Nancy Verdier sera-t-elle la 39e duchesse de Bourgogne ?

Publié le 28 mai 2021 - par - 9 commentaires - 1 267 vues
Traduire la page en :


Constituée au Ve siècle, la Bourgogne n’a jamais cessé d’être une terre d’enjeux territoriaux. Le Traité de Verdun (843) la coupe en deux : un duché d’un côté (Dijon), un comté de l’autre (Besançon) qui sera annexé par le roi de France en 1678. La Bourgogne connaîtra une expansion territoriale qui étendra sa domination jusqu’à la mer du Nord. Ainsi se succèderont 38 duchesses à la tête du duché de Bourgogne, de Marguerite de Bourgogne (870) à Marie-Adélaïde de Savoie (1712).

Devenue française sous Louis XI, la Bourgogne conservera ses particularités jusqu’à la Révolution. Des grands noms tels ceux de Bossuet, Rameau ou Buffon ont illustré la Bourgogne dans le domaine des Arts, des Lettres et des Sciences.
C’est cette appartenance au terroir bourguignon qui explique la personnalité de Nancy VERDIER.
Enfant, elle était passionnée par la capacité de concevoir, de créer, de construire, et son rêve était de devenir ingénieur. Elle dut y renoncer mais, d’un esprit pragmatique, elle n’a jamais renoncé à appréhender le concret en toutes circonstances.

À peine âgée de 22 ans, elle est nommée à un poste d’assistant à l’université de Bretagne. Elle soutient une thèse sur le traitement automatique des langues et les bases de données. Ce qui lui vaut d’être promue maître de conférences en anglais et linguistique à l’université du Maine.
Mais, toujours habitée par son rêve d’enfant (devenir ingénieur) elle finit par le réaliser et à entrer dans un grand groupe de technologies avancées.

La retraite se profilant à l’horizon, vient le temps de la réflexion, de l’analyse politique et de l’écriture qui la conduiront à contribuer en qualité de chroniqueuse à plusieurs médias de droite.
Notamment, elle traduit de l’anglais et publie l’essai politique d’Anna Mahjar-Barucci : « La démocratie est un échec, le califat est la solution ». Depuis longtemps consciente des menaces que fait peser l’islam sur nos nations occidentales, Nancy prend alors la mesure insoupçonnée de l’idéologie mortifère qui se répand à doses filées. En l’occurrence, même interdit en Tunisie, le parti islamiste HUT (Hizb ut Tahir) a organisé un congrès international – réservé aux seules femmes – établissant que « seul le califat peut donner un meilleur avenir aux femmes musulmanes » (Nasrin Nawaaz).

Cette prise de conscience avait poussé Nancy Verdier à s’engager en politique d’abord à l’UMP où elle avait, comme tant d’autres, été déçue par Nicolas Sarkozy et les luttes intestines qui avaient succédé à sa défaite face à l’improbable François Hollande.
Un temps, elle a participé aux activités du club « Les Nouveaux Républicains » qui se proposait d’inciter les têtes d’affiche de la Droite nationale de s’unir enfin pour cesser de perdre, alors que la France est majoritairement à droite.

L’échec des « Amoureux de la France » en 2019 dans lequel Nicolas Dupont-Aignan a démontré sa capacité à diviser et à exclure plutôt que de rassembler, la résigne à s’éloigner de la politique.
Mais cette résolution ne tiendra pas face aux périls mortifères qui pèsent sur la France administrée par le mondialiste Macron qui, chacun de ses propos l’attestent, n’aime ni la France, ni les Français.
La perspective d’un nouveau quinquennat Macron signerait la fin de notre nation. Aussi, notre énergique Bourguignonne décide de s’inscrire dans la ligne de conduite des glorieuses duchesses qui l’ont précédée huit siècles durant.

Aujourd’hui, Nancy Verdier est donc candidate sur le Canton de Joux-la-Ville, dans le sud du département de l’Yonne. Une région pourtant touristique et jouissant d’un patrimoine culturel et paysager admirable, mais en perte d’activités.

Elle y affronte la conseillère départementale sortante, Colette Lerman, ancien maire de Cravant et son binôme, André Villiers, député UDI et relais fidèle de l’Azerbaïdjan, dictature classée par RSF (Reporters Sans Frontières) 163e sur 180 au classement mondial de la liberté de la presse.
L’espoir de Nancy VERDIER est de mettre un terme définitif aux accointances que le département de l’Yonne a pu avoir avec cette dictature qui vient, avec l’aide de la Turquie, d’agresser sauvagement l’Arménie et d’annexer une partie de son territoire.

Les 20 et 27 juin, avec son binôme Philippe RADET, musicien et professeur de piano, Nancy Verdier affrontera l’épreuve du feu des élections départementales, apportant ainsi tout son soutien à Julien ODOUL qui déploie toute son énergie pour conquérir et développer la région.

Sachant qu’elle ne peut espérer gagner seule, Nancy Verdier s’est placée sous les couleurs d’un nouveau parti de droite : l’Avenir Français. Dans cette bataille, sous l’égide de Julien Odoul, ce tout jeune parti entend défendre avant tout la France, son existence, son indépendance, sa sécurité, son savoir et son savoir-faire, son patrimoine, ses traditions.

Jean-Yves Leandri

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Soazig NEDELEC

..la multiplication des partis de droite, fera que la droite restera encore pour longtemps..la droite la plus bête du monde..
Bon vent à cette dame..

Mathilde Leseigneur

Je suis heureuse d’avoir des nouvelles de Nancy que j’avais rencontrée à Résistance Republicaine il y a quelques années. Bonne chance Nancy!!!!

Nancy VERDIER

L’essentiel c’est de rester active, face aux échéances et aux difficultés. Soeur de combat, MERCI

Travis

Faut pas négliger les Nancy ( Sinatra, Pélosi ) elles ont du peps et du sex-à-piles !

Julien Odoul, si vous êtes débordé, pensez aux copains, on est là !

J’ai bien connu Nancy pour avoir été son colistier lors d’élections parisiennes. Elle a également participé comme rédactrice sur mon ancien blog “Puteaux-Libre”. Elle est volontaire, travailleuse, efficace mais extrêmement difficile à gérer en politique. Elle ne supporte pas la contradiction. En clair, elle a toujours raison même si son parcours politique prouve qu’elle est changeante, et en recherche permanente. Elle n’a toujours pas compris que bien souvent, il faut aussi s’adapter et accepter la contradiction pour avancer. Qualité ou défaut?
Par contre, très fiable concernant sa foi en la France qu’elle aime et son soutien à Israël. De même, sa haine que je partage de l’islam et sa volonté de lutter contre l’islamisation de la France.
Bref, bonne candidate qui peut être explosive.

Louise Michelette

Votre article commence comme une galéjade et finit sur une note de division.
On retiendra que cette dame Verdier, transfuge de divers partis centristes, dont l’UMP, a choisi de se présenter sur une liste parrainée par le lucide et courageux Julien Odoul .
Très bien, jusque là! Mais vous ajoutez qu’il s’agit du particule confidentiel “”avenir français”, créé par des dissidents de dupontaignan, lui même passé aux LR dans cette région dite de “Franche”- comté!
Quel bordel!
Cette droite en capilotade préfère empocher quarante sous avec des listes dissidentes, plutôt que de s’unir dans une Union Nationale autour du R.N, désormais ultime formation de défense de la France contre les mondialistes fous.

Jean Yves LEANDRI

Justement, on a l’impression que c’est le destin de la Bourgogne d’être l’objet de divisions, de tractations et d’alliances éphémères depuis le Vème siècle. Cela dit, les alllées et venues chez Dupont Aignan ne sont que de l’écume vite dissipée. Il faut espèrer que “le lucide et courageux Julien Odoul”, comme vous dites, saura dominer la situation.

Anton

Hélas, ce n’est pas par la démocratie que la France se redressera.

patphil

de plus en plus de femmes osent se praésenter à visage découvert, sans voile mais avec courage
femmes je vous aime ainsi
ps sans trop de rapport:
” le parti islamiste HUT (Hizb ut Tahir) a organisé un congrès international – réservé aux seules femmes ” la maire de chicago a interdit aux journalistes blancs (excepté s’ils sont homos) de participer à ses conférences de presse

Lire Aussi