Munich : Merkel choisira-t-elle la bière allemande ou l’égorgement halal ?

Publié le 19 septembre 2015 - par - 8 commentaires - 1 578 vues
Share

a-migrant-takes-a-selfie-with-german-chancellor-merkel-outside-a-refugee-camp-near-the-federal-office-for-migration-and-refugees-after-registration-at-berlin-s-spandau-district_5413639La fête musulmane de l’Aid Al Adha, avec l’immolation du mouton et l’écoulement de sang, coïncidera cette année avec le déroulement de l’Oktoberfest, avec son écoulement de bière, qui a lieu traditionnellement en Bavière.

La bière va se mêler au sang…

Le 24 septembre, jour proprement dit de l’Aid, à l’heure même où les musulmans seront occupés à faire gicler le sang de leurs bêtes de sacrifice, les Bavarois seront réunis sous la magnifique tente de l’Hippodrom pour la traditionnelle messe qui accompagne depuis soixante ans l’Oktoberfest.

Les Bavarois, bons conservateurs et bons catholiques, ne pourront s’empêcher d’avoir une pensée charitable pour les malheureux « refugiés » agglutinés à la gare de Munich, à à peine un peu plus de mille mètres plus loin, soit à moins d’un quart d’heure à pied.

Pas moins de 75 000 migrants sont arrivés en Bavière depuis le début du mois, en provenance surtout d’Autriche, et bien que les contrôles aient été réintroduits à la frontière avec ce pays, les arrivées de nouvelles vagues de migrants, dit refugiés, restent quotidiennes à la gare de la capitale bavaroise.

Les autorités du pays ont tout aussi bien une pensée pour ces « malheureux » réfugiés. Mais c’est un autre genre de pensée qu’elles ont, elles. Le ministre bavarois de l’Intérieur, Joachim Hermann, est fort inquiet. Il sait que « ces demandeurs d’asile de pays musulmans (qui logent à côté) ne sont pas habitués à rencontrer en public des gens extrêmement ivres ».

Comment alors éviter des débordements ? Le ministre réfléchit à la manière de « séparer les différents groupes pour qu’aucune situation de conflit n’apparaisse ». On fera immoler des moutons sur les quais de la gare et on distribuera de la viande à tous. Histoire de calmer les ardeurs islamiques… De montrer qu’on respecte cette religion de paix et d’amour… On fera tout pour éviter un « choc culturel » entre amateurs de bière et passionnés du sang et éviter que ce choc ne dégénère…

Mais la situation peut prendre une autre tournure : les milliers de réfugiés qui arrivent à la gare de Munich ne seront-ils pas tentés d’aller voir ce qui se passe sous le beau chapiteau de l’Hippodrom ? Ils savent que c’est un lieu de débauche et de flirts. Il y a du vin et des filles. Peut-être aussi des garçons. Des éphèbes. Exactement comme au Paradis.

Resteront-ils les bras croisés à regarder défiler des hommes ivres soutenus par des dames à l’accoutrement et aux formes plus que provocants ? Presque toutes nues ? Est-il possible de permettre qu’une telle débauche effrontée se passe sous leurs yeux ? N’est-ce pas là une pure provocation ? Une insulte à l’islam ?

Oui, certes, ils sont là comme refugiés. Mais la loi coranique est sans équivoque. Le musulman a le devoir d’ordonner le bien et d’interdire le mal et le blâmable. Qu’importe où il se trouve. Munich ne peut pas être une exception.

Comment pourront-ils ne pas répondre à la volonté d’Allah qui leur offre le Paradis sur le sol allemand ?

Les réfugiés vont-ils donc écouter la voie d’Allah et marcher sur l’Hippodrom ? S’ils le décident, qui pourra les en empêcher ?

Que fera Dame Merkel ? Assistera-t-elle à la messe à l’Hippodrom ou à l’immolation du mouton de l’Aid sur les quais de la gare ? Sera-t-elle côté bière ou côté sang ? Douloureux choix…

En tout état de cause, on se souviendra certainement pendant longtemps de cette 182e édition de l’Oktoberfest.

D’autant que personne ne peut parier qu’il y aura jamais une 183e…

Messin’Issa

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
maujo

Pour ceux qui comprennent l’allemand, une élue SPD, au bord des larmes : Nous ne pouvons plus assurer la sécurité à Münich »
https://youtu.be/LUybGnF47hg

ania

Elle choisira les deux, mais dans quel ordre je ne sais pas.

malan

75 000 réfugiés… Heureusement qu’il leur reste la fête de la bière pour oublier leur malheur !

Pivoine

« D’autant que personne ne peut parier qu’il y aura jamais une 183e… »
C’est exactement ce que je pense ! Que les Allemands en profitent bien, car d’ici l’année prochaine, il peut se passer plein de choses…

Alexie

Elle est devenue folle cette femme

Nappo

Tiens il a retrouvé sa grand mère

jan

Aucun problème ! Merkel choisira la bière !…. Mais ce sera une bière halal !

Blanche

Un islamiste qui avait purgé plusieurs années de prison après un projet d’attentat contre le premier ministre irakien à Berlin en 2004, s’est fait tuer d’une balle alors qu’il menaçait d’égorger une policière.

Pour Merkel en particulier, on peut supputer qu’elle réservera l’égorgement aux autres.