Najat Belkacem, un ministre au service de l’islam et du Hamas

Publié le 2 septembre 2014 - par - 4 532 vues
Share

belkacemUne tête bien faite pour le chef de file de l’Éducation ?

Le ministère de l’Éducation Nationale est des plus importants, ses enseignants  jouant un rôle primordial dans la manière dont les élèves apprennent à penser. Il importe de nommer à sa tête un ministre capable de comprendre un texte, de faire preuve de logique et de capacité d’analyse impartiale. Or, avec Madame Najat Vallaud-Belkacem, la France vient de se doter d’un ministre de l’Éducation Nationale qui, en 2009, commentant l’Opération israélienne Plomb Durci a démontré n’avoir aucune de ces qualités. Faisant un contre-sens sur un texte écrit par un intellectuel français, qui en est resté stupéfait, elle exprimait une vision sortie de son contexte, se montrait partiale ou mettait en doute le caractère démocratique d’un pays qui en a pourtant tous les traits.

Un débat télévisé la mettant en scène

Lors de l’émission « 13h15 le dimanche » de France 2 du 18 janvier 2009 Laurent Delahousse recevait Bernard-Henri Lévy et Najat Vallaud-Belkacem, présentée comme membre du PS, « grandissant  en politique aux côtés de Ségolène Royal », une ascension qui s’est accélérée aujourd’hui, pour parler d’Israël et de « Palestine » https://www.youtube.com/watch?v=lanj1O9y1Zw au sortir de l’Opération Plomb Durci menée par l’État hébreu pour faire cesser les tirs de roquettes tirées par centaines depuis des années depuis la Bande de Gaza sur les populations civiles israéliennes http://tsahal.fr/2011/12/27/il-y-a-exactement-trois-ans-tsahal-lancait-loperation-plomb-durci-a-gaza/

Lecture erronée d’un texte d’un philosophe français, relativisme et vision de la démocratie à géométrie variable

Lors de l’entretien Najat Vallaud-Belkacem affirme « il ne faut pas mettre sur un même plan un mouvement ennemi des libertés, qui prend sa population en otage et Israël, un État qui se veut démocratique ». Bernard-Henri Levy interjette «  qui est démocratique ». Réponse de Mme Vallaud-Belkacem : « Qui est démocratique de fait à bien des égards. J’ai lu votre papier dans le Journal du Dimanche, vous démontrez aussi que peut-être à certains égards il ne l’est pas suffisamment… ». Incrédulité et dénégation vigoureuse de BHL qui répond « je ne vois pas où je démontre ça »

http://www.lejdd.fr/International/Proche-Orient/Actualite/Carnets-de-guerre-par-BHL-81473

Mme Vallaud-Belkacem lui coupe la parole, pontifiant : « J’en attends davantage de cet État démocratique que d’un mouvement ennemi des libertés ». Doux euphémisme pour décrire un mouvement terroriste, classé comme tel par l’UE http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisations_consid%C3%A9r%C3%A9es_comme_terroristes_par_le_Conseil_de_l%27Union_europ%C3%A9enne entre autres pays démocratiques. Estimerait-elle aujourd’hui, sans autre forme de procès, qu’on ne peut en attendre beaucoup, après tout, des divers mouvements islamistes qui terrorisent bon nombre au Moyen-Orient, et au-delà, en coupant des têtes ou en crucifiant ceux qui sont selon eux des « infidèles » ou ennemis ? Le Hamas appartenant à cette mouvance de par son idéologie et ses pratiques. A propos de démocratie, si elle doute du caractère démocratique d’Israël, elle sait parfois cautionner un système non démocratique, lui apportant son concours. Elle a mis « son expertise et ses réseaux en faveur du Conseil de la Communauté marocaine à l’étranger (CCME) où elle siégea depuis la création de cet organisme en 2007 jusqu’au mois de décembre 2011 »

http://www.ccme.org.ma/fr/maj/13315.

Cette « Institution nationale consultative et de prospective » marocaine est « placée auprès de Sa Majesté le Roi Mohammed VI ». Monarque régnant sur un royaume classé 101ème sur 150 en matière de démocratie http://www.worldaudit.org/democracy.htm, n’est qu’“en partie libre », avec une presse se trouvant “dans une situation difficile” http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_freedom_indices.

Le Premier ministre du Maroc applaudit un membre du Hamas

Concernant le Maroc il y a pire. Début août 2014 un « haut responsable » du Bureau politique du Hamas, Osama Hamdan, s’exprimait au Maroc devant un public chauffé à blanc promettant de détruire Israël pour « suivre la voie tracée par » le chef terroriste Hanyeh.

Devant un proche du roi, lui-même « Commandeur des croyants », le Premier ministre marocain, Abdelilah Benkirane. Qui est aussi chef de file du mouvement islamiste, le Parti de la Justice et du Développement, certes arrivé au pouvoir après des élections, mais qui frayait ici avec un responsable terroriste. Présent également le président de l’époque du Mouvement Unicité et Réforme, religieux, version islamiste, et caritatif, Mohamed El Hamdaoui.  Osama Hamdan évoquait les 486 enfants palestiniens tués alors selon les chiffres du Hamas, « martyrs » selon lui. Sans verser la moindre larme sur leur sort il claironne : « nous allons bien…Allah nous a béni avec 4.500 bébés pour les remplacer »

https://www.youtube.com/watch?v=VC3VNm3rgUo.

Déclaration accueillie par un tonnerre d’applaudissements. Ce personnage ment sans vergogne, affirmant que 300 soldats israéliens ont été tués en ce début août, alors que 65 soldats sont tombés durant l’Opération qui a pris fin avec un cessez-le-feu le 26 août. Mêmes mensonges sur le nombre de soldats blessés, etc. L’assistance scande alors, poing levé, Premier ministre y compris, « au nom des martyrs nous marcherons sur Jérusalem », l’orateur déclare « toute la oumma entrera à Jérusalem ». On appréciera.

Relativisme étonnant et immaturité politique

Mme Vallaud-Belkacem, lors du débat télévisée du début 2009, affichait un relativisme étonnant, choisissant de voir « les humanistes » dans les  manifestations anti-israéliennes évoquées en début de débat alors que le philosophe dénonçait,  les cris de « morts aux Juifs » entendus. Aucune condamnation de la part de celle qui avait été porte-parole de Ségolène Royal et sera porte-parole du gouvernement socialiste. Elle se borne à dire : « on ne peut pas cautionner ça », ajoutant « ne mélangeons pas tout » et veut « saluer les manifestants qui descendent par centaines de milliers parce que c’est une forme de conscience citoyenne internationale ».

Sans doute, avec ce type de raisonnement trouverait-elle des « humanistes » dans l’assistance qui recevait avec enthousiasme le terroriste Osama Hamdan au Maroc… Elle explique ces cris de haine antisémite constatés déjà alors par les « images qui passent en boucle sur les antennes paraboliques, avec Al Jazeera etc. » Sans dire que cela ne les excuse en rien, même si la remarque est juste. Sans rien proposer alors ou depuis qu’elle est en politique puis au gouvernement pour contrer un phénomène qu’elle connaît donc et qui déchire le tissu national français. Elle-même contribue à entretenir, voire attiser cette haine. Le 18 janvier 2009 elle écrit sur son blog, après avoir éreinté Rachida Dati et Nicolas Sarkozy,  : « Je suis heureuse de l’annonce, enfin, d’un cessez-le feu à Gaza… après ces 22 jours d’une riposte israélienne d’une violence inouïe, même si les images insoutenables de ces civils sacrifiés mettront du temps à s’estomper et les blessures innombrables à cicatriser ».

Elle poursuit : « cette paix dont les termes sont intelligiblement inscrits ne l’oublions pas, au partage de rue près, dans le pacte de Genève sans qu’il soit besoin de se poser à nouveau la question des préalables ou des contreparties »

http://www.najat-vallaud-belkacem.com/2009/01/18/ramasser-le-rameau-d-olivier/comment-page-1/.

Opinion irresponsable. Si Israël s’était retiré, comme préconisé ici, de 98 % de la Judée Samarie, sans démilitarisation, les Brigades Armées du Fatah http://palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=12464, voire le Hamas l’ayant supplanté, auraient non seulement pu viser l’aéroport Ben Gourion, ce qui a été fait en août 2014, mais l’auraient atteint, ainsi que la majorité de la population israélienne vivant à une dizaine de kilomètres de ce territoire…

http://www.defensibleborders.org/images/map6.jpg

Soutenir ce pacte relevant d’une ignorance effarante et d’une immaturité politique inquiétante…

Et les valeurs universelles ?

Pour expliquer l’indifférence que dénonçait Bernard-Henri Levy concernant la mort de 200.000 Musulmans bosniaques ou les morts du Darfour, un étonnant « deux poids deux mesures » lorsque l’on voit la « disproportion » des réactions concernant déjà Gaza, le désormais ministre de l’Éducation nationale de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, parle de « la responsabilité éminente en Europe par rapport à ce qui se passe en Israël et en Palestine ». Bernard-Henri Levy tente de lui faire remarquer qu’une même responsabilité existe vis-à-vis de la Bosnie sans pouvoir terminer sa phrase, Mme Vallaud-Belkacem lui objectant le nombre de musulmans et de juifs en France. Le philosophe pourra quand même parvenir péniblement à dire que « le propre d’un homme politique, d’un citoyen, c’est justement de dépasser son origine, on est tous des défenseurs de valeurs universelles… ». Tous ?

Et le contexte en histoire ?

Lors de ce débat Mme Vallaud-Belkacem, fidèle à ce qu’elle écrivait sur son blog, qualifiait par deux fois les frappes de Tsahal pour faire cesser l’agression du Hamas de « riposte totalement disproportionnée ». Pas un mot pour condamner les tirs terroristes insupportables ayant amené le gouvernement israélien à déclencher cette Opération. Pas un mot du contexte : « Entre octobre 2000 et jusqu’à la fin de l’Opération Plomb Durci en janvier 2009, plus de 12000 roquettes et obus de mortier ont été tirés sur Israël depuis la bande de Gaza, dont 3000 tirés au cours de l’année 2008 seulement. Un million de civils israéliens qui résident dans le sud du pays vivaient sous la menace constante des tirs de roquettes et des infiltrations de terroristes depuis la bande de Gaza » http://tsahal.fr/2011/12/29/lapres-plomb-durci-avant-loperation-chaque-jour-60-roquettes-et-obus-de-mortier-etaient-tires-sur-israel-les-sirenes-retentissaient-a-40-reprises/.

Imaginez-vous une telle femme politique en charge de l’enseignement en France ?

Laura Jollès

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.