Mulhouse : Macron ou la rustine pour sauver le "vivre-ensemble"

Par un paradoxe d’apparence, c’est Mulhouse, ville emblématique de l’islamisation de la France puisqu’elle abrite la mosquée-cathédrale An-Nour gérée par des proches des Frères musulmans, que Macron a choisi pour inaugurer sa séquence « laïciste ».
En se contentant de déplorer les maux du  « communautarisme » (terme équivoque car tous les communautarismes ne se valent évidemment pas) et du « séparatisme » (ce qui suppose une appartenance préalable), au lieu de désigner clairement les menaces que fait peser sur la France l’offensive multimodale et polymorphe menée par l’islamisme, Emmanuel Macron a tenté, dans une intervention aussi incantatoire que décalée, de dissimuler son impuissance à faire face. Il a surtout peiné à légitimer, par avance, les seules mesurettes que ce régime décomposé soit encore vaguement capable de prendre, énième « plan de lutte contre la radicalisation » dont l’annonce sera faite dans une dizaine de jours mais que  chacun connaît déjà : renforcement de la laïcité, contrôle des fonds cultuels venus de l’étranger et organisation du culte musulman. Ce n’est pas un plan de combat contre l’islamisme, tout au plus un garde-fous contre ses effets les plus criants. C’est surtout une méthode de rafistolage du « vivre-ensemble ».
Ces dispositions légales ou réglementaires, en admettant même qu’elles soient un jour réellement appliquées, relèveraient de la politique de la rustine et aboutiraient, au final, à l’institutionnalisation définitive du salafisme et des Frères musulmans. Ce n’est ni l’abstraction communautariste, ni le trompe-l’œil séparatiste — concepts totalement étrangers aux organisations concernées qui visent bien plus haut et bien plus loin — qu’il s’agit de combattre, mais la réalité opérationnelle de la mainmise sur des pans entiers de notre territoire par l’islam politique mais aussi par les caïds des cités dans un partage consenti et organisé des quartiers, dans l’intérêt bien compris de chacune des parties.
Une phrase devra être retenue de ce déplacement. Elle sonne comme un aveu : « face au communautarisme, la République doit tenir ses promesses car, quand elle ne le fait pas, d’autres cherchent à la remplacer (…) Il faut lutter contre les discriminations ». Autrement dit, pour Macron, la menace ne vient pas de ceux qui veulent imposer la charia, mais de la réaction populaire qui peut en découler.
Seule une politique menée par une main de fer, d’arrêt immédiat et total de l’immigration dans ses composantes légales (immigration de travail et regroupement familial) comme dans ses filières clandestines ou liées au droit d’asile, suivie d’un vaste chantier de retour systématique au pays d’origine, couplée avec la mise en œuvre d’un nouveau code de la nationalité englobant la réforme des procédures de déchéance, et d’une législation d’exception permettant la relégation avant expulsion, pourra permettre à la France de sortir de la spirale mortelle dans laquelle elle s’enfonce, année après année.
Jean-François Touzé
image_pdf
0
0

30 Commentaires

  1. Les vrais coupables sont les politiques qui donnent le c.. A l occupant..!

  2. J ai des amis dans le Bade Wurtemberg….tous les délits commis chez eux sont les prouesses d abrutis venus de Mulhouse…Gauthier marseille

  3. 9 morts, ce jour en Allemagne ! Ah ! L’extrême droite ! Les salauds !
    130 au Bataclan, 86 à Nice plus le reste… Ah ! L’islamophobie ! Pas de stigmatisation !
    Macron et sa Voilée ?
    La France est Violée !

  4. Ne nous y trompons pas : son projet est de balancer toujours plus de subsides aux quartchiers en leur payant des terrains de foot et des maisons de jeunes où ils pourront encore plus se radicaliser.
    Il n’a pas compris ou ne veut pas comprendre que des initiatives élémentaires comme l’expulsion d’imams, la fermeture de mosquées, le renfort de la répression et pas seulement envers les GJ, la fermeté envers les élèves qui contestent l’autorité du maître, la déchéance de nationalité, etc, bref, ce que tout le monde réclame tous les jours seraient bienvenues.
    Au lieu de cela, nous allons payer encore plus pour assister des dégénérés qui nous crachent à la figure et veulent le pouvoir.

  5. Il faut supprimer le droit du sol. Il faut expulser tous les délinquants qui ont la double nationalité et ensuite supprimer la double nationalité. Lorsqu’on accorde la citoyenneté française à un étranger, il faut une close précisant que s’il commet un acte délictueux passible de prison alors il sera renvoyé dans son pays d’origine. S’il est menacé de mort dans son propre pays alors il devrait comprendre qu’il ne peut pas se permettre d’agir comme un délinquant dans le pays d’accueil et que ce sont nos lois qui décident de ce qui est acceptable ou non.Les droits de l’homme dans notre pays font plus de mal que de bien et protègent essentiellement les criminels et les délinquants d’origine étrangère alors qu’ils devraient d’abord protéger les français de souche.

  6. Pourquoi toujours parler du « vivre ensemble » ? Ces gens ont-ils envie de vivre avec nous ou bien de nous supplanter ? Leur déversement de haine que sont les attentats, les égorgements, les chansons des rappeurs, les associations racistes anti France et anti français dénotent quoi en fait ? Ces gens nous sont-ils imposés de force ou bien est-ce eux qui veulent vivre chez nous ? Pourquoi une telle attitude, un tel déni de vérité de la part des gouvernants ? C’est criminel tout ça.

    • Criminel est bien le mot.Un crime inimaginable est commis contre notre peuple et notre cher vieux pays,que nul ne peut ignorer.Ce crime odieux ,imputable à une classe politique corrompue,indigne de notre confiance,sera une énigme pour le futur.

  7. « …Macron ou la rustine pour sauver le « vivre-ensemble. » La rustine permet au un peu nœud de ne pas se dégonfler.

    • Il n’y a pas de vivre-ensemble puisque ces étrangers qui viennent et refusent d’adopter notre mode de vie sont ceux qui donc au départ refusent de vivre avec nous. Et c’est ce multiculturalisme, qu’on nous a vendu depuis des années, qui est à l’origine du communautarisme puisque il nous oblige à accepter que des gens vivent chez nous sans s’intégrer donc en formant des communautés.

  8. J’ai entendu quelque chose comme : la laïcité ne devrait pas faire obstacle aux religions (l’islam). En fait, c’est bien l’islam qui veut se débarrasser de la laïcité. Voilà un exemple d’inversion de sens., si pratique pour installer l’islam.

  9. MACRON : Ingénieur en chef, ou premier de cordée des fossoyeurs de la Nation France.
    Un « sans couilles », comme tant de ses prédécesseurs, qui redoute, pour cause de non réélection, d’affronter LE problème de face.
    Un « mouille cul » qui, au fil du temps qui nous est compté, fait sombrer chaque jour un peu plus MA FRANCE.

  10. Le vivre ensemble imposé,sans notre avis,n’a aucun sens. Nous subissons une invasion que nous ne voulons pas,et macron doit être très vite,extirpé de la place qu’il occupe,car c’est un salopard de la pire espèce.

  11. Le vivre ensemble, le vivre ensemble. Je t’en foutrai moi du vivre ensemble. Ils ont que ça en bouche.

  12. le « vivre ensemble » en France n’a jamais existé ! enfin surtout pas avec toutes ces communautés venant d’Afrique,seules les communautés portugaise,asiatique,polonaise ont suent vivre ensemble avec les francais,jamais le muzz le fera,il faut que notre minable classe politique francaise s’entre ca dans leur petite téte.

    • Vous oubliez les « communautés » espagnoles, italiennes, arméniennes et nos harkis d’Algérie.

  13. Choupi n’est plus rien …..il crie dans le désert avec des français qui vivent ce que leurs parents et grand parents ont vécu de 40a 44 l’occupation ….il n’y a que la couleur du costume qui a changé . Depuis pompidou tous les politicards corrompus nous ont fait envahir et si beaucoup sont crevés le relais a été pris par leurs descendants . Des noms reviennent a chaque décénnie et on ne peu pas dire qu’ils soient auréolés de gloire
    http://www.slate.fr/story/159634/drame-des-enfants-la-reunion
    Je voudrai que les enfants et petits enfants de ces pourris soient déportés a St Pierre et Miquelon ….pour ne pas dire aux Kerguélen et vous les verriez rugir sur les plateaux TV a l’injustice et a la barbarie

    • Choupi n’est plus rien… mais il y a encore un tas de veaux décérébrés qui se bousculent pour lui serrer le pince en face de l’ensachée de service. Et qui vont voter comme un seul homme pour ce dégénéré, parce que le RN, c’est mal ! (Car ils le disent tout le temps à la télé. Si ! Si !… )

Les commentaires sont fermés.