droite nationaliste israélienne, les concessions territoriales dans le désert du Néguev passent mal.

Évidemment, côté palestinien, c’est la colère. Ce plan est “un complot pour liquider la cause palestinienne”. “Une conspiration et une triste mascarade politique” déclare Mahmoud Abbas.

À Ramallah, on dénonce un apartheid à la sud-africaine, avec des zones palestiniennes sans continuité territoriale.

Du coup, Hamas et Fatah, frères ennemis de la cause palestinienne, resserrent les rangs et en appellent au boycott international du plan Trump.

Mais  les leaders ne sont pas en position de force. Sans armée, sans diplomatie et dépendant entièrement de l’aide internationale massive, ils ne peuvent que subir. La force est du côté israélien, les dollars du côté américain…

Côté arabe, on fait profil bas.

Arabie saoudite, Émirats arabes unis, Jordanie et Égypte sont tous alliés des États-Unis. Et ils partagent avec Israël un ennemi juré : l’Iran.

Évidemment, si la solution à deux États reste l’objectif arabe, pas question pour Israël de revenir aux frontières de 1967, comme le veulent les Saoudiens. Pour les religieux musulmans, c’est Jérusalem capitale d’Israël qui pose problème.

Mais tous ces pays arabes ont besoin des États-Unis, garants de leur sécurité face à l’Iran ou l’EI, sans parler des aides financières pour l’Égypte et la Jordanie.

À Téhéran et Ankara, on dénonce un plan d’occupation.

À Moscou, on attend les réactions en prônant le dialogue direct entre les parties.

À l’Onu, on en reste au retour aux frontières de 1967, un suicide pour Israël.

Enfin, côté européen, c’est l’humiliation. L’UE  compte pour du beurre, puisque ce plan, élaboré pendant deux ans, n’a été concocté qu’entre Trump et Netanyahu.

Il faut reconnaître que les positions européenne et française, systématiquement pro-palestiniennes, ont refroidi les Israéliens depuis des décennies.

Seul Boris Johnson a été consulté par Trump.

Sans armée, sans diplomatie, sans vision ni intérêts communs, l’UE ne pèse plus rien sur l’échiquier international. Ni au Moyen-Orient, ni ailleurs.

En 2017, notre naïf  Président avait osé déclarer, à propos du conflit israélo-palestinien : “Les Américains sont marginalisés,  j’essaie de ne pas faire de même”. Mauvaise pioche !

C’est Trump qui mène le bal aujourd’hui, en tant que seul leader du monde occidental réellement pro-israélien.

D’ailleurs, au lieu de chercher à peser sur le conflit du Proche-Orient, l’Élysée ferait mieux de protéger nos compatriotes juifs, chassés du 9-3 dans l’indifférence générale.

On le voit, le “deal du siècle” ne fait pas l’unanimité. Les sionistes ne veulent pas entendre parler d’un État palestinien, mais le fait que ce plan renforce la souveraineté d’Israël sur la Judée-Samarie leur convient parfaitement.

Les Palestiniens vont refuser ce plan. Ce qui poussera les Israéliens à étendre leur souveraineté sur la Cisjordanie, confirmant la vision de  Trump.

On peut toujours brailler à l’injustice, dénoncer la politique du fait accompli menée par Israël, mais la vérité se résume en deux lignes :

Primo, si les Palestiniens avaient accepté un État  juif à leurs côtés dès 1947, le problème serait réglé depuis plus de 70 ans.

Secundo, si les pays arabes n’avaient pas agressé par trois fois l’État hébreu, celui-ci n’aurait pas eu besoin d’étendre son territoire et d’élargir ses frontières, pour se protéger et assurer sa sécurité.

Il n’y aura donc jamais de retour aux frontières de 1967. C’est une question de survie pour Israël.

Voilà plus de 70 ans que les Palestiniens sont réfugiés de père en fils, vivant de l’aide internationale, aussi massive qu’interminable. Veulent-ils vraiment un État et perdre ce statut privilégié, perdre leur rente à vie ?

Les Israéliens ne quitteront jamais la Judée-Samarie. Ils ont commis cette erreur en 2005 en abandonnant la bande de Gaza. On a vu le résultat.

Hamas et Fatah se sont aussitôt entretués pour le pouvoir et Gaza est devenu un sanctuaire islamiste jurant de rayer Israël de la carte !

Comment négocier dans ces conditions ? Comment accorder quelque crédit à l’Autorité palestinienne, incapable d’assurer la paix dans son propre camp ?

Ce n’est pas une guerre de 100 ans qui envenime le Moyen-Orient, mais une guerre de 1 000 ans.

Jacques Guillemain

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Maurice

Bjr
Je voudrais préciser que ce soit disant ” populos de pales-tiriens s’est seulement manifesté qu’après 1967. C’est une invention issue du bloc communiste de l’époque.
Par contre AUCUN pays ne s’est manifesté de 1948 à 1967 pour dénoncer le blocus fait à Jérusalem par les jordaniens.
Donc ces soi disants paloches s’il ne sont pas contents qu’ils retournent dans leur pays d’origine.
Par exemple le chef de ce rassemblement Palos est né au Liban, a fait une thèse a Moscou sur le négationniste mais surtout continue de promouvoir un deuxième état pour que la monnaie lui arrive en force et retombe dans ses poches….

Marnie

L’aide européenne “massive” est tout simplement honteux. C’est encourager ces grands méchants à proliférer aux frais des européens et autres.

Phil93

Trump peut offrir un pont d’or aux gens qui se disent palestiniens (Palestine ? connait pas. ça sort d’où ?) ce sera toujours un refus net car ces musulmans, en bons nazislamistes, n’ont qu’une seule solution/obsession (avec l’iran) : détruire complètement israel !
on peut rappeler à ces demeurés qu’allah ne peut être de leur côté car juifs et musulmans ont le même père (Abraham) et caÎn a été puni par Dieu pour avoir tué son fère Abel . CQFD.
vérité sagement tenue secrète par les imams !

ISEO

Ne faudrait-il pas supprimer les zones violettes, qui figurent sur les cartes ? De grands pays, comme la Chine et la Russie, ne se sont pas embarrassés de principes pour mener à bien des annexions (la Russie avec la Crimée et la Chine avec la Mandchourie, la Mongolie intérieure, le Tibet et le Xinjiang). La Palestine n’a jamais été autre chose qu’une province d’empires (romain, byzantin, ottoman). Ce n’est qu’après la défaite turque de 1918 que les autochtones arabes se sont pris à rêver d’un pays libre et indépendant. Rêve vite contesté par les colons sionistes, dès le début des années 20. Colons ayant acheté des terres aux Arabes. On a tendance à l’oublier trop souvent.

Alphonse Danletas

Allez voir comment sont traités les chrétiens palestiniens par Israël….

Casse noisettes

Et allez voir ce qui est écrit sur Jesus et Marie dans le Talmud et vous comprendrez pourquoi quand j entends parler de judéo-christianisme heu comment dire ? C est vrai je ne peux rien dire car riposte laïque devrait se renommer riposte israélienne !

Alphonse Danletas

Pas faux!!!!!!

Marnie

Problème et excuses à Alphone Danletas
C’est exact ! Les chrétiens sont mal traités en Israël depuis un certain temps.

Maurice

Bjr, vous parlez des chrétiens, avez vous visité ISRAEL pour dire des mensonges. Ne vous fiez pas a ces colporteurs de fausses nouvelles tel que l’Afp. ISRAEL est un pays démocratique, tout le monde circule normalement.
Savez vous que l’église de la nativité a Bethléem est vide de chrétiens a cause et surtout des pales-tiriens..

Marnie

Alphonse Danletas Effectivement !

POLYEUCTE

Un “artifice” de plus, après Camp David et tant d’autres !
L’enclave (nucléaire) israélienne de 8 M d’habitants fait rêver les muzz alentour dans leurs déserts respectifs…
Aucune solution “politique” ne sera jamais trouvée
Les alliances se compliquent dans le Monde arabe, . Seule la Force reste la solution.
Hélas, Là encore, la Démographie s’imposera. On connaitra alors le Pire !

François Desvignes

Si vous êtes croyant :
Vous verrez dans le conflit entre la Palestine et Israël, l’illustration de la prophétie entre Isaac et Ismaël ; Genèse 16 12, parlant d’Ismaël (les arabo-musulmans) : “ce sera un âne sauvage, sa main contre tous et la main de tous contre lui”

Le musulman est âne sauvage

Si vous êtes athée :
C’est celui qui paye l’orchestre qui choisit le morceau.
Or, un mort, même riche, du fait de son état, ne peut pas payer, seulement se taire.
l’UE du fait de sa mort est morte à jamais.
Si vous l’entendez encore, c’est sa momie que vous entendez.

laurent barre

Bien vu ! ! !

nevada

Les US sont dirigés par les Juifs. Ils ont l’argent, ils ont le pouvoir. Les Juifs pensaient, dès le début, en 1917, au Grand Israël et n’ont cessé de de s’étendre en faisant dégager les autres. S’ils n’avaient pas eu ce pouvoir de l’argent, comment auraient ils pu convaincre le gouvernement américain, c’est à dire Roosevelt, de ratifier la création d’Israël, en 46 ou 47, mais création officieuse depuis la fin de la première guerre mondiale.

Anne Marie G

Je trouve que ce plan serait une grande avancée mais il ne sera pas accepté car soutenu par personne et que les alliés des palestos, par dépit, par posture, n’ayant aucune solution satisfaisante pour les palestos, n’en parleront au mieux que du bout des lèvres, au pire le dénigreront car “trop ceci ou pas assez” cela”.

Benard Atlan

Ce plan a été accepté par l’Arabie Saoudite, le Qatar, l’Egypte et j’en passe.
Les arabes de Palestine ont toujours pensé qu’ils pourraient chasser les Juifs d’Israël, aujourd’hui ils réalisent qu’ils ont été bien cons.

Marnie

La connerie semble très difficile à guérir. Seule une bombe pourra résoudre le problème.

André LÉO

Le “projet” Trump est une trahison. Déjà que la “verrue” de Gaza n’a aucune raison d’être et devrait être du territoire d’Israël, avec deux nouvelles verrues le long de l’Egypte, Trump offre des bases aux terroristes. Et sa “coalition” sunnite autour de Riad contre l’Iran chiite n’est que tromperie. Il laisse l’iran fabriquer SA bombe A!
Les gouvernants français “défendaient” les tueurs d’Arafat, et ils restent les seuls ou presque à dépenser des fortunes pour que les terroristes “palestiniens” du hamas et du hesbollah puissent se développer et d’armer face à l’État d’Israë,l pour l’éliminer. Aucun islamiste ne veut d’un état d’Israël, mais au contraire sa disparition dans le sang. Et l’ONU, où les théocraties islamistes sont désormais majoritaires ne fera rien pour Israël!

Eric des Monteils

Pour beaucoup moins que çà, on a réduit l’état d’Irak à un bordel sans nom, avec des milliers de morts. Bizarre, bizarre.
Et après çà on s’étonne d’une certaine orientation de pensée en faveur du plus faible. Il en est, visiblement, qui creusent leur fosse à venir. Comment peut-on être borné à ce point ?

André LÉO

“ON” a réduit l’Irak… etc. Qui est ce “on”?
Les puissances pétrolières US du cartel, au 1er rang desquels se trouvait la multimilliardaire famille BUSH, présidents US de père en fils.
Premier acte de Bush le 11 septembre: mettre à l’abri la famille de pétroliers Ben LADEN, et faire la peau du dictateur irakien en le présentant comme le responsable de la destruction du WT center, avec ses “wipons” de destruction massives… bidonnées.
Ils pensaient gagner des fortunes en pétro-dollars et ils ont fait le lit de l’état islamique en anéantissant l’Irak.Pareil en Lybie, pareil en Syrie, comme avant contre la Serbie souveraine..
Comment peut-on croire en leur démocratie du bombardement?

Jonathan

C’est une honte d’appeler “plan de paix” le projet de Trump, président totalement pro-israëlien et dont le projet a été concocté en accord avec les Israëliens seulement, et à seule fin de faire plaisir aux seuls Israëliens.

Primo, les Palestiniens n’ont pas accepté l’état juif en 1947, parce qu’ils se faisaient foutre dehors et personne n’aurait accepté ça. C’est comme si on avait demandé aux Français, en 1940, s’ils étaient d’accord avec la zone occupée par les allemands.
Secundo, Israël attaqué trois fois en conséquence mais sorti victorieux n’avait pas besoin d’étendre son territoire et de se lancer dans une politique de colonies.

Avec ce plan, la guerre de 1000 ans va durer éternellement.

Van Dunord

Avec ou sans ce plan la guerre durera quand même éternellement sauf si l’islam disparait ou réformé. Ce que vous comprenez pas, ce n’est pas une guerre de territoires, c’est une guerre de religion. Le but de l’islam est d’éradiquer la religion juive et chrétienne. C’est dur à comprendre pour certains.

Jonathan

Je vous rassure : c’est quelque chose qui ne m’avait pas échappé. Bien-sûr que le conflit israëlo-palestinien s’est doublé d’un conflit de religion (islam contre judaïsme-chrétienté) depuis le début. On a même dit (par exemple Pie XII que vous détestez) que ce conflit avait “rallumé” l’islam contre l’Occident et la chrétienté. Donc, ne vous en faites pas : on est au courant.
Mais la bonne question, c’était : pourquoi la création de l’état d’Israël a-t-elle eu des conséquences si disproportionnées ?
Mais je sais, ce n’est pas évident…

katarina

les juifs ont le droit d’avoir un territoire et ce territoire est juif depuis des millénaires mais les Ottomans l’avait conquis et reperdu pendant la deuxième guerre mondiale car la Turquie était alliée à l’Allemagne nazi, ne pas oublier l’histoire, et ce territoire appartient bien aux juifs, les musulmans égyptien comme Arafat ne sont là que pour conquérir avec l’islam des territoires comme ils l’ont toujours fait…..

Jonathan

C’est vrai, c’était une bonne chose de donner aux juifs un territoire (surtout après ce qui venait de se passer à cause de nos “amis allemands” comme disent ces bourrins des merdias…), mais c’était une – grosse – connerie de déshabiller Paul pour habiller Jacques.
Ce sont donc des gens qui n’étaient pas juifs (les décideurs de l’ONU) qui ont été à l’origine d’un énième problème dont souffrent encore les Juifs aujourd’hui. Et les Palestiniens aussi, qu’il faudrait peut-être écouter quand-même…

Benard Atlan

Jonathan, Mohamed ou Ali, l’islam a été conçu pour emmerder toute l’humanité. Les arabes de Palestine ne pouvaient accepter Israël parce que c’était trahir l’islam, des juifs sur une terre considérée comme terre musulmane, vous n’y pensez pas. Mais le problème des arabes de Palestine est qu’ils ont sous-estimé les Juifs, il pensaient que le temps jouait en leur faveur, mais ils comprennent qu’ils se sont fait b……

Alya

Les sionistes ne trouverons jamais la paix car les musulmans sont programmé pour la paix éternel et non pour la paix d’ici bas… Pauvre juifs sionistes jamais ils dormirons paisiblement… Il y aura tjrs un musulmans derrière leur bonheur effemaire

Jonathan

C’est vrai, l’islam c’est de la merde. Mais je pense que le problème de la Palestine a été d’abord un problème géo-politique (qui n’est d’ailleurs pas de la faute des Juifs), qui s’est aggravé en devenant un problème quasi insoluble quand l’islam est entré dedans.

Phil93

la palestine, les palestiniens, n’existaient pas en 1947 (apparition dans les années 60). il n’existent pas plus aujourd’hui car les muz qui se le revendiquent ne sont nullement des descendants des cananéens qui ont disparus de la surface de la terre il y’a des milliers d’années. en 1947 les juifs ont hérité/repris la terre de leurs ancêtres qui était alors un vrai désert ! A force de travail, notion que les musulmans ont du mal à comprendre, ils en ont fait un paradis au milieu du désert. Pareil pour les boers en afrique du sud. C’est alors que les cancrelats et autres morpions ont revendiqué “leurs terres”, qu’ils transformeront en souc comme en Algérie ou en Afrique du sud où les fermiers blancs sont assassinés sans que les africains reprennent leur travail !

Jonathan

ça aussi, c’est vrai, mais que voulez-vous ? La Palestine et les Palestiniens sont devenus une réalité concrète du jour où a été créée l’état d’Israël.
C’est exactement comme l’algérie : ce pays n’existait pas et n’était qu’un terrain vague avant que des Français n’y mettent les pieds en 1831. Même ce nom “d’Algérie” a été donné par les Français !
Mais ces connards de bougnoules nous ont quand-même fait la guerre, une guerre qui s’appelle bien “la guerre d’Algérie”.
C’est la même chose avec les Palestiniens : ce sont sans doute des cons, mais ils sont là et on est bien obligé d’en tenir compte, et leur faire la guerre n’a pas de sens – à moins de parvenir à les exterminer jusqu’au dernier…

Phil93

en tous cas le but des “palestiniens” est d’exterminer les juifs jusqu’au dernier, comme leur demande leur coran-ovirus. il n’y’aura de ce fait jamais aucun plan de paix tenu et respecté (par eux).
quand on pense que l’iran menace de faire disparaitre de la terre israel, tuant au passage plus de musulmans que de juifs si c’est à l’aide d’une bombe atomique, cela indique le degré de folie, crétinerie, fanatisme dans lequel entraine la religion de paix et d’amour que l’on nous vend dans les merdias…

patphil

les arabes croient dur comme fer à leurs fantasmes
depuis 1948 ils refusent tous les plans de paix! on voit où ils en sont aujourd’hui:
la paix , seul moyen de détruire israel, car alors les juifs se bagarreront entre eux jusqu’à la mort!

Gérard Couvert

Il y a exactement deux ans (7/1/2018) j’avais décrit le plan qui est aujourd’hui proposé par Trump dans cet article ; vous y trouverez les raisons qui font que c’est une solution à ce conflit.
https://lesouverainiste.wordpress.com/2018/01/07/chiens-de-juifs/

Casse noisettes

Moi je pense que le plus logique c est que suite à l horreur de la Shoah perpétrée par L Allemagne Nazie et la France de Vichy il eusse plutôt fallu donner une partie de l Allemagne et de la France plutôt que la Palestine qui n avait rien à voir avec tout cela (et ne me parlez du mufti de Jérusalem car mein Kamp mentionnait déjà tout cela) et si français ou allemands n avaient pas été contents de la situation je suis persuadé que l auteur de cet article en tant que personne objective aurait également dénoncé toute rébellion française ou allemande qui n’ aurait pas accepté une telle situation. N’est ce pas Mr Guillemain rassurez moi vous auriez dis la même chose n est ce pas ? Puisse cette boutade vous faire un peu réfléchir, ça vous ferait du bien !

lafronde

La France de Vichy n’est pas responsable de la Shoah. 1 l’Armistice de 1940 exigeait de la France la remise des ressortissants allemands – y compris des juifs allemandes déchus de leur citoyenneté. 2 les juifs français n’étaient pas visés par les rafles jusqu’à l’invasion de la zone sud. Dès lors l’occupant était maître et donc responsable surtout le territoire. Vous véhiculez une accusation odieuse contre la France, fusse-t-elle celle de Vichy. Vous n’êtes pas le seul.

Anne Marie G

Vous ne convaincrez pas ce communautariste halluciné, qui attend qu’enfin le film retour vers le futur devienne une réalité.

katarina

avant cette deuxième guerre mondiale, la Palestine, nom donné par l’empereur Hadrien à ce territoire pour humilier les juifs qui se révolté contre lui, donc cet empereur gouverné ce territoire mais les juifs y vivaient déjà car c’est leur patrie, si la Judée s’appelle comme cela c’est juif, comme Jésus, réfléchissait un peu avec votre cerveaux, révisez votre histoire

Lire Aussi