Mutuelles de Bretagne : Ferrand est innocent puisque Macron le soutient !

Publié le 12 septembre 2019 - par - 1 731 vues
Share

Mais puisqu’on vous dit qu’il est innocent !

Comme beaucoup de ses copains, criminels en col blanc, qui sévissent en haut lieu, aussi bien qu’aux différents échelons du pouvoir… Richard Ferrand, député LREM et président de l’Assemblée nationale, vivait depuis quelque temps déjà, accompagné d’une épée de Damoclès menaçant de tomber à tout moment… ce qui n’avait pas l’air de l’inquiéter outre mesure, puisque bien évidemment, lorsqu’on est pote avec Jupiter, on ne craint pas la foudre.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Crime_en_col_blanc

Pourtant, il avait peut-être un peu tort, Richard, de se croire intouchable, car dans l’ombre, ses adversaires veillaient, attendant le bon moment pour lui fondre dessus.

L’équipe de bras cassés, mais néanmoins hors de prix, qui prétend nous gouverner, avait déjà eu chaud aux plumes il y peu, lorsque l’un d’entre eux, le sémillant « De Rugy » et sa dame avaient tout bonnement été pincés (c’est le cas de le dire), le bras jusqu’à l’épaule dans le vivier aux homards… Ce qui en période de récession qui n’en finit pas la foutait très très mal, vis-à-vis des éternels ponctionnés que sont les contribuables français.

L’épée n’est pas passée loin, mais bien que se défendant d’avoir abusé… tout en remettant sa démission (de ministre seulement, pas de député, faut pas trop en demander tout de même…) le brave homme avait donc repris sa place dans l’hémicycle, avec ses semblables, soulagés que l’affaire fût close, car le vent du boulet n’était pas passé très loin d’eux… dont la conscience doit bien être aussi chargée que leur langue de menteurs-bonimenteurs-bâfreurs, pour la plupart.

Et puis, au moment où on s’y attendait le moins, voici que sans prévenir, l’épée du sieur Ferrand, après avoir si longtemps donné des signes de décrochage qui tardait à venir, chute brutalement sur le 4e personnage de l’État (pas plus reluisant que les trois autres, mais ça pose un homme un tel titre… au moins chez ceux qui y croient).

Mais que les âmes sensibles se rassurent… il est juste blessé (dans son amour-propre, si tant est que ce genre de gus ait quoi que ce soit de propre en lui…), et si l’on en juge les réactions de ses pairs, il serait plutôt serein puisque bénéficiant de « toute la confiance du Président » (tu m’étonnes !) et que le « patron » des députés LREM, Gilles Le Gendre, rejette les appels à la démission de son copain Ferrand.

M’est avis que la blessure ne sera pas mortelle et rapidement guérie… à moins qu’elle ne s’infecte pendant la durée de la mise en examen, qui pourrait durer  plus longtemps que la précédente enquête de 2017, au sujet des montages financiers assez nébuleux… et pour laquelle, à l’époque, l’équipe dirigeante avait affirmé que « l’enquête ouverte n’était pas de nature à provoquer la démission de Richard Ferrand »mais que « si ce cernier était mis en examen, il serait démis de ses fonctions » !!! 

https://www.huffingtonpost.fr/2017/06/01/lenquete-sur-ferrand-ne-change-rien-aux-regles-fixees-par-do_a_22120731/

Sauf que deux ans plus tard, on y est, Ferrand est bel et bien, après un interrogatoire en première audition de près de 15 heures, mis en examen pour prise illégale d’intérêts dans l’affaire des Mutuelles de Bretagne… mais aujourd’hui, soit les règles ont changé, soit les éminents membres du gouvernement macronien sont subitement frappés d’une forte crise d’Alzheimer foudroyant !

Écoutez le faux-cul Bourdin interroger le député RN Louis Alliot sur cette affaire, profitant de l’occasion pour rappeler bassement que ce dernier a également été mis en examen… mais n’ayant certainement pas bénéficié à l’époque de la même « confiance » de ses collègues (certainement les mêmes qui par ailleurs ont voté la levée de l’immunité parlementaire de sa compagne, Marine Le Pen) mais cela, Bourdin n’en dira mot pour ne pas donner de mauvaises idées à l’opposition…

https://www.youtube.com/watch?v=wio_seSS8_o

Bien évidemment du côté LREM, c’est un autre son de cloche qui résonne… même s’il est sérieusement étouffé lorsqu’il s’agit d’adversaires politiques… bien que Sébastien Chenu prétende le contraire !

https://www.youtube.com/watch?v=I95k63SpvXE

Par ailleurs, les rieurs ne manqueront pas de goûter la version de Nicolas Canteloup, autrement plus savoureuse dans ses prises de paroles, entre autres, de Ferrand puis Bayrou, bien que l’imitateur malgré tout son talent, ait tout de même tendance parfois à se ranger « du côté du manche » dans certaines déclarations.

https://www.youtube.com/watch?v=krFnnT1Z_oM

Rien de nouveau sous le soleil puisque, même s’il y a longtemps que nous sommes habitués à entendre tout et son contraire dans la bouche des politicards sans foi ni loi (autre que le fric et leurs postes grassement rémunérés), il faut bien reconnaître que parmi les « zélus » actuels, bien peu méritent le respect de leurs électeurs, quand tant d’autres font preuve au contraire d’une morale à géométrie variable… selon qu’il est question d’eux-mêmes ou des autres.

Ainsi quand il est question d’éliminer un concurrent jugé dangereux, tous les coups, surtout bas, semblent permis à ces hyènes : et l’on a pu voir ainsi François Fillon et MLP déboulonnés de vilaine manière pour laisser la place au « prince régnant » actuel, mais aussi un Sarkozy mis en examen à maintes reprises, les jeunes de Génération Identitaire scandaleusement condamnés à de lourdes peines, dont la prison ferme, simplement pour avoir alerté les citoyens des dangers de l’immigration massive infligée aux Français par le pouvoir,  et d’une manière générale, la persécution de ceux qu’ils nomment la fachosphère, alors que les traîtres et les vendus, ce sont eux et eux seuls !

 Alors qu’à peine élu, Macron voulait faire croire à la transparence des membres de son gouvernement, il n’y a jamais eu autant de scandales vite étouffés dans l’œuf dès lors qu’ils touchaient « un soutien de la première heure »…

D’ailleurs, pourquoi pensez-vous que Brigitte Macron se soit précipitée pour changer la moquette, si ce n’est parce qu’à l’Elysée les tapis devenaient totalement impraticables, à cause de toutes les immondices planquées dessous !

Aujourd’hui donc, la Macronie s’égosille à prétendre que Ferrand doit bénéficier de la présomption d’innocence… laquelle a déjà été longuement égarée par le passé, pour des personnalités qui n’avaient pas l’heur de plaire au pouvoir en place, qu’il soit socialiste à l’époque ou macronien de nos jours.

« Il faut en revenir aux principes, l’indépendance de la justice et la séparation des pouvoirs », clame Gilles Le Gendre, « Richard Ferrand restera présumé innocent jusqu’au bout de la procédure ».

Ah bon ? C’est donc bien un aveu subliminal que « l’on » s’en serait quelque peu écartés, puisqu’il faille « y revenir » !!!

https://www.lci.fr/justice/en-direct-mutuelles-de-bretagne-mis-en-examen-pour-prise-illegale-d-interets-richard-ferrand-determine-a-poursuivre-sa-mission-2131938.html#xtor=CS3-8-[120919-ferrand-mis-en-examen]

https://www.valeursactuelles.com/politique/richard-ferrand-mis-en-examen-pour-prise-illegale-dinterets-110651

En fait, il y a « ceux qui gênent » et qui doivent donc, pour leur bien, être mis à l’ombre rapidement afin de pouvoir préparer sereinement leur défense… et les autres, qui continuent à bosser, histoire de faire croire qu’ils ont la conscience tranquille, ce qui est absolument faux… puisque chacun sait depuis longtemps que la conscience leur fait totalement défaut !

La seule chose qui me fasse rigoler dans cette histoire, c’est que le gars De Rugy doit se mordre les doigts jusqu’au coude… « mais pourquoi j’ai démissionné si vite moi… puisque j’étais forcément présumé innocent… ah c’est ballot ! ».

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.