Musulmans, oubliez les infidèles !

Publié le 25 juin 2015 - par - 1 987 vues

 

Comme ils veulent nos villages, nos églises, nos enfants pour les endoctriner, nos foyers sociaux pour y semer la haine, nos prisons pour y fabriquer leurs terroristes, nos places publiques pour leurs prières, nous imposer la Charia et l’islam contre notre plein gré, donnons-leur ce qu’ils réclament pour nous épargner leurs jacasseries islamiques et dépolluer l’atmosphère.

Des mesures d’urgence doivent être prises pour satisfaire leurs revendications hallucinantes et hallucinées qui sont symptomatiques de leurs délires de grandeur et de leurs graves troubles mentaux. Il n’existe pas trente-six remèdes pour traiter la pathologie musulmane.

Personnellement je n’en vois qu’une seule, réponse  à leurs demandes ubuesques et extravagantes. ll faut que le vrai peuple de France, hostile à plus de 75% à cette idéologie pestilentielle et fétide, sorte dans les rues pour rappeler à ces écervelés que les maîtres des lieux ce sont ceux qui ont l’amour de la France en eux et qu’ils la défendront comme naguère leurs aïeux à Poitiers.

Ils prennent notre silence pour un aveu de faiblesse et d’acquiescement de tous leurs désirs. L’Algérien  Dalil Boubaker, l’homme qui milite pour le port du voile et qui veut enfermer les femmes dans les caves de la Mosquée de Paris, est en mission commandée au profit de son pays. Il ne rate plus aucune raison pour abreuver l’opinion publique française par des propos insultants et velléitaires qui devraient lui valoir l’expulsion illico presto vers son pays d’origine. Il réclame ainsi qu’on lui donne sur un tapis (de prière) les églises désaffectées pour les transformer en mosquées, afin de pallier le manque de lieux de culte.

Ce djihadiste  connu pour ses amitiés sulfureuses avec les islamistes, en costume-cravate façon Tarik Ramadan ne fait qu’exprimer à haute voix ce que les musulmans ruminent pendant leurs prières.  Il rêve que toutes les autorités  des différents cultes présents en France lui concèdent tous leurs espaces cultuels pour que l’islam soit le seul maître des édifices religieux de France comme en Arabie Saoudite.

Il rêve sans doute que les Cathédrales de Paris et  d’Amiens, ces monuments architecturaux qui font la fierté du génie humain, qui sont à la France ce que sont les Pyramides pour l’Egypte (que ses amis islamistes appellent à détruire),  transformées en lieux de dévotion islamique où les musulmans pourraient exhiber leurs arrières-trains et leurs fronts collés au sol comme s’ils avaient honte de leur humanité.

Mais il est grand temps que les musulmans comprennent qu’ils ne sont pas les enfants gâtés de l’humanité et surtout pas ses seigneurs alors qu’ils brillent par leur nullité et absence totale de contribution au bien-être commun humain. Ils doivent renoncer à  faire usage de toutes les créations des « infidèles ». Ce sera pour eux la garantie d’un retour assuré au monde des ténèbres.

Plus de lumière pour eux, plus d’ampoules, plus d’ordinateurs, plus de voitures, plus de trains, plus de yachts, plus d’avions, plus de mobiles, plus de frigidaires, plus de ventilateurs, plus de hauts-parleurs pour leurs appels à la prière, plus de chauffage, plus de médicaments, plus de valves pour leurs cardiaques, plus de soins dans les hôpitaux des « impurs » plus de climatiseurs, plus d’armes pour se tuer entre eux, plus de couvertures Radar,  plus d’ascenseurs pour leurs tours, plus rien  qui sort des usines des « mécréants » qui facilite leur vie au quotidien.

De même il est temps que leurs croyants qui vivent légalement et illégalement sur le sol des « infidèles » qui n’est pas une terre d’Allah, arrêtent de bénéficier des aides sociales et médicales, sans parler des bourses pour leur progéniture, les bons de vacances   et les primes de rentrée

L’infidèle est le musulman lui-même qui trahit son serment humain et qui est prêt à anéantir l’humanité par haine de lui-même et de ses semblables.

Dalil Boubaker, comme le tutoiement est d’usage en arabe, si tu n’es pas heureux en France, il y a des destinations plus accueillantes pour toi et tes sbires. Si tu étais un homme de foi tu ne ferais pas preuve de mauvaise foi.

Je regrette encore une fois le silence assourdissant de l’Eglise.

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi