Multiples tentatives pour établir un vote communautaire islamique

Publié le 23 avril 2012 - par - 1 633 vues
Share

Jusqu’à ces élections présidentielles de 2012, personne n’a pu établir l’existence d’un vote communautaire islamique. Ainsi, aux élections régionales de 2010, un sondage auprès de musulmans avait établi que 70 % des sondés n’avaient pas voté lors de celles-ci (1). Cependant, selon un sondage CSA-La Croix, les musulmans, qui avaient voté à ces régionales, avaient choisi plutôt la gauche au second tour (69 %) ; des musulmans avaient justifié ce choix par « un climat islamophobe installé en France par l’UMP, par la voix notamment de Claude Guéant, de Brice Hortefeux ou de Nadine Morano ». Mais ce choix très marqué en faveur de la gauche provenait encore de décisions prises individuellement.

Avec les élections présidentielles, on assiste pour la première fois à des demandes d’un vote collectif de musulmans en faveur d’un candidat à la demande de responsables religieux. Ainsi certains d’entre eux ont donné des consignes très explicites, comme le recteur de la mosquée du 18e arrondissement de Paris, qui a appelé ses fidèles à « défendre [leur] dignité contre l’islamophobie et la stigmatisation des membres de [la] communauté, par un vote massif halal » (2). Devant un millier de fidèles, un appel au vote a été également lancé en faveur de François Hollande par les militants du Front des Banlieues Indépendants à Puteaux, par crainte d’une forte abstention des musulmans. Ils exhorteront les fidèles à « voter contre ceux qui n’ont eu de cesse depuis des mois de criminaliser la communauté musulmane (…) et à voter utile, c’est-à-dire François Hollande ».

Certes il ne s’agit pas de responsables nationaux comme ceux du Conseil français du culte musulman (CFCM), mais de très nombreux responsables de mosquée ont incité les musulmans à voter en la journée du vendredi 20 avril à l’instar des mosquées de Lyon et de sa région. Là des menaces de représailles électorales contre des responsables politiques susceptibles de velléités anti-islam n’ont pas été évoquées, mais elles restent en arrière-plan.

Le candidat qui semblerait obtenir le plus de succès auprès des électeurs potentiels musulmans semblerait être Jean-Luc Mélenchon. Ainsi, selon un sondage réalisé sur la revue islamique Saphirnews.com, entre le 15 et le 20 avril auprès d’un panel de 1 045 lecteurs, 29,2 % (306 votants) ont déclaré vouloir donner leurs voix au leader du Front de gauche, allié avec le Parti communiste (3). Un autre sondage lancé par l’Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93) lui a donné 39,5 % des voix.

En dehors de considérations politiques, ces fans islamiques de Mélenchon ont été séduits par ses discours anti-Le Pen et anti-Sarkozy. Ses interventions lors des « dérapages » de Claude Guéant et de la polémique du halal, qualifiée d’« histoire grotesque », avaient ainsi été vivement appréciées ; pendant l’affaire Merah, il a déclaré vouloir « protéger les musulmans de la vindicte ». Face à ces affaires, « le PS a eu une réponse molle alors que Mélenchon a tapé du poing sur la table en disant : « Vous nous emmerdez avec cette polémique », et ça, les musulmans l’ont entendu », a commenté M’Hammed Henniche, secrétaire général de l’UAM 93 (3).

Mais attention cet appui islamique reste fragile. Ainsi le dirigeant de l’UAM 93, qui rassemble 30 mosquées dans le département où l’islam est la première religion, relativise cet appui en précisant que « nous pourrions nous ranger derrière n’importe quel parti républicain… Sauf le FN bien sûr » ; « Peut-être que Nicolas Sarkozy va faire son « mea culpa » et rassembler autour de lui les musulmans ? Notre vote n’est acquis à personne » (4).

En fait le candidat Mélenchon n’arrive pas à faire le plein des voix musulmanes, car il n’est pas suffisamment islamo-correct ; ainsi les revues islamiques en ligne saphirnews et oumma.com ont rappelé quelques anciens propos de Mélenchon lorsqu’il fustigeait encore le voile islamique ou qu’il se déclarait en faveur d’une extension de la laïcité dans tout établissement relevant d’une délégation de service public comme les crèches ou les maisons de retraite. Il s’est ainsi prononcé en février pour la proposition de loi du Sénat interdisant les nourrices voilées (3)(5).

La lecture des réactions des lecteurs d’oumma.com est d’ailleurs révélatrice de leurs motivations en tant qu’électeurs. Certains préfèrent ne pas voter Mélenchon, coupable d’hérésie islamophobe, d’autres voteront tout de même pour lui, estimant qu’il est le moins pire des islamophobes, car « il est très laïcard envers toutes les religions », car malgré tout « il défend le peuple palestinien », car il ne faut pas oublier « la comparaison faite par Mélenchon entre le traitement médiatique des juifs en 1939 et des musulmans aujourd’hui », car il n’a pas « une attitude paternaliste ou protectrice envers ses concitoyens musulmans », etc… (5)

D’autres opérations pour développer un vote islamique ont été entreprises pour développer un vote islamique, mais sans recourir au canal des mosquées. Un fast-food de Roubaix, le « Family Food Burger », octroie les deux dimanches de l’élection présidentielle une remise de 10% sur ses menus à ses clients qui présenteront leur carte d’électeur tamponnée, « pour les motiver » à se rendre aux urnes (6). Ce nouveau fast-food 100 % halal a ouvert ses portes fin juin ; c’est le plus grand fast-food halal de France, voire d’Europe selon les gérants avec 975 m² de superficie dont 600 m² pour la cuisine et la salle. Une vingtaine de personnes, vivant tous à Roubaix, ont été embauchées pour faire tourner l’entreprise (7). La certification halal est effectuée par les contrôleurs égyptiens El Shazly and son.

Depuis février, le collectif Mamans Toutes Égales, qui lutte, à l’encontre de l’esprit laïque, pour que les mères musulmanes enfoulardées puissent accompagner leurs enfants lors des sorties scolaires, a commencé une campagne d’interpellation des candidats à la présidence de la république. Il a demandé aux candidats de se positionner sur les soi-disant discriminations que subiraient les femmes portant le foulard. Heureusement, seulement Éva Joly et le veule François Bayrou ont répondu favorablement à leur victimisation ; Nicolas Dupont-Aignan leur a répondu courageusement son attachement à l’esprit laïc, leur envoyant une fin de non-recevoir (8) ; quant aux autres, ils ont préféré répondre aux abonnés absents.

En janvier dernier, le CCIF, Collectif contre l’islamophobie en France, avait exercé un chantage électoral, suite à l’initiative prise conjointement par le PS au Sénat pour étendre l’obligation de neutralité à certaines personnes ou structures privées accueillant des mineurs (garderies, nourrices agrées). « Si vous votez cette loi, je vote contre vous », avait déclaré un responsable du CCIF (9). Heureusement cette tentative d’intimidation n’a pas fait reculer le PS.

Toutes ces tentatives d’instaurer un vote communautaire islamique ne sont pas encore couronnées d’un plein succès. Les voix musulmanes sont encore loin d’être unanimes (10), comme on peut le constater avec certaines motivations d’électeurs encore variées. Mais ces tentatives pourraient se révéler demain plus habiles avec l’augmentation de l’immigration, et donc de la part plus élevée des musulmans dans la population française. De même, les nouvelles générations pourraient prendre plus aisément conscience de la force collective lobbyiste qu’ils pourraient représenter. Déjà, la génération des 28-45 ans est une génération investie dans le monde associatif et citoyen ; elle est « active sur la Toile, suivant de près la campagne via les réseaux sociaux et autres sites Internet. Un activisme qui détonne comparativement à la discrétion de leurs aînés. » (4)

Si la population musulmane parvient dans l’avenir à monter un lobby, il apparaît essentiel que les forces laïques s’organisent elles-aussi en groupe de pression. Il en ira de l’avenir de la laïcité dans ce pays.

Jean Pavée

(1)    http://www.saphirnews.com/Elections-2012-Le-vote-musulman-reagira-t-il_a14281.html

(2)    http://www.saphirnews.com/Presidentielle-2012-les-mosquees-de-France-se-mobilisent_a14336.html

(3)    http://www.saphirnews.com/Melenchon-un-laicard-favori-des-musulmans_a14333.html

(4)    http://www.saphirnews.com/Elections-2012-Le-vote-musulman-reagira-t-il_a14281.html

(5)    http://oumma.com/12477/melenchon-fustigeait-voile-islamique

(6)    http://abonnes.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/breve/2012/04/22/un-fast-food-a-roubaix-fait-une-remise-de-10-pour-avoir-vote_1689282_1471069.html

(7)    http://www.saphirnews.com/Le-plus-grand-fast-food-halal-de-France-lance_a12881.html

(8)    http://oumma.com/12350/discriminations-femmes-portant-foulard-reponses-candid

(9)    http://ripostelaique.com/le-ps-menace-par-le-chantage-electoral-du-ccif.html

(10)http://oumma.com/12392/vote-musulman-un-leurre

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.