Mulhouse : le marché de Noël débaptisé, je n’y mettrai plus les pieds

Publié le 28 novembre 2014 - par - 6 371 vues
Share

Copie d’un mail adressé à l’ex marché de Noël de Mulhouse

Je vous écris pour vous faire part de mon indignation sur le changement de nom du marché de Noël de Mulhouse en « étofféries ».

http://www.lalsace.fr/haut-rhin/2014/11/22/les-etoffeeries-premier-jour-du-marche-de-noel

Ce changement de nom n’est en rien anodin, vous vous alignez sur le dogme actuel qui désire effacer toute référence au christianisme, quand bien même la fête de Noël, plus qu’une fête chrétienne, est une fête commémorant le solstice d’hiver :

http://fr.wikipedia.org/wiki/No%C3%ABl#Origines

La fête de Noël se trouve dans la continuité du solstice d’hiver, et bien qu’au départ, le fait religieux écrasa les fêtes païennes, depuis, le côté religieux a largement été mis en retrait, Noël et son marché se sont vidés de leur substance religieuse, la majorité des gens fêtant Noël ne sont ni chrétiens ni croyants, et ne fêtent Noël que par l’aspect traditionnel et festif de l’évènement. On peut déplorer que le fait du solstice d’hiver soit complètement écarté de nos fêtes, on peut critiquer le christianisme pour s’être imposé par la force, on peut se lamenter de l’aspect commercial de la fête, mais pourquoi vouloir changer une tradition désormais bien ancrée dans nos sociétés ?

Et ne prétendez pas que l’aspect religieux vous gêne plus que cela, le nom du « ramadan » ne subit aucune remise en cause alors même qu’il est totalement religieux et en dehors de nos sociétés et nos traditions.

Alors, si vous êtes prêts à remettre en question nos traditions, notre culture, nos acquis, simplement pour ne pas vexer une communauté -ne prétendez pas le contraire, bien des crèches ne sont plus exposées pour ne pas « choquer » ladite communauté- simplement pour rentrer dans le moule du politiquement correct, sachez que je ne mettrais plus les pieds à votre marché de Noël, que je ne nommerai pas « étofféeries ».

Olivier Pfister

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.