N’oublions pas la capacité de nuisance de l’Eglise catholique

Publié le 27 septembre 2010 - par
Share

REPONSE AU COURRIER DE CHANTAL MACAIRE

Madame,

Dans la lettre que vous adressez à Monsieur Chevènement, dans le n° 163 de Riposte Laïque, vous écrivez: « D’ailleurs, le catholicisme se tient parfaitement à sa place -celle de la sphère privée- depuis la loi de séparation des Eglises et de l’Etat en 1905, et ne remet nullement en question la laïcité de l’Etat. » Voire!

Dans les années 50-60 j’avais pas mal de contacts avec des ecclésiastiques, et j’ai su que beaucoup de gens dans ce milieu intriguaient pour parvenir à ce que les écoles « privées », au moins 90% catholiques, soient subventionnées par l’Etat. Ce qui a débouché sur le vote de la loi Debré de décembre 1959, qui accorde des subventions aux dites écoles. Avec les impôts des contribuables. C’est tout de même une atteinte grave à la loi de 1905. Et comme l’école publique devient ce que vous savez, de plus en plus de gens qui veulent que leurs enfants reçoivent un enseignement de qualité, qu’ils ne soient pas victimes de violence, etc… les mettent dans ces écoles.

Par ailleurs, il existe à Bruxelles, mais ici aussi, un lobby catho, il ya eu une émission là-dessus l’an dernier sur Arte, je ne l’ai pas vue malheureusement, qui pèse sur des décisions qui peuvent être prises, en ce qui concerne les femmes en particulier.

La loi de dépénalisation de l’avortement de 1975, dite Loi Weil, est un bon exemple aussi pour montrer que le catholicisme ne « se tient pas parfaiement à sa place, celle de la sphère privée ». L’Eglise catholique est intervenue de diverses façons pour empêcher le vote de cette loi.

Pour finir j’évoquerai la conférence des femmes à Pékin de 1995, où l’église catholique a fait cause commune avec les ayatollas de tout poil pour interdire aux femmes la maïtrise de leur corps. Là,il ne s’agit pas seulement de la France, mais c’est bien inquiétant tout de même.

Alors, bien sûr, on est parvenu « contre l’Eglise catholique », en 1905, à faire passer une loi de laïcité, et je pense également qu’avec l’Islam ce n’est pas possible, mais cette loi, spécificité de la France, est bien souvent bafouée et l’on est en droit de s’inquiéter pour elle. Et c’est pour cela que j’adhère presque tout le temps à la ligne de Riposte Laïque.

Jacqueline FICHET

Aix-en-Provence

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.