1

N.-D. : Macron aurait tout à perdre si la piste de l’attentat musulman était confirmée

.
La cathédrale Notre-Dame de Paris a été ravagée par les flammes, après qu’un incendie a pris dans les combles de l’édifice, le 15 avril..
Assez de propagande bien-pensante, assez de non-dits. Place à la vérité.
.
Rien ne prouve que l’incendie de Notre-Dame soit d’origine criminelle, mais rien n’autorise à écarter d’emblée cette piste avant les conclusions de l’enquête.
.
Et qu’on laisse s’exprimer ceux qui ont des doutes sur la parole officielle au lieu de les diaboliser !
.
Le politiquement correct, ça suffit !
La dictature de la pensée unique, ça suffit !
Le terrorisme intellectuel, ça suffit !
.
On en a marre de ces élites autoproclamées qui pensent pour nous, qui décident pour nous, qui nous imposent leurs certitudes, tel un dictateur qui exige et ordonne, au mépris de son peuple.
.
La France est une dictature de la pensée où la liberté d’expression a disparu.
.
Tout contradicteur de la bien-pensance est aussitôt diabolisé, cloué au pilori, traîné dans la boue quand ce n’est pas devant les tribunaux, banni des medias, taxé de racisme, de xénophobie, d’islamophobie, de fascisme et j’en passe !
.
Penser différemment, c’est être d’extrême-droite. Chez tout contradicteur se cache obligatoirement un nostalgique des années 30, un dangereux néo-nazi.
.
Est-ce que les millions de Français qui ont eu le cœur serré en voyant Notre-Dame engloutie dans les flammes, en emportant ses 900 ans d’Histoire de France, sont des fachos de la pire espèce ? Défendre son héritage culturel et ses racines chrétiennes est-il un crime ?
.
Faut-il avoir honte de notre Histoire, de nos ancêtres, de notre civilisation qui a pratiquement tout inventé dans le monde moderne ? Faut-il renier notre passé parce que les populations que nous accueillons refusent de partager notre Histoire ? La repentance et l’autoflagellation permanentes sont la cause de la désintégration de notre société et le vecteur de la haine anti-Français.
.
Nous passons notre temps à dire aux minorités que nous sommes un ramassis de salauds.
.
« La France est coupable de crimes contre l’humanité » a dit Macron en Algérie. « Elle  a fait beaucoup de mal » a t-il ajouté à la tribune de l’ONU.
.
A t-on déjà vu pire président de la République qui vomit son pays devant la terre entière ? Et il la prétention de nous parler d’union nationale alors qu’il désintègre la France avec ses délires mondialistes ! Sommes-nous les pires salauds de tous les temps ?
.
C’est à croire, quand on voit avec quelle virulence le pouvoir, la justice et les médias s’acharnent à combattre le populisme et la sphère identitaire, c’est à dire les patriotes qui aiment la France et sont fiers de son Histoire.
.
Comme l’a écrit Jean Sévillia, le terrorisme intellectuel est une mécanique totalitaire qui réduit au silence tout opposant à ce petit noyau d’illuminés qui veulent nous imposer de force leur propre vérité.
.
Il n’y a plus de débat possible. Seule la pensée mondialiste et multiculturelle a droit de cité. Populisme et nationalisme, en un mot le patriotisme, sont considérés par le pouvoir et les sbires qui le servent, comme des fléaux qu’il faut éradiquer en vue de  construire un monde futur post-national.
.
On a vu combien le mouvement des Gilets jaunes a exaspéré nos élites, qui ont osé y voir un retour aux années 30 ! C’est d’un grotesque indescriptible. Et la presse moutonnière se plie docilement à ces délires hallucinants. C’est dire son objectivité ! C’est dire le niveau de son éthique !
.
Cette caste arrogante n’a pas supporté de voir sur les ronds-points des Gilets jaunes agiter des drapeaux français et chanter la Marseillaise. Tous des fachos !
.
La tragédie de Notre-Dame a encore montré la dangerosité de ce terrorisme intellectuel et la puissance des médias pour interdire toute interrogation sur l’origine de l’incendie dévastateur qui a détruit notre joyau de la chrétienté.
.
Dès 20 heures, alors que les flammes étaient au plus haut et que les pompiers étaient loin d’avoir gagné la partie, le procureur déclarait que la piste criminelle était écartée au bénéfice de la thèse accidentelle. À quoi sert une enquête dont on connaît déjà les conclusions ?
.
Aucun des 50 enquêteurs et experts désignés n’a encore pu étudier les lieux du sinistre, mais le verdict est déjà connu : accident. Le procureur est un devin.
.
Le Monde écrit : « Les combles, d’où le feu est parti lundi, étaient au cœur d’un vaste chantier de rénovation lancé depuis l’été 2018. Ils ont été largement détruits, ce qui laisse peu d’espoir d’y retrouver des preuves matérielles. »
.
Voilà qui laisse peu de chances à la piste criminelle… La messe est dite.
.
Pour le pouvoir, la thèse d’un attentat d’origine islamique, dans le cadre de cette guerre sans merci que nous mènent les islamistes, serait pire que la destruction de Notre-Dame. Tel est le sentiment qu’ont les patriotes qui s’étonnent de la façon dont la presse servile traite cette tragédie.
.
Car il est clair qu’il n’y a plus de presse investigatrice. Il n’y a plus d’éthique et de souci de la vérité, de toute la vérité. La presse subventionnée est entièrement soumise au pouvoir, entièrement shootée au politiquement correct.
.
À voir la réaction offusquée des journalistes quand on doute des informations véhiculées par les médias, on a envie de sourire. Ils sont les plus grands propagateurs de fake news.
.
Une thèse de doctorat ne suffirait pas à lister les mensonges véhiculés par la presse au fil des décennies. Armes de destruction massive en Irak, nuage de Tchernobyl stoppé à nos frontières, suicides de hautes personnalités plus que mystérieux…
.
Mais le plus grand mensonge actuel est la négation du Grand remplacement, alors que la population de souche diminue et que celle d’origine immigrée explose. Même l’UE reconnaît que l’augmentation de la population en Europe n’est due qu’à l’immigration.
.
C’est bien pour cela que des sites de réinformation, comme RL ou RR, qui véhiculent une autre vérité que celle qui domine chez la classe dirigeante, sont dans le collimateur de l’establishment.
.
Le gouvernement veut voir dans la ferveur populaire qui entoure la tragédie que vit notre pays, un grand élan d’union nationale, qui serait la consécration du « vivre-ensemble », qu’il nous vante sans arrêt pour promouvoir sa politique mondialiste. Quelle hypocrisie !
.
Car quand des milliers de tweets, émanant de musulmans, véhiculent un torrent de haine et des explosions de joie devant Notre-Dame en flammes, qui peut encore croire au « vivre-ensemble » ? Qui peut oser parler d’une intégration réussie ?
.
C’est Gérard Collomb qui a raison. Nous vivons côte à côte avant l’inéluctable face-à-face, si nous persistons à accueillir des populations qui haïssent notre civilisation. Et qui d’autre que l’ex-premier flic de France pouvait être mieux renseigné sur ce qui se passe dans les « territoires perdus de la République » ?
.
Mais pas un mot dans la presse. Tous ceux qui ont voulu évoquer ces torrents de haine envers la France et son Histoire ont été muselés. Ce silence médiatique sur un phénomène aussi grave pour l’avenir de la France est une trahison.
.
NDA, qui souhaite une enquête parlementaire, a été aussitôt discrédité. Au pays des libertés, il est interdit de douter de la parole officielle. Et on prétend donner des leçons de démocratie à Viktor Orban !
.
C’est avant tout la chasse aux fake news, la diabolisation des complotistes. Mais aucun des experts qui doutent de la thèse accidentelle n’est invité sur les plateaux de télévision. Ils sont pourtant nombreux à refuser a priori la version officielle.
.
On repasse en boucle la vidéo espagnole, montrant avec des images floues un homme attifé comme un salafiste. En fait une vidéo plus claire montre que c’est un pompier avec casque et gilet jaune.
.
Une autre vidéo montre un homme sur le toit de Notre-Dame. Ce n’est qu’une statue. Ces deux vidéos ont été écartées par RL qui ne s’adonne pas aux fake news pour étayer son discours.
.
Mais la presse, quant à elle, se complaît à utiliser ces fake news pour taxer de complotisme ceux qui recherchent la vérité. Mais cette diversion bien orchestrée ne répond pas aux questions posées.
.
Il y a désaccord sur le lieu de départ du feu. Désaccord sur le nombre de foyers. Doute sur la vitesse de propagation du feu. Doute sur un court-circuit, alors que l’installation électrique est neuve, tout comme les dispositifs de détection et d’alerte.
.
De plus en plus de voix disent que la thèse accidentelle n’est pas crédible et qu’il a fallu une main criminelle pour déclencher le feu. Saura-t-on un jour la vérité, ou bien le pouvoir va-t-il invoquer la disparition des preuves dans les cendres, pour clore le dossier ?
.
Quant à la sécurité des lieux, elle est inexistante. Preuve dans cette vidéo où deux jeunes montent sur le toit de Notre-Dame avec une étonnante facilité.
https://www.youtube.com/watch?v=VOW3ShO_DJQ
.
https://www.youtube.com/watch?v=VOW3ShO_DJQ
.
Et comment ne pas douter du  discours officiel, quand on lit le lien ci-dessous ?
.
http://www.lavoixdunord.fr/344318/article/2018-03-26/ils-escaladent-l-echafaudage-de-la-cathedrale-notre-dame-pour-mettre-le-feu
.
Ou bien celui-ci :
.
https://www.breizh-info.com/2019/04/18/116797/christianophobie-la-liste-des-51-actes-perpetres-en-france-en-mars-2019
.
Ou encore celui-là :
.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/un-homme-arrete-a-la-cathedrale-de-new-york-avec-des-bidons-d-essence-20190418
.
Et voici un tweet qui en dit long sur l’ambiance de travail sur le chantier et sur l’enrichissement que nous procure l’immigration.
.
.
C’est bien le naufrage du « vivre-ensemble » qu’a révélé cette catastrophe.
.
Le pouvoir, qui ne s’attendait pas à un tel attachement du peuple français à ses racines judéo-chrétiennes et à son patrimoine culturel, essaie de se raccrocher aux branches.
.
Macron, qui pourfend le populisme et le nationalisme comme la peste et le choléra, lui qui n’a cessé de cracher sur la France à l’étranger, lui qui a refusé de célébrer la victoire de nos Poilus pour le centenaire de 14-18, lui qui nous conteste notre culture française, lui qui ne jure que par le mondialisme et la diversité, se découvre soudain une fibre identitaire et patriotique de dernière minute. Pitoyable. La France, qui n’a pas de culture, aurait subitement un patrimoine culturel inestimable !
.
La ferveur populaire et les larmes du peuple gaulois devant Notre-Dame en flammes, lui ont ôté toutes ses illusions. Le peuple français reste profondément attaché à ses racines et n’acceptera pas de brader son héritage culturel.
.
Une autre évidence éclate au grand jour. Les réseaux sociaux ont montré la grande tromperie du « vivre- ensemble » et de la société multiculturelle paradisiaque.
.
Les marchands d’illusions de la bien-pensance et les bonimenteurs d’estrade sont démasqués.
.
La France éclatée est à l’image de Notre-Dame dévastée. C’est non seulement Notre-Dame qu’il va falloir reconstruire, mais aussi la France saccagée par la dictature du politiquement correct qui a disloqué la société. Mais l’architecte de cette reconstruction ne sera pas Macron, le fossoyeur de la nation, mais un véritable patriote.
.
Pour conclure, nul ne sait à ce jour si l’incendie de Notre-Dame est d’origine criminelle ou accidentelle. Mais on sait que tout sera fait pour faire taire les curieux.
.
Peut-on espérer voir surgir la vérité après l’enquête ?
.
Si la piste criminelle était avérée, avec un attentat islamique, il est clair que ce serait la fin du politiquement correct et du « vivre-ensemble ». Avec son idéologie mondialiste, Macron aurait tout à perdre.
.
Si la piste accidentelle était confirmée, je crains que des millions de citoyens n’y adhèrent jamais.
.
Quand pouvoir et presse ont trop souvent menti au peuple, au mépris de la démocratie, il ne faut pas s’étonner que le niveau de confiance envers les politiques et les journalistes soit à son plus bas niveau historique, comme l’a révélé le mouvement des Gilets jaunes.
.
Jacques Guillemain