Mystification et diabolisation politiko-médiatique de la Droite nationale

marinelepenprimaires
S’il convient de citer Pascal contre la tromperie politiko-médiatique, la Droite nationale peut reprendre à son compte cette maxime : « Quand on ne peut pas faire en sorte que ce qui est juste soit fort, alors on doit faire en sorte que ce qui est fort (comme la ligne Bleu-Marine) soit juste« . Quel autre parti politique suscite autant de passion que la Droite nationale ? Quel autre parti alimente autant les mythes de la droite extrême et occupe tant les esprits des journaleux indignes de la caste politiko-médiatique de la gauche intello-bobo ?

Comment faire en sorte que les représentants des partis politiques soient assez honnêtes et le moins corrompus possible pour poser un regard objectif et critique sur la réalité du pays ? Sans cela, il n’y a pas de représentants des partis politiques qui soient responsables, pas plus que de citoyens qui soient responsables.

Seul ce regard objectif et critique sur la réalité du pays est celui du citoyen digne et éclairé.

C’est pourquoi la critique juste en politique est non seulement légitime, mais souhaitable. La critique doit porter sur les actes et non sur le verbiage de Hollande-ça-va-mieux et du gouvernement de la république socialiste d’obédience soviétique. La critique de la politique désatreuse et obscène de Hollande-ça-va-mieux n’a pas besoin de faire preuve d’indulgence, ni de sévérité, tellement les faits parlent pour eux-mêmes.

Pourtant, les critiques adressées à la Droite nationale se résument à des polémiques sans fondement où la diabolisation, qui ne fait plus recette dans le peuple, est alimentée par la passion contre toute raison.

C’est pourquoi la caste politiko-médiatique abandonne le terrain de la realpolitik pour se vautrer dans la fange vulgaire des vaines diatribes de la gauchosphère et des intellos-bobos de la gauche ultra.

Incapable d’affronter la réalité de la Droite nationale, les journaleux paresseux et ignares de la presse inféodée de la gauche bien-pensante veulent faire croire que la ligne Bleu-Marine serait la cause de troubles sociaux et même d’instabilité politique si jamais Marine Le Pen était élue à l’Élysée en 2017. On sait que la survie réelle de la presse de la gauche inféodée et soumise est assurée par le fait qu’elle est grassement subventionnée jusqu’à plus soif par le gouvernement de la république socialiste, sur le dos des contribuables.

Mais alors, la question se pose : « En quoi la Droite nationale constitue-t-elle réellement un facteur de trouble et d’instabilité ? » quand c’est Hollande-ça-va-mieux lui-même qui a insulté gravement et divisé le pays par sa politique de discrimination contre les familles hétérosexuelles normales, contre la France qui travaille et contre les milieux populaires, les fameux sans-dents si méprisés par Hollande-c’est-pas-cher-c’est-l’État-qui-paye. Refusant toute confrontation à la réalité, la politique socialiste imaginaire d’inspiration soviétique de « Hollande-ça-va-mieux aux pays des merveilles socialistes » croit pouvoir faire pousser des oranges dans le désert pour accueillir tous les migrants notamment africains et toute la misère du monde.

Pour tenter de se justifier, la république socialiste de l’incompétence et de l’amateurisme doit pouvoir s’inventer de terribles ennemis. La caste politiko-médiatique doit transformer spécialement les militants de la Droite nationale en dangereux activistes, qui sont pourtant loin d’égaler les dangereux activistes de la gaucho-sphère et les No border qui utilisent les migrants comme des armes contre la légalité de l’État républicain.

L’État-PS entièrement soumis aux activistes de la gauchosphère et aux No border, c’est bien la seule réalité de la politique socialiste d’inspiration soviétique de Hollande-c’est-pas-cher-c’est-l’État-qui-paye.

Quand Marine organise la nouvelle forme de la Droite nationale, la nouvelle force tranquille devant un parti socialiste fragmenté et affaibli, on lui refuse de mener une campagne pacifiée pour une France apaisée.

Marine est la seule force politique qui offre de résister après les agressions de la république socialiste contre les vrais Français, contre les classes moyennes, contre les familles et contre la population qui travaille.

On comprend que les journaleux ignares et paresseux de la caste politiko-médiatique de la gauche intello-bobo veuille entretenir une image déformée et fantasmée de la Droite nationale. La propagande en fait une machination machiavélique, tout en voulant ignorer que la ligne Bleu-Marine est réellement destinée à mettre fin à l’idéologie socialiste qui détruit le pays.  La Droite nationale doit mettre fin de manière définitive au socialisme et aux dérives politiques monstrueuses de la république socialiste d’inspiration soviétique.

La justice du gouvernement socialiste de Hollande-ça-va-mieux s’est érigée comme le nouveau mythe de l’angélisme et de la faiblesse constitutionnelle de l’État de droit. C’est une absurdité qui résulte d’un grave contresens issu de l’idéologie révolutionnaire du XIX ème siècle qui proclamait : « Classes laborieuses, classes dangereuses« . La bêtise de la propagande socialiste a transformé cette notion en un contresens absurde :

« Classes dangereuses, classes laborieuses« , pour transformer en victimes de la société libérale tous les délinquants et tous les criminels, comme s’ils étaient issus des classes les plus défavorisées, victimes de l’injustice sociale, ce qui ne correspond aucunement à la réalité réelle de la délinquance et de la criminalité.

Quoi qu’il en soit, la politique de la république socialiste d’inspiration soviétique de Hollande-ça-va-mieux se résume à une posture et à des représentations qui préfèrent changer les mots plutôt que de changer la réalité. Changer les mots et les noms, au lieu de changer les choses, c’est la seule réalité de la politique de Hollande-ça-va-mieux. C’est ainsi que le gouvernement de Hollande-ça-va-mieux est conduit par la passion, par l’incompétence, l’impuissance et l’amateurisme de l’idéologie socialiste, plutôt que par la raison.

Le mouvement de la Droite nationale incarne depuis toujours une nouvelle vision de la politique, une nouvelle stratégie pour le développement du pays, dont les objectifs dépassent largement la simple gestion politique selon la tradition de l’immobilisme des profiteurs accapareurs nantis de l’UMPS.

Avec la ligne Bleu-Marine, c’est la fin des constructions idéologiques et des rêves du pays imaginaire de Hollande-c’est-pas-cher-c’est-l’État-qui-paye « aux pays des merveilles socialistes« .

La real-politik de la Droite nationale patriote conduit des projets et des constructions réelles adaptées à l’environnement immédiat et aux besoins les plus urgents du pays réel. L’urgence ne doit pas faire oublier le « temps long » nécessaire pour réformer « un pays de traditions millénaires« . Le temps n’est plus où l’on pouvait se poser la question de savoir s’il était utile de continuer à critiquer la Droite nationale. La seule question est : « Est-il possible d’observer honnêtement la politique réelle du Front National menée dans les villes hors du brouillard et de la confusion crées dans les esprits par la caste politiko-médiatique de la gauche intello-bobo ?

Est-il possible d’évaluer la politique de la Droite nationale en dehors de l’imaginaire et des fantasmes catastrophistes que les profiteurs de l’UMPS s’efforcent de répandre dans les médias contre toute réalité ? On comprend pourquoi la classe politique est incapable d’aborder la vraie question politique face à cette réalité de la ligne Bleu-Marine avec le sérieux qui convient. C’est pourquoi la classe politique nantie de type UMPS est incapable de développer une véritable réflexion sur la réalité de la situation sociale et politique du pays.

Et c’est pourquoi la diabolisation de la Droite nationale permettra encore aux journaleux ignares et paresseux de refuser de réfléchir et de faire un travail honnête au service de l’information loyale du public.

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

15 Commentaires

  1. relisez l histoire lectrice on dirait pas que vous savez lire ,le FN en 40 n était pas au pouvoir mais les socialos et les communistes oui et c leur faute si nous avons eu la guerre comme aujourd’hui avec hollande nous aurons la guerre avec les islamistes

  2. LE DÉBAT ET LA PRIMAIRE ( L’AUTOMNE DE LA FRANCE) : toute de suite on voit bien que les vrais Maitres du Débat , les vrais patrons dont la légitimité Oligarchique est infaillible et dont le pouvoir réel doit être indiscutable étaient Ruth El Krief et Mikael Darmon … les 7 commis en face , qui faisaient la figuration pour la primaire de ce qu’on appelle la Droite et le Centre ne sont là que pour la Question … Et la question principale vers laquelle tous les autres Thèmes se ramènent , c’est leur position par rapport au FN .. De journalistes et marquis des Médias , les deux procurators de l’Oligarchie , terminent le Débat en Grands Inquisiteurs et en Torquemadas ( A S) ..

  3. Pierre Laval, ancien socialiste, Jacques Doriot, ancien communiste, « votre passage » aux affaires », en fait, Mme de Gôche bien-pensante qui prétend connaître l’Histoire de France, et qui ne connait que ce qu’une certaine propagande marxiste lui a mis dans son petit cerveau bien formaté.

  4. Lectrice de mes deux- faut te rafraichir la connaissance des années 40 ! d’après tes écrits , je te situe dans la gauche caviar; bref ! le FN ,dans les années 40 ,n’existait pas; pas de bol pour ta pomme , tu t’es gourrée ma fille, donc le FN ne pouvait pas être « aux affaires ».CQFD ; Avant la guerre , au moment où les socilalos EUX étaient au pouvoir ,la possibilité a existé pour éviter cette guerre . Mais tu connais tes copains ce sont des incapables …..et on a eu la guerre ; avec qui ? non pas avec une extrême-droite mais des nationaux-socialistes ; SOCIALISTE ça te rappelle rien?

  5. Il n’y a pas que de ‘Bayrouin’ « dont on cause » mais il y a aussi le FN dans le rôle de l’arlésienne.

  6. @lectrice anonyme, Votre leçon d’Histoire européenne de ce jour :
    1936 Hitler remilitarise la rive gauche du Rhin, violant le Traité de Versailles.
    1936 Front populaire au gouvernement, dont la SFIO, pas de réaction française ni avant ni après les élections, pas de programme de courses aux armements en France
    1936-1939 intervention allemande dans la Guerre d’Espagne, premier bombardements
    1938 fin du Front populaire, Daladier au gouvernement, crise des Sudètes, lâchage de l’allié Tchèque (armée moderne), capitulation de Munich. Conclusion la SFIO au gouvernement n’a pas protégé la France ni l’Europe => 1940-45 Europe seule 40M de morts ! Le socialisme est dangereux pour notre sûreté !

  7. Pauvre fille, pauvre perroquet de Panurge.
    Avez-vous essayé de lire le décompte des morts imputables aux communismes dans le monde ?
    Avez-vous parcouru la liste des exactions des islamo-nazis ?
    Avez-vous vu depuis 4 ans la comptabilité précise des morts violentes durant le ramadan ?
    Et selon vous, le FN serait une menace ?
    Pauvre esprit intoxiqué, pauvre collabo.
    La guerre civile qui avance à grands pas va vous réveiller et, si vous survivez, vous pourrez toujours pleurnicher des « si j’avais su… »

  8. Lectrice, mais de qui parlez-vous ,le FN n’a jamais pris de decision gouvernemental,ce doit etre donc de Sarko , il srait bien de mettre un nom a vos critiques et de quel bord etes-vous pour juger ainsi .

    • bravo bien répondu pour moi le Fn n a jamais gouverné et je comprend pas pour quoi on tape toujours dessus ,c est sur L UMPS ne veut pas perdre leurs place de rois et LECTRICE mélange tout en 39/40 se n était pas le FN qui gouvernait mais bien ces salops de communistes socialo qui nous conduisent en se moment vers une guerre civil avec les islamistes, lectrice un jour vous allez pleurer et vous comprendrez toute seul votre malheur .vive le FN seul partie patriote

  9. Le FN n’est pas un parti nazi. S’il est issu des rangs de la droite disons dure, il s’est pas mal assagi et présente une ligne que des Communistes s’ils se rappelaient Marchais pourraient même valider. D’ailleurs beaucoup d’anciens communistes votent FN . Il est social et de droite sur les questions sociétales et sans excès. Contrairement à ce que vous dites, le FN n’a jamais été au,pouvoir et Vichy était constitué en majorité de socialistes. Révisez votre histoire sans vous laisser manipuler par des contre-vérités.

    • merci pour votre réponse à LECTRICE ,j ai eu peur de me tromper vous me confortez dans mes dires

  10. vous en tout cas vous ne connaissez pas notre HISTOIRE DE FRANCE voulez-vous nous précisez la date de notre « PASSAGE AUX AFFAIRES » s’il vous plait ? (vous paraitriez moins c…)

  11. Le problème, c’est que le FN doit se battre sur tous les fronts. D’une part la gauche, l’extrême-gauche, d’autre part la droite, l’extrême-droite… et les mécontents, qui ne peuvent pas comprendre que si il refusent de voter FN, c’est Ali Juppé.

    • à quand ces cons de Français vont ils comprendre qu il ne faut pas voter ALI JUPPE l islamiste de merde qui veut un monde d islam musulman et nous faire disparaître nous le Français de SOUCHE une crevure se type et orgueilleux comme un coq sur un tas de fumier tellement il se voit gouverner la France .NON ET NON SEUL PARTIE PATRIOTE LE FN POINT BAR

Les commentaires sont fermés.