Nagasaki « choisie » et rasée par le franc-maçon Truman, parce que catholique ?

Quand le 9 août 1945 le Président américain Truman (ancien petit commerçant droguiste new-yorkais qui, ayant fait faillite, finit par « entrer » en politique), franc-maçon et grand maître de la loge du Missouri, a choisi la ville de Nagasaki pour le largage de la deuxième bombe atomique « fat man », cela contrairement aux idées reçues, ce ne fut pas motivé par des raisons militaires et techniques (il n’y en avait aucune de sérieuse) mais parce que c’était la capitale du catholicisme au Japon. https://www.youtube.com/watch?v=Q2Q1ruDY7V8&t=2s

En rasant Nagasaki, Truman fit d’une pierre trois coups :

1) Il mit certes fin à la guerre (encore que la guerre était au fond déjà gagnée par les USA) ;

2) il affirma sa supériorité technologique vis-à-vis de Staline et de l’URSS, et ce pour être en position de force lors des négociations à venir ;

3) Il se débarrassa de l’Église catholique au Japon qui était justement très florissante dans la ville de Nagasaki.

Notons, en outre, que même Hiroshima était une des villes japonaises qui comptait une importante communauté catholique… Eh oui, les deux villes martyres japonaises étaient aussi les deux villes « cathos ». Étrange hasard, non ?

http://lacaste3points.eklablog.com/l-humanisme-franc-macon-bombes-atomiques-sur-les-civils-a-hiroshima-et-a179750402

Étant donné, à ma connaissance, que j’ai été le seul à faire le lien entre la haine maçonnique contre l’Église (dont Truman était le représentant du moment) et le choix de Nagasaki comme deuxième ville japonaise à être rayée de la carte, j’ai décidé de réaliser cette vidéo. Je précise en outre que la fameuse phrase de l’ancien ministre français Vincent Peillon « tant qu’il y aura des catholiques en France, ce pays ne pourra pas être libre » (qui, en creux, était une sorte d’invitation au meurtre à peine voilée), m’a probablement aidé à avoir ce déclic.

https://youtu.be/RjN3XCjZYNQ

Bien évidemment le peuple américain, pas plus que le peuple français, n’est responsable de la trahison de ses élites. Mes critiques ne s’adressent donc pas au « peuple » mais à ses dirigeants.

Jean-Pierre Aussant

image_pdfimage_print
14
1

36 Commentaires

  1. Merci pour ces informations.
    Il y a toujours au moins une église catholique à Nagasaki. Mes amis un couple japonais de Tokyo se rend chaque année en pèlerinage à Nagasaki, où des membres de leur famille ont été assassinés.
    Ils m’ont envoyé une photographie de l’église catholique et eux qui sont shintoïstes, sont devant, amicaux.
    L’amitié et les affinités profondes peuvent gagner. Ma famille a aussi un grand respect des morts.

    • « une église catholique à Nagasaki »…il va y en avoir de plus en plus, les Japonais se marient à l’église volontiers (voile blanc, décorum, effet de mode etc) sans pour autant abandonner le Shinto ou le bouddha, pour les autres étapes de la vie socile.J’ai vu une maison représentant Notre Dame (en plus petit) dans la banlieue de Osaka, au milieu d’un lotissement.

  2. un crime de guerre atroce…

    Apres, même les infos sur wiki paraissent bien plus claires que cette pseudo « vengeance maçonnique ». Etonné qu’il n’y ait pas un peu de juifs dans la sauce…
    Ho bin ça alors, Truman etait juif non pratiquant! ouf! Nous voilà en terrain bien connu 🙂 Merci RL pour cette reinformation 🙂

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bombardements_atomiques_d%27Hiroshima_et_de_Nagasaki#:~:text=Hiroshima%20est%20le%20si%C3%A8ge%20de,la%20cit%C3%A9%20historique%20de%20Kyoto.

    • Non… pas plus que les bombardements massifs des villes allemandes dans lesquels périrent des centaines de milliers de femmes, enfants et vieillards.C’était la guerre, et les Japonais n’eurent que ce qu’ils méritaient.

      • A ce compte là, il y a un paquet de pays sur lesquels il faudrait larguer des bombes atomiques. Peut-être même la Chine (Tibet, Inde, Vietnam…).

  3. Les Japs étaient prévenus dès le 25 juillet, soit 12 jours avant Hiroshima que s’ils ne capitulaient pas sans condition, ils risquaient une rapide et complète destruction. Ils n’ont pas voulu le croire… Tant pis pour eux !
    C’est comme le Zygomyr qui ne voulait pas croire que Poutine viendrait au secours des russophones martyrisés. Tant pis pour sa gueule !
    Et bientôt j’espère, des surprises pour les mahométans qui ne veulent pas croire que l’Occident va finir par se réveiller… Après, il sera trop tard pour venir pleurnicher.

    • Christian Navis,
      vous justifiez la destruction d’une population ?
      Pour virer macron doit-on raser Paris ?

      • Oui et oui. Je hais cette sentence qui veut imposer une riposte proportionnée à l’attaque. Non, si on m’attaque je préviens que je frapperai fort et si ça continue… Il y a 30 ans il voulait juste me piquer ma cravate, résultat un coup de boule + chute au sol + un coup de latte dans la tronche = la (un bout de ?) langue coupée. Il ne menacera plus personne.

        • Il y a une différence entre éclater la tronche d’un voleur et massacrer la population d’une capitale.

          • Berlin fût rasée… personne ne
            s’en est ému. La cruauté des soldats japonais était pire que celle des nazis.

          • Ce n’est pas une différence de degré dans la riposte, juste une différence de cible. Plus la cible est grosse ( un pays, une personne ) plus la riposte est impressionnante. Mais c’est le but recherché pour que l’agression cesse. Après, demandez aux musularabes si ça les gêne. Ah ! Il ne faut pas s’abaisser au niveau de l’ennemi ? Ben si !

      • Seulement le quartier du faubourg St Honoré, après avoir vérifié que le dictateur et son travelo s’y trouvent bien.
        Pour les dommages collatéraux, je ne pleurerai pas quelques bobos de moins. 🙂

        • Il n’y a pas de bobos parisiens. Il n’y a que des provinciaux « montés » à Paris en trotinette tellement ils se faisaient chier à Clermont-Ferrand ou à Montémimar….

        • Dit le provincial qui s’est carapaté en Polynésie et se prend aujourd’hui pour un natif.

    • Aux Etats-Unis, devant la capacité de destruction des armes nucléaires, certains avaient proposé de faire venir une délégation japonaise. Munis d’un sauf-conduit, ces membres auraient assisté à une démonstration avant de se voir proposer le choix: reddition ou destruction. Mais le gouvernement US tenait à son essai grandeur nature. D’où Hiroshima et Nagasaki.

    • Le Japon était prêt à capituler à condition que les Américains s’engagent à ne pas toucher à la famille royale. Jusqu’au bout ils laisseront le doute sur leurs intentions

  4. Intéressant! Admettons que les Alliés en aient eu marre de la guerre et surtout des Japonais. Ce n’étaient pas des enfants de chœur! Admettons que les Américains aient eu envie de tester une nouvelle arme. Mais, vous avez raison: comment et pourquoi a-t-on choisi ces villes avec des civils? Pourquoi ne pas avoir bombardé un complexe militaire ou une base navale? C’est vraiment une question à explorer!

    • Comme en Allemagne, démoraliser la population civile pouvait être important. Ce qui n’était pas excusable pour autant.

    • « Pourquoi ne pas avoir bombardé un complexe militaire »…à l’époque il existait aux states une doctrine militaire dite des « cercles des terreurs »…il n’existait quasiment plus rien de militaire à bombarder au Japon comme cibles militaires, il fallait passer à un autre cercle…

      • C’est aussi la réponse faite aux japonais qui n’ont pas eu beaucoup d’état d’âme à Nankin, en Corée et dans le sud est asiatique. Le retour du boomrang pour les calmer.

  5. OK, on comprend mieux l’escalade et la deconstruction de certaines populations. Ces ordures de Francs-maçons se sont attelé à leurs tâches mortiferes. Quant à Vincent Peillon il a clairement lâcher le morceau concernant les Catholiques, ce qui a donné libre court aux agressions que nous avons sur notre sol. Ces saloperies de Sociétés Secrètes qui n’ont plus rien de secret sont un poison, un cancer, pour notre société et pour le monde.

  6. Si ce que vous dites est vrai, pas de soucis à se faire pour Truman… il rôtit en enfer !

    C’est le même sort qui attend Peillon et consorts si ils ne se convertissent pas pleinement et sincèrement…

    • « Truman… il rôtit en enfer ! »…il ne sera pas le seul :
      « Pendant ce temps, dans le Colorado, le colonel John M. Chivington et la Troisième Cavalerie du Colorado employaient ses propres tactiques de terreur pour pacifier les cheyennes.L’explorateur John Smith a décrit par la suite l’attaque par surprise à Sand Creek, Colorado, contre des indiens pris au dépourvu dans un campement pacifique.« Ils ont été scalpés ; leurs cerveaux vidés ; les hommes ont utilisé leurs couteaux, ils ont étripé les femmes, ils ont battu les petits enfants, ils les ont frappés sur la tête avec leurs fusils, ils ont vidé leurs cerveaux par les coups, ils ont mutilé leurs corps dans tous les sens du mot. » [Congrès des EU, Sénat, 39 eme Congrès, 2eme séance, « The Chivington Massacre, des Rapports of the Committees ».

      • Ce massacre est juste immonde. Et après on ira faire croire que les blancs chrétiens étaient les bons qui civilisaient les sauvages. Mais le pire c’est que les WASP se foutent à genoux devant des noirs dont les ancêtres n’étaient pas plus autochtones que les leurs.

  7. Il faudra que Peillon nous explique un jour comment le judaisme, maintenant bien acclimaté enFrance, peut permettre de construire un pays de liberté en France.

  8. être anti franc-maçon est une chose mais manipuler l’histoire en est une autre . 66 villes japonaises furent bombardées dont Tokyo le 10 mars 45 avec 100 000 morts pour cette seule ville !
    j’ajoute que la deuxième bombe atomique devait détruire la ville de KOKURA mais en raison des nuages son pilote changea de cap et lacha la bombe sur Nagasaki .
    On ne voit donc pas ce que les catholiques viennent faire ici .

    • « …catholiques viennent faire ici . »….sans martyrs pas de catholiques…sans Judas pas de Jésus…

    • Ah enfin un peu de vérité historique Pato. Le Japon aurait perdu la guerre de toute façon en revanche. Les soviets les enfoncaient peu avant leur reddition.

  9. Le fameux Peillon, appartient-il à la communauté des  » adorateurs du poireau » …ou à une autre communauté qui hait le christianisme ??????

  10. Quel con ce Peillon ; il avoue clairement que la république c’est une religion ; il est donc lui aussi dans la croyance et les dogmes , au même titre que les cathos ou les protestants ; pauvre type . Cela dit , il ne m’apprend rien ; ça fait belle lurette que j’ai compris que notre fameuse république et ses non moins fameuses valeurs étaient faisait pâtir dj fait religieux.

  11. Ce qui montre bien que Pol-Pot descend directement de Robespierre et de Saint-Just.
    Ma réponse à Joseph-Adolf Peillon serait « pas de démocratie pour les ennemis de la démocratie », juste une balle dans la nuque, à leur façon.

  12. Les siècles se suivent et se ressemblent….
    Le catholicisme, le christianisme en général, paraissent être des cibles privilégiées….

Les commentaires sont fermés.