Mussidan : une affiche Zemmour sur le fleuve de l’Isle

Partout en France, en cette dernière semaine de campagne, les partisans de Zemmour se mobilisent pour soutenir leur candidat. Les militants périgourdins de Reconquête ne sont pas en reste. Cette nuit, trois d’entre eux sont allés ancrer au milieu de l’Isle (un affluent de la Dordogne), devant le pont de Mussidan, un endroit très passant, un radeau affichant le portrait du Z.

La militante, qui a eu l’idée de cette opération, se souvenait que ses parents en avaient fait de même. Mais c’était il y a plus vingt ans et c’était alors, bien sûr, des affiches pour Jean-Marie. Le lendemain matin, ces affiches avaient alors pu être vues par de nombreuses personnes car, non seulement c’était ce jour-là jour de marché mais il y avait aussi, ce qui n’avait pas été prévu, un concours de pêche à la ligne juste à cet endroit. Et c’est donc, sous le regard, bien sûr bienveillant, du plus célèbre fils de pêcheur breton qu’ait jamais connu la politique française, que les concurrents se sont livrés à leur innocente passion pour la capture des poissons !

Impossible n’est pas français ! La France n’a pas dit son dernier mot !

André Pouchet

image_pdfimage_print
13

8 Commentaires

  1. la france n’a toujours pas de pétrole mais des idées, vive cette jeune femme

  2. Ça n’a pas porté chance à JMLP, et ça ne portera pas chance à Zemmour.

    • Quel commentaire stérile et de mauvaise foi … Cela a porté chance à JMLP car il est allé au 2e tour ! Et nous faisons tout pour que le Z en fasse autant ! Ensuite, nous aurons toutes les chances de l’emporter ! En attendant, bravo à tous les militants patriotes, que’ils soient de Reconquête, du RN, de LR ! Nous nous retrouverons au 2e tour, et même après, car la Reconquête est en route !

  3. Rappelons le massacre de Mussidan du 11 juin 1944 : à la suite d’actions de la Résistance, la Gestapo envoie la « Phalange nord-africaine » que les Français appelaient souvent la « SS Mohamed ». Le bilan fut de 47 fusillés dans la population du village et une ville « pillée par les Nord-Africains » (l’expression est de Wikipédia).

Les commentaires sont fermés.